Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2009

Manu fait son intello (qui se la pète en plus)...

Ce tag a parcouru les blogs il y a quelques temps. Je m'étais dit que je le ressortirais en cas de panne d'inspiration.

Donc étant donné que je manquais d'inspiration et que personne ne m'a demandé de le faire, par pur esprit de contradiction hop je m'y colle..


Il s'agit de cocher dans la liste des cent livres que préfèrent  les Français ceux qu'on a lus.

En mauve ceux que j'ai lus


1. La Bible.
2. Les Misérables de Victor Hugo.
3. Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry.
4. Germinal d’Emile Zola.
5. Le seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien.
6. Le rouge et le noir de Stendhal.
7. Le grand Meaulnes d’Alain-Fournier.
8. Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne.

9. Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody
10. Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas.
11. La gloire de mon père de Marcel Pagnol.
12. Le journal d’Anne Frank d’Anne Frank.
13. La bicyclette bleue de Régine Deforges
14. La nuit des temps de René Barjavel
15. Les oiseaux se cachent pour mourir de Colleen Mc Cullough
16. Dix petits nègres d’Agatha Christie.
17. Sans famille d’Hector Malot
18. Les albums de Tintin de Hergé.
19. Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.
20. L’assommoir d’Emile Zola.
21. Jane Eyre de Charlotte Brontë.
22. Dictionnaires Petit Robert, Larousse, etc.
23. Au nom de tous les miens de Martin Gray
24. Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas.
25. La cité de la joie de Dominique Lapierre
26. Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.
27. La peste d’Albert Camus.
28. Dune de Frank Herbert.
29. L’herbe bleue Anonyme
30. L’étranger d’Albert Camus.
31. L’écume des jours de Boris Vian.
32. Paroles de Jacques Prévert.
33. L’alchimiste de Paulo Coelho
34. Les fables de Jean de La Fontaine.
35. Le parfum de Patrick Süskind.
36. Les fleurs du mal de Charles Baudelaire.
37. Vipère au poing d’Hervé Bazin.
38. Belle du seigneur d’Albert Cohen.
39. Le lion de Joseph Kessel
40. Huis clos de Jean-Paul Sartre.
41. Candide de Voltaire.
42. Antigone de Jean Anouilh.
43. Les lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet.
44. Premier de cordée de Roger Frison-Roche
45. Si c’est un homme de Primo Levi.
46. Les malheurs de Sophie de la comtesse de Ségur.
47. Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne.
48. Les fourmis de Bernard Werber.
49. La condition humaine d’André Malraux.
50. Les Rougon-Macquart d’Emile Zola.

51. Les rois maudits de Maurice Druon.
52. Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand.
53. Les hauts de Hurlevent d’Emily Brontë.
54. Madame Bovary de Gustave Flaubert.
55. Les raisins de la colère de John Steinbeck.
56. Le château de ma mère de Marcel Pagnol.
57. Voyage au centre de la Terre de Jules Verne.
58. La mère de Pearl Buck
59. Le pull-over rouge de Gilles Perrault.
60. Mémoires de guerre de Charles de Gaulle
61. Des grives aux loups de Claude Michelet
62. Le fléau de Stephen King.
63. Nana d’Emile Zola.
64. Les petites filles modèles de la comtesse de Ségur.
65. Pour qui sonne le glas d’Ernest Hemingway
66. Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez
67. Oscar et la dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt
68. Robinson Crusoé de Daniel Defoe.
69. L’île mystérieuse de Jules Verne.
70. La chartreuse de Parme de Stendhal.
71. 1984 de George Orwell.
72. Croc-Blanc de Jack London.
73. Regain de Jean Giono
74. Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.
75. Et si c’était vrai de Marc Levy
76. Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.
77. Racines d’Alex Haley
78. Le père Goriot d’Honoré de Balzac.
79. Au bonheur des dames d’Emile Zola.
80. La terre d’Emile Zola. Oui.
81. La nausée de Jean-Paul Sartre.
82. Fondation d’Isaac Asimov
83. Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway.
84. Louisiane de Maurice Denuzière
85. Bonjour tristesse de Françoise Sagan
86. Le club des cinq d’Enid Blyton.
87. Vent d’est, vent d’ouest de Pearl Buck
88. Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
89. Les cavaliers de Joseph Kessel
90. Jalna de Mazo de la Roche
91. J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian
92. Bel-Ami de Guy de Maupassant.
93. Un sac de billes de Joseph Joffo
94. Le pavillon des cancéreux d’Alexandre Soljenitsyne
95. Le désert des Tartares de Dino Buzzati
96. Les enfants de la terre de Jean M. Auel
97. La 25e heure de Virgil Gheorghiu
98. La case de l’oncle Tom de H. Beecher-Stowe.
99. Les Thibault de Roger Martin du Gard
100. Le silence de la mer de Vercors

