Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2012

Le passé c'était mieux avant

Dans un ekksssellent article de courrier international que je vous recommande chaudement de lire de bout en bout, le journaliste de Vanity Fair, Kurt Andersen, déplore le fait que notre époque avance peu.

Enfin, en lisant attentivement, il déplore surtout que culturellement nous faisions un peu du sur-place.

Constat que je partage avec lui.

Effectivement dans les domaines culturels et artistiques traditionnels le nombre d'oeuvre ou d'artistes susceptibles de réveiller les morts ou de vous mettre les pwals à l'équerre est assez réduit.

En peinture, sculpture, musique, littérature, danse, cinéma, peu d'originalité, beaucoup de mass marketing et de recyclage, voire de vessies qu'on tente de nous faire prendre pour des lanternes (oh la jolie reprise d'un tube d'il y a 15 ans, remixée et resservie comme un truc de djeuns).

Du vu, du revu, du rerevu. Avec de temps à autres une pépite un peu isolée.

Une impression d'ensemble un peu terne et convenue. La pépite occasionnelle étant un peu l'arbre qui cache la forêt.

En revanche, là où je diverge avec Kurt, c'est que je trouve qu'il y a une vraie créativité dans d'autres domaines. 

Notamment le cyber-espace. 

Kurt ne doit pas fréquenter les bidouilleurs en ligne ou les concepteurs d'images de synthèse jeux vidéos, sinon il verrait combien certaines images 3D font appel à l'imagination. Ou la suscitent.

Là où je diverge aussi avec Kurt, c'est qu'on a sempiternellement l'impression qu'avant c'était mieux.

Or, j'ai maintenant cinq décennies derrières moi, pour te dire Kurt, que non, pas forcément.

Ok, certaines époques étaient peut-être un peu plus créatives. Les sixties ont connu un foisonnement artistique inégalé à date. Certes.

Mais on a tendance à se rappeller les meilleures oeuvres d'une époque en oubliant les daubes.

Déjà dans les années 70 (je peux en témoigner) on pleurait sur la pauvreté culturelle de l'époque par rapport à la décennie précédente. 

Nos ancêtres des cavernes trouvaient probablement que la génération qui les précédait dessinait mieux les chevaux sur les murs des grottes qu'eux-mêmes.

Dans les 80's on pleurait sur les 70's, Dans les 90's, le 80's et ainsi de suite.

Et pourtant je peux t'assurer que les trucs bien étaient plutôt minoritaires et perdus dans un flot de productions très moyennes à toutes les époques.

Que ceux qui ont porté des pantalons en velours côtelé rouille, des pulls cols roulés lycra, ont posé du papier peint jaune et marron au mur et se souviennent de la variété française et internationale dans les années 70 lèvent le doigt, par exemple.

On a toujours tendance à embellir le passé en ne gardant que les bons souvenirs et en oubliant le reste. C'est normal. Et humain.

Je fais partie de ceux qui font confiance à la créativité assez surprenante dont peut faire preuve le genre humain quand il s'en donne la peine. Qui pensent aussi qu'elle ne doit pas être cantonnée à l'exercice académique des arts dits "nobles". 

Et qui sont persuadés que tant que des gens auront envie de s'exprimer, ils le feront de façon créative. Quelque soit la forme qu'empruntera cette création.

Tiens, regarde, la preuve, ce billet ...

(ben quoi ?)

 

(merci à Catnatt d'avoir indiqué l'article en référence)

papier-peint-psychedelique-par-papier-peint-des-annees-70-2542715_1350.jpg

Me dis pas que c'est beau, ça ...

 

Le reveal et les gagnants du concours "et si tu ne payais plus ta banque" ce sera ce soir sur ce billet !!!

 

Aloooors tinDIIIIIIN : le lot du concours mystère du week-end dernier est....

