Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2013

Déménagement

Après presque 6 ans de fidélité et de bons et loyaux services, j'ai eu envie d'aller voir ailleurs si le blog était plus fresh.

Et de fait, il l'est.

Je ne vais pas te faire de grandes phrases et de longs discours larmoyants, tu sais que ce n'est pas le style de la taulière qui ne s'apitoie que sur les bébés loutres, les chatons et les pandas roux.

On va donc embrasser ce blog sur le front et lui dire bye-bye, c'était bien, on a eu de grands moments, mais bon, les templates de plateforme ont leur limites et dans ma mégalo illimitée j'ai des rêves de grandeur et de règne sur le monde.

Tout ce que je vais te dire c'est donc d'aller ici même.

http://penseesdemanu.com/WordPress3/

Banderole Talon 1.jpg

 

 

 

 

On se retrouve très vite. 

Ou pas.

A toi de voir, Germaine..


 

06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : blog, changement, déménagement, au-revoir | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/06/2013

You're talking to me ?

De temps à autres je me pose des questions existentielles.

D'où viens-je, où vais-je, dans quel état j'erre, pourquoi le blogging, les fringues, la vie, l'amour, les vaches et la glace Hagen Daasz.

Au bout de presque 6 ans de tête dans l'internet c'est vrai que j'arrive un peu à un carrefour.

1/ J'ai parfois l'impression d'avoir fait le tour du sujet

2/ Est-ce que j'ai encore envie de raconter des histoires en passant une heure tous les soirs quasiment à écrire un billet.

En y réfléchissant. Je réponds "non" et "oui".

Il suffit juste de le faire différemment. 

Pendant ces 6 ans ma façon de bloguer a évolué.

Au début j'écrivais non stop. Je faisais tous les soirs le tours des blogs "amis". Je laissais des commentaires partout. Et je répondais systématiquement à tous les commentaires.

Il faut dire aussi qu'à l'époque les réseaux sociaux étaient moins présents et que la quasi-totalité de la communication online se faisait (pour moi, tout au moins) d'un blog à l'autre.

Puis twitter est arrivé,  mes tournées systématiques se sont espacées pour disparaître totalement, je l'avoue. 

Je me sers désormais de twitter ou de Facebook comme agrégateur de blogs et je suis les liens dont l'intitulé me semble intéressant ou drôle.

Mes commentaires sur les blogs se sont fait plus rares. Voire ont quasiment disparu. Sauf quand j'ai vraiment envie de réagir sur quelque chose.

Mes billets se sont espacés. D'abord le week-end. Puis des pauses pendant les vacances. Et aujourd'hui même pendant la semaine. Il m'arrive parfois de ne rien écrire pendant plusieurs jours d'affilée.

Reste les commentaires sur mes billets. Et là, je l'avoue aussi : je réponds de plus en plus sporadiquement. 

Et je m'en veux.

Parce qu'au début de mon aventure ouebesque je me faisais un point d'honneur à répondre à tous et toutes. J'estime que si quelqu'un se donne la peine de venir te parler, la moindre des choses c'est de réciproquer.

Mais voilà, à force de répondre depuis près de 6 ans, je n'ai parfois plus rien à répondre.

A ce stade, j'ai plusieurs solutions.

  • Prendre mon courage à 2 mains et continuer à faire des réponses personnalisées
  • Fermer définitivement les commentaires. Mais c'est dommage de ne pas recueillir l'avis des lecteurs et de partager avec eux.
  • Faire une réponse globale du style "merci à tous, j'ai lu vos commentaires, c'est génial, je vous aime". Solution un peu téléphonée.
  • Faire des réponses sélectives aux commentaires qui en appellent vraiment. En me demandant si les autres ne vont pas être vexé(e)s du coup.

 

A ce stade, je n'ai pas trouvé de solution idéale pour contenter tout le monde : ma flemme et les lecteurs.

T'en penses quoi toi ?

