Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2011

La culture, c'est comme la confiture, moins tu en as ....

... Plus tu l'étales.

Comme dirait Bonne Maman.


J'ai passé mon après-midi à sangloter sur mon bureau.

A tel point que j'ai inondé trois dossiers et failli noyer mon ordinateur.

Ensuite j'ai vidé les cendriers, répandu les cendres sur ma tête, déchiré mes vêtements, poussé des cris de désespoir

Ki ki ki ki ki

avant de me rouler par terre et faire un trou dans la moquette avec mes dents.

Depuis, je porte un deuil qui durera environ 3 mois. Je ne mettrai que du noir et je ne me laverai plus les dessous de bras.

J'ai appris aujourd'hui que Christophe Maé avait reçu la médaille des arts et lettres.


....

Voilà.

Normalement on donne cette distinction à des gens qui font avancer la culture ou les beaux-arts en France.

A part brailler d'une voix nasillarde et gigoter comme un chépiok sous acide, non là Maé, franchement ... Je ne vois pas.

 

Culturellement parlant, d'ailleurs, je me demande entre le refus d'honorer Louis-Ferdinand Céline et celui de distinguer un chantouilleur inintéressant ce qui est le plus grave.

 

Oui, Céline était un salopard antisémite, l'homme était méprisable, sans aucune contestation. Mais faut-il pour autant mettre son oeuvre, brillante par ailleurs, et qui fait, elle, bel et bien partie du patrimoine français, au pilori ?


Et pourtant celle qui écrit ces lignes, les antisémites, d'habitude, elle leur pète la gueule directement sans passer par la case départ et sans aucune circonstance atténuante, je peux vous le garantir.

Mais je pense aussi qu'il faut toujours séparer l'homme de l'oeuvre.

 

Picasso était un peintre génial mais un personnage manipulateur et destructeur. Gandhi  lui-même, saint parmi les saints,  a quelques zones d'ombre. 

Quant à honorer des personnages pas très nets, il faudra qu'on m'explique pourquoi on le fait avec André Gide ou encore Charles Trenet tous deux amateurs de très jeunes garçons.

 

En attendant, je préfère nettement relire "Voyage au bout de la Nuit" qu'écouter le crincrin du Cricri chantant.

 

Après, je ne détiens pas le monopole de la culture et du bon goût non plus.

J'aime juste que les gens aiment la même chose que moi.

C'est ça la démocratie.

93355.jpg

 

 

 

Tout à fait autre chose : j'avais promis le noms des gagnant(e)s des fonds de teint Shiseido. Mais, pour mon bonheur, j'ai eu énormément de participations. Et pour ma frustration, pas assez de lots... Je tente donc de... Mais je n'en dis pas plus... Des nouvelles très très vite !!

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (40) | Tags : christophe maé, céline, trénet, gide, arts et lettres | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/02/2009

Tag aux fraises

Non pas comme la tarte, ni comme Charlotte aux Fraises, ni comme l'instrument de torture du dentiste.

Aux fraises comme "je perds la boule" ou "complètement à l'ouest"..

Car j'ai été taggée par au moins 5 personnes différentes. Mais comme j'ai mis du temps à faire le tour de la question, je ne sais plus du TOUT QUI, ni sur QUOI..

Je crois que Caro m'a demandé de mettre la 6ème photo de mon 6ème dossier image, ou un truc du genre.

Je vous met donc la 43ème photo de mon 3ème dossier..

C'est mon blog, je fais ce que je veux..

dunes_01.jpg

 

C'est là que je pars cet été. Le meuri est quasi d'accord. Si vous ne savez pas où c'est, vous n'aviez qu'à suivre, d'abord..

Après je pense me remémorer vaguement que Noisette (peut-être) m'a demandé de faire mon coming out sur des trucs honteux ou inavouables..

Pfff, des trucs honteux ou inavouables, c'est ma spécialité... Je n'ai QUE CA en stock..

Par exemple

Au rayon relations sociales : je suis la reine of the world de la gaffe. J'ai le chic pour appeler une copine du nom de sa pire ennemie ou de hurler en public en rigolant, "boh, y'a pas de quoi divorcer" avant de remarquer que mon interlocutrice se décompose en me chuchotant "je suis en train de vivre un divorce très dur".. Tout ça parce que je parle plus vite que je ne réfléchis.. Je suis aussi la reine of the world du parpaing qui tue au quinzième degré. Un genre de Dr House au féminin. Ce qui fait que j'ai un peu de mal à m'entendre avec les gens qui ne manient pas l'humour décalé. Ils repartent soit en m'insultant, soit  en pleurant.

