Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2011

Cet homme est dangereux..

 

Francois-Baroin_pics_390.jpg

 

Avec sa mèche de premier communiant, sa tête de comptable et ses costumes trop grands, qui aurait envie de passer une soirée au coin du feu avec un type dont le quotient de poilitude doit être proche de la température de l'azote liquide ?

 

Et pourtant dès qu'il ouvre la bouche....


François Baroin par franceinter

 

 

Rhaaaaaaaa j'ai la moelle épinière qui se met en vrille, les poils qui se dressent et une furieuse envie de crier "ooooh oui FRANCOIS SORT MOI ENCORE TON GROS DEFICIT BUDGETAIRE"

....

J'ai honte, c'est mal.

Un homme de droite avec un look de premier de la classe.

Moi, une gauchiste qui trouvait Benoit Hamon trop choupi jusqu'à présent.


Il faut mettre un terme à tout ceci.

Je lance un appel désespéré aux médias : N'INTERVIEWEZ PLUS FRANCOIS BAROIN...

Ne le faites plus parler, à aucun prix.


Faute de quoi, dans un moment d'égarement totalement guidé par mes hormones en folie, je pourrais voter à droite en 2017.

Ainsi que la moitié de la gent féminine française aveuglée par l'organe velouté du grand chef financier.

Un genre de tsunami droitier sexuel.

 

En fait, en y réfléchissant un peu, Baroin et sa voix grave et suave, me fait le même effet aphrodisiaque que ses congénères doté du même module vocal.


Un genre de Barry White de la politique, en quelque sorte..

 

François Baroin White ???

 

C'est navrant, je sais.


Bon 1er avril. 

06:00 Publié dans Actualités, Humour | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : françois baroin, benoit hamon | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/05/2010

L'interview Star - Benoit Hamon - porte parole du Parti Socialiste

 

Comme raconté hier, voici donc le fruit d'une préparation calamiteuse et d'une course poursuite pour arriver à l'heure à un rendez-vous impromptu.

Le seul truc que j'ai réussi à faire sous la pression a été de dégaîner mon interview star à base de ... N'importe quoi..

J'ai honte.

Mais ce qui est fait est fait, on ne va pas revenir en arrière.

Buvons donc le calice jusqu'à la lie comme dirait.. Euh comme dirait qui, en fait ?

 

Benoit Hamon, vous êtes une star intergalactique ET - est-il besoin de le rappeler - le porte-parole du parti socialiste (oh mon dieu la gauche revient). Pour les quelques moines trappistes, anachorètes Kazakhs et déficients mentaux qui ne vous connaitraient pas, pourriez-vous vous présenter..


J'ai 42 ans, et aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été de gauche. J'ai un parcours un peu atypique par rapport au reste de la classe politique traditionnelle. Pas de sciences-po ni d'ENA, mais une (modeste) licence d'histoire. Mon premier poste public important a été une place dans le cabinet de Martine Aubry (sous le gouvernement Jospin) pour m'occuper des emplois jeunes. J'ai également écrit ses discours avec deux autres personnes. Nous étions 3 hommes pour écrire les discours pour une femme. Ce qui nous permettait souvent de nous interroger afin de savoir si ce que nous écrivions devait avoir une coloration plus féminine ou pas. C'était un bon exercice de style.

 

Actuellement je suis porte-parole du PS Mon activité principale est donc de parler et d'argumenter de façon très conséquente.

Mais je suis également, étant donné que ce n'est pas une activité rémunérée, Directeur d'une petite société d'études avec deux associés et je donne des cours en tant que professeur associé à l'Université Paris VIII. Je suis également Conseiller Régional sur Trappes.

 

Finalement ça rejoint les moines trappistes. Il y a aussi beaucoup de capuches dans ce secteur, même si ne sont pas forcément les mêmes.


Très bien. Mais pour atteindre votre degré réussite, évidemment il faut coucher. Avec qui ? Soyez factuel : noms, adresses, numéros de téléphone. Ca peut servir.



Effectivement. Mais pas forcément avec les gens auxquels on pense dans un premier temps. Les personnes qui m'influencent et dont je prends l'avis quasi-systématiquement ne sont pas les gens les plus connus. Mes deux grands soutiens sont Régis Jouanico, trésorier du PS et Olivier Giraudin, maire d'une petite ville qui s'appelle la Chapelle Saint Luc. Sinon, il y a évidemment Martine Aubry qui m'a intégré dans son cabinet ministeriel, et Henry Emmanuelli, qui est un homme d'une grande qualité et un vrai type bien.


Vous noterez donc que j'ai couché avec plus d'hommes que de femmes (SCOOP ENORME SCOOP)


Une dernière question où je fais semblant de m'intéresser à votre cas : des gens, des films, des rencontres qui vous ont particulièrement marqué ? (à part moi bien sur)


En gros les gens que je viens de citer.