Ce petit guide 

41K%2BWHbRRFL._SL500_AA300_.jpg

L'auteur Serge Maître dirige le service juridique de l’AFUB (Association française des usagers des banques), dont il est le secrétaire général. Porte parole de l’AFUB, il est devenu un référent pour la presse audio-visuelle et écrite, où ses interventions font autorité.

Le guide contient toutes les astuces, légales, pour ne pas payer ses agios, pour retarder ses échéanciers de prêt, faire jouer ses assurances.... Tout pour que le banquier arrête de nous faire payer des frais inutiles et souvent, exagérés.

Les 5 gagnants sont : Carole, Cécile, Nardeau, Poulette dodue et Mimilady. Envoyez-moi vite vos coordonnées postales par mail. Bravo aux gagnants et merci à tous les participants !!

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : arts, création, nostalgie | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/06/2009

Moi Tarzan, toi ... Euh.. Manu ??

Donc, comme annoncé hier, et pour celles et ceux qui ne sont pas déjà endormis, un petite visite virtuelle de l'expo Tarzan au Musée des Arts Premiers, Quai Branly à Paris.

Avec Manu comme guide.

Un peu de sérieux pour commencer : Le Mythe de Tarzan.

(et c'est pas du copié-collé du dossier de presse, je suis culturée, berdel)

Le mythe de l'homme-singe, humain adopté et élevé par des animaux,  est le fruit d'une longue série de légendes et d'histoires qui remonte à  l'antiquité - avec le mythe de Romulus et Rémus élevés par une louve, entre autres.

Ce mythe fondateur de l'enfant sauvage est même certainement encore plus ancien, et puise ses racines dans les religions animistes primitives où les hommes tentaient de s'approprier les forces des animaux par des rites mystiques.

Après diverses interprétations et versions - dont le très célèbre "Livre de la Jungle" de Rudyard Kipling où le petit Mowgli est elevé par les loups, c'est un romancier américain, qui, au début du XXème siècle, reprend le thème de l'enfant-animal pour écrire son premier roman "Tarzan, l'homme singe", première des 26 aventures qu'il publiera de 1912 à 1947.

Dès la fin des années 20, les livres sont adaptés au cinéma dans des versions plus ou moins fantaisistes. Il faudra attendre le Greystoke de 1983 avec Christophe Lambert pour revenir à l'histoire originale.

Tarzan a également connu  une adaptation BD à partir de 1929. Le premier dessinateur s'appelait Harold Foster et 13 dessinateurs lui succèderont jusque dans les années 70. Le dessinateur le plus connu qui a "fixé" l'image classique du héros au pagne de léopard étant Burne (non, ne rigolez pas, je n'y peux rien) Hogarth.


Et l'expo dans tout ça ?

L'exposition "Tarzan" met principalement en scène des extraits de films, des affiches, des figurines, des planches de BD originales, au milieu d'animaux empaillés, dans une scénographie très BD et avec une bande sonore "jungle" composée de cris d'animaux divers...

Elle cherche à illustrer le fait qu'au-delà du folklore et débarassé de l'imagerie colonialiste, Tarzan est un héros positif, le premier blanc à s'opposer au pillage de l'Afrique en luttant contre ses dirigeants corrompus. Il est également un héros prémonitoire de l'écologie car il protège la nature et les animaux.

L'expo dure jusqu'au 27/09.


Mon avis ?

Le +  : je pense que c'est une expo TRES sympa pour les juniors (8-12 ans) qui seront attirés par les BD, les affiches, les figurines et la scénographie ET leur permettra de se détendre après une visite des collections permanentes qui fera plutôt plaisir aux parents ! Et le musée des Arts Premiers est un lieu fort agréable ce qui ne gâte rien ! Et pour les Paris-touristes vous pouvez facilement faire coup double avec le Palais de Tokyo - le musée d'art moderne de la ville de Paris -, les deux musées étant quasiment face à face de chaque côté de la Seine !

