Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2012

Madonna, tu veux jouer ? On va jouer alors...

 

 

Abs.jpg

 

J'ai vu le dernier clip de Madonna. Tout ce botox m'a énervée. J'ai fait une photo pour montrer, mais pas prouver, car je n'ai rien à prouver à personne, qu'on peut être encore potable à plus de 50 ans sans chirurgie esthétique ni photoshop. 

Enfin, je me trouve potable (et oui, j'ai le melon). Je n'ai pas dit parfaite ni bombissime non plus.

Je ne vais pas aller lutter avec des filles de 20 ans de moins que moi.

Et je ne comprends absolument pas comme j'ai pu récupérer des tablettes de chocolat, vu que je n'ai jamais quasiment fait un abdo de ma vie.

C'est les suédois, je suppose. Ca conserve.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : photo, madonna, age, 50 ans | |  Facebook | |  Imprimer | |

07/12/2011

La ménagère de plus de 50 ans....

 

 

2011-12-62.jpg

 

Et ben elle T'EMMERDE....

(surtout toi, le magazine de mode là-bas au fond)

(qui pense que la vie s'arrête à 25 ans)

(et qu'il faut faire 3 kilos toute mouillée)

 

C'était la pensée du jour. 

C'est tout. Et c'est déjà pas mal 

Et oui, je mets des perfectos, j'ai le droit, quand je serai ridicule, je passerai à Damart.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu, Mode | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : photo, 50 ans, magazine de mode, perfecto | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/05/2011

La femme invisible

Je me trouve actuellement dans des contrées lointaines, exotiques et Africaines. Cependant, grâce au bon vouloir de mes hôtes, de leur box et de leur téléviseur, je garde un oeil sur la civilisation occidentale en général et les médias en particulier.

 

C'est dans cette configuration particulière que certains faits,  d'habitude noyés dans un flot continu d'informations diverses et variées prennent un relief particulier et vous sautent au visage.

 

Par exemple : la femme de 50 ans ou plus n'existe pas pour les médias.

Elle disparaît, tout simplement. Pffiouuuttt, alakazam. Mémère se vaporise dans l'atmosphère.

 

Où plutôt si, elle existe comme mamie gâteau, publicité pour les couches téna ou Polident. Ou la sexta ménopausée qui a peur pour son ostéoporose dans la pub câlin.


Au mieux on te sort la cougar qui se tape des petits jeunes boudinée dans une robe trop étroite pour ses bourrelets.

Et dont tout le monde se paye la tête allégremment (hou la vilaine prédatrice).


Jamais d'exemple positif. On passe direct de la trentenaire hype à Mamie Nova. De H & M à Damart, sans passer par la case départ et sans toucher 20000 euros.

Au milieu ? Rien. Ou très peu de choses.

 

Jamais de quinqua rock, qui fait la chouille en laissant le meuri à la maison pour boire un mojito avec ses copines, du style ..... au hasard... ???? Moi ?

Et pourtant en regardant bien je ne suis pas un cas unique. Je vois plein de femmes belles, dynamiques, actives, drôles, et fashion qui ont bien d'autres préoccupations que le tricot et leurs éventuels petits-enfants.

La quinqua d'aujourd'hui, c'est en somme la quadra d'il y a 20 ans, allongement de l'espérance de vie oblige.

Je ne me reconnais pas dans l'image que me renvoient les médias ou dans la case où veulent me coller les publicitaires.


Qui auraient intérêt d'ailleurs à se préoccuper davantage des swinging quinquas dont je me revendique. Même si leurs études indiquent que la femme mature ce n'est pas une "cible aspirationnelle" (sic)

Parce que du coup, la quinqua, elle va aller le dépenser ailleurs, son pouvoir d'achat.

Dans des mojitos, tiens.

Qui eux se fichent de l'âge de ton estomac quand ils y passent.

 

Et je ne mets pas la pub Câlin. Un elle est moche, deux ils ne me paient pas.

Et je suis vieille ET vénale.

Double peine.

une-quinqua-presque-parfaite_design.png

 

 

 

12:25 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : 50 ans, h&m, damart, câlin, médias, pub | |  Facebook | |  Imprimer | |

15/09/2009

Tu la veux ma photo ... ??

