Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2010

Hackers de mère en fils


Hier à la fin du billet sur le film "La disparition d'Alice Creed", j'évoquais une discussion métaphysique avec mon fils.
Nous sommes partis dans un délire sur le crime on-line parfait.


Je me suis entendue lui expliquer qu'en fait, il n'y avait rien de plus facile.


Imaginez que vous bossez dans une boite dont vous avez les codes d'accès du back office du site internet par exemple.

Imaginez que vous ayez un léger contentieux avec votre employeur.

Vous achetez un pc pas trop cher - que vous payez en liquide préalablement retiré en plusieurs retraits distincts d'un montant n'équivalant pas au coût du PC

Pas trop cher le PC pour éviter tout questionnement sur une grosse somme en liquide

Vous donnez une fausse identité et une adresse bidon pour la garantie

Vous vous connectez à un wifi public.  Dans un endroit sans caméra de surveillance. Choisissez un angle mort.

Et payez votre conso en liquide.

Avec un free proxy et un générateur d'IP, vous vous connectez au back office et vous mettez le dawa sur le site de votre ennemi.

Une fois votre forfait commis vous bousillez le PC. Personne ne vous retrouve.

Voilà.


Seul petit problème que mon fils m'a gentiment fait remarquer : la première personne que les enquêteurs vont soupçonner c'est celle qui a les codes d'accès au site.


J'ai donc imaginé le crime parfait de blonde.


Imbécile.


Notez également la parfaite éducation que je donne à mon fils de façon à  le transformer en génie du mal dans quelques années. Ceci dit, génie du mal ça gagne relativement bien sa vie. Regardez les totos de Goldman-Sachs par exemple.


Sur ce mon rejeton m'a raconté qu'à 14 ans avec des potes, il avaient piraté les comptes d'un site de jeu en ligne afin de jouer gratuitement. Ils avaient créé une fausse page avec une proposition de tournoi imaginaire où les utilisateurs devaient rentrer leurs codes et leurs mots de passe.

Pris de remords ils ont tout arrêté assez vite.

Méfiez-vous donc de vos ados. Ces gamins sont nés avec un ordi dans les mains et sont capables de forcer le système de défense des Services Secrets avec une clé USB.

C'est mal, c'est très mal.

Ceci dit je leur prédit un grand avenir. lls savent parfaitement se débrouiller dans la vie.


Si un jour j'ai vraiment un site à hacker, je sais qui aller voir.

hacker%20-%20photo.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : piratage, web, crime | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/05/2010

Ne me dérangez pas, je joue avec Roger

Evidemment l'adoption d'un nouvel enfant prend du temps.

Le temps de trifouiller Roger


IMG_0229.JPG


et de trouver les commandes principales (P... de N... de D.. mais comment on fait ce truc)...

Ca prend du temps...


Heureusement, internet est là pour vous proposer un stock toujours renouvelés d'idioties et vous distraire pendant que la taulière se familiarise avec les fonctions du Macintoushe.


Qui sont assez simples, même comme une natural-born-pc blonde comme moi... C'est dire que c'est simple...

Message personnel : Daydreamer tu peux retourner sous ta couette si tu penses que je vais me vautrer avec le Mac. Je suis la grande Manu, bordel oui ou non ?


Hier donc, en cherchant un petit truc simple à pomper pour vous le proposer vite fait je suis tombée sur un album des pires photos de familles. Et quand je dis pire...


diapo_awkward1.jpg
Noel Naturiste. Notez le soutien-gorge. C'est la tendance de l'été 2010
diapo_awkward2.jpg
Si si c'est un mariage. Je vous assure. Je crains que chez ces gens quand on parle de "cadavres" ça ne concerne pas QUE des bouteilles vidées en l'honneur des mariés
diapo_awkward3.jpg
Fans de ... Euh oui.. Allo les urgences ?
diapo_awkward8.jpg
Lucien et Raymonde Bidochon version US (certainement, vu le gun)
diapo_awkward10.jpg
Mariage en slip, mariage qui flippe ?
diapo_awkward13.jpg
Bouge tes cheveux Helmut, ondoule, ondoule
diapo_awkward14.jpg
Attention attention, ces gens ont inhalé des cendres du volcan Eyjafjöll


Ne me remerciez pas, je sais, vous venez de cracher votre café sur votre écran.

Si vous voulez voir l'album au complet et continuer à vous marrer c'est LA

 

Cette note a été entièrement produite sous Macintosh.

Aucun animal n'a été blessé pendant la réalisation de ce billet

06:01 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : apple, macbook, billets, photos | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/05/2010

Faire-part

Manu, le meuri, leurs deux extensions, et Cannelle ont la joie et la fierté de vous annoncer que la famille s'agrandit avec l'arrivée de


ROGER

IMG_0229.JPG


Un très joli Macbook Pro de 15 ", arrivé à terme et en pleine santé.

