Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2010

J'ai enfin touché le zizi de David Abiker


Disons que l'ordre chronologique est réservé aux gens conventionnels. Je vais donc vous raconter la deuxième partie de ma soirée de jeudi. La première suivra demain.

En vrai c'était plus court à raconter et aujourd'hui j'ai un baobab qui me pousse dans la paume.


David Abiker avait donc annoncé une signature de son livre Zizi the kid "spéciale blogotwitters" dans une fort sympathique librairie du 15ème arrondissement..


Evidemment, dès qu'il y a un zizi à tripoter, on peut compter sur moi. Ainsi que sur mon binôme Sandrine Camus que j'ai fini de convaincre en lui disant qu'il y aurait certainement un coup à boire et quelques cahuètes à grignoter.


Et de fait, après un petit rallye en métro, un peu de marche à pied, une arrivée triomphale, nous avons eu droit à un verre de rosé et des arachides.


Avant d'envoyer valser le buffet d'un coup de sac - y'avait longtemps que Manu la cata n'avait pas sévi - et de toucher, ENFIN, le zizi

zizi 3.jpg


Puis de mettre le zizi sur mon sein gauche

Zizi 2.jpg

Et de nous faire dédicacer le zizi, bien sur..

Zizi.JPG

(ça claque son cuisseau comme dédicace, non ?)


Pour finir (plus sérieusement) par une conversation passionnante avec l'auteur sur le web, les médias, les réseaux sociaux, la vie, la mort, l'amour et les vaches. Avec, entre deux, une démonstration d'Ipad par Sandrine Camus..

(hiiiiiiiii, j'ai touché un Ipad)


Pour finalement repartir ivre de vin et de bonheur. C'est à cet instant précis que j'ai eu un flash. Sandrine Camus et moi côte à côte, nous sommes des tueries, personne ne le conteste, une double tuerie même. Ceci dit notre duo, papotant et lesté de cabas me fait quand même irresistiblement penser à..

abfab.jpg


Mouahahhahah... ManuPatsy et SandEdina.. Je vous avait bien dit que toutes les deux nous étions Ab'Fab'..

Les deux premières photos sont de Sandrine comme d'hab...

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : david abiker, zizi the kid, ab fab | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/06/2010

La Girl Geek party c'est le bien..


Oui, la girl geek party c’est le bien, parce que


  • Elle se tient toujours dans de très beaux endroits


  • On voit enfin en vrai ses copines de derrière l’écran


  • On rencontre en plus plein de gens intéressants


  • On se fait chouchouter


  • On se fait tatouer (provisoirement)


  • On se fait maquiller, car pour être geek on en est pas moins girl


  • On prend un shoot d’égo quand la maquilleuse (qui n’est pas bloggeuse donc hors circuit) vous dit qu’elle connait votre blog


  • On parle technique, car pour être girl on en est pas moins geek


  • Il n’y a pas d’HOMMES, sauf quelques infiltrés qu’on surveille de près


  • On découvre pleins d’innovations audio-vidéo-cyber intéressantes


  • Il y a un buffet à ravager


  • Il y a d’ ENORMES lots à gagner à la tombola


  • Il y a des bières à boire (et oui au risque de vous décevoir messieurs, les princesses modernes ça picole et même de la bière, du coup ça rote aussi)


  • A boire et à customiser. Ce qui vous permet de faire faire une bouteille spéciale pour le meuri. Qui ainsi vous pardonnera d’être rentrée à 23 heures à moitié ivre


  • On se reprend un shoot d’égo en se faisant interviewer


  • C’est organisé par Sandrine Camus qu’elle est la plus beeeeelllllle


  • On se prend une énorme barre de rire quand Plastie prend un aspirateur robot dernier cri pour un lecteur de CD géant (Plastie est blonde inside)
image0032-540x366.jpg
  • On se reprend une énorme barre de rire en faisant des photos… enfin … Voyez plutôt

GGP.jpg

SandraMaOCarole et votre servitrice

Trouve Manu dans l’image et gagne la queue du Mickey

 


Pour résumer, la girl geek party c’est la meilleure girl party de la place de Paris.


