Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2012

Ici Radio Londres, les français parlent aux...

... Twittos.

 

Le réseau social c'est le mal.

L'aliénation.

L'esclavage.

Quand il se passe un évènement majeur, le réseau effervesce tellement qu'il t'occupe les doigts et la pensée toute la journée.

Comme hier, jour d'élection. 

Entre les imbécilités des uns et des autres et les résultats anticipés par Radio Londres, le hastag officiel de ceux-qui-diffusent-les-resultats-avant-20h, impossible de se concentrer pour écrire un billet correct.

Plus le fait qu'il a fallu que j'expédie mes deux grands veaux au bureau de vote manu militari.

Plus le commentaire des résultats après 20 h..

...

Bon ok, je sais, c'est complètement ridicule comme prétexte.

J'étais en manque d'inspiration, le neurone polarisé par l'attente des résultats du 1er tour, dans l'attente de savoir si on allait enfin pouvoir bouter le nain hors du palais présidentiel.

Mon autre demi-neurone étant occupé à pouffer devant mon ordi face à ce genre de photos.

ArFGSOKCQAMfdGP.jpg:small

(source @Louis_Lepron)

Tu comprendras donc que le billet du jour soit spartiate, voire abscons, voire incongru.

Et incongru, ça reste toujours un con, comme dirait l'autre.

Demain, je tente de faire mieux, promis.

Et tu sais ce qu'on dit, les promesses n'engagent que ceux qui les croient...

Mouahahahaha

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : elections, twitter, radio londres | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/01/2012

Allons voter dans la joie et dans... Ouais, bon...

Je vais donc voter Hollande au présidentielles.

Mais pas dans un élan d'enthousiasme délirant et superfétatoire.

Plutôt par défaut, on va dire.

Je n'avais pas voté pour lui aux primaires socialistes. Déjà.

Mais pour Martine.

Non, je n'ai pas décrypté son programme, ni analysé sa stratégie. Simplement, un gars qui n'a rien fait pendant 10 ans à la tête d'un parti, je vois mal comment il va diriger la France.

C'est quand même la mère Martine qui a resserré les rangs et remis un tant soit peu d'ordre au PS. Rendons à César ce qui appartient à Aubry.

Et, même s'il ne faut pas se baser uniquement là-dessus, mais également sur des idées et un programme, il a quand même un charisme de moule marinière.

Ca n'aide pas à avoir un élan d'euphorie qui t'emporte à te rouler subjuguée au pied de ton champion potentiel.

Je suis profondément ancrée à gauche. Même si je considère que ce n'est pas parce qu'une idée vient de la droite, elle est forcément à bannir, ou mauvaise. Au contraire.

Une bonne idée reste une bonne idée, sans couleur politique particulière.

Je ne peux pas physiquement voter pour quelqu'un de droite. Sauf pour Chirac en 2002, mais il n'y avait aucune autre alternative. 

Encore moins d'extrême-droite, bien évidemment. Ni d'extrême-gauche d'ailleurs. Ils sont aussi dangereux les uns que les autres d'ailleurs.

Je veux que Sarkozy et sa clique de guignols décérébrés dégagent.

Même si je dois commettre un acte désespéré comme montrer mes boobs à la fenêtre pour que ça se produise.

Bayrou qui joue les punks est un homme de droite qui retourne sa veste et ses convictions au gré des courants et des alliances potentielles.

Mélenchon et ses propositions populistes râleuses, complètement irréalistes, c'est no way.

Les écologistes auraient pu constituer une alternative intéressante. Mais Eva Joly nous fait une jolie démonstration du principe de Peter ou seuil d'efficacité. Très pugnace comme juge, elle est absolument calamiteuse comme candidate.  

Le vote blanc ne compte pas. 

Reste donc.... Voilà (soupir)

Encore un homme d'âge moyen, blanc, issu de la bonne bourgeoisie. 

Toujours le même modèle.

J'eusse aimé (oui, j'utilise le j'eusse, ça fait classe) que pour une fois on puisse

1/ voter ET élire une femme. Certes, il y avait eu l'épisode Ségolène, mais pour elle aussi j'avais voté à contre-coeur.

2/ et pourquoi pas en plus une femme issue de la diversité (je n'aime pas parler de minorités qui à mon sens ne veulent rien dire)

Je suis de toutes manières persuadée que l'idée d'un type providentiel qui va arriver sur son cheval blanc pour nous tirer de nos emmerdes est totalement irréaliste.

On arrivera à rien sans un large consensus, toutes tendances politiques confondues ET que tout le monde se retrousse les manches et se serre la ceinture. De quelques crans. Genre taille de guèpe.

Ce que personne ni à droite, ni à gauche, n'a franchement envie d'entendre, ni de faire.

Ni vous, ni même moi.

Je vais donc voter Hollande au présidentielles.

Mais François, je t'ai à l'oeil, et ce ne sera pas un "bon pour accord" que je vais te signer.

Va falloir bouger ton corps un peu.

(c'est malin maintenant je visualise, j'en ai pour une semaine à me débarrasser de la vision)

rock_the_vote.gif

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : elections, françois hollande, bayrou, sarkozy, eva joly, mélenchon, martine aubry | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/02/2010

Régionale, moi ? Et puis quoi encore...

Luc Mandret est un odieux personnage.

Quand il me tagge, je suis obligée de m'exécuter.

Sinon il me tape.

C'est moche l'alcoolisme, ça vous change un homme.

(ça c'est fait)


Il veut que je réponde aux questions suivantes venant  d'une chaîne de blogs citoyenne lancée par Matthieu.


  • Voterez-vous lors des élections régionales ?
  • Si oui, savez-vous déjà pour qui vous voteriez au premier tour ? Pourquoi ?
  • Avez-vous une idée de vote pour le second tour ?


Evidemment que je vote bourrique.


Depuis le Pen au deuxième tour en 2002 où j'ai flippé ma race comme jamais, même aux cantonales je vote. J'irai déposer mon bulletin dans l'urne aux portes de la mort s'il le fallait.


Quand à savoir pour qui, il va falloir que je fasse mon coming-out qui va surprendre la blogosphère entière : oui je vote à gauche.

 

Quelle surprise. Absolument personne ne s'y attendait.


Les extrêmes je les écarte directement. Ce n'est jamais une solution. On finit avec des guides suprêmes du peuple complètement zinzins à la tête du pays dans la plupart des cas. Je ne compte plus mes engueulades avec les Lepenou de droite que je traite d'arrièrés ou avec les collectivistes de gauche à qui je m'échine à expliquer que leur idées sont très généreuses en théorie mais qu'elles n'ont jamais fonctionné nulle part. L'homme étant ce qu'il est il a besoin d'avoir des carottes pour avancer.

 

L'UMP c'est absolument au-dessus de mes forces. Rien que de toucher le bulletin de vote, je suis couverte de plaques.

 

Le centre... Et ben c'est le centre.. C'est mou, quoi.

 

Les écologistes français sont les plus cons du monde et je pèse mes mots. (D'ailleurs vous n'avez pas vu Dominique Voynet mardi au grand journal ? Elle avait fait du botox, elle avait un sourcil au milieu du front, atroce)

 

Reste donc les socialos. Bon ok, ils ne sont pas glorieux. Entre Martine qui triche, Ségolène qui est, je dois bien l'avouer, complètement frappée, Strauss-Kahn le priapique, Hollande le Flamby et Peillon qui a des vapeurs.. c'est affligeant. Quant à Jospin, je ne lui ai jamais pardonné sa grande scène de l'acte IV de 2002.

 

Mais on va dire que c'est peut-être le bordel qui me correspond le plus.


Mon problème c'est que comme dirait l'un de mes maîtres Pierre Dac, je suis pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour. Par esprit de contradiction et par principe. Je suis donc de droite avec les gens de gauche et vice-versa. Un genre d'électron fou.


En plus les partis, les consignes, les pensées uniques, ça me maxi-gonfle.


Je voudrais fonder un courant anarcho-punko-bourgeois.


Le bordel dans la continuité, tel serait mon programme.


Oui, en fondant un mouvement, je pourrais avoir le pouvoir, manipuler les gens et martyriser mes assistants.

 

Je vais y réfléchir sérieusement..


(sinon vous reprenez le machin si vous voulez, no future et caviar, quoi...)

 

tax.jpg

06:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : tag, chaine, régionales, elections | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/11/2008

Ennemi public N°1

Imaginez, le 04 novembre au soir, Obama perd les élections... d'une voix...

 

 

Mouahahah... Grandiose, j'adore qu'on me déteste...

Vous aussi, vous pouvez devenir l'ennemi public N° 1 sur CNBC Vidéos...

12:44 Publié dans Les vidéos à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : usa, élections, obama, mc cain | |  Facebook | |  Imprimer | |