Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2008

PETITE ANNONCE

C'est la reprise d'un com fait sur le blog de Nikki suite à une de ses notes portant sur Meetic ! Et qui recommandait un site de "rencontres amicales" : pointcommun.com,

Merci donc Nikki pour le tuyau sur le site. Je vais peut-être enfin trouver des gens qui partagent mes goûts improbables d'adulescente attardée pour
La BD
Le cinéma de science-fiction
L'humour anglais au 24ème degré
La mode
La litterature

Les chats

La bonne bouffe
La danse
La musique dans tous les styles
La politique
Les potins...


Car voyez-vous j'ai des goûts tellement disparates que j'arrive généralement à discuter d'un sujet (voir deux ou trois) avec une personne, mais rarement plus.
Je profite donc de cette note pour lancer une petite annonce : cherche H ou F, âge et physique indifférents, goût disparates (et parfois bizarres) indispensables pour conversation ou plus si affinités (hormis sexe, réservé à époux). Répondre sur ce blog, merci...

d69718ae9fcb83fc721c409bfe2d7c77.jpg

13:55 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Petite annonce | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/02/2008

J'AIME PAS LA SAINT-VALENTIN

Je n’aime pas la Saint-Valentin. Comme diraient mes copines jeunes, ce truc me vénère grave. Je trouve que c’est un prétexte commercial (un de plus) pour faire courir les gens dans les magasins.

D’abord, ce truc pleins de coeurs rouges et de noeunoeuteries diverses, c’est parfaitement gnangnan. Ca va encore pour des mignonnes de 3ème qui découvrent l’amour et ses effets secondaires. Passé cet âge, ça ne rime plus à rien.

Deuxièmement, l’amour c’est bien plus fort et il n’a nul besoin de coeurs en chocolat ou de déclarations surcrées (et parfois forcées) pour s’exprimer. Oui à la passion, oui aux cadeaux inattendus, oui à l’amour je-n’ai-pas-besoin-de-te-parler-pour-te-comprendre,

Et non, je ne suis pas aigrie, j’ai ce qu’il me faut à domicile. D’ailleurs mon mari vient de me ramener un bouquet de mimosa, comme ça, gratis. Et ça vaut toute les saint-valentins avec champagne, coeurs en chocolat et cartes dégoulinantes de guimauve du monde…

dc1b9afce77e5bf8c4db66cd8ebc319f.jpg

 

 

 

12:20 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Saint-Valentin | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/02/2008

BRAVO MON PT'IT GARS

 

 Je suis un peu en retard... Mais ce n'est pas grave... Qui c'est qu'avait dit qu'il irait loin il y a quelques temps ? Hein, hein...

73a2ec10c05f18c55b46d106b4c2e858.jpg

17:55 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Novak Djokovic | |  Facebook | |  Imprimer | |

LECTURES DE VACANCES - 1

Pendant les vacances évoquées ci-dessous, qui furent, à ma grande honte, très peu actives, j'ai profité de ce temps pour me plonger dans quelques magazines et livres. En particulier l'édition de la semaine passée du Nouvel Observateur qui consacrait un dossier aux Sarkophobes. Ces anciens ou nouveaux non-amis du président déçus par le personnage flambeur, égocentrique, colérique et démagogue qui se dévoile de plus en plus au fil du temps. Le journal divise les anti-sarko en plusieurs catégories distinctes :

