Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2013

Perdemus Papam

Tout va bien

TOUT-VA-BIEN.

On avait échappé à la fin du monde version Maya.

A part quelques illuminés tentant de se jeter du haut de la colline de Bugarach persuadés qu'un faisceau lumineux extraterrestre allait les amener vers un monde meilleur, rien, nada, que couic, niente, peau de lapin.

Sauf que.

Benoit a décidé qu'il en avait ras la tiare.

Comme un vrai punk, il a carrément fait un doigt à toute la chrétienté réunis en balançant  "zetes tous des gros nases, je me cassos, je pars au club' med au Mexique, siffler des Mojitos et chanter du death métal, à mon âge, j'ai le droit".

Vu qu'il l'a fait en latin, si ça se trouve, il n'a même pas dit qu'il partait en plus, mais il a juste demandé "où sont les toilettes ?"

Et comme personne ne parle plus latin, forcément, personne n'a rien compris et y'a eu malentendu....

Malentendu ou pas, Benoit s'en va, donc.

Et c'est un gros souci. 

Pourquoi, donc ?

Parce que Selon la prophétie de saint Malachie (1590), le 112e pape, soit le successeur de Benoît XVI, sera le dernier à exercer, car lors de son règne, Rome et le monde seront détruits.

Tu as compris SERONT DETRUITS.

Rasés, par des météorites fulminantes suivies de vols de sauterelles radioactives, de grèle pulvérulente  et de tsunamis de boues contaminées.

On va être tous mourrus.

Encore une fois.

Ou plutôt on va se retaper TOUS les prophètes, dingos, illuminés, Paco Rabanne et youpilala du cerveau et de la fin du monde réunis, qui vont nous chanter l'apocalypse en boucle.

Parce que vu l'âge moyen des papes à leur élection, on en a pour .... Disons...

Une dizaine d'année de pause avant que le prochain passe l'arme à gauche et que les tenants de l'apocalypse jouent les derviches tourneurs.

Mais il y a pire.

Oui.

Si ça se trouve le prochain pape pourrait être ... Africain.

De quoi faire dresser les cheveux sur la tête de Christine Boutin, Civitas et Frigide Barjot réunis.

Nous, en revanche, on rigolerait bien du coup, en attendant que la petite fumée blanche confirme Urbi et Orbi qu'un volontaire a bien voulu enfiler des vêtements qui fileraient des complexes à Priscilla, folle du désert pour bénir la place Saint Pierre à Pâques et à la Trinité.

Habemus rigolem, en gros, quoi.

 

couronnement-du-pape-celestin-v-1294.jpg

Celestin V, le précédent pape à avoir démissionné en .... 1294

08:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pape, benoit xvi, démission, boutin, barjot, civitas, élection, conclave, fin du monde | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/01/2013

Les réacs

Tout le monde a plus ou moins déjà donné son avis sur le mariage pour tous.

Personnellement, je ne vois même pas pourquoi il y matière à débat. Que des gens aient envie de s'aimer, de se marier et de fonder une famille par des moyens x, y, ou z, et alors ?

C'est plutôt mieux que de se jeter des parpaings à la figure et plus constructif.

Quant à l'argument portant sur le fait qu'une famille c'est un homme et une femme pour l'éternité et au-delà, je crois qu'il est largement dépassé.

La réalité des familles décomposées, recomposées, monoparentales ou d'autres cas de figure est là pour le prouver.

En plus, franchement, pour le pays des des droits de l'homme et de la révolution, passer dans ce domaine après l'Argentine ou le Mexique, c'est franchement la honte.

Qu'on soit pour ou contre, je peux l'entendre.

Que pour les uns ce soit simplement une égalité des droits et pour d'autres un bouleversement sur leur notions de famille et de filiation, je peux comprendre.

Pour ce qui est de l'église catholique qui donne de la voix, je tiens à lui rappeler aimablement, mais fermement qu'on parle de mariage civil.

Qu'on est dans un pays laïc. Qu'elle n'a donc aucune légitimité à donner son avis sur ce type de dossier. Et que des prêtres qui ne sont ni mariés, ni pères de famille viennent donner leur avis sur le mariage et les enfants, non plus.

Pour le reste, les gens qui défilent contre le projet, bizarrement, ont un air de déjà vu.

Ne parlons pas la frange rigido-traditionnaliste de l'UMP qui fait de la récupération, de la ridicule Boutin cramponnée à son dogme et la grotesque Frigide Barjot.

Petit aparté sur cette dernière aussi crédible en croisée de la famille traditionnelle que l'archevèque de Paris en fan de death métal. Ex-égerie punk de droite qui fut amusante dans les années 80/90. Amusante mais pas innocente. En grattant un peu, il s'avère que l'amusante Frigide a des fréquentations très très extrêmes et pas drôles du tout. Elle a par exemple été mariée par un curé proche de mouvements on ne peut plus sectaires et intégristes. Et a, avec son mari, de nombreuses connexions au FN et dans les mouvements identitaires.

Disons qu'elle est comme les vieilles actrices qui, quand leur physique les lâche se réfugient dans la bigoterie. Et qu'elle a trouvé un moyen d'attirer la lumière sur sa personne avec cette petite campagne médiatique en sortant, comme par hasard, un livre sur le sujet quelques jours avant la manifestation pour tous.

Non, je parle de ces gens qui défilent plus ou moins encadrés par des associations diverses.

Moi qui ait un certain nombre de décennies au compteur je les ai déjà vu, à chaque avancée de la société, les mêmes, exactement les mêmes, qui ont manifesté contre l'avortement, les droits des femmes, pour le maintien de la peine de mort, contre le PACS, pour l'école confessionnelle, et j'en passe.

Les mêmes. Cette partie de la France toujours prête à se lever dès que les choses changent.

Que la société évolue. Qu'on va de l'avant. 

Les réacs. 

La France réac.

Ces gens recroquevillés, qui vivent repliés sur leurs certitudes, leurs acquis, leurs traditions.

Qui ne veulent rien. Jamais. A part que les choses restent exactement figées comme ils l'entendent.

Qui sous des prétextes plus ou moins réalistes brandissent toujours les mêmes arguments conservateurs et à la limite de la tolérance. Et aux relents souvent douteux voire franchement xenophobes, antisémites, homophobes. 

Qui brandissent la menace de l'apocalypse à chaque avancée sociale.

Si on les écoutait on en serait encore à construire des cathédrales pierre par pierre avec les mains et à décorer des enluminures à la lumière de la bougie.

Enfin, les hommes, parce que les femmes auraient juste le droit de cuisiner en élevant leurs douze enfants.

Je n'ai quasi plus envie de les écouter, d'ailleurs, pour avoir entendu ses mêmes arguments en boucle encore et encore pendant des années. Juste de leur dire qu'avec eux, ou sans eux, le monde avancera qu'il le veuillent ou non.

Ils sont juste une petite cordelette aux chevilles qui ralentit la marche en avant.

Leur combat d'arrière-garde est de toutes manières déjà dépassé par la réalité de la vie et de la société.

Qu'il ont d'ores et déjà perdu d'office, dépassés par leur propre conservatisme.

Tant pis s'ils ne veulent pas l'admettre.

 

230913_10152039018749625_1013115827_n.jpg

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : mariage pour tous, réactionnaires, manifestation, ump, boutin, barjot | |  Facebook | |  Imprimer | |