Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2010

La bactérie elle te nique la race de ta belle-mère

Arte diffuse des émissions intéressantes.

Non je ne joue pas la fille-qui-se-la-pète-en-regardant-des-trucs-intellos.

Les programmes sont de qualité, le problème c'est qu'une partie d'entre eux vous donne immédiatement envie d'ouvrir la fenêtre et de vous jeter 25 mètres plus bas, tellement ils sont déprimants.

Mais une autre partie est plus que regardable, voire tout à fait intéressante. Surtout quand elle parle d'un sujet qui vous passionne et auquel vous ne comprenez a priori rien.

Comme l'astrophysique - je surkiffe, moi Sheldon Cooper je le drague directement, la robotique (j'adoooooooore)

Ou la vie et l'oeuvre de la bactérie.

Expliquée dans une émission totalement médusante vendredi soir.

Où j'ai découvert que nos amies les bestioles microcopiques qui étaient là évidemment bien avant que l'homo erectus ait appris à se gratter les couilles avaient une vie et une intelligence tout à fait terrifiante.

Leur seul intérêt dans la vie étant de rester vivantes, (je vous assure c'est pas une blonde mais un scientifique qui le dit), elles développent des stratégies incroyables pour y parvenir.

Comme inventer l'antibiotique. Car, contrairement à ce que vous pourriez penser, ce n'est pas l'homme qui a trouvé le remède qui nous évite de mourir à la moindre attaque du virus Marcel ou de ses cousins. Ce sont les bactéries. Les antibiotiques ne sont rien d'autre qu'un enzyme qu'elles sécrètent pour éliminer les concurrents.

Ou autoriser un quota auto-limité de mutations pour résister aux attaques des autres microbes.

Mais pire ! Ou mieux : les bactéries forniquent comme des forcenées. Si si, les vilaines vicieuses pratiquent des échanges de gênes par le gouzi gouzi. Les bactéries mâles, je vous l'apprend, on une bistouquette, avec laquelle il sautent sur toutes les bactéries femelles qui passent dans une partouze insensée sous microscope.

Car les bactéries échangent leur gêne pour devenir plus résistantes. C'est d'ailleurs grâce à ces échanges qu'elle sont devenues insensibles à la plupart des antibiotiques actuels administrés massivement pendant des années.

Ce qui risque de poser un problème de santé majeur à court terme.

Car à force d'échanger des gênes avec des confrêres/consoeurs devenus insensibles aux antibios, certaines de nos amies les bêtes risquent de passer du gentil nounours au dangereux psychopathe.

Comme le célèbre staphylocoque doré. Staphy est à la base un gentil bonhomme qui vit à la surface de la peau et provoque au pire un furoncle. Mais qu'il rentre dans votre organisme et il se transforme en Hannibal Lecter bouffant tout ce qu'il trouve sur son passage.

Et insensible à la plupart des traitements actuels.

Que par malheur Staphy-le-fléau-de-l'organisme croise la route d'enterocque une bactérie qui navigue dans votre système intestinal et qu'ils décident de faire une petite séance de tentacules en l'air pour échanger quelques gênes....

.... Et nous sommes tous morts.

Car il n'existe plus aucun traitement assez costaud pour venir à bout du résultat.

Maintenant vous comprenez pourquoi la sécu persiste à vous dire "les antibiotiques c'est pas automatique".

Après vous pouvez toujours tenter la tisane d'ortie ou les incantations au soleil.

Au risque d'avoir non seulement une énorme infection mais aussi une jolie camisole de force.

Ou alors faire comme moi. Prier pour que nos chercheurs trouvent rapidement un médoc qui colle une bonne gifle aux méchants virus.

 

Avant que le méchant virus ne décide d'organiser une partouze géante dans mon organisme.

staphylococcus_aureus_electron_microscope.jpg

Il est pas mignon Staphy ?

 

06:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : arte, microbes, virus, bactérie, staphylocoque | |  Facebook | |  Imprimer | |

08/04/2008

Réponses aux coms du 08/04

Il va falloir que je retrousse mes manches et mon clavier pour répondre à tous vos commentaires ce soir...

