Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2009

Chai pas si t'as remarqué.. ?


Quand il faut illustrer une scène sexy, on te met toujours en bande sonore..



Tu me diras, moi je m'en fiche, j'adore Barry White, j'en boufferais en perfusion..

Je ne dirais pas comme Djamel Debouzze quand il avait rencontré son idole "M'sieu, je vous adore, qu'est-ce que j'ai pu niquer sur vous"..

Par contre des galoches, tu peux y aller, Mauricette, sur du Barry White, j'en ai placé un certain nombre.

Et même avec un physique limite - car quand j'avais quinze ans, je tenais plus de la grosse chenille que d'un gracieux papillon - sur du Barry White et dans le noir, je réussissais à endormir l'adversaire.

Parce que Barry, c'est quand même le king de la phéromone en folie, le seigneur du poil dressé, le master du pelotage en discothèque, le number one de la voix de velours, le seul qui ralentirais un troupeau de buffles au galop en poussant un fa dièse,  LA voix SESKUELLE par excellence, oui.

MAIS c'est pas une raison pour le mettre en bande sonore de TOUT et n'importe quoi.

Bientôt, il va vendre des matelas Dunlopillo ou des raviolis en boite.

Et là je vous préviens, je ne laisserai pas FAIRE..

Non, faut pas toucher à Barry, faut pas.

Sinon, Manu elle va écrire. Et je vous rappelle que depuis que j'ai affublé Marc Lavoine d'un tutu rose, plus rien ne m'arrête... Faisez gaffe..

Et si vous êtes sages, un jour je vous raconterai mon adolescence disgracieuse.. Ca me fera un psychothérapie gratos..

06:05 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (45) | Tags : barry white | |  Facebook | |  Imprimer | |