Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2012

Le vrai coup de coeur de l'été

Depuis deux ans, donc, je vis dans l'improvisation totale au niveau des vacances. 

Cette année encore, j'ai réservé au dernier moment la première semaine pour la seconde. Après m'être tâtée très longtemps pour partir au soleil vers des contrées Méditerranéennes. 

En hôtel.

En y réfléchissant bien avant d'appuyer sur le bouton "commander votre séjour" je me suis dis que je n'avais plus envie de partir en collectivité.

Surtout en collectivité style club. Malgré des prix attractifs.

Je me demande d'ailleurs au passage comment je peux en arriver aujourd'hui à détester autant une formule qui a fait mon bonheur il n'y a pas si longtemps.

Alors que j'étais une cliente assidue des clubs Med' et autres, la seule idée de me retrouver désormais enfermée avec des vacanciers en paréo à faire des youpilala autour d'une piscine me colle immédiatement des crises d'urticaire géant.

Donc plus de collectivité.

C'est à ce stade que j'ai donc trouvé une location à l'Ile de Ré, sur désistement du précédent locataire.

L'Ile de Ré, je connaissais, nous avions eu la chance d'y séjourner 2 fois, un collègue du meuri ayant accepté de nous louer une maisonnette de famille coincée entre deux boutiques de souvenirs au phare des baleines à la pointe nord de l'Ile.

La destination peut être considérée comme un peu snob, mais elle ne l'est pas autant qu'on pourrait le penser. Quelques "résidents" célèbres, un prix moyen de terrain qui pourrait servir de PIB à l'Ethiopie, certes,  mais également beaucoup de maisons "de famille", comme celle susdite du collègue de mon mari, ou celle d'une de mes collègues achetée par ses grands-parents il y a plus de 60 ans.

Ma location de cette année se trouvait quant à elle à la Flotte, au milieu de l'Ile. Un très joli petit deux pièces tout confort (wifi compris) avec courette privative, au sein d'un corps de bâtiment réaménagé en plusieurs locations,  idéalement situé en quasi centre-ville près de ... tout. Calme, joli, pratique, bien aménagé, rien à redire.

La Flotte nous y étions passés plusieurs fois, mais je dois avouer qu'y résider une semaine m'a permis d'avoir un vrai coup de coeur pour cette petite ville.

Moins snob qu'Ars ou Les Portes, moins "agitée" que la capitale de l'Ile, Saint-Martin, La Flotte derrière un petit port avec restaurants et bars

5da05202c52811e1b00112313800c5e4_7.jpeg

DSC09969.JPG

et une ou deux rues commerçantes vous offre une succession de rues et de ruelles d'un calme souverain où les roses trémières succèdent aux porches et aux volets bleus ou verts. 

0fed5018c37b11e1bef722000a1e8bb5_7.jpeg

 

b3316230c2d811e19894123138140d8c_7.jpeg


de587e20c42d11e18e3c22000a1e8b97_7.jpeg

fa9bac80c43011e1b9f1123138140926_7.jpeg

 

d08a8538c51b11e1af7612313813f8e8_7.jpeg


Il s'en dégage une sérénité de monastère bouddhiste qui invite au calme et à la méditation, surtout en cette période à la lisière de la saison touristique.

a65da6c2c5ee11e1b00112313800c5e4_7.jpeg

Même la mairie, ci-dessus, donne envie de s'y marier.

 

Je ne garantis pas ce zen en pleine saison, en revanche, je n'ai jamais pratiqué à Ré.

 

Juste ce qu'il faut de monde, mais pas de foule, de la discrétion, de l'intimité, le clac clac de tes tongs qui résonne sur les pavés, et c'est tout.

C'est juste le bonheur.

Seul inconvénient, et encore, de La Flotte par rapport à d'autres localités de l'Ile : quasi pas de plage. Une langue de sable recouverte à marée haute. Point.

Personnellement, ça ne me gêne pas. On évite les activités plagistes et leur dérivés. Ne viennent que les gens vraiment motivés.

Ré, de toutes manières, c'est le paradis du vélo. Des kilomètres de pistes cyclables sont là pour te mener rapidement vers les superbes plages qui n'attendent que ta serviette.

Et si, comme moi, tu es handicapée de la pédale (je ne sais pas tenir sur un vélo, je tombe), une ligne de car peut t'amener d'un bout de l'Ile à l'autre pour un euro. Passage une fois par heure seulement, néanmoins.