 


Ok, je me la pète, j'ai lu 40 des 100 bouquins préférés des français...C'est ça la classe, point final..

Il y en a peut-être d'autres que j'ai lu d'ailleurs, mais que j'ai oublié... J'ai la classe mais un trou dans la tête aussi...

Je tiens à protester vivement contre la présence de Marc Lévy dans ce classement ce qui m'oblige à le citer sur mon blog.. Il n'y a que lui pour penser qu'il est écrivain.


Ah oui, et relisez la bible aussi, je ne fais pas de prosélytisme, c'est juste qu'historiquement c'est assez intéressant. Et procurez vous une version non expurgée.. Vous verrez, c'est marrant pour un fondement de la culture judéo-chrétienne, c'est plein de stupre et de fornication, et pas de la petite bière, croyez-moi, comme dirait le personnage le personnage principal : dieu.


Lisez en général, tout, c'est bien. Sauf Marc Lévy. Sinon on va se fâcher..

 

31gastonPortantUnePileDeLivres1_09122007_125759.jpg

PS : et ne comptez pas sur moi pour faire le tag bleu en revanche, j'ai dit non, c'est non...

06:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : tag, livres, 100 livres | |  Facebook | |  Imprimer | |

29/07/2009

Elevons le niveau

Après 3 semaines de blog-sitting et 2 semaines à parler de futilités absolument superficielles, je me suis dit en moi-même, toute seule, personnellement,  en mon for - fort ? faure ? forre ? phaure ? .. pitin c'est la loose orthographique - intérieur, qu'il fallait au moins une note intellectuellement correcte.

Dont acte (j'aime bien dire dont acte, ça énerve tout le monde).

Et pour faire une transition avec des vacances qui s'éloignent (snif, ....), j'ai décidé en moi-même, toute seule, personnellement et en mon for..  - et puis merde - de vous parler de quelques-unes des lectures livresques de vacances.

Et cette année, ma liste de lecture estivale avait un petit quelque chose de particulier puisque c'est une bloggeuse qui l'avait concoctée. Oui, notre George nationale étant experte es-litterature ET travaillant dans une librairie, elle avait bien voulu me fournir en nourriture pour l'esprit avant mon départ.

Je ne vais pas vous dérouler TOUS les bouquins proposés, mais simplement vous présenter les 2/3 que j'ai particulièrement apprécié .. J'espère qu'ils vous tenteront aussi  !


L'AFFAIRE JANE EYRE par Jasper Fforde

Dans le monde de Thursday Next, la littérature est une affaire d'état. A tel point qu'une brigade spéciale dont elle fait partie a été créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure. Aventure qui va être offerte par Achéron Hadès, un dangereux criminel, incarnation du mal, qui a décidé de saboter les oeuvres majeures de la littérature en kidnappant des personnages et modifiant ainsi l'histoire, grâce à un portail qui permet de pénêtrer au coeur des livres.  La jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman Jane Eyre de Charlotte Brontë d'une fin certaine...

Le roman est une uchronie (j'ai appris ce mot cet été, depuis je le ressors à toutes les sauces, ça me donne un air intelligent) qui est une évocation imaginaire dans le temps. En littérature, c'est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’histoire à partir de la modification d’un événement du passé. On utilise également l’expression « histoire alternative ». Par exemple, imaginons ce qui aurait pu se passer si Kennedy n'avait pas été assassiné et qu'il ait viré au dictateur à vie...