(bisous sinon)

Fotolia_45207759_XS.jpg

06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : blog, commentaires | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/07/2012

5

5 ans

5 ans de billets, de coups de coeur, de coups de gueule, de coups de mou, de politique expliquée aux blondes, de pipeuleries, de Céline Dion, de ronchonnerie du meuri, de réflexions d'Emanu125 et Emanu126, de caprices de Cannelle, de suédois, d'humour vaseux, de jeux de mots idiots, d'étalage de ma vie dans les internets, de codage HTML, de photos ratées, de fous rires en ligne, de live-tweets d'anthologie, d'émotions diverses et variées et de pixels jetés dans la vaste mer cybernétique.

Résultat ?

Comme dirait Julio, je n'ai pas changé.

Enfin si. Plus ou moins. J'ai passé la barre de la quinquagénèrerie, mes ados sont devenus de jeunes adultes, je suis passée du PC au mac (uhuhuhuh) et j'ai fait pas mal de croix sur mes relations antérieures, pour en entamer de nouvelles.

Forcément, quand tu commences à parler de ton petit monde virtuel et, avouons-le, un poil branchouillo-snob, a des gens du dehors, il peinent parfois à te suivre.

J'ai été dans des endroits que où je n'aurais jamais rêvé d'entrer. J'ai rencontré des gens que je n'aurais jamais rêvé de rencontrer. Forcément, ça change un peu ton point de vue et ta façon de voir les choses.

Comme dans la vraie vie, il y a de vraies belles personnes, qui si elles lisent ce billet se reconnaitront je pense.

Comme dans la vraie vie, si tu bosses un peu ta passion, ça peut parfois te permettre de progresser personnellement, professionnellement, humainement.

Je crois qu'effectivement, humainement j'ai fait un petit chemin. Je suis plus à l'écoute des autres que je ne l'étais il y a quelques années, plus empathique, plus disponible. Age ou chemin personnel, va savoir ?

Je suis plus courageuse aussi, je fais des choses que je n'aurais jamais envisagé au départ. Le voyage, l'Afrique, prendre sur moi, partir, revenir, ne plus paniquer pour des détails.

Sereine et totalement apaisée ? Pas tout à fait. J'ai trop de démons intérieurs à dompter avant d'envisager la sérénité.

Disons que j'ai gagné de l'expérience et une ouverture sur le monde.

Ouaip, le monde est à portée de ma souris.

Bienvenue à tous.

lecon_n5.jpg

Tiens, pour une fois, un peu de carburant pour nos amis les hommes

11:36 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : 5 ans, anniversaire, blog | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/12/2011

Plagiaires et faussaires

Le plagiat sur le net on avait l'habitude.

Tu fais un petit billet sympatoche et hop ! Au détour d'un clic tu le découvres sous un autre nom, et même pas crédité (sinon ce n'est pas drôle) sur un blog que tu ne connais ni des lèvres ni des dents.


Voire tu écris un petit tweet rigolo et zou ! On te signale que @copieurcheri vient de faire exactement le même sans RT ni citation bien évidemment.


On avait arrêté de s'énerver, à part de temps à autres, pour le sport ou la beauté du geste.

Après tout, on pouvait se dire avec un tant soit peu d'orgueil que c'était un hommage rendu à notre plume subtile et notre esprit brillant.

Sans oublier parfois de bâcher publiquement le fautif pris la main dans le sac pour lui apprendre à vivre.

Un genre de roulage dans le goudron et les plumes virtuel.

Cependant depuis quelques temps en plus des plagiaires une autre sorte d'escroc du réseau social émerge : l'acheteur de follower.


Alors qu'il est relativement simple d'avoir quelques followers en couchant sur la toile quelques pensées drôles, intelligentes, spirituelles ou même ... utiles, ils jugent plus rapide de se faire passer pour le maître du monde of the world de l'univers du web et de twitter réunis en gonflant artificiellement le nombre de leurs adeptes.

Pour se faire passer pour les rois de l'influencerie on-line.

