Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2009

Les jaime pas d'or

La semaine dernière je faisais une liste des gens pour lesquels j'avais une certaine affection.

Du coup, je me suis dit que je pouvais AUSSI faire l'inverse.

Evidemment, il y a pas mal de gens de droite. On ne se refait pas. Mais je ne suis pas sectaire, il y a quelques odieux réactionnaires que j'aime bien aussi (comme Didier Goux par exemple)

L'intérêt de parler des gens qu'on aime pas, c'est qu'on peut dire des tas de trucs méchants. Et c'est tellement plus drôle que de dire des choses gentilles.


  • Jaime pas d'or à Eric Zemmour : ce type me débecte. Physiquement. Il ressemble à un rat d'égout. Moralement aussi d'ailleurs. C'est le genre à cirer les pompes des puissants et à être odieux avec les petits et les faibles. Le simple fait de le voir me colle de l'eczéma. Quant à l'entendre ça me fait gerber. Il est en plus d'une mauvaise foi totale dans ses affirmations la plupart du temps. ET il a toujours raison. Les gens en contact avec Eric Zemmour devraient se faire décontaminer.


eric-zemmour-video.jpg
P1010140bis.JPG
Hein, la ressemblance est frappante, non ? Et encore le rat est mignon..


  • Jaime pas d'or à Frédéric Lefebvre et Nadine Morano : quelqu'un a dit sur Twitter "Frédéric Lefebvre c'est comme l'almanach Vermot : une connerie par jour" (je ne sais plus qui d'ailleurs, je ne peux donc lui rendre l'hommage qu'il mérite). C'est pas faux. Lefebvre dit même plus d'une connerie certains jours quand il est en forme. Il a au moins le mérite de faire rigoler tout le monde. Pas comme Morano. Cette femme est pathétiquement triste et hystérique. Enfin tous les deux se rejoignent sur un point : ce sont les chienchiens à leur maimaitre.. Ils répandent la parole sacrée avec le zèle de ceux qui ont trouvé quelqu'un pour penser à leur place. Ce sont eux que j'aimerais tondre en priorité à la libération. Avec Besson et Hortefeux. Et tout le reste du gouvernement aussi en fait. Pas un pour racheter l'autre.


  • Jaime pas d'or à la "nouvelle" chanson française. Oui j'en ai parlé moulte fois.. Des paroles minables sur des mélodies inexistantes (du style "on s'en fout on y va pas, on reste à la maison et on mange une pizza") le tout enrobé d'un pseudo-prétexte intello pour vendre de la soupe, ça me rend dingue. Ces gens, les Benabar, Delerm et consorts sont juste MAUVAIS quoi, il serait temps que le public s'en rende compte.. Reste le cas Biolay. Je ne sais pas quoi en penser. Parfois il a des chansons assez intéressantes. Et parfois je le trouve nul aussi. Je reste donc perplexe.


  • Jaime pas d'or à Cauet. Comme Zemmour. C'est épidermique. Cet homme est écoeurant de vulgarité grasse. Autant mentalement que physiquement. Et la vulgarité ce n'est pas forcément dire des gros mots. Non. La vulgarité c'est aussi faire du fric en faisant croire qu'on est un rigolo à l'humour pouet pouet. Alors que pas du tout. Je ne suis pas d'habitude du genre à tirer sur les ambulances.. Mais je suis assez contente qu'il ait beaucoup moins de succès qu'il y a quelques années.


  • Jaime pas d'or à un bloggeur connu. Dont on ne dira pas le nom. Il n'aime pas les femmes, il se croit supérieur, il a une grande gueule et une petite bite. Remarque c'est normal. les handicapés du zizi compensent souvent par l'utilisation de la langue de vipère.


  • Jaime pas d'or au concepteur (ou trice) de l'Iphone. Qui est un être malfaisant  et sadique. Son invention rend les gens complètement dépendants de ce bidouillou électronique - par ailleurs idiot si on y réflêchit bien.. Qui a besoin d'applications lampes-torches, bougies ou sabre-laser de star wars ? Hein, qui ? (moi)...


