Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2009

Saturday day fever - 2ème partie

Vous nous aviez laissées hier MaO, Daydreamer, Ratounette et moi au pied de la tour Montparnasse où nous avait laissé le bus Danone en folie.

Après des adieux émouvants aux autres bloggeuses, nous avons décidé d'entraîner Daydreamer dans une virée parisienne.

L'ennui, c'est qu'après la ballade yaourtière et la chaleur aidant, nous étions déjà comment dire... un peu diminuées..

Nous avons donc descendu la rue de Rennes en léchant les vitrines dans l'espoir d'aboutir à un Starbuck pour un café salvateur et réparateur.

A chaque magasin, nous interrogions Daydreamer : "et les 3 Suisses, tu les as pas à Toulouse, et la Fnac, et Kookaï non plus, HEIN ?".

Ce à quoi elle répondait immanquablement "boh si" !

Et même l'ultra branché "The Kooples" où là elle nous a carrément éclaté de rire au nez en nous apprenant que la marque avait été fondée par des TOULOUSAINS..

Toulouse c'est branché..

Om païs oh Toulouse, oh Toooooolooooouuuuse...

Heureusement, on a trouvé UNE enseigne qui n'avait pas encore OSE affronter la ville rose où MEME les mémés aiment la castagne (et produit au passage des confiseries spéciales : les briques Toulousaines. Quand vous en mangez une, d'un vous vous étouffez, deux vous avez les dents collées au palais pendant trois heures. Daydreamer a essayé de M'ASSASSINER en me refilant une brique)

GAP !

Mais bon, il faisait chaud dans le magasin, on est pas restées longtemps..

Heureusement, le bas de la rue de Rennes, vers le boulevard St Germain des Près et ses boutiques de luxe, Burberry, Kenzo, Céline, Armani et autres Vuitton ont réussi à arracher un peu d'étonnement à notre Toulousaine blasée.. Surtout en regardant les prix des jolies petites choses en vitrine d'ailleurs !

Après un crochet par la boutique Ladurée St-Germain des Prés - qui à fait l'objet d'une photo souvenir bien évidemment ! Nous nous sommes dirigées vers la pizzéria qui devait accueillir nos agapes !

En passant par la place Furstenberg, ravissante bonbonnière, que je vous recommande vivement d'aller voir si vous visitez la capitale..

Car il faisait, faim - je n'avais pas mangé depuis au moins vingt minutes - il faisait soif, il faisait chaud, il était trop tard pour un café et nous avions mal aux guibolles.

Au dessus d'une pizza géante, et après un léger apéro (deux fois rien, une broutille, juste un doigt de Martini en ce qui me concerne). Nous avons parlé de l'amour, la mort, les vaches, bref, de la vie en général.

Avant de raccompagner notre Toulousaine à la gare d'Austerlitz où, à la place d'une folle soirée au Baron (The boite branchée parisienne) nous avons fini dans un café glauque face à la gare à nous achever... à la tisane.

Mais bon, crevées, je vous dit. En pleine digestion de l'apéro, de la pizza, et crevées.

Et puis bon, hé, je suis vieille aussi. Mamie à onze heures, faut qu'elle aille se coucher.

La prochaine soirée bloggeuse, je me dope à la Gelée Royale pour tenir le choc.

Ou à la Pinacolada, faut voir...

3.jpg

La Place Furstenberg..

Sinon, je pense que je vais prendre ma retraite à Toulouse. Les magasins branchés et les mémés castagneuses, ça me va pas mal...

14/06/2009

Saturday day fever

Mauvais titre Manu, mauvais titre.. Ouais, me je suis fatiguée là..

1ère partie : yaourts en folie..

Comme je vous l'avais annoncé dans un teasing de folie totale, voici le recit échevelé de notre passage chez Danone hier...

J'ai dans l'oreille en même temps la chanson de la comédie musicale "s'il faut mououuuurrrrir, autant viiiiiivre à en crever.."