Je vais les prendre note par note, si vous n'y voyez pas d'inconvénient.

Sur "l'actualité vue par Manu" :

  • je vois qu'il y a des amateurs de prédicateurs fous notamment Aurélie, Gilles et Mania. J'ignorais jusqu'alors cette bizarrerie dans vos goûts. C'est vrai que ça peut être drôle 3 minutes, mais après une journée harassante, nettement moins.
  • Petitpagne, et Aurélie, de rien, ce fut un plaisir de vous  renseigner sur l'actualité. 
  • Mania tu as raison ce pauvre type sans papiers a sauté dans la Marne et non dans la Seine pour échapper à la police, ça ne change malheureusement rien à son sort et pour changer de sujet, j'ai été te répondre sur ton blog.
  • Lili, au moins nous sommes 2 a ne pas aller voir les Ch'tis, je me sens moins seule.
  • Gilles, tu as raison, la panoplie de Superman, elle est bien trop grande pour Sarko. Super-nain peut-être, mais pas Superman...
  • Quant au gentil Monsieur qui m'invite à lire ses petites nouvelles érotiques... Heu, comment dire... J'ai mon Ibid qui fait ça très bien et j'ai déjà lu Sade et Bataille. Ca va aller de ce côté... Quoi qu'un bon bouquin coquin puisse être assez excitant, je dois dire, quand il est bien écrit.

Sur "battle de chaussures"

  • Miss Brownie, merci, comme tu l'as vu, grâce à toi, j'ai réussi à récupérer la chaîne
  • Mania, ces petites choses sont scandaleusement chères (95 Euros). Vous allez finir par croire que je suis un affreux panier perçé accro aux marques. En fait,... oui... Mais c'est la dernière fois, promis. Il faut quand même que je pense à la Floride (voir note "A nous l'Amérique"). Donc, si je reviens vers vous avec une folie scandaleusement chère et totalement inutile, je vous donne l'autorisation de m'engueuler copieusement.
  • Aurélie- idem, je compte les porter en Floride cet été, regarde la note "A nous l'Amérique"...

Sur "Réponses aux coms"

  • Aurélie : tu te bats avec un ordinateur fou ? J'espère que tout va revenir dans l'ordre rapidement.
  • Mézigue : ma choupette, je t'avais répondu sur le réponse aux coms précédent, faut suivre un peu...

Sur "The worst academy"

  • Lili : c'est donc toi qui prend le relais - on attend ta perle avec impatience...
  • Cleanette : bienvenue sur ce blog, ah bon, tu aimes cette chanson, comme Mézigue ?? Désolée les filles, moi je suis plutôt d'accord avec Luna Pat (bienvenue aussi), elle est vraiment ringarde cette chanson. Et le clip, n'en parlons pas. Même dans les années 80, elle était déjà ringarde...

Sur "Appel très important"

  • Mais Pivoine, il est intellectuel et sophistiqué ton concours...  Et il m'a permis de faire voir la pub Mousline à mon fils qui s'est écroulé de rire. La preuve, MissBrownie y participe et toutes les Vibettes espèrent qu'elle va gagner...
  • Aurélie, ma choupette aussi, ce n'est pas grave que tu n'aie pas trouvé le volcan. C'est l'intention qui compte.
  • Et Yoko, merci de m'avoir taggée. Mais je suis bien embêtée, là, je n'ai aucune photo de moi sur mon ordi... Enfin, je vais faire au mieux...

21:17 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/03/2008

L'interprétation des rêves

Trouvé sur le site de l'internaute, quelques explications sur la symbolique des rêves, par une psy, Jeanne Solotareff. Si vous voulez savoir de quoi vos prochaines nuits seront faites, suivez le guide...

L'eau :

L'eau symbolise ce qui coule de source, ce qui purifie et désaltère. Du point de vue du psychisme, c'est la vérité purificatrice qui permet de voir nos erreurs et donne la possibilité de s'en libérer, du moins momentanément.