  • Jaime pas d'or à Nicolas Hulot. Qui nous prend pour des truffes. Ce type dépense des tonnes de CO2 en faisant le con dans des hélicoptères et ensuite il vient nous faire la morale parce qu'on ne ferme pas nos robinets quand on se lave les dents (dixit Stéphane Guillon). En plus il fait du greenwashing de l'argent de grands groupes pollueurs dans sa fondation. De toutes façons qui peut travailler pour TF1 en restant intégre ? En parlant de Stéphane Guillon, je l'apprécie moyennement aussi d'ailleurs. L'ironie c'est bien. Tirer sur les ambulances, moins. En plus quand on s'en prend à lui, c'est bizarre, il n'a plus du tout le sens de l'humour.. Or, l'auto-dérision est une qualité essentielle anti-melon. Enfin je trouve..


  • Jaime pas d'or à Benoit XVI. Franchement, sans vouloir heurter les convictions de qui que ce soit, un type qui est le guide spirituel de millions de gens à travers le monde, qui réhabilite des intégristes, des révisionnistes, des antisémites, qui veut béatifier un pape passif voire complaisant envers les nazis pendant la seconde guerre mondiale et qui prone la non-utilisation du préservatif en pleine épidémie de Sida, c'est un vrai danger public. J'hésite d'ailleurs entre l'hypothèse du danger public et celle du gâtisme avancé. Ni l'une ni l'autre n'étant d'ailleurs très rassurantes pour la paix sur la terre entre les hommes de bonne volonté..

 

En revanche, et pour finir sur une note positive - quand même sinon je risque de me Zémmouriser - ... Aujourd'hui je décernerais un

  • Jaime bien d'or à NEKKONEZUMI qui a sur conquérir un jury oh combien exigeant constitué de Carole, E-Zabel et moi avec son récit de la visite du temple de Miyama au Japon. Temple  dont la photo illustrait le billet qui vous proposait de gagner un pot de pot de crême Bio-performance Super Vitaliseur absolu Shiseido. Nekkonezumi la bien-nommée va donc pouvoir se tartiner pour devenir d'une beauté renversante. Mais avant, elle ne doit pas oublier de m'envoyer son adresse postale !  Et merci à toutes les participantes.. Tiens, je vous décerne un jaime bien d'or aussi. A toutes. Pour la peine.

 

 

 

schtroumpf_grognon.jpg
schtroumpf01.gif
avatar-magic.gif
schtroumpf_grognon1-f41fe9.jpg


 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : zemmour, lefebvre, morano, guillon, cauet, hulot, delerm, benabar, biolay, iphone | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/02/2009

Tag aux fraises

Non pas comme la tarte, ni comme Charlotte aux Fraises, ni comme l'instrument de torture du dentiste.

Aux fraises comme "je perds la boule" ou "complètement à l'ouest"..

Car j'ai été taggée par au moins 5 personnes différentes. Mais comme j'ai mis du temps à faire le tour de la question, je ne sais plus du TOUT QUI, ni sur QUOI..

Je crois que Caro m'a demandé de mettre la 6ème photo de mon 6ème dossier image, ou un truc du genre.

Je vous met donc la 43ème photo de mon 3ème dossier..

C'est mon blog, je fais ce que je veux..

dunes_01.jpg

 

C'est là que je pars cet été. Le meuri est quasi d'accord. Si vous ne savez pas où c'est, vous n'aviez qu'à suivre, d'abord..

Après je pense me remémorer vaguement que Noisette (peut-être) m'a demandé de faire mon coming out sur des trucs honteux ou inavouables..

Pfff, des trucs honteux ou inavouables, c'est ma spécialité... Je n'ai QUE CA en stock..

Par exemple

Au rayon relations sociales : je suis la reine of the world de la gaffe. J'ai le chic pour appeler une copine du nom de sa pire ennemie ou de hurler en public en rigolant, "boh, y'a pas de quoi divorcer" avant de remarquer que mon interlocutrice se décompose en me chuchotant "je suis en train de vivre un divorce très dur".. Tout ça parce que je parle plus vite que je ne réfléchis.. Je suis aussi la reine of the world du parpaing qui tue au quinzième degré. Un genre de Dr House au féminin. Ce qui fait que j'ai un peu de mal à m'entendre avec les gens qui ne manient pas l'humour décalé. Ils repartent soit en m'insultant, soit  en pleurant.