C'est le cas d'une agence de communication qui s'est fait récemment prendre la main dans le pot de confiture.

C'est pas joli, joli. Surtout de la part de professionnels.


Comment repérer ces nouveaux faussaires qui pensent qu'une réputation numérique est quantitative avant d'être qualitative ?

Facile : leur nombre de followers augmente brutalement et sont souvent... Japonais, ou Coréens, ou Kazakhs, exotiques en tous cas.

Facile à percer à jour.

Et pas très malin pour le coup.


En tous cas mes abonnés sont tous frais, roses, 100 % bio et élevés sous la mère. Je dois bien avoir quelques robots dans le tas, mais globalement... Ils ont été gagnés à la sueur de mon front (ou de mon clavier plus précisément)

Et parce que c'est la sueur de mon front, j'ai un peu de mal avec ceux qui veulent passer par la case départ et récolter 20000 euros en pipeautant les dés si tu vois ce que je veux dire.

Ca pourrait m'énerver un de ces jours.

Et ceux qui me connaissent savent qu'ils ne faut pas m'énerver.

Non, faut pas.

guy-des-cars-le-faussaire.jpg

J'ai rarement vu plus moche comme couverture. Un collector

06:00 Publié dans Blog, Web | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : faussaire, plagiat, blog, réseaux sociaux, twitter | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/09/2011

Comment faire un billet en 10 minutes

Alors c'est une fille, elle a pas d'inspiration, elle soupire devant son ordinateur, elle cherche, cherche et... rien, alors elle regarde ses mails, puis elle fait des photos sur instagram, elle regarde la télé, elle re-regarde ses mails, toujours rien, elle fait un tweet, elle se fait une assiette de riz, elle renverse l'assiette, alors elle sort l'aspirateur, elle aspire les grains de riz, elle râle, elle aspire, du coup son riz est froid, elle râle parce que son riz est froid, elle mange un yaourt, elle regarde le petit journal, fait un gouzi au chat, elle se remet devant l'ordinateur, toujours rien, alors elle retourne sur twitter, elle raconte une connerie sur Sarkozy, elle repart sur instagram et like les photos, elle retourne sur twitter, mais non rien à faire, alors elle twitte "une idée pour faire un billet en 10 minutes", et amérique québécoise lui répond "tu n'as qu'à écrire comment écrire un billet en 10 minutes", la fille répond "pas con", elle retourne sur son blog, et elle écrit un billet en 10 minutes.

 

 

Merci à Amérique Québécoise (donc) avec un peu de "Bref" à l'intérieur...

10_minutes_internet_video.png

 

 

06:00 Publié dans Blog, Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : billet, blog, twitter, bref | |  Facebook | |  Imprimer | |

18/09/2011

Le bus en folie

Je voudrais faire mon mea culpa.

Ici même je me flagelle avec des orties et je me roule dans le goudron.

Quand Sandra nous a envoyé l'invitation pour fêter l'anniversaire de son blog et que j'ai découvert que nous allions passer 2.30 h dans un bus discographique tournant dans Paris... Je n'étais pas chaude chaude, je dois l'avouer.

Je n'aime ni les endroits confinés, ni être tassée dans une foule, ni la musique qui hurle dans mes oreilles (enfin plus maintenant) et la saturday night fever se déroule généralement désormais chez moi avec une tisane.

Je ne sors plus le samedi soir, c'est tellement mainstream. Je préfère m'ennuyer devant des programmes télés ineptes. Beaucoup plus élitiste comme attitude.

Enfin bref, tout ça pour dire que j'étais partie assez dubitative...

Et revenue... Totalement Ibizée (de retour d'Ibiza, pour les non-initiés)

Parce que je peux vous assurer que 50 filles déchaînées, dopées au carambar et à l'Orangina (alcool interdit car voie publique) qui agitent des sticks fluorescents et trépignent sur du disco dans un bus roulant à travers Paris en faisant des oooooh et des aaaaah devant les monuments illuminés et en interpellant les badauds, c'est un souvenir assez inoubliable.

