Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2010

Nichons Powaaaaa !

 

Vous auriez voulu voir :

 

 

  • Un bonne vingtaine de bloggeuses déchaînées

 

  • Des holas hystériques

 

  • Des échanges de twitts entre voisines

 

  • Des compétitions de ragots

 

  • Des courses d'Iphones

 

  • Manu se roulant par terre

 

  • Des orgies de salades - cheesecakes

 

  • Des discours dignes de miss France

 

  • Et des concours de nichons ??

 

Il fallait pour cela faire partie du club très très VIP qui s'est réuni hier soir pour fêter la venue à Paris de Joelle Dubois.

 

Et qui a scellé dans le jus de pomme-carottes-framboise bio et le vin rosé un grand moment de... n'importe quoi je dirais.

 

Je vous en raconterais un peu plus demain, ou un autre jour, ou pas. Ca dépendra de mon humeur.. Et je pense que mes distinguées collègues se chargeront également de vous narrer leur version de l'histoire..

 

Merci à toutes les présentes (dont je donnerais les liens ultérieurement) et désolée pour celles qui n'ont finalement pas pu venir.

 

Nichons powaaaaa les filles !!

 

restaurant%20fr_a10a96e6-6200-4029-9759-8d3de4540db1.jpg
C'était là (et pour une fois la photo floue n'est pas de moi !!)

 

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : soirée, bloggeuses, exki | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/08/2010

Fooding Aquatique..


Ou comment dans la même soirée concilier pique-nique, gastronomie, piscine, cinéma, blogosphère et Zézette.


Carole avait eu l'excellente idée de suggérer il y a quelques semaines une séance de cinéma en plein air à la Villette WITH pique-nique nocturne pour bloggeurs/twittos avertis. Afin de partager un bon moment et de visionner "Persépolis".  Rendez-vous fut pris samedi dernier.


Personnellement, on m'avait demandé d'apporter à boire.

J'ignore absolument pourquoi..


La bouteille de rhum c'est lourd à transporter, c'est pourquoi j'ai fait péter mon caddie chic et choc..


IMG_0012.JPG

Qui a conduit mes camarades à m'appeler Zézette toute la soirée.. Mais je ne leur en veux pas... Car nous avons affronté ensemble, tel un pack de rugby surmotivé,  l'adversité d'un temps très mitigé..

 

Parc.jpg

Qui nous a laissé fort dépourvus, comme la cigale, quand la bise fut venue.

Heureusement, nous avions de quoi tenir le siège même par vent force 12 à la pointe du Raz.

07.08.2010 057.jpg

Le bar exotique (non y'avait pas que des jus de fruits, le picrate est planqué derrière)

07.08.2010 063.jpg
Tente 3.jpg

Un équipement moderne et euh.. Moderne fait de sacs en plastiques, de tentes quechua, de transats, de couverture et de bâche ...


Mais surtout, surtout...

Buffet 2.jpg
Buffet3.JPG

cake.jpg

Un buffet de compétition à faire péter la sous-ventrière..


Que, pour cause d'averses rebelles qui refusaient d'obéir à nos injonctions d'arrêt, nous avons été obligé de finir sous les arcades de la Grande Halle, à l'abri et presque au chaud...

Feu de camp.jpg

Mais sans lumière, sauf un lumignon apporté par la prévoyante Nawal, et les applis "torches" des Iphones des convives. Quand tu fais un pique-nique bloggeurs, tu as forcément des Iphones en batterie, dans ce cas précis, ça aide.


Ce qui ne nous a pas empêchés de nous goinfrer de desserts maison, et autres douceurs..

Desserts.jpg
Gateaux.jpg
cannelés 2.jpg

Du coup... On a pas vu le film.. Mais franchement, franchement... On a rigolé comme des bossus et comme dirait l'autre....


PURE SOIREE !!!


Et si, toi aussi, tu veux t'amuser entre copains


1. Tu fais un pique-nique sous la pluie.


2. Tu n'oublie jamais d'inviter la blogobouffe (indispensable) qui assurera le buffet de la mort qui tue la race de sa belle-mère.


3. Tu vas au cinéma en plein air et tu vois pas le film.


4. Tu réinventes la fasheune en t'enroulant dans une couverture ET une bâche.


5. Tu échappes à la police qui veut te coffrer soit pour organisation d'apéro internet soit parce qu'elle confond ton installation avec un camp rom clandestin.


