Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2009

Elle fait chier la faucheuse

Je voulais faire un autre billet aujourd'hui.

Un truc marrant.

Et puis non.

En rentrant hier soir, je vois un tweet de ma copine Frieda qui parlait de Willy DeVille.

Et j'ai découvert qu'il était décédé dans la nuit de jeudi à vendredi.

55 ans. 5 ans de plus que moi. Merde.

Oui, je dis des gros mots parce que je suis triste. Après Fred Chichin, après Bashung, maintenant Willy DeVille.

 

Un humain, un artiste, un type de la famille, quoi..

 

La faucheuse elle exagère.


Et je regrette qu'il n'ait pas été plus connu en France.

 

Pour ceux, donc, qui n'auraient jamais entendu parler de lui - si je peux me permettre de douter de vos connaissances musicales, pardon d'avance : il avait débuté sa carrière à New York à la fin des années 1970 avec son groupe Mink DeVille, dans le sillage des Ramones et de la scène punk de l'époque, avant d’entamer une carrière solo en 1987.  Il avait alors créé son propre style, mêlant le rythm and blues aux sonorités latino. Il avait également sorti un album plus orienté salsa, avant de s’installer à la Nouvelle-Orléans, où sa musique avait pris des influences cajun.


En 1992, il sort sa version de Hey Joe, aux accents mexicano-mariachi, qui sera son plus gros succès international. Son dernier album, Pistola, était sorti en début d’année dernière.

Un style vestimentaire unique, une voix immédiatement reconnaissable (la fameuse "signature vocale" chère au jury des télés-crochets télévisuels) et un style qui mélangeait avec talent pleins d'influences différentes du rock au blues en passant par les musiques latines.


Pour lui rendre hommage à mon humble niveau, une des chansons de l'album "Backstreets of Desire", considéré comme l'un de ses meilleurs, sinon le meilleur  - dont est également extrait le fameux "Hey Joe" cité ci-dessus -   "I call your name", en version live lors d'un passage à Taratata..


Et je n'ai rien d'autre à rajouter. A part qu'il mériterait au moins un quart du bruit que les médias ont fait pour Mikael Jackson. Et pas trois lignes dans la rubrique "célébrités" ou 30 secondes aux 20 heures de France2 hier soir.


 

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : willy deville, fred chichin, alain bashung, ramones, mark knopfler | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/07/2009

Parfois, je suis blonde, et parfois rousse..

... Et parfois je prétends que je suis la reine de la hypitude.

Mais c'est totalement surfait.

En fait, ça fait belle lurette que je ne fréquente plus les soirées du Paris qui chante et qui pétille, je porte des pantoufles, des bas de contention, des robes de chambres en laine des Pyrénées, le soir je me shoote à la tisane et à 21 heures j'ai la tête sur les genoux.

Je me demande même si je ne vais pas regarder Derrick l'après-midi..

Sauf que..

De mes folles années de jeunesse, j'ai quand même gardé une chose : le goût des bons sons. J'adore découvrir, et faire découvrir, de nouveaux et intéressant artistes.

Ce qui me permet, comme je le disais en préambule de passer pour une queen de la nuit auprès des sujets crédules et impressionnables, dont bien sur, vous ne faites pas partie, mes lecteurs chéris (avec démago à l'intérieur)

Mon critère pour adouber un nouvel artiste with appointment of Manu ? Le talent, bien sur, mais également l'originalité. La quinzième copie de Nirvana, la énième resucée de Prince ou d'Amy Winehouse ? Aucun intérêt.

C'est ces critères qui m'ont fait percuter sur LaRoux. Qui est-elle ? Elle est âgée de 20 ans, elle a les cheveux roux, des tâches de rousseurs - qui expliquent son pseudo - et un jolie frimousses. mais surtout elle a une manière de façonner les mélodies qui n'appartient qu'à elle. Originaire de Londres, elle évoque les expériences de toutes les filles de son âge : les chagrins d’amour, la frustration, l’émerveillement, des sentiments d’invincibilité et de fragilité. Elle puise en son inspiration dans des groupes qui sont les pères fondateurs de l’électro-pop, comme Eurythmics et Dépêche Mode.