Au rayon névroses et phobies : plein : je déteste les endroits clos, qu'on me tripote les yeux (l'ophtalmo doit m'assommer avant de m'examiner, sinon je lui vomis sur les chaussures), qu'on me touche sans autorisation (ça me rend barjo, voire violente), qu'on me parle sous le nez (tu me diras, vu ma taille, c'est quand même difficile), qu'on s'adresse à moi avec condescendance,  Céline Dion, les enfants de moins de 10 ans, Bénabar, les hommes, les hommes petits, Sarko, les femmes, la femme à Sarko, Marc Lévy, qu'on regarde mon journal par dessus mon épaule dans les transports (t'as qu'à l'acheter, banane), Vincent Delerm, les blondes d'1,80 lookées à grandes jambes, les brunes d'1,80 lookées à grandes jambes, Christophe Maé,  les cons, Kamel Ouali (c'est une insulte au bon goût en général et à la danse en particulier), les clampins, embrasser les gens (beurk), qu'on me pleure sur les chaussures, qu'on me marche sur les chaussures, qu'on me chie dans les bottes, les chanteurs à 3 balles, les danseurs à 3 balles, les acteurs à 3 balles, Jean-Pierre Pernault, ... entre autres. Je peux continuer longtemps si vous voulez, ma liste de phobies et de dégoûts est inépuisable..

Au rayon comportemental : je suis la championne du monde du tirage de gueule. Je peux bouder des décennies entière. Plus s'il le faut. Un seul truc pour arrêter le boudage : me faire rire.. Je suis aussi la numéro un toutes catégories de la pénibilité. Je saoûle tout le monde dans mon entourage avec des trucs qui ne les intéressent absolument pas. Par exemple, raconter des trucs de filles à mon meuri. Il devient fou. J'adore..

Au rayon mongolita : je suis handicapée de la géométrie dans l'espace et de la latéralisation. J'ai du mal à distinguer ma droite de ma gauche, il me faut réfléchir au moins deux minutes pour arriver à faire des mouvements coordonnés et je suis incapable de me situer ou que j'aille. Résultat : il m'est impossible de suivre des explications de trajet par exemple. Au bout de deux phrases, j'ai décroché. Le GPS a sauvé ma vie... Autre mongolisme : je ne PEUX pas conduire.. Evidemment, sans coordination, ni latéralisation, comment veux-tu faire... ? Ou encore, je suis dyslexique des chiffres. Je suis infoutue de retenir une série de chiffres sans les mélanger. Je ne peux donc par exemple retenir aucun numéro de téléphone, sauf le mien, et encore..

Au rayon tics et tocs : je me tripote le visage, le cheveux, les pieds, (souvent), j'oublie d'enlever les étiquettes et les attaches plastiques des étiquettes, je re-demande 20 fois les mêmes trucs, il faut que je dorme avec un truc EPAIS sur moi, même en pleine canicule, je reviens deux/trois fois sur mes pas pour vérifier que tout est bien fermé avant de quitter mon appartement, et les bugs informatiques me rendent totalement hystérique..

Au rayon mémoire de poisson rouge : oui, je confirme, j'ai la capacité mémorielle d'un carassius auratus (nom scientifique de l'animal sous-aquatique). Au bout de 2 minutes, j'ai zappé ce qui s'est passé avant. La preuve : les deux ou trois autres tags, qui me restaient à faire, impossible de me souvenir de quoi il s'agissait.

J'en ai déjà fait deux en un, des tags, c'est pas mal.

Maintenant si celles ou ceux qui m'avaient taggée veulent se rappeler à mon souvenir ici, bienvenue...  Et s'ils veulent m'engueuler, allez, c'est open bar.

Mais aujourd'hui, seulement. Faut pas exagérer non plus. Ma patience a des limites..

 

29/11/2008

Zyva za Varsovie ??

Vous connaissez Varsovie ??

Moi non plus...

Et pourtant, je vais vous organiser une petite visite (plus ou moins) guidée, grâce à mon clampin de fils qui est censé y faire un trimestre d'études. J'ai bien dit censé. Dans le diaporama qu'il m'a envoyé un tiers des photos montrent des bars ou des boites..

Enfin, les chats ne font pas des chiens...

Ceci dit, à sa décharge, il va peut-être décrocher un stage chez Céline au mois de janvier..

Après deux mois chez Prada cet été, où il m'avait gratifié d'une paire de lunettes Pradesque à vil prix, je vais peut-être pouvoir agrandir ma collection de breloques griffées...

Enfin revenons à nos moutons Polonais, je vous offre un petit voyage autour de votre chambre...

ECUREUIL VARSOVIEN PAS FAROUCHE

Ecureuil.jpg


LE PALAIS DE LA CULTURE
EXEMPLE PARFAIT D'ARCHITECTURE STALINIENNE
Palais Culture.jpg


LE POLONIA PALACE HOTEL
Polonia.jpg

LA VIEILLE VILLE DE NUIT
Vieille ville Nuit.jpg
Vieille ville nuit 2.jpg

... ET DE JOUR
Vieille Ville.jpg
Vieille ville 2.jpg
Batiment.jpg
L'OPERA
Opera.jpg

CE N'EST PAS UN BUS, C'EST UN RESTAU
Restau 2.jpg
LA C'EST UN VRAI RESTAU
Restau.jpg
ET POUR FINIR, NE ME DEMANDEZ PAS CE QUE C'EST, JE N'AI PAS EU D'EXPLICATIONS
Moderne.jpg

Bon OK, c'est certain qu'avec cette note je ne fais pas un caramel, ni un commentaire.
Mais ça me fait plaisir de parler de Moooonnnn Fiiiiillls..
Epicétout


06:51 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : varsovie, pologne, céline, prada | |  Facebook | |  Imprimer | |