Voilà de la philosophie profonde chantée par des emplumés maquillés vêtus de noir..

Enfin bref, rien à voir avec la choucroute, ou plutôt avec le yaourt.

C'était juste pour vous faire lanterner..

MOUOAHAHAHAHHAHAHAH

Après successivement, m'être fait draguée dans le métro par deux jeunes qui voulaient que je m'assoie sur leur genoux, récupéré Ratounette, MaO et Daydreamer à qui j'ai roulé une pelle publiquement dans le hall de la gare Montparnasse, nous avons rejoint le reste de la troupe qui nous attendait pour monter dans un car qui devait nous conduire au centre de recherches Danone, but de notre visite.

Dans une ambiance, ma foi, j'ose le dire, de MERES EN FOLIE.

Qui m'a fait penser à un passage d'une de mes oeuvres littéraires favorites : la série des "Jeeves" de PG Woodehouse. Le héros, dandy désoeuvré de la haute société anglaise totalement crétin, se retrouve obligé par sa tante, qui est un genre de Manu version anglaise, d'accompagner la sortie annuelle des mères de la paroisse. Mères qui ne décrochent de leur fourneaux qu'une fois par an, pour cette sortie. La sortie vire rapidement au cauchemar quand les honorables ménagères prennent les choses en main et se dévergondent dans une fête foraine jusqu'à finir dans un état très second..

Voilà, vous avez un petit aperçu de l'ambiance qui régnait dans le bus infernal et de l'état dans lequel ont fini nos accompagnateurs Frédéric et Sandra de l'agence Yougether qui nous avaient gentiment concocté cet après-midi

Avec entre autres, dégustation de spécialités régionales offertes par nos consoeurs de province . Bonbons, gâteaux .. Mais c'est au moment où nous avons voulu faire griller les saucisses de Toulouse apportées par Daydreamer au barbecue dans le bus que le chauffeur s'est fâché et a menacé de nous abandonner sur le bas-côté du périphérique si nous n'arrêtions pas immédiatement.

Arrivées au centre de recherche Danone, superbe bâtiment design, nous avons décidé d'être sages (Frédéric nous ayant quand même AUSSI menacé de nous enduire d'Actimel et de nous laisser attachées dans la pelouse livrées au fourmis) et avons très gentiment accueillies par le staff Danone qui après nous avoir prodigué une légère collation, nous a drivé pour une visite de l'endroit.

Au bout de couloirs vraiment labyrinthiques (l'endroit est immense) nous avons pu visiter deux laboratoires où on nous a expliqué comment était fabriqué Actimel, et quels étaient ses bénéfices.

C'est toujours très intéressant d'ailleurs, de voir l'envers du décor et toute la recherche nécessaire au développement d'un produit.

La visite s'est achevée par une partie dégustation pour le moins surprenante. On ne nous a pas fait goûter la nouvelle variété d'Actimel pour avoir notre avis. Non. Nous avons testé le principe actif du produit, la fameuse bactérie L. casei Defensis ... PUR !!

C'est... comment dire.. surprenant. On dirait un yaourt bulgare très acide..

Mais pas mauvais du tout en fait..

Nous en avons profité pour bombarder l'équipe Danone de questions restée en suspens auxquelles il ont répondu avec une grande patience. (quoique un ou deux membres de l'équipe commençaient và se décomposer légèrement).

Pendant que j'en profitais pour ravager le plateaux de fruits mis à notre disposition (on ne se refait pas).

Et pour réaliser des interviews vidéos. Qui m'ont permis un plan drague totalement insensé.

Dont vous verrez sans doute le résultat ultérieurement ici.

L'après-midi s'est terminée sur ces entrefaites (non mon plan drague ne s'appelait pas entrefaites, bande de coquines..)

Et nous somme remontées dans le bus ... Pour de nouvelles aventures..

Bilan de la journée ?