Une très bonne soirée, ça vous génère au moins 2 billets.

Voire 3.

Et pourquoi j'exploiterais pas le filon, hein ??

Surtout que les photos qui suivent, celles de  l'expérience ultime avec un chippendale lors de ma soirée de cinquantenaire samedi dernier, on me les a quand même réclamées hier sur l'air des lampions..

Attention, les mamans, planquez les gosses et éloignez les meuris, les célibataires, open bar, et les pervers seskuels, vous pouvez venir, c'est le bon moment

Donc, en exclu for you ladiiiiiiesss, roulement de tambour

Lorenzo.jpg
Mon policier coquin, Lorenzo, oui, je sais, ça rend toute chose

Manu2.jpg
Et oùùùùù qu'elle est Manu, hein où ?? (notez les menottes)
Manu8.jpg
Et là, à votre avis - tiens je suis raccord avec le carrelage, j'avais pas vu
Manu14.jpg
Et là, Kékéfait Manu ??
Manu15.jpg
Mon dieu, mais que se passe-t-il ???


MOUAHAHAHHA... (ça fait du bien de tâter du muscle de temps à autres)

Pour les personnes intéressées j'ai les coordonnées de la société qui vous envoie ces délicieux jeunes hommes contre une petite obole. Ecrivez-moi au mail ci-dessus. Discrétion assurée. (Je peux leur faire de la pub, ils ont été très bien et pour les messieurs, il y a des créatures très pneumatiques aussi).

Sinon, si toi aussi, jeune biche folâtre ou jeune éphèbe musclé tu veux un souvenir de cette soirée endiablée...

Tu vas POUVOIR en obtenir UN...

Si, si tu ne rêves pas. Sur une excellente idée de Cha, qui vient régulièrement sur ce blog, je t'offre...
IMG_6142.JPG

Un des cinquante balais de chiottes que j'ai reçu samedi SPECIALEMENT DEDICACE à ton attention...

Comment ? Laisse un com' et je tirerais au sort..

Tu as jusqu'à ce soir, et je donnerais le nom de l'heureux(s)e bénéficiaire jeudi...

C'est totalement n'importe quoi, mais c'est ça qui est bien.

En attendant demain on va (re) parler troll. Et j'en profiterais pour vous présenter le troll officiel de ce blog..

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : anniversaire, strip-tease, 50 ans | |  Facebook | |  Imprimer | |

14/09/2009

Et alors, cet anniversaire ??

Pour les moine bouddhistes  ou les personnes parties faire un séjour sur mars qui l'ignoreraient encore, je rappelle que samedi soir avait lieu l'évènement de l'année : le festoiement de mes 5 dizaines.

Et alors... ???

Et alors, bien... Très bien... Très très bien..

1ère leçon de la soirée : finalement, à ma grande surprise, j'ai des amis.

2ème leçon de la soirée : quand vous leur demandez un anniversaire surprise, attendez-vous à ce que vos amis en profitent pour vous ridiculiser en vous demandant de mettre n'importe quoi sur la tête et en vous faisant faire des jeux totalement incongrus...

IMG_0023.JPG

 

3ème leçon de la soirée : quand vous demandez des pompiers nus, vous aurez finalement un policier à poil, qui vous attachera à votre chaise avec des menottes puis vous fera passer par une série de positions acrobatiques et très équivoques pour la plus grande joie de vos convives

4ème leçon de la soirée : si vous tenez VRAIMENT au chippendale déguisé en policeman, faites vous la bande du maillot AVANT la soirée, car vous allez vous retrouvez le slip à l'air et la jupe sur la tête à un moment donné..

5ème leçon de la soirée : attendez-vous à recevoir des cadeaux incongrus, dont vous ne pourrez rentrer en possession qu'après avoir passé une nouvelle série d'épreuves bizarres dont vos amis ont eu l'idée après avoir vu Fort Boyard..