6. Tu cours en rentrant chez toi par les rues sombres en faisant rouler ton caddie et en réveillant tout le quartier.


7. Tu réveille toute la maisonnée en rangeant tes bouteilles.


8. Tu te fais engueuler par le meuri.


9. Tu te fais engueuler par le chat que tu arrose avec ta bâche trempée.


10. Tu te fais engueuler par le fils qui a honte de sa mère.


11. Tu te couches à pas d'heure.


12. Tu te réveilles à l'aube parce que le meuri à oublié d'arrêter son réveil.


13. Tu engueules le meuri.


14. Tu lui fais la gueule tout le dimanche.



Merci pour cet impérissable moment en tous cas à, (outre celles déjà citées), Sandrine et Teebek, Philippe Caillet, Marie, Los Gatos, Laurence, Stéphaline (à qui j'ai emprunté quelques photos, ainsi qu'à Carole)

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : pique-nique, villette, cinéma en plein air | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/09/2009

L'affaire Lavoine

Invitée ce soir à un concert privé de Marc Lavoine, j'étais plutôt contente de m'y rendre ...

Bien sur, la variété française c'est pas mon verre de pinacolada habituel. Je préfère pogoter sur Franz Ferdinand ou The Hives ou encore remuer mon croupion sur de la salsa...


Mais bon, je ne suis pas bornée non plus (qui a dit "si, quand même!" ?) avant de parler de quelque chose ou de quelqu'un il est préférable de connaitre son sujet et dans la vie, il faut tout essayer.

De plus l'expectative d'un buffet à ravager et de rencontres avec un nombre conséquent de mes keupines bloggeuses (allez hop fête du slip du link : Anne, e-zabel, Valvec, Camille, Sandra, Annouchka, Manou, Carole pour celles dont je connaissais la venue) me fournissait une perspective de soirée plutôt réjouissante parsemée de petits fours et de piapias blogosphériques..

Sans parler du fait que j'avais prévu de faire péter une robe décolletée devant ET derrière, histoire de me faire remarquer..


Sauf que..

Jeudi après-midi un mail m'annonce que le concert était annulé, parce que l'artiste était visiblement pris ailleurs..


Kewaaaa..

KeWAAAAAAAA...

KEWAAAAAA....


Totalement dépitée, surtout pour la pauvre Juju qui avait gagné le droit de m'accompagner et qui avait déjà fait péter la carte pour s'offrir une tenue, je saisis mon plus beau clavier (on ne dit plus ma plus belle plume, puisqu'aujourd'hui pour écrire on utilise le PC), et j'envoie aussitôt une rafale de mails vengeurs à l'univers entier en général, et à Universal en particulier (note la finesse du jeu de mot, public ému).

Et aussi à  Aurélia de l'agence Tribéca - qui est, je tiens à le clamer,  un véritable ange avec deux ailes dans le dos, car elle supporte stoïquement mes hurlements mailesques environ une fois par semaine.

Environ une demi-seconde après avoir envoyé la missive vengeresse, je reçois des mails en retour de toutes parts m'expliquant que l'évènement a été annulé à l'insu du plein gré des organisateurs qui s'excusent platement en embrassant mes chaussures et en se roulant à mes pieds.

Ou quasiment.

Ok. Je veux bien, excuses acceptées car rapidement et poliment formulées.

Maismaismais... Je ne vais pas lâcher l'affaire comme ça. Non.

 

Car annuler brutalement une soirée de buffet et de rigolade programmées, ce au dernier moment c'est un crime de lèse-Manu.

Sache-le organisateur d'évènements.


Donc, en contrepartie du préjudice subi,  je veux, que dis-je j'exige des EXCUSES PERSONNELLES DE L'ARTISTE. En bonne et due forme.  Je lui laisse magnanimement le choix de la manière. Il peut même par exemple, m'envoyer des fleurs, je ne dis pas non...

Et on se dépêche, mon pt'it gars sinon je lâche les chiens (et les chats aussi)


J'attends là,  taptaptaptap (tapotement exaspéré d'escarpin sur le sol).

 


Non je ne suis pas mégalo, Germaine, c'est normal, quand on annule, on envoie un petit mot ...

Vous ne faites jamais ça vous ? Bon alors..

 

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (79) | Tags : marc lavoine, concert, privé | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/01/2009

Déceptivation

Pour leur 50 ans de mariage, mes ancêtres voulaient faire une bonne bouffe au restaurant et nous inviter.

Après avoir longtemps hésité nous avions opté, pensions-nous, pour un bon compromis entre les prix exorbitants des grands restaus et le risque d'être déçus par une gargotte pas chère mais bas de gamme.

Nous avions choisi la formule "bistro de grand chef". Ces petits établissements où les toqués offrent à leur clientèle des plats plus simples mais goûtus...