Capice ? Non ? Pas grave, je continue..

Nous avons adoré ce bouquin. Je dis nous, en parlant de moi et mon fils de 16 ans. Pourquoi ? C'est drôle, bien écrit, divertissant, imaginatif et très documenté sur l'histoire de la littérature ce qui ne gâte rien. Evidemment,  les références sont celles de grandes oeuvres classiques  anglaises, mais les notes du traducteur vous expliquent à chaque fois à quel auteur ou à quel livre Jasper Fforde fait référence. L'affaire Jane Eyre nous a fait penser à une sorte de Harry Potter pour adultes. Que vous dire d'autre  ? L'affaire Jane Eyre, devenu culte dans les pays anglo-saxons, est le premier d'une série de 5 épisodes à date, que nous allons nous procurer, pour connaître la suite des aventures de Thursday Next..

51W1W9JDCDL._SS500_.jpg

TOUTES LES FAMILLES SONT PSYCHOTIQUES par Douglas Coupland

Douglas Coupland décrit la vie et les déboires d'un famille déjantée de la middle-class américaine à grand renfort de flash-backs. Escroc à la petite semaine, le fils ainé, Wade est atteint du VIH - qu'il a transmis à sa mère, Janet, après que Ted, son père,  lui ait tiré dessus, pour  avoir couché avec Nickie,  ignorant qu'il s'agissait de sa nouvelle belle-mère ! Bryan, le cadet est un suicidaire qui se raccroche à une nouvelle amie, au nom imprononçable, Shw, laquelle attend un enfant qu'elle souhaite revendre via Internet à un couple de riches Américains de Daytona Beach. Et  Sarah, la fille, l'astronaute surdouée à qui il manque un bras et qui a tout l'air d'une sainte, n'est pas en reste puisqu'elle trompe son mari avec le commandant de bord de sa navette spatiale qui doit décoller incessamment... Evènement pour lequel toute la famille se réunit à Cap Canavéral.

Vous avez suivi ? Non ? Pas grave.. Vous renouerez les fils au fur et au mesure de la lecture du  livre.  Qui m'a fait penser à un épisode des Simpson où tout le monde veut tuer tout le monde dans un climat d'hystérie collective permanente.. Mais irresistible.

C'est drôle, impertinent, piquant, et tout sauf politiquement correct.. Ecrit par l'auteur du célèbre "Génération X" - que j'ai lu après celui-ci - et moins aimé, je dois bien le dire..

9782264037725.jpg



TOUT EST SOUS CONTROLE (non recommandé par Georges, celui-ci) par Hugh Laurie

Oui, vous avez bien lu, j'ai LU le bouquin écrit par l'interprête de Dr House. Je nourris d'habitude une solide méfiance vis-à-vis des livres écrits par des célébrités - enfin souvent SIGNES par des célébrités et écrits par ce qu'on nomme délicatement un nègre. Aussi quand une copine m'a fourré le bouquin dans les mains en me disant "lis-le, je viens de le finir, c'est top". J'étais dubitative

Pourtant je me suis plongée dans l'histoire  qui s'est révelée rapidement être bon thriller, assez captivant :  Thomas Lang est un ancien militaire d'élite qui, hormis sa moto Kawasaki, n'a pas grand chose à perdre. Aussi, lorsqu'on lui propose 100 000 dollars pour tuer Mr. Woolf, un riche homme d'affaire londonien, Thomas ne se contente pas de refuser poliment, mais pousse l'indécence jusqu'à essayer de prévenir la future victime du complot qui se trame contre lui. Une bonne intention ? L'enfer en est pavé.

Non seulement l'histoire est un bon thriller, mais l'écriture est plutôt réjouissante. Evidemment on retrouve ce qui fait l'essence du personnage de Grégory House : humour très british, situations décalées et répliques assassines. On sent que  Hugh Laurie s'est inspiré des maîtres de l'humour anglais notamment mon idole - et probablement la sienne - PG Woodehouse, l'auteur de l'immortelle série des Jeeves.  Et je dirais qu'à part quelques longueurs et un ou deux passages où l'histoire flotte un peu, le livre se lit vraiment très bien et rapidement.. En revanche si vous êtes allergiques à l'humour grand-briton, passez votre chemin.

