Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2012

Les chouchous beauté

 

Profitons de ces vacances pour


1/ Ne rien faire


2/ Prétendre qu’on a une quelconque influence sur quelqu’un. En faisant comme si ses produits cosmétiques de prédilection pouvaient intéresser les foules.

 

Si j’étais une spécialiste beauté ça se saurait.

 

Ceci dit, j’ai effectivement des produits chouchous que votre servitrice juge intéressants à utiliser (et à faire connaitre) soit pour leur réelle efficacité, soit pour leur bénéfice cosméto-embellisseur.


Et parfois même à des prix tout petit riquiqui parce qu’on est parfois nullement obligé(e) de payer très cher pour être satisfait(e). 

 

 

Donc dans ma grande bonté, parce que c’est la trêve des confiseurs, je te livre donc ma liste, jeune beautysta en quête de perfection.

 

Non, je ne t’ai pas dit de te mettre des carambars sur la figure. Trêve des confiseurs ne veut pas dire masque au caramel.

 

(soupir)

 

En bonus, tu sais qu'avec Sandrine Camus on a un seul cerveau dans deux têtes. On a eu l'idée de faire ce billet quasiment en simultané et sans se concerter. Oui, comme dans les vieux couples, nous en sommes au stade de la télépathie. Tant qu'à faire nous publions donc un billet croisé qui te permettra de compléter les gammes.Tu y retrouveras certainement des produits communs mais aussi quelques différences.


Je n'ai pas la prétention de couvrir absolument tous les domaines de l'hygiène-beauté, il y a quelques secteurs qui ne sont pas abordés, soit parce que j'ai oublié (l'âge), soit parce que je papillonne de produit en produit sans réel chouchou.


Mais rassure-toi, je me mets bel et bien du déodorant pour le plus grand confort de mes contemporains.

 

Commençons par le commencement : l’hygiène.

 

Mes gels douches favoris sans discussion malgré l’offre pléthorique en la matière

 

Parce que je suis une fleur d’oranger addict : le gel douche fleur d’oranger Monoprix découvert tout récemment. Une tuerie. On aurait presque envie de le boire. Le meilleur jamais trouvé dans cette senteur.


Et les deux bains douches Yves Rocher Les Plaisirs Nature : coco et vanille. J’adore les senteurs exotiques. La variante vanille est bio, ce qui ne gâte rien.

 

 

Pour les cheveux : les produits les Kerastase en vente chez les coiffeurs. Un peu plus chers que les produits de grande distribution, pas tellement plus que les produits de marque. Et beaucoup plus performants.  Ma ligne favorite shampoing et masque : bain satin. Très nourrissante pour les cheveux colorés et fragilisés.

 

Pour le nettoyage du visage : oubliez gommage et ponçage, passez au savonnage à la japonaise avec la mousse nettoyante Future Solution de  Shiseido. Une mousse super-douce qui élimine de plus le calcaire de l’eau et vous fait un teint frais et nettoyé tout en douceur. Ayant la peau fine, je me méfie des gommages pour le visage que je trouve souvent trop agressifs. Bonus, une mini-noisette de produit suffisant à vous nettoyer le visage, le tube dure des mois.



A la sortie de la douche


Soin du visage : j'aime les solutions simples. En bref la crème tout-en-un. De toutes manières je crois assez modérément après conversation avec des dermatos aux bénéfices divers des crèmes anti-poches, remonte-nénés, ou lifting de l'ovale de l'oreille. En revanche, une bonne hydratation régulière c'est souhaitable. J'aime les textures riches mais pas collantes. Ma chouchoute depuis des années : Yctiane de Ducray en para-pharmacie. Dans le même style, je viens aussi de découvrir la variante "light" de la célèbre crème Nivéa : la Nivéa Soft. Super-agréable et un prix tout doux.


Soin du corps : crème en hiver, huile en été. Et la gamme qui remporte mes suffrages contient les deux produits. Il s'agit de Citrus chez Weleda. Une délicieuse odeur d'agrumes,  tellement hydratante et apaisante que la crème peut servir d'après-solaire en été. Petite astuce en cas de peau très très sèche, un massage profond en mélangeant les deux produits. Radical.