Le - : l'exposition n'est pas immense. On en fait le tour assez rapidement. J'espère que l'entrée ne sera pas trop chère !


Un reportage photo en exclu ??

DSC00101.JPG
Pour ceux et celles qui n'ont pas encore pu y mettre les pieds ! : une vue du musée
DSC00100.JPG

Vue des jardins ! Bambous Aquatiques WITH canards vivants s'il vous plait !!
Tarzan.jpg
L'Affiche de l'Exposition
DSC00088.JPG
DSC00090.JPG
Des planches de BD originales - et donc sans prix pour les collectionneurs !
DSC00091.JPG
Des Affiches de films
DSC00086.JPG
Des explications Tarzanesques
DSC00092.JPG
Du Muscle..
DSC00093.JPG
Du Pagne
DSC00094.JPG
Et même du robot...
DSC00095.JPG
De la bestiole empaillée
DSC00089.JPG
Simba voulait absolument un autographe de Cannelle
DSC00087.JPG
Là on venait de m'écraser le pied (Manu faut pas l'énerver, je le rappelle)..
MOUHAHAHAHAHHAH

Et sinon, j'ai quand même glissé un oeuil furtif aux collections permanentes ...
DSC00098.JPG
De l'hermaphrodite (si si, le truc a des seins ET une zigounette)
Je déconne... C'est magnifique (Afrique)
DSC00096.JPG
Du totem de folie (Océanie)

DSC00097.JPG
De la statuette Africaine que je mettrais bien dans mon salon !!


Alors, ça vous tente ??

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : tarzan, musée, quai branly, exposition, arts premiers | |  Facebook | |  Imprimer | |

29/05/2009

Manu se culture à Beaubourg

Or donc hier, je vous racontais comment mardi matin, Cannelle nous avait fait une démonstration de planeur sans planeur à travers la fenêtre du 4ème étage pour atterrir en bas dans la cour.

Une fois la bestiole récupérée, j'ai enquillé ma journée de travail - à laquelle je suis arrivée les cheveux à la verticale et déjà trempée de sueur à 9 heures du matin.

Pour repartir le soir même direction le centre de Paris à la rencontre de Georges Pompidou et de Georges ... Sand.

Mouahahahha, le parallèle de la mort qui tue, je suis trop forte..

Oui, car j'avais rendez-vous pour visiter l'expo elles@centre pompidou avec notre Georges nationale ainsi qu'avec Valvec qui avait gagné le privilège insensé de m'accompagner..

Une fois mes compagnonnes récupérées, nous avons gagné l'entrée bientôt rejointes par Camille, Annouchka, Kriss, Zara et La Perchée de service (entre autres, celles que j'ai oublié jetez-moi des grolles).

Où nous avons provoqué un embouteillage au vestiaire parce qu'on prenait notre temps pour se bisouiller et où j'ai fait un scandale parce qu'il fallait faire LA QUEUE.

Non mais alors, je suis VIP ou pas, faudrait voir à voir..

Tant qu'à avoir la grosse tête, autant y aller à fond.

Et puis j'étais vénère à cause de Canelle fallait bien que je me défoule sur quelqu'un..

Rassemblées en troupeau bloggesque, une charmante personne de l'organisation nous a drivé à l'intérieur de l'expo ou elle nous a finalement laissée nous débrouiller seules.

Que vous dire de l'expo ? Il y a des oeuvres très intéressantes, si on aime l'art moderne.

J'ai retenu une sculpture de Nikki de Saint Phalle (auteur des célébres "nanas"), une composition des Gorillaz girls, une sculpture assez dérangeante d'une artiste américaine : un espalier hérissé de piques où elle a mis en scène sa propre montée sanglante pour protester contre la guerre du vietnam

Mais ce qui m'a le plus marquée c'est l'oeuvre d'une artiste pratiquant le body art : la mise en scène de son propre corps .. Orlan

With présence de la susdite..


