Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2010

Putain dix ans..

Hier, je fêtais un anniversaire.

Non pas celui de proches, dont j'oublie régulièrement d'ailleurs les dates de naissances.


Mais celui du jour où j'ai écrasé une clope pour la dernière fois.


Fumeuse moyenne (environ 10 cigarettes par jour) mais de longue date, mis à part quelques tentatives d'arrêt avortées et deux stops grossesses, je me suis un jour réveillée dans un état qui me laissait penser que j'avais les doigts coincés dans une prise électrique.

 

Mon médecin (qui est je le rappelle le sosie de Ségo Royal en plus fun) me dit sur ces entrefaites "mais madame, c'est normal vous avez 18 et des patates de tension" "vous fumez ?" "oui, faudrait songer à arrêter sinon c'est l'infarctus à court terme".

Ok

Ca calme.


Après 6 mois de maturation, un jour de rhume et de nez bouché, j'ai écrasé ma dernière cigarette.

Avec les patches, j'ai réussi à résister. Et à éviter de massacrer toute ma famille dans un bain de sang épouvantable.

Je vais pas vous mentir, ça n'a pas toujours été facile. Un mois de vrai manque et un an pour vraiment ne commencer à ne plus y penser, même de temps à autres.

 

Mais si je dresse la liste des inconvénients :

  • 10 kgs en plus, 5 reperdus, et les derniers qui s'accrochent à mon fessier. Mais comme disait ma grand-mère "fessier rebondi, joie du mari" et à part ça... Pas grand chose.

 

Par rapport à celle des avantages

  • Goût retrouvé, odorat retrouvé, souffle retrouvé, énergie retrouvée (avant j'étais toujours fatiguée, la clope ça pompe vitamines, minéraux et le reste), argent économisé (et la douloureuse de 25 ans de clopes elle est lourde, encore plus maintenant), plus de penderie qui sent le vieux cendrier froid, au bout de 10 ans pas plus de risque cardiovasculaire qu'un non fumeur,  et surtout surtout...

Une peau de jeune fille.

A tel point point que des relations rencontrées 6 mois après, ne m'ayant pas vu depuis mon arrêt m'ont demandé si j'avais fait un lifting...

 

Aucune comparaison entre l'importance des deux listes

 

Je me garderais de vous donner un truc pour arrêter. Je crois fondamentalement que dans ce cas précis, seule la volonté est efficace et que chacun doit trouver "sa" méthode et "ses" limites. Les degrés d'addiction varient en effet d'un individu à l'autre.


La seule chose que j'ai apprise de mes arrêts précédents c'est que contrairement à certaines personnes qui peuvent fumer une cigarette de temps à autres sans accoutumance majeure, si je retouche une clope, je suis fichue. Je dois donc rester abstinente.

Comme dans toutes les addictions, un ex-fumeur reste fumeur toute sa vie.

 

La meilleure façon de réussir c'est d'avoir le déclic  et de se sentir prêt et motivé.

Dans mon cas, mon corps a tiré la sonnette d'alarme avant un problème majeur et il m'a permis de trouver suffisamment de volonté pour arrêter.

Pour ceux qui pensent ne pas pouvoir le faire seuls, il y a d'excellentes consultations de tabacologie dans divers hôpitaux.

Je ne prétends faire de morale à personne, je suis très mal placée. 

La seule chose que je pourrais dire aux fumeurs c'est que pour avoir crapouillé 25 ans ou presque, je dois prendre toute ma vie un traitement pour l'hypertension. Avec toutes les contraintes que cela procure. Et que je suis punie par mon inconduite car aujourd'hui mes deux fils se sont mis à fumer. Evidemment avoir vu, petits, leur mère clope au bec, ce n'est pas le meilleur des exemples.

 

Si je peux convaincre ne serait-ce qu'une personne alors ce billet aura eu son utilité.

Sinon, et bien tant pis ! Je fêterai mon anniversaire toute seule, avec du champagne et du chocolat.

Tant pis pour mes grosses fesses..

 

medecin.jpg

 

Les mentalités ont bien changé n'est-ce pas ??

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : cigarette, tabac, arrêt, anniversaire | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/01/2010

Stop, ou encore ?


J’ai arrêté de croire au prince charmant il y a 45 ans – le jour où Michel Deleveau m’a dit « t’es moche » dans la cour de la maternelle

 

petit-prince-charmant.jpg

 

J’ai arrêté la modestie il y a 40 ans – quand j’ai eu le prix d’excellence en classe

 

J’ai arrêté la naïveté il y a 37 ans – quand mon petit copain m’a fourré sa langue dans la bouche (beurk)

 

J’ai arrêté d’être un boudin il y a 33 ans – quand j’ai réalisé qu’une forte personnalité n’effaçait pas les boutons et les kilos en trop

 

J’ai arrêté les drogues il y a 30 ans – la drogue c’est mal (t’en veuuuuuux ?)

 

fcys14-tux-rasta.png

J’ai arrêté le clubbing il y a 28 ans – quand mon ex., pilier des nuits parisiennes m’a jetée – du coup j’étais persona non grata partout en fait.

 

Nuit.jpg

J’ai arrêté de m’envoyer en l’air avec de parfaits inconnus il y a 27 ans – mais je mate sévère encore (on peut regarder le menu sans consommer les plats, non ?)

 

J’ai arrêté de demander à mon meuri « alors on se marie, alors on se marie, alors on se marie, alors on se marie » il y a 22 ans – quand on s’est mariés

 

mariage.jpg

J’ai arrêté de considérer qu’un humain de moins de 10 ans était une aberration il y a 20 ans – quand mon fils est né. Mais je me suis reprise rapidement : un humain de moins de 10 ans est une aberration.

 

J’ai arrêté de penser que je pouvais être une mère parfaite il y a 20 ans et quelques jours – j’ai renoncé très rapidement et tout le monde se porte très bien, merci.

 

J’ai arrêté d’être jeune il y a 15 ans – paraît-il. Mais je pense que ce sont des jaloux qui colportent cette rumeur

 

J’ai arrêté de fumer il y a 10 ans – la cigarette c’est mal (pitin je m’en grillerais bien une)

 

cigarette.jpg

J’ai arrêté de me dire « je n’ai rien fait de ma vie » il y 5 ans – quand j’ai viré la crise de la quarantaine à grands coups de pompes dans le derrière

 

J’ai arrêté de faire autre chose que perdre mon temps derrière un écran d’ordinateur il y a 2 ans – quand j’ai démarré mon blog.

 

 

J’ai donc sacrifié pas mal de choses de ma vie.

 

Mais maintenant on voudrait que j’arrête… de

 

MANGER  pour être plus mince et moins cholestérolée ???

 

IMG_0019.JPG

 

JAMAIS

 

Il faudra me passer sur le corps.

 


NDLR : si tu es Hugh Jackman et que tu veux me passer sur le corps, je ferai un effort. Et non Hugh Jackman n’est pas un parfait inconnu, donc je peux.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : arrêt, nourriture, humour, hugh jackman | |  Facebook | |  Imprimer | |