 

1-4353-weleda_huile_corporelle_citrus_100ml.jpg



Soin des pieds : scuzez pour ce détail peu ragoûtant, mais j'ai une tendance à avoir beaucoup de corne sous les pieds. Et du mal à m'en débarrasser. La meilleure gamme trouvée jusqu'ici, supérieure y compris aux produits des marques spécialistes des pieds : les soins à la lavande Yves Rocher. Notamment le baume réparateur. Appliqué régulièrement, les résultats sont vraiment significatifs.


Après l'hygiène, la beauté.... (enfin on essaie) avec le maquillage

 

Le teint :

 

Pour la base, je raffole des enlumineurs de teint Make Up for Ever, il y a une teinte pour chaque type de peau, tout le monde peut trouver le sien sans problème. Frais et léger, c'est un vrai bonheur à appliquer et il réveille le teint impeccablement.

 

Maquillage-un-gel-enlumineur-Make-Up-For-Ever-pour-un-teint-glowy_portrait_w674.jpg

 

Pour le fond de teint : le teint lissant perfecteur Shiseido. C'est LE fond de teint idéal qui vous enlève 10 ans d'un coup. Léger et impeccable. Une mini-dose suffit. Le petit flacon dure très longtemps. Un petit truc pour l'été où le fond de teint est parfois trop "lourd". Une goutte de fond de teint mélangée à votre crème de jour habituelle, et hop ! vous avez votre propre BB crème.

 

Pour l'anti-cernes : rien de mieux que la touche éclat de Saint-Laurent. Produit Mythique. Mais depuis peu on trouve des équivalents en grande distribution. La touche magique accord parfait de L'Oréal est un substitut tout à fait convaincant.

 

Pour la poudre : l'hiver la poudre lumière High Definition de Make Up For Ever est top. Blanche, lumineuse, elle réveille un teint hivernal un peu terne. L'été, la poudre de soleil compacte Shiseido est parfaite. Ni trop épaisse, ni trop foncée, elle souligne naturellement un teint hâlé ou plus foncé qu'en hiver.

 

Les yeux 

 

En ce qui concerne les sourcils, avec les sourcils clairs, la meilleure solution que j'ai pu trouver pour les souligner est la teinture. A faire faire chez le coiffeur ou dans un bar à sourcils sur des sourcils bien épilés à la pince. Je viens d'apprendre que l'épilation à la cire n'était en fait pas idéale, mais plutôt faite par souci de rapidité et de rentabilité. En fait, les sourcils épilés à la cire ont tendance à repousser de façon anarchique, car la cire "casse" le poil.

 

Au rayon ombres à paupières, j'aime beaucoup les MAC. Une gamme de couleurs insensée, des textures qui s'étalent facilement, un rendu impeccable. Ce sont les rolls des ombres à paupières, sans contestation. Les produits ne sont vendus que dans les boutiques de la marque. Si vous n'avez pas de magasin près de chez vous, il y a une boutique en ligne. 

 

Pour les crayons et les eye-liners, Bourjois ou L'Oréal sont tout à fait bien. Inutile d'y engloutir des fortunes. En ce moment j'utilise le super-liner de L'Oréal. Très facile à appliquer avec son embout mousse. 

 

Le mascara est mon grand drame. J'aime les cils très maquillés et épaissis. J'avais trouvé la perle rare chez Lancôme qui faisait VRAIMENT effet faux-cils. Hélas ce mascara (dont j'ai oublié le nom) a été retiré du marché et depuis j'erre de marque en marque sans avoir vraiment trouvé d'équivalent. Pour obtenir un résultat satisfaisant, je superpose souvent un mascara allongeant + un mascara épaississant.

 

Les joues - le blush

 

Je suis restée assez fan des petites boites rondes Bourjois. Pour le format (cromeugnon), la tenue et la variété de la gamme. Je varie entre nuances plus claires pour l'hiver et un peu plus soutenues l'été.