  • Je suis épuisée
  • Danone c'est THE PLACE pour draguer (entre le métro du matin, le patin à Daydreamer et le plan vidéo de l'après-midi, j'ai quand même eu ma dose)
  • On a tâté de la bloggeuse influente comme c'est pas possible. Poppyrose est quand même numéro 1 au Wikio (on l'a touchée pour la bonne fortune).
  • Actimel c'est bien, mangez-en (ça c'est du slogan, non ?), enfin si vous voulez.. Plus d'infos ? C'est LA (Zavez qu'à bosser un peu aussi..)
  • Toute la troupe a flippé sa race toute l'après-midi en se préparant à un accouchement sauvage de Juju sur le sol du centre de recherches. Juju étant quand même enceinte jusqu'au dents de jumeaux (et en plus elle voulait aller picoler des mojitos avec nous cette folle..)
  • C'etait bien..

A demain pour la suite : quand la province découvre Paris..

Et un spécial coucou au reste de la troupe. Présentes également pour la visite d'hier : Anne, Amélie, Sardine, Melle Gima, Sounie, Valvec, Carole, AuntieJoe.. Que j'ai eu beaucoup de plaisir à croiser à nouveau ou à découvrir "en vrai" pour la première fois !!

 

51BNF6B1RNL._SS500_.jpg

 

13:12 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : danone, actimel, visite, centre de recheches, bloggeuses | |  Facebook | |  Imprimer | |

13/06/2009

Ce soir on vous met... Ce soir on vous met le feeeeeuuu..

Hello les foules en délire, ou plutôt ce qu'il en reste ce samedi.

Aujourd'hui c'est la fête du slip des bloggeuses. En effet, comme vous avez peut-être pu le lire ici ou là, un certain nombre d'entre nous va se retrouver pour aller rendre une petite visite à Danone..

Or dans le certain nombre d'entre nous, j'en connais quelques-unes. Quelques-unes dont quelques-unes (pardon Molière, je cause la France horriblement) sont remontées comme des coucous suisses sous acide.

Notamment des provinciales qui sont fermement décidées à mettre la capitale à feu et à sang en dévastant tout sur leur passage..

La finale de la coupe de France de Rugby et ses supporters musclés qui chantent "la bite à dudule"... ? De la roupie de sansonnet à côté de ce qui se prépare..

Je vous raconte tout ça demain.

Enfin si je suis en état.

Parce que c'est assez aléatoire en fait. Tout va dépendre du nombre de pinacoladas incurgitées ce soir et si j'arrive à trouver un chauffeur de taxi qui veuille bien ramener chez elle une petite dame entre deux âges avec sa culotte sur la tête qui beugle "toi je t'aiiiiimmee, et toi je t'aiiiiimmme aussssi, toi t'es moooooche par contre..."

Oui, demain, je risque de croire que Cannelle ressemble à ceci ..

Chihuahua.JPG

Et d'avoir un énorme mal de crâne..

(au fait, si vous voulez voir OU commander pleins d'accessoires et des tenues délirantes pour chiens, j'ai emprunté cette photo au site  http://www.lapetavenue.com/)

En attendant, à la demande de Michel, comme je ne sais rien refuser au gens qui le demandent gentiment,  un peu de musique d'hier et d'aujourd'hui..

Et comme on parle de mettre le feu... Une ou deux chansons avec "Fire" dans le titre

Et oui parce que le boss, ça reste le boss, quoi..

Et un groupe que j'aime pas mal en ce moment

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : danone, bloggeuses, feu, kasabian, bruce springsteen | |  Facebook | |  Imprimer | |

11/06/2009

Petites Nouvelles... De mon Nombril

Aaaaah, je vous ai bien eus !

Vous attendiez une chronique sur le monde et l'univers et vous avez mon égo à la place..

Tant pis pour vous. Parce qu'un blog c'est quand même fait avant tout pour se REGARDER l'ombilic (le nombril bande d'inculturés) et que c'est quand même mon occupation favorite après me trouver belle et intelligente.