J'ai donc fait le pélerinage jusqu'au phare des Baleines, lieu de mes premières amours Rétaises et profité d'une plage de la Conche entièrement vide pour cause de marée basse, temps mitigé et heure du déjeuner. 

37937d5cc76511e1a38422000a1c8933_7.jpeg

0859ba68c75d11e1b00112313800c5e4_7.jpeg

12605d3ac75f11e1a38422000a1c8933_7.jpeg

Un luxe infini, bien plus appréciable qu'une quelconque piscine impersonnelle d'hôtel à mes yeux.

 

20c17aacc76011e1a23c22000a1c9e05_7.jpeg


Bref, j'ai trouvé mon petit paradis. Un des rares endroits où j'aurais envie de poser ma valise et de d'acquérir un pan de mur pour y revenir régulièrement.

Vu le prix du pan de mur, soit je joue au loto, soit je démarre une liaison à base de fouets et de chaines très bien rémunérée avec Bill Gates, ou un des autres milliardaires du classement Forbes.

En attendant, je vais plutôt opter pour la location.

Parce que, oui, j'ai bien l'intention d'y retourner. Se ressourcer intégralement n'a pas de prix. Manger des glaces sublimes à La Flotte au péril de son tour de taille, non plus.

Et la prochaine fois je vais peut-être même m'organiser pour mettre un peu de sous de côté et m'offrir le luxe d'une location plus grande. Voire avec piscine. Hors saison, ça reste abordable.

J'ai déjà acquis l'indispensable et "local" Panama.

6c1515e8c78f11e1985822000a1d011d_7.jpeg

C'est un bon début...

Un plan de l'Ile aussi pour que tu puisse localiser les lieux cités ci-dessus.

Plus d'infos sur ma location si ça t'intéresse c'est ici 

Et pour les allergiques à la foule et au côté éventuellement plus "superficiel" la partie réputée la plus authentique et la moins fréquentée est du côté de Loix.

plan.jpg

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vacances, ile de ré, la flotte, location | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/06/2012

Mon ange gardien travaille bien, décidément

Tu te rappelles que j'ai un ange gardien qui s'appelle Sven et qui veille sur moi.

Il est chou Sven et il bosse bien.

Parce que j'étais en totale désorganisation sur mes vacances. Et que je croyais naivement que le last minute allait me dérouler un tapis rouge de bonheur et de prix fous.

Et bien pas du tout.

Le last minute il me déroulait un tapis rouge de prix pas si intéressants sur des destinations moyennes dans des hôtels industriels que je n'ai plus aucune envie de fréquenter.

Alors oui, par exemple la Tunisie c'est chouette si tu as des petits moyens, envie d'entendre 150 fois par jour "chouf la gazelle, c'est moins cher que gratuit"  et de partager la plage avec des allemands en short.

Booooon j'exagèèèèèère.

La Tunisie ça peut être bien si tu sors des sentiers battus touristiques.

Mais moi je voulais juste me reposer sans avoir 700 personnes dans les pattes, des moyens un peu limités, et être revenue le 08 juillet au plus tard. 

Et même si je progresse sur le séjour hors sentiers battus,  ne suis pas encore tout à fait prête pour le trip "roots", un billet et je verrais bien sur place, en Colombie. Il parait que les autochtones sont accueillants entre deux salves de kalashnikov.

De plus clairement, après avoir séjourné au lodge de Niassam au Sénégal, j'ai une vision un peu changée de l'hôtellerie.

DSC09614.JPG

DSC09629.JPG

12 chambres sur pilotis, sur une lagune remplie d'oiseaux, le silence et la nature, ça ne donne pas vraiment envie de retourner dans un Framissima-tout-compris-bar-piscine-spectacle-et-animations.

Si ce n'est pas pour découvrir, je préfère désormais être tranquille dans mon coin.

Je remercie donc Sven d'avoir poussé dans l'escalier la personne qui s'est désistée pour cause de fractures multiples (non, en fait, je n'en sais rien, j'imagine) et m'a permis d'être l'heureuse locataire à partir de samedi d'un petit bungalow-studio sur l'Ile de Ré. Près du centre ville de La Flotte et de la plage. Avec une petite courette privée with transats et tout le confort dont un délicieux réseau wifi qui n'attend que moi. Pour une somme très raisonnable.