 

bourjois_mini_blush.jpg

 

La bouche

 

J'avais abandonné le rouge à lèvres pendant des années. Flemme d'en remettre deux ou trois fois par jour, et surtout parce que la plupart des rouges et des gloss me dessèchent les lèvres. Jusqu'à ma récente rencontre avec l'incroyable laque pour lèvres de Shiseido. Elle s'applique facilement comme un gloss, tient autant voire mieux qu'un rouge et ne dessèche pas. Je ne quitte plus mon tube. 

 

Laque-de-Rouge-Shiseido-1-105624_L.jpg

N'oublions pas l'indispensable démaquillage.

Je me simplifie la vie avec l'eau micellaire. Mon dernier coup de coeur : l'eau micellaire de l'Himalaya Taaj. Lu comme ça, c'est un peu ésotérique, mais elle est vraiment efficace, douce avec un léger parfum fort agréable (et bio pour ne rien gâcher)

 

 

Les ongles.

 

Je suis tombée dans l'OPI pour ne plus en ressortir. Plus chers que la moyenne, leurs vernis valent vraiment leur prix avec une gamme de couleurs faramineuse. En revanche le top coat de la marque est paradoxalement très moyen.


Le meilleur top coat trouvé jusqu'à présent : le Mavala. Sèche en 30 secondes, protège et fait briller. 


La touche finale : le parfum


Mon amour depuis des années : Coco de Chanel. Pas le mademoiselle. Le vrai, l'original, celui pour dame. Mais évidemment et malheureusement, je ne le sens plus, à force de le porter. J'ai donc craqué pour la variante "noir" qui vient de sortir.

 

coco_noir__nouveau_parfum_du_soir_sign___chanel_5638_north_382x.jpg




Coco est assez marqué, c'est plus un parfum d'automne-hiver. Pour l'été, et boucler la boucle sur la fleur d'agrumes, je ne peux plus me passer de Fleur d'Oranger ou Fleur de Citronnier de Serge Lutens.


Certes ces parfums sont chers, mais en parfumerie contrairement à d'autres domaines, ce que tu payes est ce que tu sens.


Ce n'est donc pas dans ce secteur que je recherche l'économie, je préfère acheter moins mais de très grande qualité.


Ou me faire offrir.


Petite information utile de chez la baronne pour finir : selon les manuels de savoir-vivre un parfum c'est tellement personnel qu'en offrir est le comble du mauvais goût. Dis-le donc à monsieur, c'est un bon prétexte pour passer aux diamants.


Moi je dis ça...

 

23/02/2012

Marre des biopics

Commençons par le commençage.

Qu'est-ce qu'un biopic ?

Un film biographique relate l'existence d'un personnage passé, la plupart du temps, mais sans que cela soit obligatoire, une figure historique d'importance. Son choix importe pour susciter la fréquentation lors de la sortie en salles. Comme il s'agit d'une œuvre artistique, la représentation donne le champ libre à l'interprétation à la fois pour l'acteur chargé du rôle principal et pour le réalisateur dans l'éclairage qu'il donne sur le personnage : l'occasion est donnée de différer du consensus laissé par le discours officiel et l'historiographie à propos du sujet traité. En revanche, les réalisateurs inspirés par une cause se laissent fréquemment aller à l'excès inverse, celui de donner une image hagiographique en idéalisant le sujet ; c'est pour le moins la lecture que peuvent donner les critiques de cinéma.

C'est beau comme du Wikipédia. Mais pas toujours compréhensible. Je te la fais courte et en langage verbal :  en résumé, un biopic c'est un film sur la vie d'un gens connu mort ou défunt ou décédé, voir toujours vivant et en vie.

Mais connu (voire con, ça arrive)

Globalement dans le biopic tu as aussi un acteur ou une actrice principal(e) qui tente de ressembler le plus possible au personnage réel qu'il incarne.

C'est un peu une figure de style. Comme l'acteur principal qui fait la promo en prenant un air inspiré, la tête sur le côté et qui dit "je me suis énormément investi dans le rôle".