Venons-en maintenant au coeur du sujet : flattez-moi.


Je ne vais pas pouvoir vous flatter très longtemps car j'ai une interview sérieuse à préparer rapidement (je confirme l'attaché de presse a déboulé parce que France 2 voulait une interview dans l'heure) (ce qui prouve aussi que Benoit Hamon considère que mon interview n'est pas sérieuse, on se demande bien pourquoi). Je dirais que dans le concert de mauvaises nouvelles actuelles (dont celles sur lesquelles il devait s'exprimer) je vous remercie de m'avoir permis de dire quelques conneries. Ca change un peu.


Enfin, pour finir, une interview avec la Grande Manu... C'est le plus beau jour de votre vie, j'imagine. Une consécration en quelque sorte. Alors, heureux ?


Oui, ça va, je suis content, la preuve, je suis resté calme. (je confirme, rester zen face à ce qui précède exige quand même des nerfs d'aciers et un self-control à toute épreuve).

De toutes manières, parler c'est quelque chose d'essentiel (sous-entendu, "même à vous" ?). Je n'aime pas trop les gens qui se réfugient derrière l'action à 100 %. Il faut prendre le temps de poser les choses car le temps politique est devenu bien trop souvent le temps de la médiatisation. Et la stratégie du buzz. Cette tendance risque de mener à terme à la dépolitisation de la vie publique, avec une pensée unique et une seule façon de présenter les choses. On entend par exemple aujourd'hui qu'il n'y a qu'une seule solution pour les retraites qu'on soit de droite ou de gauche. C'est faux. Il ne faut pas croire que les sujets peuvent échapper au débat politique contradictoire. C'est pour cela que les blogs politiques et twitter par exemple sont importants ils contribuent à ouvrir justement un nouvel espace de débat. Comme tout ce qui peut contribuer d'ailleurs au débat est important.

 

Je tiens à remercier Benoit Hamon d'avoir pris le temps de me recevoir et surtout de supporter cette consternante interview sans se départir de son amabilité et son sourire.

En vrai il est méga-choupi (quoi, j'ai le droit de faire ma groupie de temps à autres, non ?)

Hamon.Jpeg


06:00 Publié dans Les guests à Manu | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : interview, benoit hamon, ps | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/05/2010

Comment flinguer un rendez-vous important..


En trente étapes :


  • Suivez un homme politique connu sur twitter


  • Harcelez-le pour qu'il vous suive avec des tweets idiots


  • Une fois que c'est fait, re-harcelez le pour avoir une interview toujours sur twitter


  • Dès que vous avez obtenu son adresse mail, continuez par e-mail


  • Quand enfin il cède par épuisement, et vous dit de venir dans les deux heures, soyez en peignoir, les cheveux en vrac et surtout ne préparez absolument aucune question d'avance, c'est plus professionnel


  • Lavez-vous les cheveux au dernier moment


  • Maquillez-vous au Karcher en rush


  • Coincez la fermeture éclair de votre robe


  • Partez en retard et en catastrophe, les cheveux mouillés en vrac, avec le maquillage de Lady Gaga


  • Courez dans le métro dans une jupe entravée et sur des talons de 10 cms.


  • Réalisez que votre trench est plein de tâches


  • Ratez toutes vos correspondances


  • Arrivez miraculeusement à l'heure et piétinez un SDF couché à la sortie du métro


  • Faites-vous traiter de sale pute


  • Trouvez d'un seul coup le siège du PS (quand même) et cassez-vous la figure dans la cour alors que plusieurs personnes sont aux fenêtres. Parce que vous avez mis des talons de 10 cms (je rappelle) et que la cour est pavée


  • Dites bonjour. En bafouillant. A l'accueil



  • Demandez un thé alors qu'il n'y a que du café et de l'eau. Et qu'on vous l'a précisé


  • Posez des questions idiotes


  • Enfoncez-vous


  • N'enregistrez rien, ne prenez pas de photos


  • Essayez de vous rattraper en sortant des pensées intelligentes. Enfoncez-vous encore plus


  • Finissez par demander à votre interlocuteur s'il a couché pour réussir


  • Manquez de vous évanouir


  • Rougissez en ricanant bêtement comme si vous aviez 12 ans et demis


  • Partez en courant


  • Réalisez l'ampleur du désastre


  • Rentrez chez vous en larmes


  • Prenez un Lexomil et de la Vodka pour noyer votre honte


  • Roulez-vous en boule sous la couette en espérant que l'univers vous oublie.


Le résultat de cette pathétique odyssée ? Interview star demain ici même..


Entre temps mon billet (aller simple) pour la Patagonie est déjà réservé.

 

fin-semaine-honte-L-1.jpeg


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : ps, interview, benoit hamon, catastrophe | |  Facebook | |  Imprimer | |