En l'occurrence : le bistro de Christian Constant, situé rue Saint-Dominique au pied de la Tour Eiffel dans le 7ème.

Je suis déjà arrivée sur place énervée parce que mon ancêtre maternelle m'avait au préalable appelée 12500 fois en me soutenant mordicus que le restaurant était au situé au 107 (et non au 139) de la rue ; que j'avais du la persuader que le restaurant était bien situé au 107  ; qu'elle m'avait rappelé pour me dire qu'il y avait un autre restaurant de Christian Constant au 135 et pas au 139, qu'ils hésitaient entre le 135 et le 139, et que finalement ils optaient pour le restaurant au 135 et plus au 139.

Après cette série d'appels hystériques qui à fait grimper mon taux d'adrénaline et mon risque cardio-vasculaire d'une bonne douzaine de degrés, nous avonc donc retrouvés mes parents non pas au bistro de Christian Constant, comme prévu initialement mais au restaurant "Les Cocottes" du susdit.

Pour ceux qui se sont déjà perdus en route, j'envoie l'équipe de secours. Moi-même j'ai eu du mal à suivre.

La confusion du départ s'explique néanmoins  : Christian Constant a 4 restaurants différents dans la même rue..

Nous pénétrons donc dans "Les Cocottes". Et là... Mouif. Je tord le nez.

On mange sur des tabourets de bars devant des tables hautes. Dans un décor design.

Je me méfie des restaux branchés et j'ai HORREUR de bouffer sur des tabourets de bar. On ne peut pas être plus mal installé que sur ces machins.. Déjà c'était mal parti.

Après un débat supplémentaire de 15 minutes sur le pourquoi du choix du restau (en fait la mother voulait absolument manger un truc qui était au menu des Cocottes et pas du bistro), mes parents ont commencé à focaliser sur le fait que mon fils aîné qui travaillait aujourd'hui et qui était en train d'arriver n'étaient pas encore là. En me demandant de l'appeler toutes les 3 minutes.

J'ai cru que j'aller commettre l'irréparable et les étrangler avec la serviette de table.

Le fils enfin récupéré, nous avons pu entamer le repas plus ou moins tranquillement, sous réserve d'oublier que ma mère, âgée quand même de 80 ans était donc très mal assise sur son tabouret de bar et s'agitait comme une puce sous acide.

Petit aparté sur ma mère : vous me voyez là tout de suite. OK. Vous prenez Manu énervée puissance 10 et vous obtenez ma mère. Du pur concentré d'énergie sur pattes. Quant à la mauvaise foi, comme dit mon fils, ma mère serait prête à faire déplacer le restaurant du 139 vers le 107 juste pour avoir raison (voir ci-dessus)... Enfin bref.

Que dire du repas et bien... J'ai mangé mieux. Pas mauvais, mais pas démentiel. Le principe du restau ? Comme son nom l'indique, quasiment tous les plats sont servis dans des cocottes en fonte.

En entrée des ravioles d'écrevisse : pas mauvais mais deux ravioles qui baignent dans un bouillon, c'est un peu juste.

En plat, cocotte de gibier sur lit de purée : là encore, très mangeable mais rien d'exceptionnel. Les plats du reste de la tablée étaient à l'avenant. Mon père avait pris un canard sauvage qui était carrément dur.

En dessert : clafoutis (je mangerais du clafoutis sur la tête d'un pouilleux). Très déçue. Tiédasse et pateux, le clafoutis tenait plus du flan que d'autre chose.

Et pour finir la soirée en beauté, ma mère et ses gestes désordonnés nous ont envoyés un verre de vin sur le pantalon (noir heureusement).

Je n'avais qu'une hâte c'était que ce repas se finisse, surtout que ce restau très coté (on se demande bien pourquoi) s'était rempli au fur et à mesure du repas jusqu'à étre blindé de gens qui attendaient de passer à table et donc très bruyant.

Non vraiment, pas top du tout.

Pour le même prix, et même peut-être moins cher, j'avais mangé pas très loin de là, rue de l'Université  au restaurant Pétrossian où la jeune chef Sénégalaise Rougui Dia fait des merveilles avec le saumon.. Et dans une ambiance feutrée et calme, assise sur un fauteuil CONFORTABLE.

Donc, je ne vous conseille pas les Cocottes.

Ni ma mère d'ailleurs. A moins d'avoir des nerfs en béton armé.

Dire que je risque moi aussi de rendre les gens hystérique dans une trentaine d'année est une perspective assez terrifiante... mais pas fondamentalement désagréable..