Ceux qui ne sont pas contents n'ont qu'à protester. J'en ai marre des commentaires consensuels.

JE VEUX DE LA POLEMIQUE.


En parlant de polémique, ça va polémiquer grave dans vos charentaises si vous m'avez promis un billet pour mes vacances et que vous ne me l'envoyez pas AVANT le 20 juin.

Mention spéciale à celles qui ont déjà oeuvré !! Je tiens à remercier Aude, Daydreamer, Sandra, Carole, Madame Kevin, M. et Lili Insolente.

Et croyez-moi dans ce que j'ai reçu y'a du lourd : du making-of, de la flatterie comme je n'en ai jamais vu et du chat en drag queen ou en maillot de bain.

Moi je dis ça, je n'ai rien dit. Vous n'avez qu'à venir à partir du 23 juin..


Sinon mon fils cadet passe en première. Oui, je sais c'est totalement inintéressant.

Sauf que cet espèce de clampin était au ras des paquerettes question notes toute l'année. Qu'il était menacé de redoublement et que son passage se décidait donc au conseil de classe du 3ème trimestre. Qui avait lieu lundi en fin d'après-midi. Le même  soir, vers 23 heures, mon mari récupère  l'héritier à la Comédie Française, où il avait été voir Ubu Roi avec sa classe et le ramène à la maison. Rien. Je me dis "il ne doit pas encore avoir les résultats". Mardi, la matinée s'écoule, je bombarde le divin enfant de SMS en commençant à ronger le cordon du téléphone . Pas de réponse. Je me dis "c'est foutu". L'angoissomètre au maximum, je l'appelle à la pause déjeuner.

Toto décroche avec un "ouaiiiiis" enthousiaste.. ! Je lui HURLE dans le cornet "Alooooooooors".

Il me répond "ben quoi ?" Je re-hurle en mode vibrato suraigü hystérique "Ton passssaaaaaage ??"

Et là mon fils - qui, par une aberration génétique est le SEUL NON-angoissé de la famille, mais non angoissé à un point tel qu'on peut dire de lui qu'il est la réincarnation de Bob Marley en blanc - me sort

"boh, je t'ai dit hier soir"

moi "hiiiiiiiiiiiiiii mais non"

"boh, papa t'a pas dit hier soir ?"

"hiiiiiiiii mais non" (c'est à ce moment que j'ai envoyé mon ordinateur valser et tué deux/trois collègues pour me passer les nerfs)

"boh, je passe, quoi.."

Voilà. Tout va bien. J'ai vieilli de dix ans en une matinée.

 

 

En parlant de polémique, il y a quelques jours, j'avais quelque peu taclé Courrier International et l'agence Tribéca. Car ma candidature pour être ambassadeur du journal était restée lettre morte. Et je tiens à rétablir la bonne version des choses..

Pour votre information, je ne serai pas ambassadeur de Courrier International car le quota de bloggeurs sélectionnés était déjà atteint. MAIS Sylvain et Aurélia se sont expliqués sur un quiproquo de non-réponse dû à des mails jamais reçus..

Et m'ont offert une très gentille compensation, dont je les remercie.

Parce que quand même, je suis Manu après tout... Une Manu dont vous aimeriez BIEN connaître la vraie vie non. La vraie, celle qui se cache derrière le glamour,  la staritude et les paillettes.

Et bien, allez chez Gazelle, je me suis livrée entièrement, vous saurez TOUT..


1953963145_1.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : manu, classe de première, courrier international | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/06/2009

Alloche !!

Alloche ??

Non, la madame elle est chortiche - che choui la femme dé ménache !

Mais ché peux prendrche un méchache chi bou boulez !

Attendèche, che vais chercher oune styloche..

Ché vous écoutche...

sven.jpg


Et cherchez pas à gagner, on l'a toutes râtées celui-là, c'était pour la journée de la femme... Dommage..

Sinon allez vous balader chez http://www.homme-de-menage.fr/

C'est marrant...

(oui je sais cette note est pathétique, mais c'était ça ou ne pas passez sur vos blogs, alors, camembert.. Et laissez-moi pleins de coms, j'adore ça..)

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (51) | Tags : ménage, homme de ménage.. | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/06/2009

Hiiiiiiiiiii

Je suis une adoratrice inconditionnelle de Nelson Montfort.

J'avais d'ailleurs déjà clamé publiquement mon amour pour lui dans une déclaration enflammée ici même..

Oui, je vénère le roi du triple lutz double boucle piquée, de l'interview multilingue et des questions à tiroir dont on ne se rappelle même plus le début quand il a fini de la poser.

Aussi quand j'ai appris que certaines bloggeuses allaient avoir la chance de le rencontrer, mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai fait quelque chose que je ne fais JAMAIS d'habitude...

J'ai litteralement HARCELE l'une d'entre elle pour qu'elle m'obtienne une dédicace de mon héros..

Pour parer à toutes les objections : non, d'habitude, je ne HARCELE pas. Je demande 12500 fois de suite de façon insistante, c'est tout..

Et hier, j'ai reçu une jolie petite enveloppe que j'ai ouvert avec jubilation et délectation et qui contenait CECI


Nelson 1.jpg
Nelson 2.jpg

Pour les déficients visuels (on ne peux plus dire bigleux, ce n'est pas politiquement correct) qui viendraient ici, je vous retranscrit la dédicace "Pour Manu, affectueusement, Nelson AVEC un coeur"...

Rhoooooo

Bichon, c'est quand tu veux, je t'épouse.

Bon j'ai déjà quelques maris, dont un principal, mais aucune importance, rien ne peux séparer ceux qui s'aiment vraiment..

Et mille mercis à Manou qui a obtenu le préssssssieux et qui a supporté mes caprices stoiquement pendant plus d'une semaine !!


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : nelson montfort | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/06/2009

Et bé alors, je sens le pâté ?

Après ma note d'hier sur la quête existentielle de l'angoissitude. Aujourd'hui sera une note sur la coléritude..

Ouais, en gros je l'ai mauvaise.

Il y a quelques temps j'avais été contactée par l'agence BRM parce que mon blog intéressait Courrier International pour être ambassadeur du journal.

Ce qui, je dois le dire, me plaisait énormément. Si vous suivez ce blog, vous savez que par le biais des "petites nouvelles du monde et de l'univers" je m'intéresse quand même à la géopolitique.

A travers le petit bout de la lorgnette, certes, mais quand même..

Ma correspondante chez BRM me signale il y a quelques semaines qu'elle attend la réponse de Courrier et qu'elle me recontacte.

Depuis, rien.

Bon, de mon côté j'avoue que je n'avais pas trop relancé l'affaire non plus.

Jusqu'à il y a quelques jours où je constate sur l'excellent blog de Luc, que lui a été sélectionné pour être partenaire de Courrier International. Je salue d'ailleurs Luc qui le mérite amplement, compte tenu de la qualité de ses articles.

Mais je suis VENERE, mais VENERE

D'une BRM et/ou Courrier auraient pu me donner une réponse, même négative, j'aurais compris..

De deux et pourquoi DONC un blog parlant de chats, de vernis à ongle, de fashion à Cannes ne pourrait-il pas AUSSI parler de géopolitique.

Faut-il être sérieux, voire barbant, voire moche, voire un homme (voir un homme moche) pour parler de la situation internationale ?

Ce n'est pas parce que je suis blonde, parisienne et parfois futile que je n'ai pas un souffle d'intelligence et de réflexion.

Oui, messieurs-dames, je peux AUSSI vous faire une analyse très pertinente et documentée sur la situation explosive en asie mineure, ne vous en déplaise.

Mais je ne la ferai pas. Pas à l'oeil en tous cas.

Allez vous faire voir chez plumeau.

Et je suis polie..

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : courrier international, brm | |  Facebook | |  Imprimer | |