Et pour vous donner encore plus envie de vous inscrire la prochaine fois, à suivre très bientôt un petit film réalisé sur place (dès que j’aurais pu faire le montage !)

 

Ravie d’avoir rigolé ET discuté aussi avec Annika, Valvec, Zalapabelle, Fanny, Emilie Brunette, Amélimélo et Mylène


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (41) | Tags : girl geek party | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/06/2010

Quand le pays du soleil levant nous protège du soleil..


Alors en ce qui me concerne, c'est vite vu : le soleil, je n'y vais plus depuis un an ou deux.


De toutes manières, je supporte de moins en moins de faire la crêpe pendant des heures, en tentant de donner un peu de couleur à ma peau de navet pour arriver au mieux à un léger caramel et au pire à la tomate bien mûre.


Et c'est tout bonus : ma mère qui m'engueule depuis 30 ans sur ce sujet va enfin me laisser respirer. Et je vais gagner un temps considérable en vacances pour par exemple, je ne sais pas, ... ne rien faire.


J'ai décidé de toutes manières que le blanc lavabo était considérablement hype. D'autant que passé un certain âge (oui je sais je suis jeune et tout, mais quand même), le bronzage a plus tendance à marquer les rides qu'à les atténuer


Et, plus sérieusement quand vous avez une copine atteinte d'une mélanome, ça vous remet pas mal les idées en place.


Mais..


Comme d'une part, il faut se protéger, même à l'ombre, et que d'autre part, tout le monde n'est pas obligé d'adopter mon point de vue, la crême solaire s'impose..


Et je dois dire que j'ai été particulièrement gâtée par Shiseido, marque Japonaise prestigieuse s'il en fut, qui m'a envoyé un gamme complète pour me tartiner des pieds à la tête jusqu'à la fin de l'été..


Shiseido.JPG


Juste ce qu'il me faut en plus de l'indice 30 corps ET visage et un après solaire pour réhydrater la peau à la fin de la journée...


Avec deux produits complémentaires pour les perfectionnistes de la protection : une crême de protection UV pour la ville ultra légère (car oui, même en ville, le soleil fait des ravages)

P106811_hero.jpg


et un fond de teint compact solaire protecteur. Anti-âge, il protège efficacement la peau des rayons UVA/UVB, ET il résiste à la transpiration en laissant un fini mat et naturel.

P60725_hero.jpg


Et vous le savez, quand je suis gâtée, j'aime bien vous gâter aussi.


Je vous offre donc les deux dernier produits ci-dessus contre.... Un simple petit commentaire m'expliquant pourquoi vous méritez de les gagner.


Le premier commentaire choisi, sélectionnera celui des deux produits qui lui plait le plus. Et le second.. aura l'autre évidemment..


J'aurais besoin de 2 juges adjoints pour m'aider à choisir les deux commentaires gagnants. Les deux premiers volontaires, hop. (les juges ne pourront pas participer, bien sur)


Vous avez jusqu'à mercredi soir. Les 2 gagnant(e)s seront annoncés samedi.

Juste au moment où le soleil pointe son nez, c'est pas choupi ??

Allez hop, on commente et on se tartine...

Edit : les deux jurées qui m'aideront dans le difficile choix des deux commentaires gagnants seront Sandra et  Requia ! Merci les filles pour votre aide précieuse...

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : soleil, bronzage, shiseido, crême solaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/06/2010

Intermède Musical


Mon fils numbere tou ayant menacé de me coller à l'hospice pour mes vieux jours, je me vois dans l'obligation de lui faire de la pub.


Il joue avec son groupe de djeuns, The Shamans,  pour la fête de la musique

Affiche Shamans.JPG


Donc si tu es sur Paris, viendez nombreux (même avec Papi-Mamie, tu peux), il y a un bon petit programme bien varié.. Du rock, de la salsa, du jazz tout ça.. En plus le quartier de la Py, si tu connais pas, c'est vachement sympa. Un des petits villages de Paris.


Eamimi a déjà préparé ses hiiiiiii, elle est fan. Et si vous avez des mignonnes de 17-18, je signale que tous les membres du groupes sont très kikis. Elle peuvent venir faire hiiiiiii aussi devant la scène. Ca leur fera plaisir.



