Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

Tir à vue

Les 2 fidèles de ce blog le savent.

Je déteste les fêtes de fin d'année.

Tous les ans depuis que je tiens ce blog, je commets un billet rageur "je déteste les fêtes de fin d'année"

Et tous les ans, cette détestation augmente. 

J'en arrive au stade où la simple vue d'un sapin décoré me donne des envie de meurtres.

Ou de coma éthylique.

Pourquoi ? 

Quand tu arrives à mon âge avancé, faire TOUS les ans EXACTEMENT la même chose avec les mêmes gens c'est lassant au dernier degré.

Les fêtes arrive pile poil en plein milieu de ma déprime hivernale, à un moment où j'ai juste envie de me rouler en boule dans un coin et de mourir. Tu imagines bien que faire "youpilala bonne année, bonne santé" dans ces conditions est insupportable.

Et les fêtes imposées me contresaoulent quelques soient leur catégorie (Noël, Pâques, Saint Valentin et tutti quanti).

Tu peux donc aussi imaginer que les pubs qui envahissent ma boite mail et qui commencent par "préparez de merveilleuses fêtes avec Vendretout.com" me transforme en Wolverine avec les griffes retractiles qui viennent racler l'écran de l'ordinateur.

J'ai donc décidé par pur esprit de vengeance, et sans aucune raison objective, de descendre en flammes sur ce blog la prochaine marque qui m'enverra un mail spécial fêtes.

Comme ça. Gratuitement.

Pour le plaisir. 

POUR LE PLAISIIIIIIIIIIR  Prendre le temps de temps en temps, de refaire d'un homme un enfant 

Et s'éblouir POUR LE PLAISIIIIIIIIR

Oui, au risque de scier ma propre branche, je m'exécuterai.

Sans hésitation, sans remords, SANS PITIE.

J'ai prévenu.

(Bon sauf si c'est Chanel qui veut me sponsoriser, hein, je suis kamikaze, mais pas masochiste)

Sinon vivement le 2 janvier.

(soupir)

 

 

La première règle du Fight Club ? Ne jamais parler du Fight Club


Et juste après avoir rédigé ce billet, qui qui a envoyé un mail "découvrez nos offres de Noël", hein, à ton avis ? Et qui va s'en prendre plein la tête pour pas un rond ? Hein, à ton avis ? .... Et ben à suivre...

07:38 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : fêtes de fin d'année, dépression | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/12/2012

Le calendrier de l'avent du Hot 50

Tu le sais, moi les trucs des fêtes ça me tirlipimponne le chihuaha.

Donc évidemment, les calendriers de l'avent Kinder Bueno, tu peux imaginer comme je m'en contrecogne force 12.

Tu peux donc aussi constater que je me tirlipimponne en me contrecognant.

Ce qui est relativement difficile.

Essaie, tu vas voir.

Mais nous sommes fin 2012, c'est la fin du monde, on peut aller contre ses principes.

Et vu qu'on avait commis un hot 50 des plus jolis twittos en juin, on s'est dit avec mes consoeurs qu'on pouvait terminer l'année en beauté par un calendrier de l'avent du hot 50 avec 24 hot guys esclaves de la geekerie.

On va tenter de ne pas mettre les mêmes pour varier un peu les plaisirs.

Le calendrier est mis à jour tous les jours (donc, c'est normal, c'est un peu le  principe à la fois) et il est là où il doit être. Avec les Pfiouuuu

Mis en scène par Laristocraft, avec la bénédiction de Lactualaloupe.

Si tu as bien lu, on essaie donc de changer un peu de modèles par rapport au Hot 50 de juin.

Donc si tu as des suggestions (et oui, jeune geek tu peux te proposer aussi).

Le jury souverain décidera en fin de compte. Parce qu'on fait ce qu'on veut de toutes manières. C'est nous qu'on décide qui est beau et qui ne l'est pas tu vois ? C'est ça le pouvoir.

On ne veut ni des minets à chweus, ni du top modèle siliconé et imberbe.

On veut de l'homme, du vrai, avec du pwal.

Tu peux aussi désigner LE 24. Celui qui aura l'honneur de clôturer l'ensemble.

Et à qui on va souhaiter un Joyeux Noël retentissant.

Je dis ça, je dis rien.