Orlan.jpg


Walla..

Je me suis ridiculisée pour prendre la photo, mais d'un j'ai l'habitude et de deux, ça valait le coup..

Ce qui nous a marqué également, avec mes compagnonnes c'est que nous étions en plein milieu d'un vrai évènement mondain parisien. Avec femelles blondes aux grandes jambes et ultra lookées.

Jamais autant vu d'escarpins Louboutin en une seule fois..

Autant vous dire que déjà que j'étais énervée, la vision des dites  femelles blondes aux grandes jambes ultra lookées m'a rendue d'une humeur de bouledogue.

D'autant que je vous rappelle que mon brushing avait défuncté à cause de la bérésina du matin.

Et quand je m'énerve, j'ai faim. J'ai donc commencé à chercher le buffet au bout d'environ 10 minutes de visite.

Georges a fini par nous le trouver. Forcément.  Le buffet était dressé à l'intérieur ... du Georges, le restaurant panoramique situé tout en haut du Centre Pompidou. Vous pouvez en voir de superbes photos chez Kriss..

Evidemment, je me suis goinfrée - j'étais énervée, je le rappelle..

Mais pas longtemps. D'un, j'étais quand même inquiète pour Cannelle et je voulais rentrer la voir. Deux, les cocktails, une fois que je me suis morphalée, ça m'ennuie.

J'ai donc pris mes cliques, mes claques, et Camille sous le bras. Récupéré le dossier de presse et de quoi me laver à l'huile d'olive pendant quelques temps, offert par Yves Rocher, mécène de l'expo et qui nous avait également gentiment invité et que je remercie au passage. Et couru vers le métro le plus proche pour réintégrer mes pénates.

Métro où j'ai chanté "Redemption Song" de Bob Marley en duo avec un rasta super-sympa qui a mis une ambiance de folie dans le wagon. Et un concert sympa pour le prix d'un ticket restau donné en échange, ça fait plaisir, non ?

Eeeeeet... ce qui va vous faire plaisir aussi c'est que j'ai des petites places à vous faire GAGNER pour aller voir l'expo elles@centre pompidou et les collections permanentes de Beaubourg..

Donc, simple comme d'habitude. Vous laissez un commentaire et je tire au sort ...

La première personne tirée au sort gagne 2 entrées - parce qu'une expo à deux, c'est quand même plus sympa..

La deuxième personne tirée au sort gagne 1 entrée.


Maiiiiiiis, ce n'est pas tout..

En triple cadeau bonux multiforme, délirant et psychédélique, je vous propose de m'accompagner mercredi 03 juin en début de soirée à une vente privée VIVIENNE WESTWOOD.

Oui, j'ai récupéré une invitation pour deux et comme je n'ai pas d'amis, je vous offre la deuxième place.

Même si vous voulez venir juste pour regarder, aucun problème.. Moi aussi probablement, c'est juste histoire de sniffer de la marque..

Je tirerai l'heureuse élue (je suppose qu'à 95 % ce sera une fille) au sort également.


Donc, on laisse un commentaire, EN PRECISANT SI ON VEUT DU BEAUBOURG OU DU WESTWOOD..

On est pas bien chez Manu ?

Si, hein..!

 

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (48) | Tags : beaubourg, art, femmes, exposition, yves rocher | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/05/2009

Encore de la culture..

Je suis inquiète, oui, je suis angoissée..

Ce blog est en train de passer du statut de total n'importe quoi, au statut de phare de la culture française..

A moins que j'arrive en fait à en faire un blog de n'importe quoi culturel..

Finalement ça me va aussi..

Car au lieu de recevoir des produits de beauté, des rasoirs, des vêtements ou des ordinateurs, je reçois des invitations à des manifestations culturatives..

La dernière en date : l'exposition  "elles@centrepompidou" dédiée aux artistes femmes du XXème siècle à nos jours, et la 1ère exposition européenne exclusivement dédiée à des artistes femmes.