  • Les moralistes : plutôt séduits par le personnage au départ, ils sont aujourd'hui déçus par le côté jet-set du chef de l'état. Exemple de cette catégorie, le philosophe Alain Finkelkraut qui stigmatise  la pipolisation du président.
  • Les prophètes :  dans cette catégorie rentre les anti-sarko "historique" . Ceux qui ont tiré  la sonnette d'alarme  bien avant les autres sur  la dangerosité du personnage. Parmi eux : Jean-François Kahn ex-directeur du journal Marianne, Emmanuel Todd, démographe et historien ou encore Alain Badiou, penseur de la gauche radicale
  • Les gardiens du pacte républicain : ce sont les porte-paroles religieux ou penseurs philosophes que le discours plus que maladroit de Sarko sur le catholicisme a réussi à fédérer contre lui : francs-maçons, catholiques de gauche, représentants juifs et musulmans. Bernard Henri Levy, Le grand-maïtre du Grand Orient de France ou encore le recteur de la mosquée d'Evry en font partie.
  • Les stigmatisés : ceux sur qui Sarko utilise sa langue bien pendue (vienvienvienvienvien....).... Surtout quand il est en position de force (Laurent Joffrin de Libération lors de sa conférence de presse) ou protégé par une armée de gardes du corps. Comme dit l'ancien patron de la police de Haute-Garonne "Sarko frappe quand on ne peut pas se défendre". Le courage du lâche en somme. Du coup, il se fait un nombre d'ennemis assez considérable qui l'attendent avec un bazooka armé au premier faux pas.
  • Presque dans la même catégorie : Les Humiliés. Notre Pres' adore paraît-il humilier les gens, c'est son sport favori. Sans doute se venge-t-il de Nicolas Dupont le bellâtre de CM2 qui l'avait tapé devant les filles parce qu'il était petit et qu'il avait de grandes oreilles. Donc Nico exprime son complexe d'infériorité en humiliant. Quelques ex-ministres du gouvernement Chirac, parlementaires et ministres actuels en ont fait les frais, au premier rang duquel François Fillon qu'il traite comme un porte-serviette. Il est d'ailleurs amusant d'apprendre que même Fillon, a priori fidèle d'entre les fidèles a été tenté de démissioner tant la vulgarité de Nico le choquait.
  • Les rivaux : il ne sont pas systématiquement dans l'opposition. Par, justement, son attitude humiliante, Nico s'est fait de nombreux ennemis dans son propre camp qui attendent leur heure. Notamment, Villepin, on s'en serait douté, mais également Jean-Louis Debré, actuel Président du Conseil Constitutionnel qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui mettre des bâtons dans les roues. Rentrent également dans cette catégorie quelques parlementaires UMP fatigués du girouettisme du boss.
  • Les épidermiques : on trouve dans cette catégorie plutôt des gens qui ont une certaines notoriété (sportifs, artistes) et s'en servent pour dénoncer les abus du pouvoir. Font partie des épidermiques notamment Yannick Noah, Lilian Thuram, Joey Starr, ou encore Josiane Balasko. Ce qui est assez amusant c'est qu'il y a peu de temps encore on aurait pu ajouter à cette liste une certaine... Carla Bruni qui avait manifesté et chanté contre les tests ADN...
  • Les Moines soldats : j'ignorai complètement ce fait absolument passé sous silence par les médias. Tous les derniers mardis du mois sur la place du Capitoleà Toulouse, douze moines franciscains prient en silence pour dénoncer les conditions de retention des étrangers. Ils sont désormais entourés de fidèles qui les suivent. D'habitude, je ne donne pas trop dans le curé, mais là, chapeau les frérôts.
  • Les tenants de la folie : ce sont ceux qui cherchent des explications mentales à la conduite du leader Minimo. Travaillant dans le domaine psy pour la plupart, il mettent carrément en question son équilibre mental. Leur diagnostic : hyperactivité, syndrome de Peter Pan (refus de grandir), confusion, rendu fou par le pouvoir. Pour eux, c'est sûr, Sarko pète les plombs.
  • Enfin, les Sarkostiques, humoristes, internautes, ce sont ceux qui ont choisi la satire pour mieux lutter contre le nain vengeur... On y retrouve l'éternel Guy Bedos, Christophe Alévèque (de la bande à Ruquier), Patrick Rambaud, le prix goncourt qui pastiche Saint Simon avec sa "Chronique du règne de Nicolas Ier" ou encore les zygotos de la chanson du dimanche et tous les internautes qui font des pastiches de l'actualité. Bien plus modestement, je me range dans cette catégorie ainsi que l'ineffable Gilles, dont les petites BD sont toujours un régal !

Et vous, si vous êtes Sarkophobe, dans quelle catégorie vous situriez-vous ?