MOUAHAHAHAH...

cocottes_page.jpg

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : restaurant, christian constant, les cocottes | |  Facebook | |  Imprimer | |

08/09/2008

Petite sortie du dimanche en famille

Non, ne hurlez pas, je ne vais pas vous parler de la sortie du dimanche au parc avec bambins et mamies. Ce n'est pas parce que je viens de faire une note sur la vieillitude, que forcément, je m'encroûte...

Ma maman ayant atteint l'âge respectable de 80 prunes, on avait décidé de se faire une bouffe familiale.

Vous vous dites, ils se sont payés un bon vieux restau gastronomique traditionnel, dont elle va nous refiler l'adresse, et dont on aura strictement rien à cirer.

Et bien, non, nous ne sommes pas des gens conventionnels.

Pour les 80 ans de l'ancêtre, on a fait un BRUNCH d'anniversaire.

Avec plats salés- douceurs sucrées, jus de fruits et café à volontitude.

Dans un lieu que je vous recommande si vous êtes parisiens ou si vous venez de temps à autres : La Bellevilloise sise dans le 20ème Lutécien.

Un peu d'histoire ? Car c'est un lieu historique :

Fondée en 1877 aux lendemains de la Commune, La Bellevilloise, située au 19-21 rue Boyer 75020, première coopérative parisienne, avait pour projet de permettre aux gens modestes l’accès à l’éducation politique et à la culture.
Lieu de résistance, des premiers échanges commerciaux "du producteur au consommateur", commerce équitable avant l’heure, et de spectacle, La Bellevilloise à joué de 1910 à 1949 un rôle de premier plan dans la vie économique et culturelle de l’Est Parisien.

Depuis 2005, c'est devenu un ensemble salle de spectacle + lieu d'expo + restaurants...

... Où nous avons donc baffré sous les oliviers, (car oliviers il y a) avec concert de jazz dans les oreilles et, en prime, un défilé de bobos que s'en était incroyable : tous habillés en pulls cachemire (équitable of course) avec non-brushing pour les femmes, enfants tout-coton avec jouets recyclés, et sur le front écrit "je travaille dans la com'" en lettres clignotantes...

Ce qui nous a amené à cette réflexion. S'il se mettent des trucs dans les narines pour tenir le coup, ce doit être de la coke équitable de petits producteurs bio, payés justement au prix du marché. Rien que du naturel, quoi...

Le 20ème Lutécien est très bobo...

En terme de gratification pour ses 80's, the mother a reçu une ENORMISSIME BOITE DE CHOCOLAT. En attendant un cadeau plus conséquent qui arrivera quand une de ses applications électroménagères rendra l'âme.

Car ma génitrice est chocolat-addict. Elle vous nettoie un kilo de Jeff de Bruges avant que vous n'ayez eu le temps d'en reprendre un deuxième.

Ma génitrice est bouffe-addict en général d'ailleurs. Si vous voulez une petite idée, c'est l'appétit d'Obélix dans le corps de mini-moi (elle est pas bien grande).

Parfois, à table, elle me fait peur...

Enfin bref, des images valant mieux qu'un long discours... Quelques photos du lieu...

Bellevilloise.jpg
Chocolat.jpg

08:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : la bellevilloise | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/01/2008

REPONSES AUX COMS ET A LA PHOTO MYSTERE

Kitty et Misouris : sur Stevie Wonder. Incroyables les looks, non ? Je suis bien d'accord avec vous. Et bien vu Kitty, on sent déjà poindre les prémices de la Tecktonik ! J'ai montré cette vidéo à un de mes fils qui s'est plié en deux de rire. Comme a dit Misouris, je lui ai conseillé de la mettre en veilleuse, parce que son look actuel,  dans 10-20 ans fera probablement se plier en deux les ados de cette future époque. Et d'accord avec toi sur le fait que Prince, malheureusement, ce n'est plus ça...

Sur un homme et une guitare : contente que Manu Chao vous ait plu. Comme Misouris, je trouve cet extrait frais et revigorant.

Sur In & Out : Vous portez ce que vous voulez les filles, c'était juste pour rigoler...

Lili : sur Marathon Women, non, je te confirme, il s'agit bien de ton blog - indirectement - j'ai cliqué sur le logo blog non influenceur et je suis arrivée sur un le site d'origine du logo. En lien sur ce blog, j'ai trouvé le blog Pas si bêtes.

Chris, Kitty, Mania et Misouris sur la photo mystère : Il s'agit bien de la structure moléculaire d'un arbre, plus particulièrement d'un frène.. C'est beau le coeur d'un arbre, non ?

 

 

16:50 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer | |