Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2009

T'as (pas) le look Coco..

Le fait de parler dans une note récente de sauter de liane en liane avec des stilettos aux pieds m'a fait penser à combien il est gênant de se promener dans une tenue inappropriée..

Car si l'apparence ne fait pas tout, loin de là, elle est quand même la première chose que nous offrons en pâture à nos congénères.

Et tous ceux qui prétendent que seule la beauté intérieure compte sont de gros menteurs..

Enfin c'est ce que je pense.

Et si je le pense, c'est vrai.

Epivoilà..

Balladez-vous en string sur une plage, personne ne se retournera sur vous.

Essayez de faire la même chose en ville, et vous verrez le résultat, à défaut de vous faire embarquer par la maréchaussée..

D'ailleurs un des cauchemars les plus communément partagé est celui où vous vous baladez nu(e) dans les rues alors que tout le monde est habillé..

Donc être sur- ou sous-habillé, au milieu d'un groupe homogênement vêtu peut vous mettre dans une honte totale.

Simple exemple qui m'est arrivé dans ma folle jeunesse. Des amis m'invitent à une soirée en insistant sur le fait qu'elle sera trèèèèèès chic et que le dress code est robe du soir pour les filles et costume-noeud pap, voire smoking pour les hommes.

J'emprunte à une copine une superbe robe longue avec jupe à cerceaux effet crinoline et froufrous (c'étaient les années 80).  Je me fais le brushing Sue-Ellen et le maquillage du soir très appuyé et j'embarque le tout dans un taxi au péril de la visibilité du chauffeur, les cerceaux de la jupe, coincés entre les banquettes me remontant jusqu'au crâne et bouchant le pare-brise arrière..

Arrivée devant un immeuble plutôt chic du 16ème arrondissement, je m'extrais du taxi au forceps et gravis l'escalier telle une cendrillon moderne.. L'ascenseur d'époque en bois et fer forgé étant trop exigü pour accueillir mes cerceaux.

J'arrive donc sur le palier où se trouve l'appartement des festivités. Je sonne et m'ouvre... Un jeune homme tout à fait charmant... En jean, sweat-shirt et baskets.

Interloquée, je pense m'être trompée d'étage et demande si c'est bien l'appartement de Michel X... (organisateur de la soirée). Interloqué aussi, il me regarde et me confirme que c'est bien le bon appartement. Il ouvre plus largement la porte et je vois toute une assemblée en tenue parfaitement streetwear et dans le fond de la pièce mes potes pliés en deux..

Les imbéciles m'avaient fait une énorme blague..

Et bien je vous assure que vous balader en robe du soir au milieu d'une assemblée totalement décontractée provoque un certain malaise. Que j'ai mis une bonne heure à dissiper après avoir copieusement engueulé mes copains et décidé finalement de prendre les choses à la rigolade.

Après coup, c'est drôle.

Après coup seulement.

Et vous alors, vous avez vécu ce genre de situation ? Tenue totalement inappropriée ? Blagues de copains qui vous donnent un faux dress code ? Ou qui vous font croire que vous êtes invité(e) à une soirée déguisée alors qu'il n'en est rien ? Voire matin de loose ou vous sortez avec deux chaussures de couleurs différentes, un haut dont vous vous apercevez après coup qu'il est constellé de taches, un pantalon troué au fesses, ou une jupe motifs dalmatiens que vous trouvez adorable et qui fait dire à la petite fille que vous croisez en bas de chez vous "regarde maman, on dirait Cruella dans les 101 Dalmatiens ?"

 

baby-baby-baby.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (36) | Tags : vêtements, apparence | |  Facebook | |  Imprimer | |