Vous l'avez compris, l'artiste n'officie pas précisement dans le style hard-métal mais plutôt électro mélodique et sophistiquée. Elle n’a pourtant pas toujours baigné dans l'univers des sons électroniques. Au collège, elle essaye de jouer  Nick Drake et Neil Young, des références auxquelles elle est toujours restée fidèle. Vers la fin du lycée, elle se lance, à la demande de quelques amis, et interprète quelques compositions personnelles. L’une d’elle attire l’attention d’un ingénieur du son local qui se met à contacter frénétiquement tous les producteurs de sa connaissance.

 

Parmi eux, Ben Langmaid, une figure montante de la scène londonienne craque pour les mélodies de la jeune fille et abandonne tous ses projets en cours, pour se consacrer entièrement à elle.

 

Ainsi se forme donc le duo derrière La Roux. Il ne manque alors plus qu’un petit coup de pouce pour créer sa signature musicale définitive. Il prendra corps sous la forme d’un synthé Korg, sur lequel la jeune fille se met à pianoter par hasard dans le studio de son partenaire. L'instrument leur inspire de nouveaux morceaux et les pousse également à en retravailler d’anciens. Le duo s’immerge dans l’univers des synthétiseurs, s'inspirant d’anciens classiques, comme ceux de Blancmange, mais aussi dans de nouvelles formations comme The Knife et Chromeo.Très rapidement, leur travail présenté sur MySpace va attirer l'attention des maisons de disques et LaRoux sortira  enfin son premier CD cette année.

 

 

L'artiste est promise à un bel avenir puisque les critiques musicaux la présentent comme une des nouvelles sensations de la scène Britannique pour 2009 et que les milieux pointus - dont, je vous rappelle, je fais partie - MOUAHAHAHHA - se sont d'ores et déjà emparés de ses mélodies.

Si vous voulez vous aussi la découvrir, vous pouvez écouter des extraits de son premier album sur sur son MySpace


http://www.myspace.com/larouxuk


Si vous avez tellement la flemme parce qu'il fait trop chaud,  qu'il vous est impossible de cliquer sur l'adresse ci-dessus.. Et bien hop un petit widget avec un extrait de son clip "Bulletproof" offert par moi, (oui vous l'écouterez que vous le vouliez OU NON, c'est ça le libre-arbitre, cliquez sur le signe lecture pour démarrer le son)


Et si vous voulez VRAIMENT la connaître.... On avait pas parlé d'une surprayze hier.. ?

Oui

Il y a pas UN mais DEUX albums de LaRoux à gagner, là, tout de suite, maintenant et immédiatement..

C'est fou, c'est trop, c'est Manu..

Comment ? Donnez-moi juste le titre de la chanson qui porte le n° 6 sur son album éponyme.

(Si vous ne savez pas ce que veux dire éponyme, allez chercher dans un dico, y'a pas marqué Wikipédia sur mon front)

Vous devriez trouver ça facilement, avec vos petits doigts sur internet ou dans tous les bons magasins de disques, non ??

Je tirerai deux personnes au sort parmi les bonnes réponses dès ce soir, (je donnerais les noms des gagnants samedi dans mon billet du jour). Et si je n'ai pas de réponses, un je boude, deux je garde les CD pour moi.


Oui, j'en écouterai un dans chaque oreille en stéréo. Voilà.

Mais aujourd'hui est une folle journée et vous n'en avez pas fini avec moi. Si vous voulez savoir ce que ça donne quand je pète complètement les plombs allez vite voir chez MaO. A mon avis, je vais perdre une bonne partie de mes lecteurs,...

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : laroux | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/04/2009

Ah bravo la culture musicale..

L'autre jour, en regardant Nouvelle Star en plus de la nullitude totale des candidats, et des remarques imbéciles de Lio, j'ai du supporter une CONNERIE monumentale de la potiche présentatrice en chef qui m'a fait faire un double axel, triple boucle piquée avec vrille inversée sur ma chaise.