ANDREA-baie-terrasse-Avril-2011-113.jpg

ANDREA-Photo-Avril-2011-119.jpg

poussez-la-porte-de-la-Résidence-Andréa.jpg

Ce même Sven m'ayant également trouvé une place dans un TGV direct 3 jours avant un jour qui doit être relativement chargé en départ pour un prix également tout à fait satisfaisant.

Qu'il fasse très beau serait un bonus. Sinon, ce n'est pas très grave, je prendrais l'air quand même.

J'aime beaucoup l'Ile de Ré de toutes manières.

Je me promènerai les cheveux mouillés sur la plage désertée, les yeux dans l'horizon de l'océan et je rentrerai buver un chocolat chaud pour me réchauffer en écoutant du Richard Claydermann sur mon radio-cassette

(Je vais aussi tenter de récupérer mon retard de lecture et de me désintoxiquer un peu du web pendant une semaine)

Joli programme, non ?

 

En attendant, celle qui va pouvoir se parfumer dans environ 3 mois quand j'aurais eu le courage de lui envoyer son parfum sera

AMBRE.

qui aura l'amabilité de m'envoyer son adresse postale rapidement.

Merci.


(et sinon pour vos locations de vacances, le site Homelidays c'est vraiment bien, il y a un énorme choix dans de nombreux pays, on peut faire des recherches en fonction de plein de critères et ça fait deux années de suite que j'y trouve des locations de dernière minute très sympas)

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/06/2012

Material girl

En temps ordinaire, je répugne relativement a tendre la main vers mes semblables pour demander de l'aide, mon chemin, quelque chose, des sous, un service (raye la mention inutile).

Je n'aime pas demander. C'est un fait.

Ce qui m'a valu souvent de rater des occasions ... inratables.

Mais cette année, je suis dans une équation particulière.

Sans me pleurer à outrance sur les escarpins, non plus. Je suis partie Sénégaliser en mai avec bonheur et délectation. Je suis et je me sens déjà particulièrement comblée et privilégiée.

Mais pour diverses raisons, professionnelles entre autres, je suis "obligée" de partir fin juin. 

Avec des finances à l'encephalogramme totalement plat. Pour cause d'études conjointes et simultanées de fils qui me privent de voyages récréatifs et déraisonnables. 

Avec plages balnéaires où l'on sirote des mojitos exotiques.

Pars pas, je ne vais pas te demander de faire un Manuthon à but lucratif, quand même.

Non, je n'en suis pas à ce point de désespoir économique.

Je me suis juste dit que pour une fois ce blog pouvait avoir une utilité utile.

Donc, si un aimable sponsor voyagiste ou voyageur voulait bien faire un échange marchandise :

quelques jours de séjour balnéaire ou autre contre des billets de blogs, je suis prête à te céder ma plume, mon ami Pierrot.

Sinon, ben il ne me restera plus qu'à vendre mon corps.

Le seul problème c'est que moi je veux bien, c'est les autres qui ne veulent pas.

Je crois qu'écrire quelques billets c'est encore ce qui marchera le mieux.

(bon je croise les doigts, hein, marraine ma bonne fée)....

 

DSC09737.JPG

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vacances, sponsoring | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/05/2012

Out of Africa

Le Sénégal me manquera

Montages.jpg

Il est assez peu probable que j'y retourne.

Peu importe, il est quelque part gravé dans ma tête.

Et visiter une école en Afrique, ça modifie ta façon de voir les choses, définitivement.

P1180016.JPG

Ce sont finalement ceux qui ont le moins qui t'apportent le plus.

Le reste n'est que littérature.

P1180823.JPG

 

Les photos du montage sont de moi, les deux dernières de Dom

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sénégal, voyage | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/02/2012

Partir, revenir, ... Peut-être

J'ai des fourmillements de fourmis.

Trop longtemps que je n'ai pas été voir ailleurs si j'y étais.

Malheureusement cette année la quasi-totalité de mes finances ont été siphonnées par les études extravagantes de deux extensions majeures, vaccinées, videuses de frigos et pénibles. Ou absentes. Ou les deux à la fois.

Qu'un homme ait réussi à me persuader deux fois de suite de porter des êtres qui m'ont ruiné le physique, le mental et donc maintenant le portefeuille est incompréhensible.

Je devais être droguée, je ne me l'explique pas autrement. 