L' accrochage réunira une sélection de 500 oeuvres de plus de 200 artistes femmes engagées, comme Sonia Delaunay, Frida Khalo, Dorothea Tanning, Joan Mitchell, ou encore des grandes créatrices contemporaines comme Sophie Calle, Annette Messager, Louise Bourgeois...

Expo Elle.JPG

 

L'avant première aura lieu le 26 mai à 19 heures au Centre Pompidou à Paris (hélas, encore..). Et si je vous en parle aujourd'hui, c'est que la deuxième place est réservée à une bloggeuse ou un bloggeur qui voudrait visiter l'expo.

L'avantage : vous visitez l'expo à la fraîche, sans faire la queue ET gratuitement.

L'inconvénient : vous êtes obligé(e) de subir mes gloussements stupides et hystériques toute la soirée.

Donc, c'est simple, le PREMIER OU LA PREMIERE qui se déclare intéressé(e), je l'embarque..

Vous pouvez soit me laisser un com sur ce blog, soit m'envoyer un mail (adresse à gauche).

Vous pouvez aussi me laisser un com pour me raconter votre vie, c'est bien...

Si personne ne veut venir, je le prends comme un affront personnel et j'arrête ce blog..

Et si les gentils fabricants de cosmétiques très chers voulaient AUSSI m'envoyer des échantillons je suis TOUT A FAIT sensible à la corruption. Qu'on se le dise..

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : exposition, centre pompidou, elle@centrepompidou | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/04/2009

Tag au Grand Palais..

Pour faire suite à la note d'hier, j'avais malheureusement reçu deux invitations concomitantes, superposées et superfétatoires pour le même jeudi soir... Et j'ai choisi la rigolade au détriment de la culture que j'ai déléguée à mon héritier number one..

Pendant que je partais donc avantpremierer chez OSS 117 - voir note d'hier - j'ai donc expédié manu militari mon fils aîné faire un reportage pour le compte de sa moman au Grand Palais ou se tient une exposition dont vous avez peut-être entendu parler qui élève le tag au rang d'expression artistique à part entière.

TAG_affiche.JPG

Les 300 œuvres réunies pour cette exposition sont le fruit des rencontres entre les plus grands artistes du T.A.G. (Tag And Graff) et Alain-Dominique Gallizia, lancé depuis trois ans dans la recherche de cette forme d'art contemporaine. Les toiles ont toutes été réalisées selon un même principe de triple unité :

  • un même format (une double toile horizontale de 60x 180 cm),

  • un même thème (la signature de l’artiste à gauche et un sujet libre sur l’Amour à droite)

  • un même lieu ouvert aux artistes: l’atelier d’Alain-Dominique Gallizia à Boulogne-Billancourt

Même si je n'ai pas vu l'expo intuitu personae (ça vous en bouche un coin, le latin, non ?), j'ai quand même un avis sur la question.. - car c'est un de mes défauts majeurs : j'ouvre mon clapet sur tout et n'importe quoi. Surtout sur n'importe quoi d'ailleurs -

Donc si vous voulez mon opinion - et même si vous ne la voulez pas d'ailleurs - dans le tag et le graff'  il y a du très bon, du bon, du moyen et du mauvais, comme partout en fait..

Et au vu des photos rapportées, l'expo rassemblerait plutôt d'excellentes choses..

D'ailleurs, plutôt que d'en parler...

IMG_4925.JPG
IMG_4967.JPG
IMG_4961.JPG
IMG_4939.JPG
IMG_4962.JPG
IMG_4956.JPG


Ca vous plait ? Vous voudriez voir cette expo qui se tient jusqu'au 26 avril dans le superbe cadre du Grand Palais  (qui vaut le coup d'oeil à lui tout seul d'ailleurs ?)