Virginie Guilhaume, quand on présente une émission musicale on se CULTURE un minimum, .. !! Pour éviter de parler de la chanson "le temps qui court" comme d'un MONUMENT de la chanson FRANCAISE..

Comme un monument de la chanson .... QUOI... ??

Chérie, bien avant que les enfoirés en fassent un reprise assez approximative il y a d'ailleurs peu de temps ... ce qui écarte définitivement le qualificatif de "MONUMENT", cette chanson avait été écrite en 1973 (tout ça ne nous rajeunit pas) par Barry Manilow - auteur également du célébrissime "Copacabana" - et portait le titre de "Could it be Magic" en version originale.

NDRL : je m'étonne d'ailleurs que Philippe Manoeuvre n'ait pas réagi à une énormité pareille.. Ben alors, Philou, un petit coup de mou ??

Et c'est Donna Summer, la reine du disco orgasmique qui l'a immortalisée en la reprenant quelques années plus tard...

D'ailleurs puisqu'on est dans l'escroquerie musicale, "l'hymne" des enfoirés de cette année n'est pas NON PLUS une création originale. C'est UNE REPRISE d'un vieux tube des années 80 - genre personne ne s'en souvient plus, je peux me l'attribuer - du groupe STATUS QUO - spécialiste du hard rock grand public bourrin - spéciale dédicace aux ex-buveurs de bière et agitateurs de tête des années 70.

 

Status Quo n'était d'ailleurs même pas l'auteur pas de ce titre. Le groupe l'avait emprunté à un duo Hollandais, Bolland et Bolland, qui en a fait sa propre version en 1981.

Walla, ça n'intéresse strictement personne, mais je me suis passée les nerfs..

Manu faut pas essayer de la truander au niveau de la musicalitude ... Epicétout..

15/04/2009

Incredibeule talent ??...

Nous sommes tombées quasi en simultané Daydreamer et moi sur cette vidéo, trouvée sur le site de Perez Hilton et comme des soeurs de neurone, on a eu la même réaction !!

Elle est extraite de la version anglaise d'"Incroyable Talent" "Britain's got talent".

Regardez-la bien attentivement et surtout jusqu'au bout, et je commente après




C'est rare dans le monde du spectacle.
Quelqu'un qui ne ressemble à rien déboule sur scène.
Il ou elle ouvre la bouche et la salle est scotchée à son siège.
Sans effets spéciaux, ni lumières, ni chorégraphies.
En l'occurrence, dans le cas de Susan Boyle, les juges et le public s'apprêtaient à se payer une bonne tranche de rigolade aux dépens d'une petite dame de 47 ans pas très gracieuse (ET chômeuse de surcroit) dont le rêve fou est de devenir chanteuse;
Ils finissent tous debout au bord des larmes 2 secondes après qu'elle ait  ouvert la bouche.
Y compris le féroce Simon Cowell, le brun coiffé en brosse assis à droite qui officie également dans les versions anglaises et US de Nouvelle Star. Auprès de lui les jurés français sont des agneaux au biberon !
Les jurés vont même jusqu'à faire leur mea culpa en public en avouant qu'il s'apprêtaient à se moquer copieusement de Susan.
Il conclueront disant  que sa prestation est un des plus grandes surprises, voire choc artistique qu'ils aient jamais eu..
Simon Cowell finira par une pirouette en disant avec son humour grinçant habituel,  que contrairement aux deux autres jurés il savait à l'avance que Susan était une diva et qu'elle allait éblouir la salle..
Les chanteuraillons qui ont tout dans le look et rien dans la voix et pourraient être les petits-enfants de ce rossignol anglais feraient bien d'en prendre de la graine !! En particulier quand on pense à la Nouvelle Star d'hier soir... (Un vrai massacre pour ceux qui n'auraient pas regardé)..

Et Madonna aussi, tient, elle pourrait se faire du souci. Dans sa tranche d'âge, elle a une sacrée concurrente désormais ! Même si Susan Boyle porte des bas de contention au lieu d'une guépière..

En ce qui me concerne, je suis restée bouche bée devant mon écran. Je m'attendais à la prestation d'une chanteuse de pub sur le retour, et comme le jury et le public, j'en ai pris plein les oreilles, même si le style de la dame n'est pas du tout ma "cup of tea"
Et vous ??

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : incroyable talent, grande-bretagne, simon cowell | |  Facebook | |  Imprimer | |

10/03/2009

Manu fait son Prince

Je vous l'avais promis la semaine dernière..

Suite à quelques problèmes techniques, nous avons été obligés de remettre un peu l'évènement intersidéral qui va suivre.

Car oui, je n'hésite pas à le dire, c'est un évènement intersidéral.

En direct live et en exclusivité planétaire, avec le concours du site "cémoikichantefaux.com"...

MANU à la voix AND HER SON au gratouillis... DANS

Boh, vous verrez bien, de toute façons c'est n'importe quoi...

 

 

Bon et maintenant, dites-moi, je peux me présenter à la Nouvelle Star ??

Quoique dans mon cas, il va falloir que j'attende le lancement de la Nouvelle Star du 3ème âge..

MOUAHHAHAHHA, je fais n'importe quoi et je kiffe..

 

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : prince | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/03/2009

Cette fois, c'est la gloire, pour de bon..

J'ai découvert ce tag sur le blog de Caro. Et je dois dire qu'il est TRES ORIGINAL et particulièrement drôle..

Exceptionnellement, je relève le gant.. Surtout qu'on ne m'a RIEN demandé pour une fois..


1 – On va sur Wikipedia. On choisit la rubrique 'random article'. Le premier article qui sort c'est le nom de ton groupe. (j'ai choisi la version anglaise, mais vous pouvez le faire en français aussi)

19251 Totziens ...

Waaaahhh, ça arrache, non ??

Pour info, c'est le petit nom d'un astéroïde découvert en 1994


2 – On va sur la page des citations Wikiquote et on choisit la rubrique 'random page'. Les derniers mots de la dernière citation de la page sont le titre de ton premier album.

Je suis tombée sur des citations de Nigella Lawson. Une journaliste anglaise de ma génération - née en 1960  (tiens c'est rigolo), auteur culinaire, et présentatrice télé.

about holding everything in. (c'est une question de tout garder à l'intérieur)... Mmmm.. serait-ce un signe.. En tous cas, c'est un vachement bon titre de chanson..


3 – On va sur Flickr et on clique sur "le meilleur des 7 derniers jours". La 3e image, quelle qu'elle soit, sera la pochette de ton album.

Et là, la 3ème photo était celle d'un type qui a pris les cils de sa femme. La légende disait qu'il voulait aller au plus profond de la vérité de son épouse alors qu'ils allaient bientôt divorcer.. triste et beau..

4 – Grâce à Photoshop, Paint ou autre, il suffit d'associer ces 3 éléments et créer ainsi la dite pochette.

Voilà donc le résultat..

ma pochette...jpg

Ca tue... Non ?? Je trouve que le hasard fait VRAIMENT BIEN les choses...

Je crois que je vais fonder un girls band qui s'appellera 19251 Totziens..

Ca me plait, ouais..

Donc petite annonce : je cherche une guitariste, une bassiste, une batteuse et une clavieriste.

Merci de laisser coordonnées sur cette note... Et ce tag, qui qu'en veut, qui qui le reprend...

NB : excusez-moi si je ne suis pas très présente sur vos blogs pendant deux-trois jours j'ai quelques petits soucis de box !! Qui devraient se résoudre rapidement.. Du moins j'espère..

NB2 : je remercie vivement les personnes qui viennent de me signaler que ce tag court depuis 15 jours sur Facebook. MA JOURNEE EST FOUTUE....

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (46) | Tags : wikipédia, wikiquotes, tag, musique, groupe | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/12/2008

Le tag de MissFigolu que j'ai pas pu lui refuser...