 

IMG_1060.JPG

Et danser accrochée à des poignées ou faire un pole dance sur la barre d'un bus, je vous conseille, c'est plutôt rigolo...

IMG_1061.JPG

 

En bonus, pour les célibataires, pour draguer les passants, c'est idéal.


J'ai même pécho à la fin en prenant n'importe quel prétexte pour embrasser un jeune homme qui passait par là.... (ceci dit il était relativement consentant).


Je mange donc ici même mon chapeau, et je ne peux que remercier mille fois en me roulant à ses pieds pieds Sandra pour nous avoir offert ce grand moment de bonheur et de rigolade chorégraphique. Et chapeau à toutes les présentes (la liste est trop longue pour les citer toutes) pour l'ambiance de feu de cette soirée... Tellement bien qu'à côté la techno parade, c'est la sortie annuelle de la maison de retraite. 

Trêve de plaisanterie, le disco bus je trouve que c'est aussi une excellente idée de lieu de fête

P_prd1_61_int.jpg

 

Surtout si vous voulez organiser une soirée originale avec des copains ou de la famille de province, une piste de danse ambulante éclairée aux lumières des grands monuments parisiens, croyez-moi, c'est magique !!

 

Et pour finir et sans aucun rapport avec ce qui précède, comme annoncé, les gagnantes des 5 x 2 places pour aller voir Crazy Stupid Love sooooont (tarataratarataraaaaaaa....)

Nekkonezumi

Blogueuse Egarée

Sandrine

Léonie Canot

et

Céline in Paris

 

Les filles, envoyez-moi vite vos adresses postales par mail pour recevoir vos places !!

06:03 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : disco, bus, anniversaire, blog | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/06/2011

Qu'est-ce que tu fais pour les vacances ?....

... Moi je n'ai pas changé d'adresse... IP.

 

En fait ce que je fais pour les vacances je n'en ai strictement aucune idée. Ou plutôt si. Cette année pour la première fois depuis presque 4 ans, je vais prendre des vacances bloguesques.


Non pas que je sois partie pendant deux mois, non. C'est même le contraire, je serai bel et bien là. Bloquée par le bac du fiston jusque mi-juillet et aucune envie de partir entre le 14 juillet et le 15 août alors que je peux, à partir de désormais, profiter des tarifs honteusement bas du hors saison pour m'évader à moindre frais.


Vu que je n'ai plus à me préoccuper des vacances scolaires pour cause d'extensions majeures et vaccinées.


Je pense donc aller voir si j'y suis ailleurs fin août/début septembre alors que la plupart d'entre vous reprendrez le collier.

Nananéreuuuuh

Donc, pour en revenir au point de départ, je serai là, ... mais pas trop sur le blog.

 

J'ai décidé en concertation avec moi-même, en personne et dans mon for intérieur de n'écrire ...que quand j'en aurais envie. 

Au lieu de m'astreindre à un billet quotidien comme c'est le cas depuis, donc, bientôt 4 ans.


Histoire de faire une pause, pour mieux me ressourcer et renouveler l'inspiration, ce qui n'est pas toujours une chose facile après près de 2000 billets publiés ! Même si l'actualité et le quotidien nous offrent toujours une source intarissable de sujets d'amusement ou d'indignation, pour peu qu'on les observe de près.


Donc, à partir de début juillet, ce sera un rythme sinusoïdal et aléatoire. Un billet tous les 3 ? 4 ? 5 jours, voire une semaine entière sans rien, 

Ou pas..

Qui sait ??

Ce sera la suprise du chef, ou de la muse qui viendra me titiller quand elle le souhaite.

 

Je me ferais appeler Désirée. 

Boh, tant qu'on ne m'appelle pas Bécassine, ça me convient.

Chapeau.jpeg

Pour une fois on ne pourra pas dire que je travaille du chapeau..

06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : blog, été, vacances, rythme, billet | |  Facebook | |  Imprimer | |