Et bien comme chez Manu, tout est possible, je vous propose 10 ENTREES POUR 2 PERSONNES A GAGNER ICI ET MAINTENANT TOUT DE SUITE LA IMMEDIATEMENT...

Il vous suffit de laisser un commentaire - intelligent et rigolo si possible - pour maintenir le haut niveau culturello-intellectuello-rigolo de ce blog.

Je tirerai 10 commentaires au sort qui seront les heureux bénéficiaires d'entrées totalement gratuites pour cette très belle expo.. Etant donné qu'elle se termine dans à peine 4 semaines, on va faire très rapidement : vous avez jusqu'à vendredi soir dernier délai pour laisser un com sur cette note !

Et désolée pour les provinciales, oui, c'est plutôt un cadeau pour les parisiennes.. A moins que vous vouliez en profiter pour vous offrir une journée dans la capitale. Mais malheureusement je ne suis pas du tout assez influente pour vous l'offrir !!

Je ne vous l'avais pas dit qu'il y allait encore avoir de la surprayze de folaye cette semaine ?

06:03 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : expo, graff', tag, grand palais | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/02/2009

Chez Manu, c'est le festival d'Angoulême..

Je voudrais vous présenter les oeuvres de deux jeunes artistes pleins de promesses, dont vous allez certainement entendre bientôt parler ...

 

Dessin Pa.jpg

Mon papa (79 ans, quand même)


Dessin Mike.jpg

Et mon fils (quinze ans et demi, quand même)

 

Ben oui quoi, si un blog ça peut pas servir à faire de la pub familiale, alors à quoi ça sert ?

C'est dingue, je suis quand même totalement cernée par le génie (il est boooooooo mon fiiiiiiiiillls)...

Le problème c'est que le génie il ne fait que me cerner. Il n'a jamais voulu s'intéresser à moi (con de génie..).

Boh, on peut pas tout avoir, je suis déjà belle ET intelligente, ça me console. Le génie de toutes façons il a très mauvais goût, c'est bien connu..

Et vous, vous avez des artistes dans votre entourage, voire des génies ??

06:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (30) | Tags : bd, dessin | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/10/2008

Kitsch & Reprises

Ce soir une petite note rapide à base de papapapapa... Comme dirait notre pote Joey Starr...

D'abord des petites dédicaces à deux cop's...

ennA nous avait fait un Sleeveface à partir d'un disque d'une vieille chanteuse disparue, qui avait fait l'Eurovision et un succès éphémère avec la chanson "Un banc, un arbre, une rue". Pour ceux et celles qui n'étaient pas nés dans les années 70, sous vos yeux éblouis, l'utra-kitschoringue

SEVERINE (eh oui, on trouve tout sur YouTube)

 

Ensuite avec Julie, la reine de la danse, on discutait d'un film super-ringue sur la danse  classique "Le Tournant de la Vie", avec un de mes dieux dansistiques, Mikhail Baryshnikov (oui, celui qui joue dans la dernière saison de Sex & the City mais qui est d'abord un ENORME danseur).

J'avais adoré ce film, toujours dans les années 70... Donc pour Julie ET moi (les non-fans de danse, je vous autorise à zapper)

LE TOURNANT DE LA VIE - BEST OF...

 

Enfin, comme je vous l'avais promis dès qu'une reprise qu'on veut nous faire passer pour une nouveauté passe à portée de mes oreilles, hop, je balance :

Vous avez tous dans les oreilles "Beggin" de Madcon, la bonne petite chanson qui balance bien. Et bien BEEEEEP... reprise :

Voici l'original par Frankie Valli & The Four Seasons qui date de 1967 (la vidéo n'est par contre par d'origine)...

Si vous ne connaissez pas ce groupe, ils ont fait pas mal de hits dans les années 60-70. Vous pouvez les entendre dans la BO de Dirty Dancing, ce sont eux qui chantent "Big girls don't cry"...