51k%2BAQiEdYL._SS400_.jpg


PS  j'aurais bien proposé ces livres à qui aurait voulu les lire. Malheureusement je les ai laissé derrière moi sur mon lieu de vacances, désolée !!

PS2 : si ça trouve, demain, y'aura de la surprise, mais chuuuuut...

06:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : hugh laurie, jasper fforde, douglas coupland | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/01/2009

La page culturationnelle du samedi

Je peux parler littérature, je m'en fiche, c'est samedi et le premier week-end des soldes la blogosphère sera vide de toutes façons..

Je suis tombée dans le métro sur les affiches du film "Slumdog Millionnaire".

Et je me suis aperçue que le sous-titre en était "Les Fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint millionnaire".

Or, en ignorant totalement qu'il devait être adapté au cinéma, j'ai lu très récemment le livre dont est tiré ce film, dont je voulais d'ailleurs vous parler un de ces jours.

Voici donc l'occasion de le faire...

Le jeune Ram Mohammad Thomas devient le grand vainqueur de "Qui veut gagner un milliard de roupie" (version indienne de qui veut gagner des millions). Comment ce serveur de 18 ans, traîne-misère et inculte a-t-il pu répondre à 13 questions qui nécessitaient plus qu'une base de culture générale ?

Accusé d'escroquerie par la production, et sauvé de la prison par une mystérieuse jeune avocate, Ram va raconter son histoire.

De sa naissance, au prêtre louche, à la diva Bollywoodienne déchue, en passant par les mendiants des bidonvilles, les monstres exploiteurs d'enfants, la famille d'expatriés Australiens et les gangsters indiens, au fil de ses rencontres, la vie de Ram défile et va livrer l'explication de son arrivée dans le jeu et du comment il a pu répondre à ces fameuses questions.

L'histoire est constuite sous forme de flashbacks, qui ne sont pas livrés dans l'ordre chronologique. C'est donc le lecteur qui va lui-même reconstituer le fil du récit.

J'ai bien aimé ce livre qui donne une vision réaliste de la société indienne contemporaine tiraillée entre tradition et modernité, grande misère et nouvelle opulence. Même si certains passages comportent quelques longueurs et que la fin est un peu trop à l'eau de rose à mon goût..

Il a en tous cas renforcé mon envie d'aller un jour en Inde.

Et pour ceux qui ne voudraient pas lire le livre, le film sort donc mercredi prochain.

Je n'en ai lu aucunes critiques pour l'instant. Tout ce que j'ai pu noter c'est qu'il était réalisé par Danny Boyle - le réalisateur du film Trainspotting.

Vais-je aller le voir ?? Je n'en sais rien pour le moment. Je suis rarement enthousiasmée par des adaptations cinéma de livres que j'ai pu lire....

C'est normal : quand on se fait des images dans sa tête en lisant un bouquin, on est souvent déçu par la vision que peut en avoir une autre personne..

Vous avez donc le choix

 

9782264045331R1.JPG

OU

slumdog-aff.jpg

 

ET ATTENTION !! NOUS ENTRONS DANS LA ZONE CHAUDE POUR LE 7000EME COMMENTAIRE.... Je rappelle que celui ou celle qui le dépose gagne un CADOX...

 

EDIT.... EDIT... EDIT ... : LE 7000ème COMMENTAIRE A ETE ATTEINT.... Vous avez fait TRES FORT car je ne l'attendais pas avant 2/3 jours ... Vu le rythme habituel de mes coms'

Et c'est PIVOINE... qui va être contente en rentrant du jardin d'enfants !!

Et qui gagne - alors là je vais être super-terre à terre. Ca ne se fait pas du tout, mais je n'aime pas spécifiquement le parfum d'une des bougies de mon coffret Dyptique reçu à Noël - Une petite bougie DYPTIQUE  parfum Baies (la moitié du format normal) ! J'espère que toi, elle te plaira. Sinon tu la revends sur E-bay ! (Baies sur E-bay HUMOUR !!!)