Cette longue et inutile introduction qui ne ne sert à rien puisque vous êtes des gens cultivés qui savez fort bien ce qu'est un biopic.

Et pour dire un truc et un seul

Piaf, Ray Charles, Marylin, Gainsbourg, Chanel,  Kennedy, Tina Turner, Coluche, Dalida et maintenant Cloclo. Assez de cette avalanche de biographies casse-bonbons : J'EN AI MARRE DES BIOPICS !! 

Cloclo étant la talonnette qui fait déborder le costume à paillettes d'ailleurs. Même jeune je détestais déjà ce nain sautillant brushé à la voix nasillarde qui pompait honteusement les tubes internationaux. C'est pas pour revoir son avatar en grand sur un écran géant aujourd'hui.

Et pourquoi pas la vie de Frank Michael ou Michèle Torr pendant qu'on y est.

Je ne comprends même pas le concept de ressusciter un gusse dont tout le monde à déjà connu la vie pour nous la resservir au dessert.

Un bon documentaire sur le sujet avec un commentaire intelligent et quelques documents inédits et tout le monde serait content.

Surtout les fans. Car je soupçonne le biopic d'être aussi fait pour débloquer le tiroir caisse de quelques nostalgiques orphelins de leur idole.

J'en ai vu assez peu de réussis dans le genre que ce soient des films français ou internationaux. J'ai détesté Piaf par exemple. Malgré la pluie de récompenses sur Marion Cotillard. Je reste persuadée que c'est plus le chef maquilleur qui méritait l'oscar que son personnage surjoué et passablement irritant.

Les biopics m'ennuient. J'y apprends rarement quelque chose, le jeu des acteurs est souvent forcé pour "coller" à leur modèle et le système de narration qui est souvent basé sur le flashback est assez exaspérant à la longue.

Et en plus, généralement, on connait la fin (uhuhuhuh)

Ma seule limite est que j'ai du mal à définir la limite entre le biopic et le film historique dont je suis paradoxalement assez, voire très friande. J'avais beaucoup aimé par exemple Le discours d'un roi. 

Je pense qu'à la différence du biopic le film reconstituait l'histoire avec un grand H. Avec des acteurs ne tentant pas de ressembler à tout prix à leurs modèles (et donc jouant plus juste). 

Mais je ne suis pas très sure de mon explication. Je ne suis pas critique de cinéma après tout. 

Je fais juste du cinoche en permanence. En épuisant mes proches. 

Qui n'ont du coup pas franchement envie qu'on fasse un biopic sur ma vie.

Une fois suffit, dans la vie comme à l'écran.

 

Un très bon billet sur les biopics en général (et sur Cloclo en particulier) bien plus argumenté que le mien sur cinema.fluctuat. 

 

Biographie-Steve-Jobs-Walter-Isaacson.jpg

Et oui, lui aussi, fatalement, un jour on y aura droit.


11/10/2010

Et Vogue la galère

Il reste encore - et heureusement - quelques monuments de la presse écrite. Times Magazine, Newsweek, ou, plus près de nous, Le Monde.

Et dans un autre style, Vogue.

Vogue, son luxe glacé, ses clichés réalisés par les plus grands photographes, sa rédactrice en chef la souriante Anna Wintour,  pour l'édition américaine.

anna-wintour.jpg

Anna, si tu nous écoutes...


Et, pour la France,  Carine Roitfeld, croisement improbable entre un raton laveur (pour les cernes) un balai brosse (pour les cheveux) et une paire d'escarpins à talons de 12.

carine_roitfeld2.jpg

Carine, plus en dedans, les genoux, darling ...


Vogue nous fait rêver, et nous permet d'avoir dans notre salon - du moins en photo - des objets que la plupart d'entre nous ne pourrons jamais s'offrir.

Enfin ... nous FAISAIT rêver.


Il y avait un moment que je n'avait pas eu l'opportunité de feuilleter le mythique magazine. L'occasion s'est présentée pour le numéro anniversaire d'octobre 2010.

 

Environ 20 kilos sous la toise et une couverture noir et blanc... Un peu...Très.. Beaucoup.. années 80..