Et, à force d'être malade et de mettre les clips à la télé en fond sonore j'ai vu un improbable clip dance d'une chanteuse - probablement un mannequin à qui on fait faire du play-back - nommée Junior Caldera. La chanson s'appelle "Sleeping Satellite". La mélodie n'est pas mal, d'ailleurs... Et pour cause, c'est également .... BEEEP... UNE REPRISE...

D'une chanteuse nommée Tasmin Archer... Dont voici l'original qui date de 1992...

20:46 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : séverine, tournant de la vie, beggin, madcon, frankie valli, sleeping satellite | |  Facebook | |  Imprimer | |

29/05/2008

J'aime Batman

Oui, Batman, je le kiffe. Non ce n'est pas une blague. Mon histoire d'amour avec le super-héros masqué doit remonter à ma tendre enfance -

 - QUI A DIT PENDANT LA GUERRE DE 14-18 ?? -

Non je parle des années 60 époque (déjà lointaine pour pas mal d'entre vous) où mon papa me ramenait des comics américain avec les super-héros de Marvel et autre DC comics, les Superman, Spiderman et autres Wonder Woman...  Et bien sûr l'homme chauve-souris.

A cette époque, pas de quoi s'affoler sur la bête. Plutôt pop et psychédélique pour suivre l'iconographie de l'époque, le Batman ressemblait plutôt à ça :

Batman-Robin3.jpg
Des collants violets, un slip noir, un masque aux oreilles ridicules, ce n'était pas très glorieux.
 
Mais très vite, le personnage a évolué. Face à des méchants de plus en plus gravement psychopathes, il est lui-même devenu plus sombre, plus torturé voire quasiment schizophrène entre son identité officielle de milliardaire bienfaiteur et sa personnalité secrète de super-héros de la nuit... Musclé, moulé dans sa combinaison noire, limite gothique et rrrrrrhoouuu terriblement sexy... Il ressemblait plutôt à ça...
 
 
 
batman_12.jpg
 
Toujours pas convaincues, Mesdames ?? Alors voici quelques raisons supplémentaires :
  • Dans sa vraie vie, Bruce Wayne est milliardaire
  • Il a une copine avec qui il entretient une relation ambigüe qui est une femme-chat : tout pour me plaire. Batmanounet, je veux bien être ta Catwoman.
  • Il est torturé et TRES compliqué. C'est quand même plus intéressant qu'un Superman qui n'a qu'une idée en tête : sauver le monde.
  • D'ailleurs vous avez vu le look de Superman : un vrai désastre. Essayez de vous balader avec un slip rouge enfilé par dessus des collants bleus, vous m'en direz des nouvelles.
  • Batman n'a pas de super-pouvoirs. C'est juste un homme. Du coup, il invente pleins de gadgets rigolos, qui peuvent servir éventuellement à autre chose !
  • Il a une ENORME voiture
  • La combinaison noire moulante avec les tablettes de chocolat dessinées, ça me tourneboule
  • Ses ennemis sont vachement délirants. Bien plus rigolos et branchés que tous les autres ennemis de super-héros.
  • Batman est une BD féministe. Oui, à 100 % : les amies ou adversaires de Batman femmes sont sexy ET intelligentes.
D'où mon phantasme sur le justicier masqué aux oreilles en pointe. Complètement givrée, vous dites vous ? Pas plus que vous mes belles quand vous vous faites des films sur un beau militaire en uniforme, Brad Pitt ou le maître-nageur-sauveteur de la plage de Saint-Raphaël...
(quoi que les 3 soient pas mal aussi).
 
Du coup quand je vois ça dans le métro :
685248-828955.jpg
 
 
 
 
J'ai les hormones qui chauffent.
 