Sinon l'autre news musicale majeure tombée hier concerne C'line. C'line est vous le savez un peu la mascotte de ce blog et nous pouvons donc nous réjouir car elle a enfin touché le ticket gagnant au loto..

Elle a même touché le super-bingo.

Car les bêbêtes à R'né ont remonté le Saint-Laurent suffisamment rapidement pour faire doublette.

Le merle Québecois va donc donner naissance à deux Dion supplémentaires..

Je ne sais pas si nous devons vraiment nous réjouir. D'un côté nous avons environ un an sans l'entendre chanter.. D'un autre côté, nous allons avoir droit aux interviews et photos du bonheur à tire-larigo.. Ca fout la trouille.


Je vous rappelle également que je me suis engagée auprès de Gazelle à acheter le DVD de la tournée mondiale de C'line si jamais l'équipe de France de foot passait le premier tour.  Je suis assez confiante sur le fait de ne pas avoir à investir.


Ceci dit, je cherche un prétexte pour me l'offrir. C'est probablement le meilleur DVD comique de l'année.


C'line c'est quand même la plus forte. Il faut bien l'admettre.


 

prensacorazon.com.wp-content.uploads.2008.12.celine-dion.jpg

Ben alors C'line on a oublié l'épil' des cuisses ??

30/05/2010

Tous les chats de ma vie..


Pour une fois je suis une chaîne. Je peux même dire que celle-ci je l'ai réclamée à corps et à cris..


Car elle me permet d'écrire une fois encore sur une de mes passions : le félin domestique. Et de présenter aux yeux de ses nombreux fans la divine Cannelle, star des chats blogosphériques (avec Mimo, bien sur).


C'est Le Priviégié qui m'a passé le temoin de cette "chaîne des animaux" et je l'en remercie. Elle concerne les moeurs animalières des blogueurs pour savoir s'ils ont des chiens ou chats (ou autres)  ? Si oui, combien, et éventuellement quelle est leur race ?



D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé les chats. Kif de pure esthète d'abord : je trouve que le félin grand ou petit est probablement une des plus belles choses au monde : une ligne magnifique, un pelage incomparable, des pattes de velours qui se transforment en un instant en armes meurtrières (l'adage une main de fer dans un gant de velours prend ici tout son sens) et surtout des yeux.. Des yeux .. Qui semblent sonder les replis de votre esprit quand vous plongez dedans.


Un de mes rêves secrets est d'approcher un jour de près ces grands chats qui me fascinent.


En attendant je me contente des petits. Mes compagnons de vie. Outre leur physique fascinant, leur caractère me renvoie sans cesse à mon propre comportement : indépendant, paresseux, égoiste, capricieux, attaché à son territoire, parfois cruel et pour les femelles mère attentive mais vite lassée, je considère le chat comme mon alter-ego animalier.

Si j'étais animiste, l'animal serait clairement mon totem.


Sans parler de tous les chats que j'ai pu croiser, j'en ai possédé (si on peut parler de posséder un chat) trois.


Le premier était un mâle tigré roux. Cadeau et surprise de mon oncle pour Noël. Il était adorablement gentil et câlin. Et dormait enroulé dans mon cou quand il ne sortait pas chasser le soir. Il déposait alors méticuleusement le matin deux souris sur le pas de porte du bar qui occupait le rez-de-chaussée de notre immeuble. Pas une, pas trois, invariablement deux. Nous avions à l'époque un piano qui occupait notre couloir d'entrée, perché dessus, il attendait immobile que toute la famille soit rentrée. Ce n'était que lorsque le dernier membre avait franchi la porte qu'il consentait à descendre de son perchoir. Quand j'étais malade, il ne quittait pas mon lit. En revanche, lorsque nous l'amenions à la campagne, il disparaîssait. Il nous est arrivé au moment du retour de nous dire que nous l'avions définitivement perdu. Pour le retrouver invariablement quelques minutes avant notre départ installé devant ou sur le capot de la voiture. Mystérieux instinct de l'animal. Malheureusement, comme indiqué plus haut, il sortait chasser la nuit en ville. Evidemment, un jour il n'est jamais rentré. Nous sommes restés inconsolables. Aujourd'hui encore, des décennies plus tard,  nous en parlons avec avec mes parents. Je n'ai pas de photo sous la main (elles doivent dormir dans les archives de mes parents), mais il ressemblait plus ou moins à ceci..

