Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2011

Paye ton ado -volume III - la tête dans le bac (à glaçons)

Un jour votre mollusque prend un peu de volume et quelques poils au menton.

Et il vous annonce en se dandinant sauvagement "euuuh je vais dormir chez ma copiiiine"

Pour faire des trucs sexuels dont vous ne voulez même pas envisager l'existence.

Ou alors il ne vous dit rien mais vous découvrez fortuitement un préservatif en passant le chiffon à poussières dans son portefeuille (comment ça je fouille ? Absolument pas).

C'est beau l'éveil à la nature.

Et ça occupe drôlement les neurones et le reste.

Sauf que ça coincide avec un petit évènement sans importance. Deux fois rien, une paille, un détail, une pitchenette.

La terminale, l'année du bac en somme.


Si vous avez un individu standard de sexe masculin il a probablement fini l'année précédente avec des notes très moyennes.

Vous avez donc fini l'année scolaire de première en hurlant. JE TE PREVIENS L'ANNEE PROCHAINE TU TRAVAILLES. Face à un hybride moule-coquille saint jacques qui vous regarde d'un oeil torve.

Et commencé l'année scolaire en hurlant JE TE PREVIENS TU TRAVAILLES CETTE ANNEE. Face à un jeune adulte qui a découvert les choses de la vie et qui ne pense plus qu'à un seul truc : les tripoter à nouveau.


Au bout d'environ un mois l'hystérie s'installe dans votre foyer : le serial dragueur ramène évidemment des premiers résultats tous aussi calamiteux que ceux de l'année précédente.

C'est là que vous instaurez le plan Marshall. Bouclage à la maison, cours de soutien fiches de travail et bourrage de crâne (accompagné de hurlement dans le cornet de l'oreille).

Face à l'engin qui vous crie en retour "MAIS ARRETEZ DE ME STRESSER, J'EN PEUX PLUS"

Et à vos propres parents qui vocifèrent au téléphone "LAISSEZ LE TRANQUILLE CE PETIT, IL EST TOTALEMENT TRAUMATISE"

(les grands parents prennent toujours la défense des petits-enfants contre vous, c'est un grand classique)

Bref tout le monde crie en permanence et l'ambiance de votre sweet home ressemble à Fukushima après l'explosion de la centrale.

Ca c'est la phase 1 de la fusion nucléaire.

La phase deux se déroule après les résultats du bac blanc ou l'héritier vous annonce fièrement "boh j'ai eu 9, ça va, ils notent toujours vachement sec au bac blanc"

Je rappelle au passage que le bac s'obtient avec une moyenne de 10, donc 9 ça va effectivement.. pour vous coller une crise cardiaque

Elle est constituée d'environ les mêmes ingrédients que la phase 1. Plus un meuri qui perd ses cheveux, le chat qui part en psychothérapie, le frère qui s'enferme dans sa chambre, et, pour vous, de subite convulsions avec mousse blanche qui coule des lèvres.

Et qui permet à votre fils de poster une vidéo sur youtube intitulée "ma daronne fait l'exorciste" qui fait 1 million de vues en 48 heures.

Ensuite il y a les phases 3, 4, 5, 6 où vous perdez 12 kilos, ce qui vous reste de système nerveux, un bout d'estomac, vous envoyez le chat par la fenêtre, suivi de votre mari, vous mordez votre patron, puis votre mère et finissez en observation à Sainte Anne, pendant que votre fils vous assure "ouais, ouais je révise" un oeil sur Roland Garros, l'autre sur Facebook, et la main coinçée entre les deux seins de Joséphine, non Stéphanie, non Mélanie, non Alizée, non Marie-Bertille, enfin bref sa 42ème petite copine de l'année.

Arrive la semaine fatale ou, accrochée au téléphone vous appelez deux minutes après la fin de chaque épreuve pour tomber soit sur le répondeur, soit sur l'engin qui vous gratifie d'un vague "ouais, je le sens bien, c'était cool"

Puis au jour fatal des résultats où chaque minute s'egrenne avec la lenteur d'un siècle et où vous bouffez tout ce qui se présente sur votre passage et imprimez la marque de vos dents sur votre Iphone à force d'attendre.

Une demi-journée après l'heure prévue pour la publication des résultats alors que vous sanglotez recroquevillée dans un coin, l'héritier daigne enfin vous appeler et vous dire dans une vague d'enthousiasme délirant à la hauteur de l'évènement "ben ouais, c'est bon quoi, je suis passé avec un point d'avance" suivi immédiatement par "tu m'avais pas dit que tu me donnais 100 euros si j'avais mon bac ?"

Ce qu'il ne vous avouera jamais c'est qu'il a fait des bonds de kangourou en slammant sur ses potes et en roulant une gamelle à la première greluche à sa portée (qui se laisse faire, car elle aussi a eu son bac).


Car il tient sa vengeance pour l'année que vous avez passé à lui hurler dessus : une demi-journée à vous torturer et un été complet à vous demander strictement n'importe quoi que vous lui accorderez sans faiblir.

Oui, l'année du bac vous souffrirez plus et plus longtemps que votre progéniture. 

Qui elle, finalement, traversera plutôt les évènements sereinement.

Au passage, faites-une cure de rajeunissement avant. Vous allez prendre 10 ans d'un coup.

Et je ne peux même pas vous dire que c'est pour le bien commun.

Ce n'est QUE le commencement des ennuis

Croyez-moi.

bacpro.jpg

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : bac, enfant, révision, stress | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/06/2008

Les perles du Bac

Trouvé sur l'internaute, et spécialement pour Chris qui nous fait partager régulièrement celles de ses élèves, quelques perles relevées aux épreuves du bac.

Voici mes préférées. La sélection complète sur l'internaute

Trop de nuits passées à regarder des DVD's ??

79927.jpg
 
Faut arrêter les pilules qui font rire, mon pt'it gars... 
79904.jpg
 
C'est tellement poétique, rien à dire, j'aurais mis 20/20... 
79917.jpg
 

13:18 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : bac, humour | |  Facebook | |  Imprimer | |