Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2013

Les 15 choses à ne pas faire quand tu es un pipeule

Au récent enterrement de Bernadette Lafont, grande figure du cinéma français, en été et en province, aucune présence ou quasiment de la "grande famille du cinéma", ni même d'officiels. 

Alors que d'habitude pour ce genre de cérémonie, ça se bouscule au portillon.

Soit la famille avait refusé une cérémonie VIPs, soit la dame était finalement peu appréciée par ses pairs, ce qui est possible.

Soit, hypothèse horrible mais néanmois réaliste, un enterrement en province en plein été ça manque de glamour et de photographes.

A l'usage de nos amis les pipeules, voici donc un petit guide en 15 points sur ce qu'il convient de ne pas faire quand on a une image à préserver.

 

  • Accepter un partenariat avec Desigual. La marque est tellement hasbinne que même les blogueuses mode refusent d'aller à New York tous frais payés pour en parler. Se retrouver en couve de Vanity Fair affublé(e) d'une tente quechua bariolée est le meilleur moyen de torpiller sa carrière à tout jamais ET d'avoir une rubrique récurrente dans l'émission Fashion Police.

 

  • Apparaître en guest dans une vidéo de Norman. Visiblement le gars est également en cours d'hasbinnisation fulgurante, après une ascension youtubesque tout aussi fulgurante. Et fréquenter le hasbinne, le people n'aime pas ça.

 

  • Dîner dans un petit bistro sans prétention qui ne sert pas un consommé d'orties verveine-macaron au dessert. Comment veux-tu briller en société avec le descriptif d'une andouillette-frites ? 

 

  • Passer tes vacances dans une campagne inconnue au bataillon. Genre la Creuse. Ou le parc naturel des terrils du Pas-de-Calais. Comment veux-tu que les paparazzis te shootent dans un bled que personne ne connait à part son maire et ses 150 habitants ? Saint-Remy de Province, Saint-Tropez ou Portofino sont des destinations bien plus sures.

 

  • Aller chez Morandini. Sauf si tu es une porn star, ou un ange de la télé réalité. Ce qui est grosso-modo équivalent. En plus les dents phosphorescentes sur fond orange à côté de toi c'est mauvais pour ton image écolo-chic.

 

  • Faire la couverture de France-Dimanche. C'est bien pour Danielle Gilbert ou Michèle Torr. On veut être glamour et moderne. Pas faire la tournée Star 80, que diable.

 

  • Se fâcher avec Karl Lagerfeld, Anna Wintour, Hedi Slimane, ou tout autre guru du style. Aie. Très mauvais. Très très mauvais. En revanche, porter uniquement des marques de créateurs pointus. On va pas se mettre de la grande marque connue sur le dos, c'est tellement banal, et c'est uniquement pour les nouveaux riches. Nous on est tellement au-delà de ça...
 
  • Ne pas avoir de twitter ou de page Facebook. Et surtout ne clasher personne. QUELLE HORREUR. Un bon people à l'aise dans ses fondamentaux doit avoir au moins un ou deux ennemis sur lesquels il s'acharne abondamment.

 

  • Ne pas circuler entouré(e) d'au minimum ton agent, ton publiciste, ton attachée de presse. Voire un garde du corps. Plus il y a de monde mieux c'est. Marcher seul(e) dans la rue c'est tellement mainstream. 

 

  • Ne pas être (rayer la mention inutile) végétarien/végétalien/au régime sans quelque chose (c'est tellement mieux pour la santé) /écologiste avec les chats et les chihuahas/ défenseur des droits de l'homme à profiter des soldes / parrain d'une association humanitaire pour les fashionistas / recruté dans les enfoirés pour chanter faux /égerie d'une marque (sauf Desigual donc) / juré dans un télé-crochet ou participant à danse avec les stars, pour les people en voie d'hasbinnisation.
 
  • Ne pas avoir découvert le bouddhisme, la méditation, le travail sur soi, la psychanalyse, l'introspection lacanniene. Ne pas le dire longement en interview. 

 

  • Ne pas avoir écrit un livre sur son enfance torturée parce que sa mère lui avait refusé l'avion de Barbie à Noel.

 

  • Détester Omar Sy et le dire publiquement. Ou Zidane. Ou quelqu'un de très populaire à qui on ne touche pas. Enorme faux pas en terme de communication. Même si c'est le cas. 

 

  • Péter les plombs en pleine promotion et se mettre à hurler "CE FILM EST LE PLUS POURRI QUE J'AI JAMAIS FAIT JE NE VEUX PLUS JAMAIS REVOIR CETTE EQUIPE DE BRANQUIGNOLS", même si on le pense très fort, ou pire  "BANDE D'ENCULES JE VOUS DETESTE, ALLEZ TOUS VOUS FAIRE METTRE PAR MORANDINI" au 20 h chez Claire Chazal.

