Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2010

Comment flinguer un rendez-vous important..


En trente étapes :


  • Suivez un homme politique connu sur twitter


  • Harcelez-le pour qu'il vous suive avec des tweets idiots


  • Une fois que c'est fait, re-harcelez le pour avoir une interview toujours sur twitter


  • Dès que vous avez obtenu son adresse mail, continuez par e-mail


  • Quand enfin il cède par épuisement, et vous dit de venir dans les deux heures, soyez en peignoir, les cheveux en vrac et surtout ne préparez absolument aucune question d'avance, c'est plus professionnel


  • Lavez-vous les cheveux au dernier moment


  • Maquillez-vous au Karcher en rush


  • Coincez la fermeture éclair de votre robe


  • Partez en retard et en catastrophe, les cheveux mouillés en vrac, avec le maquillage de Lady Gaga


  • Courez dans le métro dans une jupe entravée et sur des talons de 10 cms.


  • Réalisez que votre trench est plein de tâches


  • Ratez toutes vos correspondances


  • Arrivez miraculeusement à l'heure et piétinez un SDF couché à la sortie du métro


  • Faites-vous traiter de sale pute


  • Trouvez d'un seul coup le siège du PS (quand même) et cassez-vous la figure dans la cour alors que plusieurs personnes sont aux fenêtres. Parce que vous avez mis des talons de 10 cms (je rappelle) et que la cour est pavée


  • Dites bonjour. En bafouillant. A l'accueil



  • Demandez un thé alors qu'il n'y a que du café et de l'eau. Et qu'on vous l'a précisé


  • Posez des questions idiotes


  • Enfoncez-vous


  • N'enregistrez rien, ne prenez pas de photos


  • Essayez de vous rattraper en sortant des pensées intelligentes. Enfoncez-vous encore plus


  • Finissez par demander à votre interlocuteur s'il a couché pour réussir


  • Manquez de vous évanouir


  • Rougissez en ricanant bêtement comme si vous aviez 12 ans et demis


  • Partez en courant


  • Réalisez l'ampleur du désastre


  • Rentrez chez vous en larmes


  • Prenez un Lexomil et de la Vodka pour noyer votre honte


  • Roulez-vous en boule sous la couette en espérant que l'univers vous oublie.


Le résultat de cette pathétique odyssée ? Interview star demain ici même..


Entre temps mon billet (aller simple) pour la Patagonie est déjà réservé.

 

fin-semaine-honte-L-1.jpeg


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : ps, interview, benoit hamon, catastrophe | |  Facebook | |  Imprimer | |