Le feu :

Le feu est lui aussi purificateur. On brûle des vêtements contaminés par des microbes. Mais il peut aussi être dévastateur. Il symbolise alors négativement l'excès, l'exaltation des désirs inassouvis.

Le chien :

C'est le symbole de la fidélité mais peut aussi,en négatif, évoquer la soumission. Selon le contexte, il peut aussi représenter la sexualité pervertie.

Le cheval :

Il montre l'impétuosité des désirs parce qu'il naît "sauvage". Il doit être dressé. Monté par le cavalier, il est maîtrisé et représente positivement la maîtrise des désirs. Dans la mythologie grecque, le centaure est le symbole de l'homme-cheval entraîné par ses désirs exaltés, excessifs en nombre et en intensité.

Le serpent :

Il symbolise la vanité dans son sens très large. Avec cet animal qui rampe, la vanité nous met à terre, sans élévation, elle suscite en nous une culpabilité dévorante. Elle est difficilement saisissable, comme le serpent qui se faufile dans les herbes. Mais la victoire sur la vanité est toujours possible comme le montre, dans la mythologie grecque, Persée le héros qui vainc Méduse.

L'oiseau :

Il renvoie à un élan sublimé. Mais il peut aussi être négativement, le symbole de l'imagination qui s'envole sans tenir compte de la réalité.

La tête :

Elle représente l'esprit. Mais une tête sans cheveux, lesquels sont l'expression de la force intérieure, montre un esprit pauvre.

La jambe :

Elle symbolise la démarche. Elle peut être légère ou boiteuse.

Le pied :

Symbole de l'âme, de l'élan, du dépassement. La signification du mot Oedipe est le "pied boiteux".

Le front :

Cette partie du visage représente l'expression "avoir le front de ", c’est à dire avoir du courage ou de l’audace.

Le bleu marine :

C'est un symbole d'approfondissement car il faut descendre dans les profondeurs de notre être (le subconscient) pour discerner les erreurs qui nous font perdre le goût de la vie. Mais, négativement, il est possible de s'enfoncer dans les profondeurs obscures du subconscient et de s'y noyer, c'est-à-dire de continuer ses erreurs et les justifier.

Le jaune :

C'est la couleur du soleil, donc de la lucidité mais elle peut être la vanité vexée, en référence à l'expression "rire jaune !"

Le vert :

Il représente la couleur de la santé psychique et de la nature. Dans le même temps, il peut être aussi le vert poison : l'empoisonnement de l'esprit par des pensées injustes, des ressentiments, des angoisses.

Le rouge :

Le rouge est la couleur de l'enthousiasme pour la vie, la satisfaction des désirs biologiques. Elle est l'exaltation des désirs charnels.

 

La conclusion : donc si vous rêvez d'un chien vert et chauve, sautant par dessus un feu, prenez immédiatement rendez-vous chez un spécialiste du cerveau, ou composez le 15 et contactez les urgences psychiatriques, car votre cas est quasiment désespéré...

 Bonne nuit les petits.

 

 

 

14:43 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rêves | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/02/2008

LA CLASSE INTERNATIONALE


En visite au salon de l'Agriculture, à mi-parcours environ, Nico s'est soudain vu repoussé par un visiteur du salon auquel il s'apprêtait à à accorder une poignée de main. Ambiance surchauffée et cohue, le Chef de l'Etat s'est alors emporté: "Casse-toi, casse-toi pauvre con" a-t-il lancé, avant de reprendre son parcours mouvementé. Un écart de langage qui n'est pas sans rappeler sa colère face aux pêcheurs bretons.

Et dire que ce type qui est Chef d'Etat et a la valise nucléaire ne peut même pas maîtriser ses nerfs face à un pauvre clampin sans importance...

Pas de lien exportable sur cette vidéo mais vous pourrez visionner sur le site du Parisien

http://www.kewego.fr/video/iLyROoaftL1D.html...

 

22:15 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Sarkozy | |  Facebook | |  Imprimer | |