NB : bon Misouris, on sait ce qu'il en est mais on te pardonne. Je crée pour toi la catégorie Sarkosceptiques... Ceux qui le surveillent du coin de l'oeil...

 

17:10 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Sarkozy | |  Facebook | |  Imprimer | |

LE RETOUR DE LA FILLE DE LA REVANCHE

CH'UI LA, CH'UI REVIENDUE....

 Je ne vais pas remuer le couteau dans la plaie

 Ah ben si, zut, je viens de le faire. C'est mon fond sadique...

Si vous voulez, pour vous consoler, je vous donne la liste de tous les petits défauts du séjour, ça vous consolera : une mer étonnamment fraîche, quelques algues dans l'eau, énormément de vendeurs de souvenirs sur la plage, quelques moustiques, un immeuble en construction à côté de l'hôtel qui a donné lieu à quelques coups de marteau pendant l'heure de MA sieste, une heure de retard pour le vol de retour

Ca va, vous êtes consolés, vous vous dites, c'est bien fait, elle a passé un séjour complètement nul... Bien sûr mes chéris, si ça peut vous faire plaisir !

Ah oui, au fait, avant de terminer, j'allais oublier une ou deux photos...

18ba97c3593512e526d326447eed1590.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

447fbc3907c6d82d1d596d4125fc940a.jpeg7405ae57405e0d06066baec62b8609c4.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

NB : plus sérieusement, si quelqu'un est interessé pour un avis sur l'hôtel Barcelo Talanquera Juan Dolio pour de futures vacances, ce sera avec plaisir...

15:55 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Saint-Domingue | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/01/2008

UN PETIT COUCOU

eh oui, on ne peut plus se depayser nulle part, Meme sous les tropiques on trouve des webcentre avec claviers QWERTY ce qui contrarie enormement ma logique typo !

Je vous ecrirais donc plus longuement au retour, sur ma paresse et mes lectures.

Bisous bisous,,,,

 

14:45 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/01/2008

CONVERSATION DE METRO

Aujourd'hui en rentrant dans le métro parisien. Perdue dans mes pensées, je vois à peine une jeune femme qui s'asseoit à mes côtés. Elle tient une conversation sur son portable. Rapidement, je tends l'oreille (j'adore espionner les conversations c'est mon côté commère) et me rends compte qu'elle parle d'une rencontre avec quelqu'un de connu. Au bout de quelques minutes j'arrive à capter qu'il s'agit du fumeux Daniel Darc, ex-chanteur du groupe Taxi Girl (Mannequin derrière la vitrine, cherchez le garçon...) qui se refait une carrière aujourd'hui après deux décennies de plongée dans la drogue et l'alcool. Sur un ton plutôt gnagna (non pas gnangnan), vous savez le ton des jeunes filles en quête de l'âme soeur "(ouoouii, y m'a draguuéée, c'était subliiime.., et.c..") elle explique que non, vraiment , elle hésite à sortir avec lui parce qu'elle a peur de se laisser entraîner dans une histoire difficile et qu'elle n'a pas envie de ça tout de suite, mais qu'elle hésite, mais qu'elle ne sait pas parce que c'est compliqué, quand même il est plus âgé, il est connu, blablabli, blablabla

Je tourne alors la tête et regarde la jeune fille en fleur... Qui ne ressemble pas à grand chose.. Sans vouloir tomber dans les schémas sexistes, chérie, soit un peu réaliste. DANIEL DARC, s'intéresser à toi, alors là c'est le monde à l'envers... Non seulement tu ne ressembles pas à grand chose mais en plus ta conversation n'est pas brillante, brillante. 

Donc 3 explications :

  • Il était bourré
  • Il avait vraiment faim, et pas grand monde à se mettre sous la dent
  • T'es complètement mytho.

 

Oui, je sais, je suis vache. Mais les filles gnagna ça me VENERE GRAVE, surtout après une journée difficile...

Salut à toutes les gnagna...

 

041c5fbadb05f48aa585151e8d8bc4f3.jpg

 

 

20:30 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Humour | |  Facebook | |  Imprimer | |