 

Parce qu'elle trimballe une Figolette en ce moment, et que les futures mamans, il ne faut pas les contrarier.

Non, il ne faut pas.

Donc le tag, à la base, tu prends ton Ipod et tu fait correspondre des titres en dedans du machin musical avec les questions qui suivent.

Sauf que j'ai pas d'Ipod. Et j'en profite pour lancer un appel (appel - apple HUMOUR & RIGOLADE)

Si la pomme veut me sponsoriser en tant que bloggeuse UBER bloggesque je prends...

(on sait jamais, des fois ça marche, sur un malentendu)

Donc j'ai pris des titres qui peuvent correspondre OU pas. Surtout PAS d'ailleurs...

Et je ne les ai PAS mis en ligne. Vous n'avez qu'à aller les récupérer bande de feignasses...

Non mais alors..

Bon évidemment c'est une sélection en version anglouze (vous commencez à connaître mon amour sans bornes pour la chanson française). Ceux qui veulent une traduction, ils demandent.

 

1. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

I feel good, nananananannana, I knew that I would now

I feeeel good nanannannannan, I knew that I would now

So good, so good I got YOU...

Jaaaammmes Brown...

 

2. Comment les autres vous voient ?

Goodness gracious, Great balls of fire...

Jerry Lee Lewis..

 

3. Quelle est l’histoire de votre vie ?

Fight for your right to party

Beastie boys

ou

I'm easy

version Faith no More

 

4. Quelle chanson pour votre enterrement ?

J'ai deux versions de la fin, comme les studios de cinémas pour les films.

Version tout le monde pleure sur la perte irréparable que l'univers vient de subir

"Casta Diva" chanté par la Callas

Version je m'en fous que les gens soient tristes, de toutes façons je serai plus là autant qu'ils s'éclatent

"You should be dancing" des Bee Gees.

Ah ouais, l'enterrement avec la boule à facette et le DJ, ça c'est la classe..

 

5. Comment allez-vous de l’avant dans la vie ?

Get up stand up

Bob Marley

ou Shut up and let me go

Ting Tings

 

6. Comment être encore plus heureux dans la vie ?

Around the world

Lisa Stanfield & Barry White


7. Quelle est la meilleure chose qui vous soit arrivée dans la vie ?

Be my baby

Ronettes

Et allez, parce que c'est classieux

Babe alone in Babylone

Gainsbourg

 

8. Pour décrire ce qui vous ravit ?

Adore

Prince

 

9. Votre boulot pour vous c’est ?

Money Money Money

Abba

ou Crucify myself

Tori Amos

 

10. Que devriez-vous dire à votre Boss ?

Samba di Janeiro.

Parce que j'ai toujours dit que le jour où je gagne au loto je fais "au revoir président" mais en string avec une plume dans le c. + l'orchestre de samba et les danseuses brésiliennes à poil...

.

11. Pour vous l’amour c’est ?

Love is a battlefield de Pat Benatar..

Quand tu auras mon âge, tu comprendras, gamine..


12. Pour vous la sexualité ça doit être ?

K'sa peut' fout..

Allez, je te le dis..J'ai deux versions

Highway to hell d'AC/DC : Visualises : tu chevauches le bazar en faisant tournoyer sauvagement ton soutif au-dessus de ta tête et en gueulant comme une chatte en chaleur à la pleine lune.

Ou un reggaeton : tu sais le truc qui vient des Antilles hispaniques. C'est juste le bon beat (si je peux dire) poum poum tchac, poum poum tchac... Et ça t'incites à remuer le popo. Si, calliente chica !

 

13. Bloguer, pour vous c’est

Come into my world

Georges Benson

 

Ceux et celles qui ont eu le courage d'écouter tout le fourbi, je les félicite..

Et je vais quand même vous mettre un truc en ligne parce que je suis certaine que y'en a des qui vont venir me pleurnicher sur les escarpins en demandant "c'est quoi le reggaeton.." ?

Et ben walla..

Poum poum tchac...

 


podcast

La maison décline toute responsabilité pour les bébés conçus aujourd'hui..