Au rayon névroses et phobies : plein : je déteste les endroits clos, qu'on me tripote les yeux (l'ophtalmo doit m'assommer avant de m'examiner, sinon je lui vomis sur les chaussures), qu'on me touche sans autorisation (ça me rend barjo, voire violente), qu'on me parle sous le nez (tu me diras, vu ma taille, c'est quand même difficile), qu'on s'adresse à moi avec condescendance,  Céline Dion, les enfants de moins de 10 ans, Bénabar, les hommes, les hommes petits, Sarko, les femmes, la femme à Sarko, Marc Lévy, qu'on regarde mon journal par dessus mon épaule dans les transports (t'as qu'à l'acheter, banane), Vincent Delerm, les blondes d'1,80 lookées à grandes jambes, les brunes d'1,80 lookées à grandes jambes, Christophe Maé,  les cons, Kamel Ouali (c'est une insulte au bon goût en général et à la danse en particulier), les clampins, embrasser les gens (beurk), qu'on me pleure sur les chaussures, qu'on me marche sur les chaussures, qu'on me chie dans les bottes, les chanteurs à 3 balles, les danseurs à 3 balles, les acteurs à 3 balles, Jean-Pierre Pernault, ... entre autres. Je peux continuer longtemps si vous voulez, ma liste de phobies et de dégoûts est inépuisable..

Au rayon comportemental : je suis la championne du monde du tirage de gueule. Je peux bouder des décennies entière. Plus s'il le faut. Un seul truc pour arrêter le boudage : me faire rire.. Je suis aussi la numéro un toutes catégories de la pénibilité. Je saoûle tout le monde dans mon entourage avec des trucs qui ne les intéressent absolument pas. Par exemple, raconter des trucs de filles à mon meuri. Il devient fou. J'adore..

Au rayon mongolita : je suis handicapée de la géométrie dans l'espace et de la latéralisation. J'ai du mal à distinguer ma droite de ma gauche, il me faut réfléchir au moins deux minutes pour arriver à faire des mouvements coordonnés et je suis incapable de me situer ou que j'aille. Résultat : il m'est impossible de suivre des explications de trajet par exemple. Au bout de deux phrases, j'ai décroché. Le GPS a sauvé ma vie... Autre mongolisme : je ne PEUX pas conduire.. Evidemment, sans coordination, ni latéralisation, comment veux-tu faire... ? Ou encore, je suis dyslexique des chiffres. Je suis infoutue de retenir une série de chiffres sans les mélanger. Je ne peux donc par exemple retenir aucun numéro de téléphone, sauf le mien, et encore..

Au rayon tics et tocs : je me tripote le visage, le cheveux, les pieds, (souvent), j'oublie d'enlever les étiquettes et les attaches plastiques des étiquettes, je re-demande 20 fois les mêmes trucs, il faut que je dorme avec un truc EPAIS sur moi, même en pleine canicule, je reviens deux/trois fois sur mes pas pour vérifier que tout est bien fermé avant de quitter mon appartement, et les bugs informatiques me rendent totalement hystérique..

Au rayon mémoire de poisson rouge : oui, je confirme, j'ai la capacité mémorielle d'un carassius auratus (nom scientifique de l'animal sous-aquatique). Au bout de 2 minutes, j'ai zappé ce qui s'est passé avant. La preuve : les deux ou trois autres tags, qui me restaient à faire, impossible de me souvenir de quoi il s'agissait.

J'en ai déjà fait deux en un, des tags, c'est pas mal.

Maintenant si celles ou ceux qui m'avaient taggée veulent se rappeler à mon souvenir ici, bienvenue...  Et s'ils veulent m'engueuler, allez, c'est open bar.

Mais aujourd'hui, seulement. Faut pas exagérer non plus. Ma patience a des limites..

 

18/12/2008

Psychothérapie expresse

Certains d'entre vous réclament de voir ma tête (quelle erreur !). Ce à quoi j'ai répondu par la négative.

Sinon après les copains de mes fils vont pouvoir dire "ta mère en photo sur internet"..

En revanche, j'accepte dans ma grande mugnificence de vous livrer quelques recoins de mon caractère.

Et je vous préviens, c'est pas gagné non plus, car :

 

  • Je ne suis pas une bonne mère : j'ai fait deux gosses dans un moment de pic hormonal. Depuis, à part les engueuler copieusement de temps à autre, et leur reprocher de m'avoir fait atrocement souffrir lors des acccouchements, je les laisse plus ou moins se débrouiller. Je refuse de les couver et je suis plutôt contente quand ils partent courir le guilledou. Ils se vengent en me confondant avec un distributeur bancaire.

 

  • Je ne suis pas une bonne épouse : j'en fiche le minimum à la maison - TOUTES les tâches ménagères me gonflent, y compris la cuisine ; j'engueule mon mari en lui disant notamment qu'il s'habille comme un réfugié roumain ; j'oublie systématiquement TOUS les anniversaires de mariage ; je pars faire la java avec mes copines voire en vacances toute seule ; et il m'arrive fréquemment au bout de 25 ans de vie commune de penser "mais quand est-ce qu'il va se tirer faire un truc avec ses potes". Pas de bol, il n'a pas beaucoup de potes et si je ne lui dis pas "on bouge", il ne se passe pas grand-chose. Je ne supporte pas qu'on me glue, et ça vaut pour mon mari également. Il me faut de l'oxygène.

 

  • Je ne suis pas une bonne fille : j'engueule EGALEMENT mes parents. Surtout ma mère. Quand elle fait n'importe quoi. Et elle fait souvent n'importe quoi, genre goûter de la beuh à 78 ans ou ravager une boîte de chocolat d'un kilo en moins de 6 minutes.

 

  • Je ne suis pas un bon pilier de famille : venant d'une famille réduite à sa plus simple expression dont les quelques membres restant sont copieusement cinglés, j'ai longtemps envié les grandes tablées constituées de multiples oncles, tantes et cousins à des degrés divers. Aujourd'hui, plus du tout. J'ai trop entendu d'histoires de familles calamiteuses pour envier quoi que ce soit. C'est même carrément l'inverse. Les quelques réunions de familles annuelles me gonflent à un point phénoménal. Ecouter des histoires très moyennement intéressantes de gens avec qui je n'ai que finalement peu d'atomes crochus me donne le sentiment de perdre mon temps. Et du temps, j'en ai de moins en moins a perdre, alors...


  • Je ne suis pas une bonne salariée : très jeune, j'ai fait miens deux principes que mon père m'a inculqué très tôt
    • 1. Tu es un mercenaire : tu es payée pour faire ton boulot, donc tu le fais bien. Pour le reste, pas de sentiments
    • 2. Dans une société, plus on affiche et on parle de valeurs, moins il y en a. Partant de là, les blablas d'entreprise me passent largement au-dessus du crâne et "tous ensemble dans un même élan pour le bien de brother & brother" il y a belle lurette que tu me le fais plus avaler...

 

  • Je ne suis pas une bonne copine : faut pas m'appeler quand le film démarre et que je suis lovée dans le canapé ou que je suis en pleine rédaction d'un billet BRILLANT ET INTELLIGENT. Surtout pour me raconter "beeeuuuuh, il m'a trompée, je vais mourir, qu'est-ce que je dois faire....". Tu risques de te prendre "ben quitte-le et arrêtes de te pleurer sur tes escarpins, Germaine. Bon salut, j'ai un truc sur le feu". En revanche, si tu as des potins croustillants, je prends. J'adore faire radio-moquette. Surtout au détriment des autres.