En revanche, je n'irais sans doute pas voir le film. Il y a des chances pour que ce soit un navet.
Quoique le défunt Heath Ledger y joue l'ennemi juré de Batman : le Joker. Il paraît qu'il est excellent.
Je vous conseille par contre si vous ne les avez pas vus les 2 films réalisés par Tim Burton :  Batman (1989) avec un Jack Nicholson gigantesque dans le rôle du Joker et Batman, le défi (1992) avec une Michelle Pfeiffer en Catwoman rouuuuu...
 
Et vous alors, c'est quoi ou qui votre phantasme délirant ???
 

22:15 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : batman | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/05/2008

Film Culte

Je suis tombée par hasard et pour mon plus grand bonheur jeudi soir, sur une chaîne pour enfants de la TNT sur un des films de la série "La Panthère rose" avec Peter Sellers : Quand l'inspecteur s'emmêle.

038019.jpg

Ce n'est pas tout à fait à proprement parler un "Panthère rose". Peter Sellers y reprend simplement son personnage de Clouseau, policier totalement maladroit et passablement crétin de surcroit qui provoque un tsunami de catastrophes partout où il passe et rend son chef complètement fou.

Ce personnage avait été effectivement créé pour le film "La Panthère Rose" en 1963. le titre de la série et des films fait référence à un élément du film original, le diamant nommé La Panthère rose, que l'on ne retrouve pas ou peu par la suite, mais qui établit la marque de fabrique de la série. Le film original lancera également une autre star : la panthère rose en dessin animé. Le personnage, conçu à l'origine uniquement pour animer le générique du film connut un tel succès qu'elle sera déclinée en cartoon pour le plus grand plaisir de plusieurs générations d'enfants.

Sellers incarnera Clouseau dans 5 films de 1963 à 1978. Sellers étant mort en 1980, le sixième et dernier "A la recherche de la Panthère Rose", de 1982,  bien que relié à la série n'est qu'un pâle recyclage de plans non utilisés dans le film de 1976 "Quand la panthère rose s'emmêle" et ne vaut absolument pas le détour.

Sellers a repris  son personnage de crétin maladroit dans le film "La Party", où il incarne  Un acteur indien, nommé Hrundi V. Bakshi qui, suite à un quiproquo se retrouve invité à la fête d'un gros producteur à Hollywood, où il accumule les catastrophes. 

Ce film passe lundi soir sur France 4 (sur la TNT). Je vous le conseille vivement si vous aimez rire et si vous ne l'avez jamais vu. 

 013048.jpg

 Voici aussi la liste des 5 films de la série "Panthère rose".

  • 1963 : La Panthère rose (The Pink Panther) de Blake Edwards.
  • 1964 : Quand l'inspecteur s'emmêle (A Shot in the Dark) de Blake Edwards.
  • 1975 : Le Retour de la panthère rose (The Return of the Pink Panther) de Blake Edwards.
  • 1976 : Quand la panthère rose s'emmêle (The Pink Panther Strikes Again) de Blake Edwards.
  • 1978 : La Malédiction de la panthère rose (Revenge of the Pink Panther) de Blake Edwards.

"Quand La Panthère Rose s'emmêle" passe également jeudi soir prochain sur Gulli (TNT toujours) pour les amateurs...

 

Une semaine très Peter Sellers donc. Et pour ceux qui aimeraient un peu mieux connaître ce grand comique anglais, un film retrace sa biographie, plus ou moins romancée, "Moi, Peter Sellers", avec Geoffrey Rush.

18391136.jpg

 

 

18:39 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : panthère rose ; peter sellers, blake edwards, la party | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/04/2008

C'est beau...

Le journal l'Express a publié une série de photo des étoiles féminines de l'Opéra de Paris portant les collections printemps-été.

Une bien belle façon d'allier mode et danse. Ma préférée : Agnès Letestu portant un débardeur Sportsmax et une jupe Céline

Vous pouvez voir le reste de la série ICI

2019603044.jpg

 

16:43 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : danse ; mode ; agnes letestu | |  Facebook | |  Imprimer | |