En attendant... Ouvre la fenêtre...

 

hot_calendar.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : calendrier, avent, hot 50 | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/12/2012

15 trucs à faire avant la fin du monde

A priori selon nos amis les Mayas l'abeille qui font bzzz bzzz le 21 on y passe tous.

Une bonne occasion de se lâcher complètement à la face de l'univers et du monde réunis vu qu'on a plus rien à perdre.

Du coup je me suis dit "et toi qu'est-ce que tu ferais... Moi, je t'aimerais... moi, je t'aimerais...  Est-ce qu'on ferait du mal, du bien... Si on avait jusqu'à demaaiiiiiinn"

Mais je m'égare

Donc évidemment, venant de ma part tu peux difficilement t'attendre à des trucs du style "je serrerai mes proches fort contre moi devant un papier peint fait de licornes et de petits poneys".

Non. Mes proches vont se démerder avec leur propre wish list.

Ok, pour te faire plaisir et faire politiquement correcte, je vais les serrer contre moi deux minutes avant d'aller réaliser mes désirs les plus dingues.

Sauf que si tout le monde fait des trucs dingues, mes trucs dingues à moi n'auront aucun public éberlué pour les admirer. 

C'est contrariant.

Bon on dit que c'est juste la fin du monde pour moi et que tout le reste, tu continues normalement comme si de rien n'était. Pour que je puisse marquer les esprits.

Tu me suis ?

Non, mais je m'y perds moi-même, donc rien d'étonnant.

 

Donc avant que la comète Nébulo ne s'écrase définitivement sur notre planète nous réduisant à l'état de protoplasmes (ou si, avant, par un hasard total si je récupère la cagnotte de l'euro millions et personne ne pourra plus m'arrêter dans mes élucubrations) j'aimerais :

 

  • Faire "au revoir président" un jour de réunion avec la Direction Internationale au grand complet. En danseuse brésilienne, les fesses à l'air dans un string, avec des plumes partout et accompagnée par une batucada de 40 musiciens tapant sur leurs instruments comme des possédés. Finir par une samba endiablée sur la table du conseil avec les confettis qui tombent du plafond. En filmant. Pour garder un souvenir impérissable de la tête des gens présents.

 

  • Me rendre au siège du FN et coller un vrai coup de boule à Marine Le Pen en hurlant "ta mère suce des b... en enfer" (ce qu'elle fera probablement une fois défunctée, car je rappelle que Pierrette s'est déjà illustrée dans les années 80 en posant à poil pour playboy). Et livrer Nadine Morano pieds et poings liés à une horde de jeunes mâles PS en manque qui en feront leur esclave sexuelle. (sur ce dernier truc je sens confusément que je vais me faire bâcher par une féministe en goguette).
 
  • Libérer tous les grands fauves de Thoiry après leur avoir donné leurs soigneurs à bouffer. J'aime pas voir les grands fauves enfermés. Et les lâcher au bois de Boulogne. Ou dans n'importe quelle forêt. Je déteste les ballades en forêt. Du coup les gens les détesteront aussi quand ils seront obligés de courir devant un puma affamé.
 
  • Slammer du haut de la scène de Bercy sur une foule qui m'acclame. Et qui prise de peur s'écarte. Me laissant minablement m'écraser au sol. Parce que c'est rigolo. Et que je n'ai jamais eu rien dans le plâtre. J'aimerais avoir un plâtre post-slam. C'est quand même un peu la classe.
 
  • Faire du skateboard dans la galerie des glaces à Versailles. Et après faire sauter Versailles. C'est moche et de très mauvais goût. Faire sauter l'Opéra de Paris aussi. Parce que pareil. Ca ressemble à une grosse meringue indigeste et ça gâche le paysage parisien. Et remettre des barricades autour de Paris. Pour rester entre parisiens et ne plus être dérangés par les banlieusards, ni les provinciaux, ni les touristes. Tant qu'à faire. Instituer le certificat de parisianité depuis 2 générations. 
 
  • Rouler une énorme galoche en mode cougar à un type de moins de 35 ans beau gosse très musclé et complètement con.  Histoire de voir si ça provoque vraiment quelque chose chez moi. Juste pour savoir ENFIN. Voire plus si affinités
 
  • Tant qu'à faire, rouler une énorme galoche au stagiaire. Histoire de voir ce que ça donne un détournement de mineur de plus de 18 ans. Voire plus si affinités. 
 
  • Reprendre en vrac la clope, la drogue, le gras, le sucre, le bronzage à 14 h en plein soleil, et tout ce que le doc m'interdit de faire en hochant la tête et en disant "va falloir arrêter madame" . Continuer l'alcool, plein, beaucoup. En faisant des mélanges.
 
  • Crucifier Mylène Farmer, Christophe Maé, Zaz, Marc Lévy, tous ceux qui font les enfoirés en place publique. Les enduire de miel et lâcher des fourmis cannibales sur eux. Au motif d'escroquerie artistique. Obliger Céline Dion à chanter "Sex and drugs and rock'n roll". Obliger Bruce Springsteen à m'écrire une chanson et à me la chanter sous ma fenêtre un jour de pleine lune.
 
  • Traverser les US en moto. Grosse la moto. Genre Harley customisée avec des têtes de mort qui fait plein de bruit.  En conduisant moi-même. Précision, je ne sais absolument pas conduire une moto. Je compte bien le faire avant de mourir de toutes manières. Oui vu de loin c'est pas top dingue. Mais pour moi, crois-moi, ça l'est.
 
  • Pirater Noël, le jour de l'an et toutes les fêtes imposées à la con. Qui me gâchent le paysage environ toutes les 6 semaines pour une raison ou pour une autre. 
 
  • Me faire tatouer l'intégralité du dos avec un tattoo monochrome style dentelle . En pièce unique évidemment. Faire un bras aussi tant que j'y suis. Ne plus porter que des dos nus. Même par moins 5.
 
  • Danser avec les stars. En vrai tenue de ballroom dancing. Celles avec des plumes partout (oui je suis un peu monomaniaque de la plume).
 
  • Faire le défilé du 14 juillet. Debout sur un char. En chantant "j'ai deux amouuuuuuuurs mon payyyyys et Paris" accompagnée par la garde républicaine et les chasseurs alpins. Devenir la marraine d'un régiment de para-commandos. Au complet. Tester les nouvelles recrues. Au complet.
 
  • M'introduire dans la suite du ShangriLa. Celle au 7ème  avec la terrasse. En Fraude. Surtout pas en payant. Avec une bouteille de champagne. Volée dans la cave de L'Elysée. Pour voir les premières météorites s'écraser sur la Tour Eiffel et Paris à 360°. Et lever ma coupe à la fin du monde.
 

7755335177_dossier-fin-du-monde.jpg

 
 

07:40 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : fin du monde | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/11/2012

Days of the future past

Pas de rétroviseur.

Pas de regard en arrière.

Ni célébrations, ni anniversaires, ni fêtes, ni commémorations.

Pas de poids, pas de bagage, pas de mémoire, pas de nostalgie.

A quoi bon ?

Le passé est juste une entrave qui scie les chevilles, les fait saigner et empêche d'avancer.

Le passé n'est pas intéressant. 

Il est fini, mort, stérile, vide.

Il est déformé, enjolivé par une tendresse sournoise qui fait trouver beaux des souvenirs laids.

Qui fait regretter des gens jeunes et impatients qui ne le sont plus.

Il faut avancer pas de regarder des bibelots poussérieux qui dorment sur une étagère.

Ni remords, ni regrets, inutile.

Un "si seulement" ne changera rien.

Manquer quelque chose, et c'est déjà trop tard. 

Alors gratter les peaux mortes, enlever les croûtes.

Même si ça pique, même si ça fait mal, même si ça brûle.

Sans besoin de consolation, ni de pitié.

Surtout pas de pitié

Casser les habitudes.

Effacer les noms, Dissoudre les visages, oublier. 

Avancer.

J'avancer toujours pas après pas, souffle après souffle, au risque de se perdre.

Ne rien écouter, ne jamais rien écouter.

Ni sur le passé, ni sur le futur, le futur n'est qu'une théorie.

Les théories sont ennuyeuses. 

Je préfère la réalité. Et le présent. 

 

images?q=tbn:ANd9GcQGAXZNgx6admBiYDgxwgH8ked965YWCOIdZJPhpI55Dxs2zoUxaV12f7u45A

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : passé, futur | |  Facebook | |  Imprimer | |

13/11/2012

Epaule Tattoo

Même à mon âge avancé, voire très avancé, j'ai encore des rêves de midinette.

Etre maître du monde, acheter twitter, avoir une paire de Louboutin, démarrer un élevage de chats, partir en Australie, toucher Fassbender (on ne dit pas où, non, on ne dit rien).

Tu peux me traiter de rêveuse, mais je ne suis pas la seule.

Ah flûte ça c'est du Lennon.

Enfin bref.

Ne ris pas hein, parfois les rêves se réalisent, parfois à l'insu de ton plein gré, parfois très longtemps après avoir attendu.

Tiens par exemple, quand j'étais jeune à Roland Garros, je me disais "un jour je serai invitée dans une loge". 

Figure-toi que ça a fini par arriver. J'ai attendu quelques décennies, mais ça a fini par arriver.

C'est probablement assez vain comme rêve, mais c'était le mien. Et le jour où j'ai pu poser mon popotin dans le carré vert à quelques mètres du court central, la reine d'Angleterre, elle ne m'arrivait pas au petit doigt de pied.

C'était le message positif du jour en partenariat avec nos amis de l'association des messages positifs et un peu niais aussi.

Aujourd'hui j'ai un nouveau rêve.

Tu sais que j'aime les dessins corporels.

Oui, je trouve même que le tatouage a un potentiel érotique certain.

Enfin sur moi. (qui a dit "N'importe quoi a un potentiel érotique certain sur toi de toutes manières" JE VOUS VOIS VOUS SAVEZ)

Couplé à un marcel, et à quelques muscles bien placés, le tatouage peut facilement me faire perdre le peu de dignité qui me reste.

Comme tu le sais j'en ai moi-même deux sur les omoplates.

Et donc, mon rêve serait qu'ils passent dans le tattoorialist.

La version tattouistes du sartorialist.

1/ C'est quand même hypra hype. Si je veux rester à la pointe de la branchitude, c'est un peu un pré-requis

2/ Les photos sont surchiadées. Pour une fois, je peux espérer un portrait potable de mon anatomie que je pourrais léguer à mes descendants et qu'il mettront sur leur cheminée. Ou alors à mes chats (ceux de l'élevage, cf. le début de ce billet). Ou alors à mes jeunes amants suédois inconsolables. 

Ou à la postérité.

Sache d'ailleurs jeune suédois folâtre que j'ai une très belle postérité, on me l'a dit à maintes reprises.

Voilà.

Ce sera tout pour aujourd'hui.

Sauf que parfois je joue du piano debout, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

On en reparlera une autre fois

image.jpg

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : tatouages, the tatoorialist | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/11/2012

Salauds d'Enfoirés

Tous les ans reviennent cycliquement les mêmes plaies et souffrances diverses infligées par la vie : la peste, le choléra, les impôts, les repas de famille chez belle-maman, la peau d'orange sur les cuisses,  Nadine Morano, l'élection de Miss France,  les fêtes de fin d'année et leur indissociable corollaire :

Les Enfoirés.

Quasi 25 ans que ces chanteurs has been nous pètent les testicules avec leurs reprises approximatives de standard de variétés déguisés de façon ridicule en bergères, marins ou sex-toys.

Quasi 5 ans que sur ce blog je râle de façon intermittente et superfétatoire contre cet étalage conjugué de mauvais goût, de guimauve écoeurante, de faux bons sentiments, de racolage et de chansons à chier.

Ce qui ne me gêne pas tant c'est d'entendre deux heures d'atrocités musicales. Après tout, ne pas regarder est une bonne solution pour les éviter.

Non ce qui me gêne c'est de découvrir passée une première impression de malaise diffus, que mon malaise diffus justement était justifié.

Car non les Enfoirés ne sont pas la belle entreprise philanthropique et radieuse qu'on veut bien nous présenter. 

Du verrouillage de l'organisation par Goldman qui exerce une sorte de droit de vie ou de mort sur les participants, à la rémunération des artistes qui ne sont pas du tout bénévoles, en passant par le repêchage d'anciennes gloires en bout de course jusqu'au fait que seuls les bénéfices du disque sont reversés aux restaus du coeur et pas du tout ceux du spectacle, je me suis déjà largement répandue sur les coulisses pas très nettes de ce cirque médiatique et sur toute l'estime que je portais à cette organisation.

Le souci c'est que j'avais un peu l'impression de crier dans le désert. Et de me faire sermonner à coup de "oui, bon c'est pas terrible le spectacle, mais c'est quand même pour la bonne cause".

Imagine donc mon extrême satisfaction, voire ma rigolitude, voire ma petite danse de la joie quand je suis tombée sur un billet  où une association, l'ADD (Association des Dignes Démunis) envoie les Enfoirés voir s'ils y sont, aux calendes grecques en des termes assez fleuris.

Oui, les gens même à qui cette organisation est censée bénéficier qui refusent tous les merveilleux bénéfices des concerts de nos chanteurs hexagonaux.

Le paroxysme de mon bonheur (voire un léger orgasme, je dois l'avouer) a été atteint après lecture de cette phrase magnifique « Aujourd’hui on n’a plus le droit ni d’avoir faim, ni d’avoir froid, mais surtout de laisser chanter Maurane et Catherine Lara ».

Cette association a d'ailleurs, toujours selon l'article, lancé une pétition qui a déjà recueilli des milliers de signatures appelée, je cite, « Ne nous promettez pas le grand soir, ne nous le chantez pas non plus » en demandant expressément à « tous les artistes ringards, les chanteurs has been ou pas encore connus, et les pseudo-personnalités en mal de reconnaissance - notamment Mimie Mathy - d’exprimer leur solidarité sous forme de prose non-chantée ni slammée ou mieux encore, de dons ». 

Je crois qu'on comprend clairement leur point de vue.  

La dite pétition embarrasserait d'ailleurs les restaus du coeur eux-mêmes. 

Pour ma part, et pour la peine, je pense que non contente d'embrasser l'ADD sur le front, je vais leur offrir un chèque pour Noël. Et ci-devant donc leur faire de la pub. En prime.

Et pour contrebalancer éventuellement faire un chèque aux restaus. Mais directement.

Et une fois de plus ne surtout pas jeter même un regard aux spectacle navrant d'adultes assez âgés chantant faux déguisés dans des costumes récupérés dans une vente en gros de déguisements de cirque et de théâtre de boulevard pour relancer leur carrière.

J'ai beaucoup de perversions, mais je ne suis pas masochiste.

les_enfoires_2004.jpg

(oui, moi aussi ça me fait peur, tu n'es pas seule(e))

 

Le billet complet ICI (LISEZ-LE C'EST A MOURIR DE RIRE)

DERNIÈRE MINUTE : il paraîtrait que le billet est un fake. Néanmoins c'est drôle et ma position ne varie pas d'un pouce !!!!!

06:00 Publié dans Actualités, Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : les enfoirés, les restaus du coeur, add | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/11/2012

Arrêt maladie

Je subis présentement l'attaque annuelle de Marcel le virus qui colonise mes voies aériennes supérieures, les rendant aussi encombrées que l'autoroute A7 un jour de chassé-croisé juilletistes-aoutiens.

Je m'auto-mets donc en arrêt maladie d'écriture, jusqu'à ce que Marcel ait fini de prendre mes sinus pour une piste de bobsleigh, rendant toute cogitation intelligente impossible et transformant mon visage si gracieux d'ordinaire en un croisement entre la citrouille d'Halloween et le phare d'Alexandrie par temps de brouillard.

Et ma douce voix en avatar de celle de Joey Starr après 2/3 paquets de gauloises maïs.

(tavu même malade, je fais des phrases drôlement tarabiscotées).

Donc, je vais me soigner à coups de boissons chaudes, d'aspirine, et de ...

Je ne sais plus.

La fièvre monte.

Remarque c'est un bon prétexte pour coller une main aux fesses d'un beau gosse en bredouillant "je suis désolée, je ne sais plus ce que je fais, j'ai la grippe et 40° de fièvre" et faire semblant de s'évanouir sur lui.

La maladie, ça a du bon aussi.

A plus.

jesse-spencer2.jpg

Hey, doc, tu veux pas venir m'ausculter ? 

19:44 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : maladie, virus, rhume | |  Facebook | |  Imprimer | |