  • Je ne suis pas une bonne politiquement correcte : aaaah, le politiquement correct, ma bête noire. Ecoute, coco, c'est pas parce que tu appelles un handicapé moteur un "déficient de la position horizontale" ou une moche un "physique ayant du caractère" que ça va changer quoi que ce soit. Au contraire c'est encore plus cruel parce que de toutes façons, la moche elle reste moche, et le handicapé, handicapé quoi que tu leur dises. Le mieux que tu aie à faire c'est de proposer au handicapé de le balader dans sa chaise roulante ou d'accompagner la moche faire un relooking.

 

  • Du coup, je ne suis pas une bonne hypocrite NON PLUS. Ne me demande pas de faire des courbettes à quelqu'un que je déteste. J'ai déjà du mal à le cacher, alors... J'y arrive tout juste au boulot, mais VRAIMENT par nécessité vitale. Cire-pompes, c'est juste pas possible. Faire des calculs politiques, non plus. Me copiner avec des gens par intérêt ENCORE MOINS. Du coup, j'ai un "réseau" comme on dit pas très actif parce que uniquement constitué de gens que j'apprécie et qui n'ont pas toujours des situations professionnelles ou sociales très en pointe... En plus j'ai HORREUR de demander des services... Je préfère me débrouiller.

 

  • Je ne suis pas une bonne socialement responsable : donne moi une grande cause avec flonfons et trémolos, et généralement, je te tourne le dos et je me casse. Charité bien ordonnée commence par soi-même et d'une ; et de deux, je me méfie terriblement de ceux qui mettent trop en avant leurs bonnes actions. Si je veux faire quelque chose c'est PRIVE et SPONTANE. Et je n'ai besoin de personne pour lui agiter mon don sous le nez. Le pire du pire dans ce registre ce sont les enfoirés... Qui sont vraiment des enfoirés, parce que présents pour se faire leur pub. S'il faut aider les restaus du coeur, ce n'est certaintement pas en achetant leur disque que je vais le faire.

 

  • Je ne suis pas bon public : je ne SUPPORTE pas la médiocrité dans le domaine artistique. Ca me rend dingue. Quant on est un artiste on ne fait pas les choses APPROXIMATIVEMENT. C'est pour ça que je tape sur des types comme BENABAR ou RENAN LUCE ou CHRISTOPHE MAE qui nous ENTUBENT avec leurs pauvres paroles minables et leurs mélodies à 2 balles. Ces types se fichent du public en se prenant pour des caïds. Même chose pour Marc Lévy (pour ne citer que lui) en littérature ou quelques réalisateurs français dit "introspectifs" comme Arnaud Desplechin (mon dieu que ses films sont chiants) qui pensent qu'ils sont Truffaut et endorment les 4 spectateurs qui vont les voir. Et je me fiche complètement de savoir qu'ils ont du succès. Dans 10 ans personne ne s'en souviendra plus. Vous verrez. Seul le vrai talent passe l'épreuve du temps.

 

  • Je ne suis pas une bonne calme : tout m'énerve, tout le temps à jet continu. Les gens, les cons, Sarko (oups, j'ai associé Sarko à con), la vie, les voitures, les sentiments, l'actualité, l'administration, la paperasse, la discipline, la hierarchie, la télé, pas de télé, l'ordinateur, pas d'ordinateur, mon chat, les enfants des autres, les miens, les fêtes de fin d'année, les fêtes de début d'année, et j'en passe. Du coup je bouillonne en permanence. Ca fatigue tout le monde. Ou alors je boude dans mon coin. Ca fatigue tout le monde encore plus.

     

     

    Ajoutes-y le fait que je n'ai AUCUNE culpabilité à ne pas être une bonne quelque chose +  un GROS zeste de maniaco-depressivo-angoissée, susceptible, paresseuse, rancunière, grande gueule, colérique, égocentrique, lunatique, infantile et tu as un bon aperçu de mes talents...

    Bon, sur ce coup là je pense que j'ai réussi à perdre TOUS mes lecteurs.

    Il ne me reste donc plus qu'à fermer ce blog et à en ouvrir un sous un autre pseudonyme...

    Mais moi, la psycho expresse, du coup, ça va drôlement mieux, et vous ???

     

    chat_paresse.jpg