8diptyque.jpg

MAIS je ne peux pas ne pas récompenser Daydreamer sans qui le 7000ème commentaire ne serait pas arrivé aussi rapidement... Donc, elle recevra aussi une mini (mini quand même je ne suis pas Bill Gates) surprise...

Et merci à tous les participants d'avoir fait litteralement EXPLOSER le compteur à com (plus de 100) entre hier et aujourd'hui !!

 

06:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : vikas swarup, slumdog millionnaire, danny boyle | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/12/2008

Page de Pub

Vous avez peut-être remarqué la vignette de la super-héroïne masquée dans ma bannière ?

Son papa s'appelle Olivier Bauza et il va sortir le premier album des aventures de Superpépette (c'est son nom), le 06 janvier : enfin !!!

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas c'est drôle, piquant et girly. Même si c'est un monsieur qui dessine !

Olivier a déjà publié les aventures de son héroïne dans plusieurs journaux, notamment Pif Gadget...

Evidemment, je vais l'acheter et VOUS AUSSI. C'EST UN ORDRE..

Et ne me contrariez pas !

Il est disponible en pré-commande sur le site de la FNAC

9782350131504.jpg

Et si vous voulez vous faire une idée des créations d'Olivier, allez faire un tour sur son blog c'est LA

Donc vous avez compris : on va à la Fnac, on achète l'album, on le ramène à la maison, et on le lit...

Et c'est NOW, pas dans 3 mois.

Comment ça je suis dictatoriale ! Pas du tout, je veux juste que les gens fassent ce que je leur demande...


06:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : olivier bauza, superpépette | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/11/2008

Les idées des cop's 12 - Ca va Jeeves ?

Sur une idée d'Acgs...

Bon ok, visiblement, en référence aux résultats du récent sondage, la littérature sur ce blog n'est pas un sujet qui vous motivait.

Vous préfériez la grosse poilade.

Mais c'est mon blog, je fais ce que je veux, il n'y a pas grande monde sur la blogosphère en ce moment de toute manière et on peut conjuguer littérature ET poilade.

Sisisisi... Je vais donc vous causer littérature poilante...

Pelham Grenville Wodehouse est un auteur comique britannique né en Angleterre en 1881 et mort à New-York en 1975. Il a écrit plus de 90 livres de récits (70 romans et 20 recueils de 200 nouvelles), plus de 100 autres récits en magazines, 400 articles, 19 pièces de théâtre, et 250 chansons pour 33 comédies musicales (pour Jerome Kern, Cole Porter, Ira Gershwin, etc.).

Son personnage du valet de chambre Jeeves est devenu internationalement célèbre. En Grande-Bretagne, il est aussi connu que Sherlock Holmes.

C'est de ce personnage de valet 100 % British que je vais vous entretenir. Héro d'une série de 35 nouvelles et 11 romans, ce majordome stylé et impassible est au service d'un jeune dandy complètement crétin, appartenant à la haute société britannique, Bertram Wooster.

Bertram est doté d'une parenté farfelue composée de tantes au caractère bien trempé et d'oncles à moitié gâteux, et d'une bande de copains amateurs de farces et très moyennement intelligents.

 

feudal.jpg

Les histoires  sont tous construites selon le même schéma : Bertram se met dans des situations abracadabrantes qu'il aggrave systématiquement par ses initiatives et d'où vient finalement le tirer l'impeccable Jeeves "un esprit supérieur", selon son maître...

Les récits se déroulent souvent dans un des manoirs de la famille de Bertram Wooster ou d'une de ses relations. On y retrouve une galerie de personnages farfelus dont plusieurs sont récurrents comme la tante Agatha et son époux L'oncle Tom, amateur d'objets en argent hideux ; Sir Roderick Glossop le psychiatre colérique toujours prêt à mettre la santé mentale du héros en doute ; le cuisinier Anatole ou encore Bingo Little l'ami fidèle de Bertram, tout aussi idiot que lui.

L'action se déroule dans les années 20-30, dans une société anglaise riche et oisive, où les personnages n'ont pas d'autres soucis que de sauver leurs fiançailles compromises par une bêtise ou de cacher à leur conjoint qu'ils ont joué et perdu aux courses.

 

carryon.jpg


Tout ceci est écrit avec un style comique ravageur et un humour anglais terriblement efficace qui, personnellement, me fait hurler de rire. Y compris seule dans les transports en commun, ce qui m'a valu souvent des regards inquiets de mes voisins.

Contrairement à la plupart des livres de poche dont j'ai plutôt tendance à me séparer, je garde précieusement ma collection de Jeeves, que je relis périodiquement avec délices.

Si vous aimez un tant soit peu l'humour anglais, ou l'humour tout court, courez vous procurez ces bouquins, dont un certain nombre sont parus chez 10/18 domaine étranger..

51cJdWPZ2nL._SS400_.jpg

06:30 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : pg woodehouse, jeeves | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/08/2008

3ème étage - rayons livres - le retour

J'ai mis le nez dans un petit bouquin pas mal du tout, oublié chez moi par hasard.

L'auteur s'appelle Nicolas Remin et son titre est "L'impératrice Lève le Masque"

L'action est située à Venise en 1862. La ville est encore sous domination d'un Empire Autrichien sur lequel règne François-Joseph, époux de la légendaire Elizabeth, dite Sissi.

Un des conseillers de l'empereur est retrouvé mort sur un bateau reliant Trieste à Venise en compagnie d'une femme, apparemment de petite vertu, également assassinée.

Le commissaire Alvise Tron, héritier d'une très vieille famille vénitienne desargentée, se voit rapidement retirer l'enquête au profit des autorités militaires autrichiennes, qui concluent très (trop) rapidement à la conclusion malheureuse d'un complot contre l'impératrice Sissi, qui séjourne à ce moment dans la ville italienne.

Intrigué par cette hâte à lui retirer l'enquête et des indices qui ne collent pas à la théorie des militaires, Alvise va continuer quand même son investigation  et aller de surprise en surprise !

J'ai beaucoup aimé la description et la reconstitution minutieuses de l'auteur de l'atmosphère de Venise en hiver à la fin du XIXème siècle. Il campe son histoire au milieu d'une réalité historique qui, je pense, a été assez scrupuleusement respectée (bien que je ne sois pas spécialiste). On visualise parfaitement les décors et les costumes qui sont parfaitement décrits, mais sans aucune lourdeur, et on se laisse prendre au suspense jusqu'au dénouement final...

D'une manière générale, si vous aimez les enquêtes policières, je vous recommande la collection "grands détectives" de 10 18, où est paru ce livre.  On peut y trouver de petites pépites de suspense avec des enquêtes situées à toutes les époques possibles et avec tous les profils d'enquêteurs imaginables : du moine du moyen-âge qui résoud les énigmes depuis son monastère, jusqu'au classique "privé" des années 40-50 cynique et désabusé, en passant par des chats détectives !...

Si quelqu'un le veut, n'hésitez pas, je lui envoie gracieusement. Il est un peu abimé, parce qu'il a pris une bonne pluie d'orage avec sa lectrice un soir sur le chemin du retour, mais reste tout à fait lisible !! Le premier ou la première qui se déclare intéressé(e) sur cette note décroche la queue du Mickey !

 

51I4MafrDrL._SL500_AA240_.jpg


Et puis ENORME SCOOP de dernière minute... Gazelle m'a fait l'énorme honneur de me faire une bannière pour le concours. Je vous la montre donc ici et je la mets également dans la note du concours.

http://lespenseesdemanu.hautetfort.com/archive/2008/08/22...

Gazelle va la proposer aux influenceurs et, s'ils acceptent de la relayer, vous pourrez l'importez sur votre blog, si vous voulez bien !

La voili, la voiça ... Taadaaa...

Bannière du concours à Manu.jpg

MERCI GAZELLE...