En décrypté :

ma copine Mary-Ann - chef du comité d'organisation à laquelle je rends hommage - avait réservé un restaurant privatisé dans son fief de compiègne (fort jolie ville que je vous recommande d'ailleurs de visiter), situé dans une rue piétonne. Après un apéro "dancing in the street" nous sommes passé à table pour un délicieux repas tout poisson ponctué par une animation que je vous recommande chaudement dans des célébrations de groupe : chaque convive fournit un indice censé le représenter et l'impétrant doit deviner de qui il s'agit.

Naturellement, les indices doivent être le plus obscurs et farfelus possible... Et tout le monde se déchaîne en explications du pourquoi de l'indice et en commentaires..

Une fois tous les indices trouvés, deuxième animation : un chippendale en policier et en folie. Le chippendale c'est bien : c'est musclé, bronzé, pas contrariant et ça se laisse tripoter. Juste, il vous retourne dans tous les sens et vous oblige à lécher de la chantilly sur sa poitrine. Mais bon, en termes de léchouilles, j'en ai vu d'autres..

Pour finir en fanfare, après le strip-tease masculin, un assemblage de gâteaux WITH fontaines lumineuses qui font pschiittt, ET un joyeux anniversaire chanté en coeur, j'ai du farfouiller les yeux bandés dans des jarres contenant des trucs inommables (en fait du soja, de la salade de fruits et des raviolis) pour trouver les indices conduisant à mes CADALS..

Car oui, en plus d'avoir des amis il s'étaient cotisés pour m'offrir..

 

IMG_6145.JPG
IMG_6146.JPG


ET

IMG_6152.JPG

 

Ah oui, la classe quand même, du Lancel, il se sont pas foutus de moi..

En plus j'ai eu l'indispensable carte !!

 

IMG_6143.JPG
IMG_6144.JPG

 

Mais également le non moins indispensable guide de la cinquantenaire..

 

IMG_6147.JPG
Avec toutes les infos utile
IMG_6148.JPG
IMG_6149.JPG
IMG_6150.JPG
IMG_6151.JPG


Et en bouquet final ...
IMG_6142.JPG

Voilà, qu'est-ce que c'est ???

Vous ne devinez pas.. 50 ans...50 balais...

Oui, vous avez bien vu.... Je suis désormais l'heureuse propriétaire de 50 balais de chiottes présentés en harmonieux bouquets.

Ce que je vais en faire ?? Aucune idée..

Mais ce n'est pas l'important. L'important c'est d'avoir passé une soirée mémorable. Même si ma robe est foutue pour cause de renversement de divers substances (dont du champagne) dessus et que j'ai pété mes lunettes. En plus je pense que depuis ce matin des photos de moi avec la jupe rabattue sur la tête et dans les bras d'un policier en string circulent sur le net - le restau ayant des vitrines des gens ont profité du spectacle de l'extérieur.

Si vous les voyez, vous me prévenez quand même ??

Non ?

Boh tant pis..

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (48) | Tags : anniversaire, fête, 50 ans | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/08/2009

50, je vais vous dire un truc, c'est ...

... Bien..

Ouais les pt'its gars. Contrairement à ce que veux nous faire avaler la world company dont le but est de nous fourguer ses teintures, ses crêmes et son jeunisme à tous les étages, prendre de l'âge c'est pas mal.

Evidemment, ne nous voilons pas la face, physiquement, ça se gâte un brin. Vous réalisez quand même que vous ne serez plus jamais Gisèle Bundchen, vos articulations se rappellent de plus en plus souvent à votre bon souvenir, et le jour où vous vous couchez exceptionnellement à 3 heures du mat', vous mettez un mois à récupérer.

Mais pour le reste...

  • Vous ne CHERCHEZ plus à plaire. Et c'est le bonheur. Sortir en bigoudis et bermuda à fleurs ou exprimer des opinions anti-consensuelles : aucun problème. Pourquoi ? Vous SAVEZ que vous plaisez et à qui vous plaisez. Donc RAC (Rien A Cirer) et RAP (Rien à Prouver). Résultat ?VOUS PLAISEZ... A mort... Même en bermuda à fleur et en bigoudis

 

  • Vous ne cherchez plus votre style non plus. Ca fait belle lurette que votre style vous a trouvé. Vous savez parfaitement ce qui vous va et ne vous essoufflez plus à courir après les tendances du mois. Ni à essayer des vêtements dont vous savez d'avance qu'ils n'iront pas. Gain de temps, d'énergie et de sous !!