Qui vient rejoindre sa fiancée Lucienne, l'Iphone.


Ah on me dit dans l'oreillette que le meuri n'a pas la joie et la fierté.

Et qu'il vient de faire un malaise vagal en prenant connaissance du prix du bébé. Avant d'appeler son avocat pour savoir si l'achat d'un Macbook peut être considéré comme un fait à charge lors d'un divorce.


Les gens, je pense que le week-end prochain chez mon beau-père à me morfondre sans wi-fi, en écoutant les souvenirs de 40-45 ou les histoires de chiens (en alternance) en boucle devient obligatoire.

Juste pour éponger un peu le truc, quoi..


Bon j'aurais Lucienne avec moi.. Si la 3G passe je pourrais au moins twitter. Je compte sur vos blagues débiles, vos histoires de cul et vos messages de soutien pour me remonter le moral pendant ce long tunnel sans lumière.

Merci d'avance.



NB : et vous avez encore jusqu'à ce soir pour faire gagner votre déclaration à Wladimir préférée c'est ICI

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : macbook, apple | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/04/2010

Tu déprimes ? Vite une soirée Keupines


La belle Sandra qu'elle est belle, qu'elle est grande nous a dit un jour "On ne se voit que dans les opés bloggeuses, faudrait qu'on écluse un godet à l'extérieur, histoire de rigoler"

Enfin elle a dit ça à peu de chose près...


Pour ce faire elle nous a proposé une soirée blind-test dans un estaminet de sa connaissance.

Dont la spécialité est le cocktail alcoolisé et, donc, le blind test collectiviste.


(Je répète en insistant fortement, mon lectorat étant principalement constitué de blondes à fortes poitrines, c'est pour faciliter leur compréhension)

J'adoooooooore lui répondis-je.


Et je vais tous vous mettre minable ajoutais-je illico.

Car je suis championne intercontinentale de mon quartier. Surtout sur le blind-test de chansons ringardes.


Hier soir, donc, animée d'un gniaque de sergent recruteur et en pleine confiance sur mes moyens, j'ai récupéré la bande des filles qui en ont (de l'oreille) pour une soirée.. de filles qui en ont.

Au lieu dit l'aperock café. Boulevard Voltaire. à Paris. En France.

(ça va les blondes, vous suivez toujours ?)


Evidemment, la spécialité locale étant le cocktail alcoolisé, on a testé avant le début du blind test.

Ce qui a donné des fous rires complètement idiots, une exhibition de string de la part de Sandra quelques tweets paranormaux. et des photos un peu bizarres.


IMG_0221.JPG
IMG_0223.JPG

IMG_0222.JPG

IMG_0220.JPG




En présence du meuri de Sandra, seul époux de la troupe qui avait oser affronter les amazones en délire. Et qui ne disait rien mais n'en pensait pas moins

Du coup on mettait l'ambiance, il faut bien le reconnaitre.


C'est alors que juste avant le début du blind test, Libellul a complètement ruiné la soirée d'un seul coup d'un seul.

En effet Mesdames, Mesdemoiselles quand vous allez apprendre la terrible nouvelle qu'elle nous a délivrée de source totalement fiable, votre journée aussi va être foutue.


Hugh Jackman est gay. Il est avec son assistant depuis belle lurette. Sa femme vieille et moche n'est qu'une couverture.

Remarque un type pareil avec une femme vieille et moche, on aurait du s'en douter.

Non ne dites pas "c'est pas possible, c'est faux".. C'est 100 % vérifié.


Du coup, notre monde s'est écroulé. Le moral de l'équipe a vacillé. Et on s'est fait piler au blind-test.

Il faut dire qu'entre notre moral sapé, des extraterrestres qui reconnaissaient des titres improbables au bout d'une seconde et des voix testostéronées qui couvraient nos frêles organes pour crier les bonnes réponses, il nous restait peu de chance.

Malgré le fait que j'avais dit à Stéphaline d'enlever son soutien-gorge pour destabiliser l'adversaire, on s'est pris une tôle monumentale.

Vidée de mon influx nerveux, humiliée par cet échec, aphone et désespérée (Hugh ne s'intéressera jamais à moi) j'ai donc kissé mon équipe et regagné mes pénates la tête basse.


(Sinon les soirée keupines arrosées c'est le truc le plus mieux de l'univers)


Outre Sandra, Libellule et Stéphaline déjà citées, un énorme bisou à Nath The Parisienne, Carole, Oum et e-zabel. Je pense que nous pouvons dire que cette soirée restera dans les mémoires.


Et si vous aussi vous voulez vous mesurer aux soirées blind test : L'Aperock - 46 Boulevard Voltaire - 75011 Paris. Le site est LA

Attention, les habitués sont vachement balèzes.