 

  • Aller à un enterrement en province et en été donc. Pas assez de photographes et de glamour. Attendre que quelqu'un meure à Paris pour descendre les marches de la Madeleine en noir, lunettes de soleil et avec recueillement et grâce.

 

 

 

Donatella+Versace+Versace+Front+Row+Paris+sp01Ub20fbZx.jpg

 

ERF !!!!

 

 

12:05 Publié dans Actualités, People | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : people, attitude, bernadette lafont, enterrement | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/01/2008

TO BE OR NOT TO BE BOMBE

Je vois par ci, par là sur les blogs des commentaires du genre : j’ai fait les soldes, j’ai essayé une robe décolletée, mais j’ai fini par acheter mon 20ème pull gris coll en V ; ou bien, je suis déprimée, je suis grosse, je ne rentre plus dans mon jean ; ou bien encore : mes copines sont toutes des canons, on ne me voit jamais à côté d’elle. 

Alors là je dis STOP, ARRETONS TOUT, Mesdames, Mesdemoiselles vous, nous sommes toutes des bombes atomiques en puissance.  

Pourquoi ? 

Premièrement être une bombe n’est pas tant un état physique, qu’un état d’esprit. Réfléchissez bien. Est-ce qu’à votre avis une bombe c’est une maigrissime d’ 1,80, qui rentre dans un jean taille 32 et regarde les hommes par-dessus et passe des repas neurasthéniques à contempler sa feuille de salade. NON absolument pas.  La bombe a des courbes, la bombe a du sex-appeal, la bombe est par essence une bonne vivante donc elle MANGE et elle aime ça…  Exemple Kate Moss est mannequin, Beth Ditto est une bombe (même si c’est une bombe pour femme). Vous voyez qui c’est Beth Ditto ? Elle est aussi large que haute, brune, et c’est la chanteuse du groupe Gossip. A priori vous vous dites « c’est un gros tas ». Elle ouvre la bouche et vous avez envie de lui faire sa fête instantanément (enfin, c’est une façon de parler).   

Pourquoi : parce qu’elle est bien dans sa peau. C’est tout. Elle assume et elle assure.  Je suis grosse, et alors, du coup, je pose à poil, y’a quelqu’un qui y trouve à redire ?? 

Vous vous dites, « je n’y arriverai jamais ». Mais si, rien de plus simple. Arrêtez de complexer et passez à l’action.  

Au lieu de toujours vous lamenter sur vos points faibles (j’ai de la culotte de cheval, des petits yeux, des cheveux filasses). Faites la liste de vos POINTS FORTS (ce qu’un certain nombre d’entre nous ont fait sur le blog de Petitpagne). Et je parle de POINTS FORTS physiques ou intellectuels. Non vous n’avez pas de grosses fesses, vous avez une cambrure de danseuse de flamenco ; ok vous n’avez pas la taille mannequin, mais votre peau est super-douce (votre ou vos chéris vous l’ont dit souvent) ; Vous avez de grands pieds, oui, mais les jambes qui vont avec ; Vous n’avez peut-être pas la tête de Scarlett Johansson, mais vous avez un humour ravageur que toutes vos copines vous envient.  Etc…, etc… 

Une fois ces points forts identifiés : CAPITALISEZ DESSUS. Vous avez un beau popotin : osez la robe moulante. Si, si je vous assure. Peu importe que le popotin soit un peu trop généreux. Vous allez rendre les hommes dingos. Vous avez une belle poitrine : open-bar ! Décolleté ravageur et bretelle de soutif’ qui glisse langoureusement sur l’épaule. Vous êtes petite : jouez sur l’instinct protecteur. Vous êtes grande : vous serez langoureuse. Vous êtes drôle : vous serez pétillante….  Regardez bien certaines grandes stars : objectivement, elles n’ont rien d’extraordinaire, mais elles, elles ont su exploiter leurs points forts et les mettre en valeur. 

A vous de trouvez votre créneau. Vous avez du mal toute seule, demandez conseil aux copines ou offrez-vous exceptionnellement un relooking total. La première étape est de vous regarder dans une glace en pied et d’appliquer la méthode Coué : je suis une bombe, je suis une bombe, je suis une bombe, en boucle tous les matins. Après cette séance d’auto-persuasion.  Sortez dans la rue, en adoptant la démarche de la bombe : la tête haute (je suis fière de moi), le pas décidé (je ne crains personne), la démarche légèrement chaloupée (je suis sexy). Vous m’en direz des nouvelles. 

Une fois cette étape franchie, vous aurez déjà fait une grande partie du chemin. Il ne vous reste plus qu’à mettre les recettes de tata Manu en application…La première qui me dit que ça ne marche pas, je lui paie un relooking total…

21:22 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Attitude | |  Facebook | |  Imprimer | |