 

  • Autre avantage non négligeable, vous pouvez TATER du jeune à volonté. Oui, c'est permis. Ils pensent que c'est maternel, donc ils vous laissent faire. Et, à la limite, ils aiment ça. Et je vais vous dire, les hommes ils ne peuvent pas faire pareil. Parce que sinon on les traite de vieux dégoûtants..

 

  • Quant aux jeunes femmes : les jeunes mamans peuvent parler d'autre chose que de couches avec vous, et les célibataires profitent de votre expérience. Mêmes pour les plus pestes, vous n'êtes plus une rivale potentielle.. Quoique, mine de rien, elle devraient peut-être se méfier (voir le point ci-dessus).

 

  • Donc tout le monde vous aime.

 

  • Vous avez moins de temps à perdre (forcément), et surtout pas avec les casse-pieds. A qui plus rien ne vous empêche de dire qu'ils sont casse-pieds d'ailleurs, y compris dans votre propre famille. Ils vous en veulent ? Aucune importance. Vous avez fait le plein de copains, un de moins, c'est pas bien grave.

 

  • Votre carrière est derrière vous. Du coup, les intrigues et la politique de bureau ... Vous les laissez aux autres. Enorme soulagement. Bon évidemment, il faut aussi garder son boulot et ça c'est pas gagné. Mais en voyant défiler de jeunes stagiaires qui galèrent pour trouver leur premier poste fixe, finalement, vous êtes plutôt contente de ne pas débuter dans le monde du travail aujourd'hui..

 

  • Votre mère vous demande des conseils au lieu de vous engueuler.

 

  • Vous n'avez plus à courir les soirées branchées et - il faut bien le dire - emmerdantes à 80 % du temps, pour paraître "in the mood". Tout le monde comprend très bien que vous alliez vous coucher à 22 heures, samedi soir compris. De toute façons encore RAC de paraître in the mood. La cinquantaine c'est la revanche du couche-tôt..

 

  • Vous pouvez crier "j'emmerde Sarko et je nique la police" face à une escouade de flics. D'un ils hésiteront à arrêter une dame d'allure respectable, de deux ils penseront que c'est le djeuns à côté de vous qui a contrefait sa voix (et qui va trinquer à votre place), de trois, s'ils pensent que c'est vous, il vont vous parler doucement, voire vous ramener en voiture de police (avé le pimpon !) à votre domicile, pensant que vous souffrez d'un début d'Alzheimer.

 

  • Les enfants vous craignent. Une dame entre deux âges c'est impressionnant.

 

  • Les commerçants vous craignent. Ils ont peur de perdre une cliente et son portefeuille fidèles. Du coup le boulanger vous garde sa meilleure baguette, le boucher ses meilleurs morceaux, et le marchand de journaux votre Voici, même quand son stock est épuisé.

 

  • L'administration vous craint. Car ils savent qu'en cas de problème, expérience oblige, vous n'hésites plus à demander directement à parler au Directeur d'un ton déterminé.

 

  • Ravager les buffets, être ivre en public, danser dans la rue, animer les mariages, porter des chapeaux extravagants, être drôle, faire la gueule, faire des soirées karaokés, tester un restaurant Kazakh, se faire tatouer "je kiffe ma laïfe" sur la fesse gauche, on vous passe tout.. Parce que ça met l'ambiance. Impossible à faire quand on cherche encore à séduire..

 

  • Votre meuri n'aime plus sortir ? Vos enfants sont grands ? A vous les soirées copines où vous pouvez pratiquez librement les diverses activités recensées ci-dessus. Eventuellement dans la même soirée. Au risque de finir au poste. Mais vous aurez rigolé comme une bossue.


En conclusion ? 50 ans, c'est deux fois 25.

En mieux

barbie_50_ans_469_300_8278b.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (59) | Tags : 50 ans, anniversaire | |  Facebook | |  Imprimer | |