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : copines, soirée, blind-test, hugh jackman | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/04/2010

En vrac et en passant

 

 

Le titre reflète bien mon état du jour..


Je suis en vrac.


Et j’en ai marre, mes cheveux sont de travers, mes mollets poilus, j’ai la pédicure de Goldorak, 20 kilos en trop, rien à me mettre,


J’ai presque envie d’écouter du Céline Dion


et je veux mourir et personne ne m’aime et je boude.


Le monde entier est méchant, et tous les gens dans le métro sont moches.


Paris est laid, la campagne c’est naze, la montagne n’en parlons pas et la mer est polluée.


Christophe Maé faut qu’il arrête de penser qu’il peut chanter. Marc Lévy faut qu’il arrête de penser qu’il peut écrire. Eric Zemmour faut qu’il arrête de penser qu’il peut penser.


Je suis  fatiguée, voilà…


Et quand je suis fatiguée, je suis de mauvais poil : qui a dit « ça ne fait aucune différence avec les autres jours » ??


Je vous préviens, les caméras de surveillance tournent, j’ai les noms.


Si je me couchais un peu avant des heures hindoues, ça irait peut être mieux aussi.


Enfin bref.


Déjà que mon neurone est relativement peu opérationnel d’habitude, quand la fatigue m’envahit j’oublie tout. Et surtout l’essentiel.


Parce que le Prince Wladimir est un Prince, qu’il est fou, qu’il est Russe, qu’il casse des flutes en cristal par-dessus son épaule, il a décidé de vous gâter encore PLUS.


1331827711.JPG

Il n’y aura donc pas une seule boite de thé Prince Wladimir à gagner MAIS 3 !!

fr-med-24-Black-Tea-Russian-Blends-Prince-Vladimir-PRIN125-3585804000090.jpg

Un grand prix, élu par les internautes et le jury.

Un coup de cœur du jury, désigné par le jury uniquement.

Et le choix de Kusmi, qui sera le choix de Kusmi (je précise au cas où certains n’auraient pas tout compris).


Attention, ceci dit SEUL le grand prix ira en finale pour gagner le super-coffret pour s’enduire de caviar et de thé. Tous les détails du concours sont LA.

 

En passant, vous savez que Wladimir et moi on a eu une histoire… ? Il faisait un stage linguistique et en parlant de langue..

Enfin bref.


Je vous raconterai ça à l’occasion.



NB : sinon pour Maé, Zemmour et Lévy c’est pas la fatigue, c’est mon état normal. Mais je profite de n’importe quel prétexte pour baver dessus.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : kusmi, céline dion, christophe maé, marc lévy, eric zemmour | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/04/2010

Quand je seras grande je voudras être..


Bon d'accord, être la Grande Manu, c'est déjà pas mal.

Intellectuellement et physiquement je suis au taquet, il faut bien l'avouer.

En plus ma qualité principale est la modestie.

N'empêches, même si je suis une icone (surtout pour mon marchand de journaux), j'ai quand même des idoles que je voudrais être elles quand je serais grande.


Comment ça c'est écrit n'importe comment ?


Je fais ce que je veux de mon clavier..


Je disais donc, plus tard, je voudrais ressembler à des filles généralement pas très politiquement correctes.

Du genre...
abfab-5267.jpg
Patsy dans Ab' Fab' : se nourrit exclusivement de vodka et de substances prohibées. Toujours habillée en fringues de créateurs. Consomme du jeune homme au kilomètre.
karenwalker.jpg
La même version brune : ivrogne, nympho, méchante, bourrée de fric et complètement insensible à autre chose qu'à son nombril. Karen Walker dans Will et Grace
tls_0
Linda Fiorentino dans Last Seduction : la garce ultime. Aucun état d'âme. J'adore.
10577_sta.jpg

Brigitte Fontaine. Elle est barrée, je l'aime c'est tout.

Et, du coup,  finir comme
tatie.jpg

En emmerdant tout mon entourage


Ca vous étonne ?

21/04/2010

Basic Instinct


Après vous avoir raconté ma plus grande honte à base de lachage de vessie dans les toilettes d'un café à Strasbourg, il y a plusieurs mois ; puis ma plus grande cata touristique au Maroc il y a quelques jours, j'ai décidé de continuer à dérouler devant vos yeux le fil de ma vie.

En vous racontant une de mes plus grandes humiliations publiques.

Suivi d'une mes plus grandes et belles vengeances.


Il y a fort, fort longtemps (qui a dit "au moyen-âge ?") je n'étais pas la créature luminescente que vous connaissez aujourd'hui (qui a dit "luminescente surtout dans le noir').

 

J'ai eu quelques années d'adolescente pas très aidée physiquement : cheveux gras, boutons, dents de traviole, kilos en trop et doutes existentiels sur la vraie nature de mon moi profond.


Sauf qu'aimant les belles choses, je persistais à m'entourer de copines canons, qui ne me laissaient évidemment aucune chance vis à vis du reste de l'univers.

Surtout l'univers masculin.


L'une d'entre elles était particulièrement fascinante : très jolie, fine, drôle, spirituelle, charmante, elle avait tout pour faire ce que les américains appellent une "prom queen" : la reine du lycée. Elle attirait tout le monde comme un cri-cri à insectes attire les mouches.

Evidemment je faisais tout pour lui être agréable, espérant recueillir une parcelle de sa brillante aura, la fournissant en petits services et menus cadeaux.


Jusqu'au jour où dans une soirée, un des jolis garçons présents demande à mon idole "mais pourquoi tu te trimballes cette grosse avec toi tout le temps ?"

Assez fort pour qu'à quelques pas de là j'entende ses remarques.

Et qu'au lieu de me défendre, elle réponde "boh, elle me fait pitié, c'est vrai qu'elle est casse-pied, mais je n'ai pas le courage de m'en débarrasser"

Provoquant l'hilarité du bellâtre et de toutes le personnes de leur entourage.


J'ai subi le choc de plein fouet. Mon dos s'est couvert d'une sueur froide et mes jambes se sont mises à trembler. J'ai pris mes jambes à mon cou et j'ai quitté la soirée sans demander mon reste.

Le pire pour moi n'était pas qu'on se moque - quoique ce soit déjà pénible - le pire était d'entendre qu'on avait eu PITIE de moi.


PITIE. C'était insupportable.


J'ai ravalé mon humiliation, et repris le cours de ma vie. Il fallait bien continuer.


Sauf que parfois, le destin fait bien les choses.


Quelques années plus tard, débarrassée des stigmates de l'adolescence, je m'étais transformée en dancing queen plutôt pétillante et appréciée sur les diverses pistes de danse où mon style unique fait de moulinets de bras et de n'importe quoi de jambes me démarquait de la foule.

Et c'est justement autour d'une piste de danse que ma vengeance a pris forme.


Fortuitement, dans une de mes virées discothécale je suis tombée sur mon ex-divinité. Non l'univers ne m'avait pas vengée en la transformant en laideron pustuleux.

Mais nous étions moins éloignée physiquement. Quoique, je doive l'avouer, elle était toujours plus jolie que moi. J'ai fait comme si j'étais ravie de la revoir. Elle semblait par contre moyennement emballée en retour.

Elle était accompagnée, pas mal d'ailleurs.


Quel est le premier moyen de se venger d'une nana ? Hein ? Hein ? Hein ?

Voiiiiilààààà : lui piquer son jules.

Et quelle est l'arme de séduction massive la plus efficace : je vous l'ai toujours dit  : le cerveau, les filles, le cerveau.

Au bout de quelques minutes j'ai compris que monsieur adorait le cinéma, mais que sa dulcinée ne partageait pas vraiment sa passion. Une heure de conversation passionnée plus tard, mademoiselle "pitié" tirait nettement la tronche, et son chéri rapprochait très nettement la sienne de mon décolleté.


Je ne me suis donc arrêtée en si bon chemin..


Piquer un mec c'est relativement facile. Rendre une humiliation ça l'est moins. J'avais remarqué que la miss portait une jupe à élastique... Suivez le cheminement mental.


L'air de rien, je lui renverse mon whisky-coca bien collant sur la jupe. Elle se redresse brutalement, je m'agrippe à sa jupe et je la laisse en slip au bord de la piste de danse.

Avant de la planter là, non sans lui avoir balancé "tu es ridicule, tu me fais pitié"..


100 % bitch.

Enfin pas encore suffisamment.


Car j'avais négligemment glissé mon téléphone à son copain. Qui m'a rappelé quelques jours plus tard. Que j'ai allumé quasiment jusqu'au bout.

Avant de le planter là comme un serpillière sale.

Bien fait, il n'avait qu'à pas butiner avec l'autre.


En conclusion, et contrairement à ce qu'on veut vous faire croire, la vengeance ça fait du bien. Ceci dit j'ai saisi une opportunité parce qu'elle s'est présentée. Je n'aurais pas gâché 10 ans de ma vie à ruminer

En conclusion 2 : être une salope de temps à autres, ça fait plaisir. Même si moralement c'est discutable.


Boh, finalement la morale je m'en contrecogne


600full-lady-vengeance-(sympathy-for-lady-vengeance)-poster.jpg


En bonus extra-spécial mercredaye : la vainqueuse du chargeur de batterie solaire Pico, après délibération avec le site Green Commerce est ... Fr@mboize.....

Bravo ma grande.. Tu m'envoies ton adresse postale STP... !!

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : vengeance, adolescence | |  Facebook | |  Imprimer | |