 

 

 

20:31 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : nicolas remin, l'impératrice lève le masque | |  Facebook | |  Imprimer | |

11/08/2008

3ème étage, rayons livres et disques

Sur ce coup là, je vais faire mon Angélita qui nous fait régulièrement des résumés de ses nombreuses lectures sur son blog.

Inspirée par ses résumés, j'ai donc pris un Harlan Coben "Promets-moi" pour mes vacances. ... Que je n'ai pas lu puisque nous étions en vadrouille = temps de lecture ont été très limités.

Je l'ai donc fini au retour.

L'histoire : Myron Bolitar, ancien jeune espoir du basket reconverti en agent de sportifs a fait une promesse à la fille de ses meilleurs amis : Aimée. Celle d'être présent pour elle en cas de coup dur. Quelques jours plus tard, Aimée lui demande de venir la tirer d'une situation délicate, puis disparait. Myron est donc la dernière personne à avoir vu la jeune fille, dont la disparition rappelle étrangement celle d'une autre jeune fille, Katie Rochester. Myron mène l'enquête avec son équipe d'associés atypiques : un play-boy richissime rompu à toutes les techniques de combat et deux anciennes catcheuses dont l'une est son associée. Ses investigations vont lui permettre de découvrir plus d'un secret dans la petite ville où il habite.

Mon avis - si ça intéresse quelqu'un -

Les plus : un bouquin efficace, avec une galerie de personnages bien imaginés. Distrayant et nickel pour la plage.

Les moins : compte tenu de ce que j'avais entendu dire d'Harlan Coben "maître du suspense", j'ai trouvé justement que le suspense, n'était pas super-prenant. On se retrouve plutôt dans une ambiance "les détectives mènent l'enquête chez les Desperate Housewives". Même ressorts que dans la série TV : au premier abord, une petite ville tranquille où des évènements inattendus vont dévoiler au fur et à mesure des secrets pas très avouables. Il y a même à la fin de l'histoire (que je ne vous raconterais pas), à mon sens, des choses assez téléphonées, voire un peu incohérentes. On a l'impression que l'auteur a eu un peu de mal à finir son bouquin.

Du coup, j'ai été un brin déçue par rapport à ce que j'en avais entendu dire. Mais peut-être n'était-ce pas son meilleur livre ? En tous cas, dans le même genre "suspense best-seller grand public", j'ai lu mieux, notamment chez Patricia Cornwell ou Mary Higgins Clarke, dont les premiers bouquins étaient vraiment prenants (après elle s'est contentée de faire toujours la même chose).

Et finalement, un bon petit Agatha Christie, c'est pas mal non plus.

Si ça vous intéresse :

51GyunI-M5L._SL500_AA240_.jpg


Quant au rayon disque, en faisant mon repassage - oui car je pratique des activités ménagères, je vous l'avoue, au risque de briser le mythe - je suis tombée sur une reprise absolument atroce du titre "Cherchez le garçon". Il parait que c'est le gagnant de la Star Academy de cette année qui a commis cette horreur.

La vache, avec mon fils à la guitare et mes copines qui font les choeurs, franchement, et sans me vanter,  je fais mieux.

C'est pathétique.

Je me devais donc de revenir aux origines, et pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas connu ce temps que les moins de vingt ans, blabli, blabla ou qui étaient encore en grenouillères, voici donc la version originale commise par le mythique groupe Taxi Girl, un des piliers de la new wave française au début des années 80. Le groupe comprenait entre autres dans ses rangs, Daniel Darc chanteur déglingué qui a inspiré des tonnes de musiciens et Mirwais, rendu célèbre quelques années plus tard pour ses collaborations avec Madonna.

Le clip est ridicule (ça fait penser à "Isabelle a les yeux bleus" des inconnus), mais la mélodie reste inoubliable.

 

 

Et puis, pour terminer un petit hommage à Isaac Hayes, géant du funk qui est mort aujourd'hui. Salut Isaac, ça, on l'aura toujours dans les oreilles...

 

20:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : harlan coben, taxi girl | |  Facebook | |  Imprimer | |