Privée d'escapades depuis plusieurs longs mois, je dépéris.

Le voyage, l'ailleurs me retrouver lost in translation devient indispensable à ma vie.

Pendant des années je n'ai fréquenté que les hôtels et les sentiers bien droits, organisés, repérés, encacrés. 

Mais, corollaire des chemins un peu moins balisés qui m'attirent plus aujourd'hui, plus j'avance, plus je me laisserais tenter par des voyages moins conformistes.

Prendre un sac et débarquer dans un aéroport où l'on parle une langue inconnue sans savoir vraiment où je vais me fais moins peur.

Pas "plus peur", "moins peur". L'idée me tente de plus en plus en tous cas.

Curieusement je déteste les déplacements. Le voyage en lui-même me stresse. Je déteste la promiscuité, le bruits, le confinement, les cris des gosses, l'attente, les retards, les formalités.

Mais une fois sur place, j'oublie tout.

C'est pourquoi, dès que j'aurais touché une petite prime qui tombera sur mois comme la bruine sur le Sahara en avril, je vais envisager de filer..

 

Au Cambodge, non en Inde, non en Nouvelle-Zélande, non en Namibie, non à San-Francisco, non en...


A la première destination qui voudra bien de moi pour un prix attractif.

Ailleurs. 

Pour mieux revenir dans mon home sweet home et apprécier cet ilôt de stabilité. Jusqu'au prochain rêve d'ailleurs, au prochain sac, au prochain pays. 

Le monde sera mon jardin et ma cour de récréation.

Du moins j'espère.

paintel.jpg

Revoir San Francisco.... Encore une fois..

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : voyage, san francisco | |  Facebook | |  Imprimer | |

22/05/2011

L'alboum est là !!

 

Les photos d'un séjour inoubliables.

Certaines sont de Dom (signalées) , d'autres de moi.

 

Beaucoup ont été prises au domaine de Niassam, un lodge ou vous pouvez dormir dans les baobabs et que je ne peux que chaudement vous recommander !

Un luxe inouï : non pas parce qu'un boy musclé vous apporte des mojitos à la demande au bord d'une piscine azur. Mais simplement parce qu'il y a très peu de chambres et que vous avez l'impression d'être seul(e) au monde face à une nature magnifique. Et, évidemment c'est un bonheur qui n'a pas de prix.

Les autres photos ont été prises soit à Saly, soit sur les trajets ou à Dakar.

L'album n'est pas totalement finalisé, je ferai encore des ajustement et rajouterai certainement encore quelques photos et des commentaires.

Pour les paresseux(se) vous pouvez le visionner en diaporama !!

C'est ici 

http://lespenseesdemanu.hautetfort.com/album/senegal-mai-...

 

 

Ou dans le pavé "albums" de la colonne de droite.


06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/05/2011

Chapi Chapo Patapo Chapo chapi Patapi

 

Je suis cabotine, mon panama aussi.

Il ne manque pas une occasion de se faire prendre en photo et de poser, parfois avec un congénère. 

Mon panama est une bloggeuse mode.

Et il a profité de mon voyage au Sénégal, pour faire un shooting.... 

Evidemment, il attend de vous que vous lui tiriez votre.... chapeau...

Mouahahahahahah

(mon chapeau est mutin aussi, comme sa propriétaire)

P1100494.jpg

Cheveux au vent

P1100860.jpg

Coucou, toi...

P1110097.jpg

Cha... peau perché

DSC08014.JPG

Copinage et bois exotique

DSC08100.JPG

Panama et boubou

P1100864.JPG

Oh mon bateau oh oh oh....

 

P1110218.JPG

Seule sur le sable, les yeux dans l'eau...

 

P1110325.JPG

J'ai touché le fond de la piscine, dans mon pt'it chapeau marine...

P1110433.JPG

C'est beau le coucher de soleil, non ?

P1110453.JPG

Avec mon canotier
Sur le côté, sur le côté
J'ai fait danser le twist
Au monde entier 

P1100765.JPG

Le chapeau c'est le pied, non ???

 

Mais pas autant que les campagnes de pub Sénégalaises

P1110591.JPG

 

(Et bientôt plus de photos avec un album dédié sur le blog)

La plupart des photos sont de Dom, sauf la 4 et la 5 faites par votre serviteuse et Marcel.

 

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : chapeau, panama, canotier, sénégal | |  Facebook | |  Imprimer | |