MINOU.jpg


 

La deuxième était une femelle noire. Comme Cannelle. Mais avec un poil plus ras et des yeux verts. Elle a été ma compagne d'adolescence. Ma confidente des bons et des mauvais jours et le premier temoin de mes émois amoureux. Elle avait un redoutable mauvais caractère, et une redoutable intelligence. C'était également une redoutable diva. Quand nous avions des invités, il n'était pas question qu'ils l'approchent, non. Mais elle arrivait, se plantait au milieu du salon et si personne ne s'intéressait à son cas commençait à se rouler par terre et à faire des cabrioles jusqu'à devenir le principal sujet des conversations. Elle parlait énormément, et tenait de véritables conversations argumentées en utilisant une palette d'intonations étonnantes. Et savait parfaitement se faire comprendre et obtenir ce qu'elle voulait. Nous avons failli la perdre prématurément deux fois. Elle a été très malade. La deuxième fois, nous l'avons amenée à la campagne en nous disant qu'au moins elle y mourrait en liberté. Vacillante, très affaiblie et très amaigrie, nous l'avons posée dans le jardin après quelques hésitations elle est partie en chancelant. Et a disparu. Nous pensions qu'elle était morte. Elle est réapparue quelque jours après en quasi-pleine forme. Une cure de souris chassées et de grand air lui a sauvé la vie.  Elle nous a finalement accompagné 16 ans. Ma mère, qui n'est pourtant pas une folle de bestioles loin de là, ne s'est jamais remise d'avoir du la faire euthanasier.

 

Aujourd'hui c'est Cannelle, que les fidèles de ce blog connaissent bien. Recueillie auprès d'une association de protection des animaux, elle a probablement été enlevée trop tôt à sa mère. En découle un comportement crétin et totalement caractériel. Elle connait trois personnes au monde : mes fils et moi. Mon mari la terrorise et hors de question qu'il approche. Elle lui crache dessus. Comme sur la plupart des gens qui franchissent le seuil de notre appartement. Nous avons renoncé à la faire vacciner tellement elle devenait une furie incontrolable dans le cabinet du vétérinaire : trois adultes en pleine possession de leur moyens n'arrivant pas à la maîtriser. Elle est passée par la fenêtre du 4ème étage en voulant aller prendre l'air. Malgré quelques bobos, elle s'est parfaitement remise. Nous, non. Elle chie par terre à chaque fois qu'un membre de la famille s'absente un peu trop longtemps à son goût. Elle vient de nous flinguer un aspirateur neuf, bouché par ses poils. Nous avons un canapé qui semble sortir d'une décharge mais que nous hésitons à changer car madame se fait les griffes dessus et que nous avons peur qu'elle fasse pareil sur le nouveau. Elle fait des caprices, c'est une star égocentrique et insupportable. Mais je l'aime. Et je lui passe tout. Quitte à me transformer en folle aux chats.


Ce qui est vraisemblablement mon futur destin pour mes vieux jours.


Cannelle Reine.jpg


Et je passe la chaîne à qui veut bien la ramasser..




06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : chats, cannelle | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/05/2010

F**K me, I'm Influent


Ne me parlez plus d'influence.

Ou je vous attache avec des menottes sur un tarmac et je fais rouler un boeing 747 sur vos parties intimes.


Arrêtons de nous astiquer le nombril et remettons quand même les choses en perspective  : la blogosphère et ses habitants sont un microcosme dont la grande majorité des français ignore totalement l'existence et les activités.

(dit comme ça on a l'impression que je parle d'une secte mystérieuse et néfaste)


Dites "bloggeur influent" à Madame Michu, ménagère de moins de 50 ans (non pas vous les filles) habitante de Bouzy-les-Foins, elle va vous demander si c'est une nouvelle marque de lessive.


La supposée "influence" de la blogosphère est donc très relative, sortie de ses propres frontières,  n'en déplaise à certains qui feraient mieux de se dégonfler le melon rapidement.

 

Et n'en déplaise surtout à Wikio.

Qui commence à me brouter délicatement le capital nerveux d'ailleurs. Car après avoir notablement modifié et pas toujours en bien le comportement des bloggeurs pour avoir voulu mesurer justement leur "influence", Wikio débarque sur twitter, ce qui va nous valoir une pelletée de RT (retweets pour les non-initiés) pourris et inintéressants.


Le seul classement officiel valable à mes yeux sera donc désormais le mensuel Kiféleyoyo de Noisette the Fabulous. Et Wikio,  tu peux aller jouer à l'influence dans ton coin. De toutes façons, si le site Wikio me ramène deux visites par jour c'est bien le maximum.


Et si je veux mesurer mon influence, c'est clair simple et rapide : elle est nulle. A part mon marchand de journaux qui me tend Voici en tremblant le lundi matin et mes 4 fans citées dans la colonne de droite (et qui ne se privent pas d'ailleurs de m'engueuler quand le besoin s'en fait sentir), je n'ai aucune emprise sur qui que soit.


De plus vu le manque consternant de ligne éditoriale de ce blog et mon TOC exaspérant qui consiste à tirer à vue sur tout et n'importe quoi en râlant à jet continu, il est peu probable qu'une marque ou une agence se risque à me confier la tâche d'influencer quelqu'un.


Le seul point sur lequel j'aimerais pouvoir changer le cours des choses serait d'aider à piétiner le nain. Si j'arrivais à convaincre ne serait-ce qu'un seul de ses électeurs de virer de bord, je pourrais tout arrêter et mourir le sourire au bord des lèvres.


Sinon, influencer c'est bien, mais réfléchir avec ses propres neurones au dedans de son cerveau, c'est encore mieux.

Enfin c'est ce que pense. Ne me dites surtout pas "oui, tu as raison" sinon la note qui précède n'a plus aucune raison d' être...

 

Mouahahahahahhha


Et à propos de pietiner le nain, amusez-vous vous aussi à le bombarder de bouteilles d'eau sur le site http://www.sarkeauzy.com/

 

 

influence-leaf2_fs.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (63) | Tags : blog, influent, wikio | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/05/2010

Portnawak et compagnie


Entre les interviews, Roland Garros et Nouvelle Star à la télé et le reste, je suis overbookée.


Je note d'ailleurs au passage avec la plus grande tristesse que personne ne m'a proposé des places en loge pour Roland Garros même contre échange de menus services seskuels. C'est dommage, une certaine expérience de ma part vous aurait permis de passer un bon moment, enfin bref..



Je saurai m'en souvenir quand j'aurai le pouvoir : Roland-Garros me sera entièrement réservé. A moi et aux personnes qui me flatteront suffisamment.

Et je pense que vu mes récentes incursions dans la sphère politique, je ne devrais plus trop tarder à l'avoir, le pouvoir, méfiez-vous.


Je disais donc que j'étais overbookée, pas le temps pour creuser des sujets de fond comme qui couche avec qui, la liste des gens que je n'aime pas (j'ai réussi à trouver 4 bloggeurs/euses + quelques personnes dans la vraie vie) ou ma vie, mon oeuvre et ma pensée en dedans de mon cerveau.

 


Du coup c'est open. Vous pouvez faire n'importe quoi sur cette note : montrer vos seins, dire des âneries, me faire des propositions malhonnêtes, exprimer votre indignation, vous mettre en grêve pour les retraites, dauber sur votre voisin, raconter votre vie, etc..


Et si tu es Suédois, blond, musclé avec des tablettes de chocolat tu peux aussi me laisser ton numéro de téléphone.


Pour terminer dans le n'importe quoi je profite du passage de Lady Gaga à Paris pour dénoncer un honteux plagiat de sa part. Cette personne qui braille des chansonnettes à moitié nue a odieusement pompé mon look. Je pense d'ailleurs faire un recours en justice.


La preuve.


Manu Gaga 3.JPG
Manu Gaga 1.JPG
Manu Gaga 2.JPG



06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : n'importe quoi, lady gaga, roland garros | |  Facebook | |  Imprimer | |