Très bien, numéro anniversaire, pourquoi pas un retour vers le futur.

Je tourne les pages

Je tourne les pages

Je tourne les pages

Je tourne les pages

 

Dior, Chanel, Moncler, Guess, Cartier, Trussardi, Ferragamo..


Ok. Le sommaire arrive enfin, alors que mon pouce et mon index commencent à se tétaniser légèrement... Page... Ah ce n'est pas marqué mais on doit en être à la page 100 ou 150 à vue de nez.. Premiere étape, la préface.. Page... 473 (je n'invente rien).

Suivi d'une série de photos ambiance bal masqué page 474. Une vingtaine de pages entrecoupées de Dior, Chanel, Moncler, Guess, Cartier,Trussardi, Ferragamo.. Dont on arrive d'ailleurs à peine à distinguer ce qui est du rédactionnel et ce qui est la publicité.

 

Et ainsi de suite, de temps à autres quelques pages avec des photos, pas si terribles d'ailleurs (j'ai l'impression de revoir les mêmes clichés qu'il y a 20 ans), un vague texte au milieu d'un flot, que dis-je, d'un océan de publicité.

 

Et comme dit Frieda, mon guru es mode, le rédactionnel reprend souvent, comme par hasard, la paire de chaussures ou le bijou vu en publicité 3 pages avant.

 

J'ai du m'arrêter à la page 500 ou 600.

Pour éviter de m'endormir le nez sur le papier glacé.

 

Disons-le carrément, si je veux collectionner de la réclame, je prends une chemise, des ciseaux et je commence le découpage pour me faire une collection.

Inutile de dépenser 6 euros pour payer... un bottin de publicité.

Au poids, autant acheter le catalogue de la Redoute,  au moins on peut rigoler aux pages slips pour hommes ou vibromasseur.

 

Je crains malheureusement que ce qui est valable pour Vogue le soit désormais pour l'ensemble de la presse féminine.

J'ai arrêté d'acheter la plupart des magazines féminins il y a 4/5 ans lassée de retrouver toujours les mêmes rubriques - "mesurez votre quotient érotique" (qui va très bien, je vous remercie) ou "relookez l'homme de votre vie" (mon mari s'habille comme Borat, bon, point barre) - qui ne me correspondaient plus.

Mais également lassée de voir les rubriques beauté ou mode chanter les louanges de produits .. Pas toujours louangeables.

Parce que la presse féminine vit sous perfusion de pub. Et qu'aucune rédactrice digne de ce nom ne peut aujourd'hui se permettre de critiquer L'Oréal par exemple. Sous peine de représailles immédiates.

 

Je rêve d'un journal qui dirait vraiment ce qu'il pense, "cette collection, c'est de la daube, Galliano est totalement à court d'inspiration" ou "ce mascara, c'est la grande arnaque, vous payez la marque". Mais c'est certainement juste une utopie, il n'aurait aucune chance de survivre aujourd'hui.

Ou alors sur la toile ? J'adorerais un genre de Jean-Pierre Coffe de la beauté qui briserait le ronron ambiant et balancerait les pots de crême en l'air en hurlant "c'est de la merde"... Pas certain que les marques lui envoient beaucoup de produits à tester dans ces conditions

En attendant ces hypothétiques kamikazes de la fasheune, je ne vais probablement plus réinvestir dans Vogue pendant un bon moment.

A moins d'avoir beaucoup de temps à perdre ou une armoire normande à caler.

 

vogue__missoni__marc__elie____et_toute_l___actu_mode_4803_north_320x480.jpg

La couverture du Vogue Anniversaire avec le mannequin Lara Stone

 

06:00 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : vogue, anniversaire, dior, chanel, moncler, guess, cartier, trussardi, ferragamo | |  Facebook | |  Imprimer | |

25/08/2010

Quelqu'un pourrait-il me dire...

 

Avec QUI il faut COUCHER pour obtenir..

 

100823-les-khakis-de-chanel-une-exclusivi.aspx80685PageMainImageRef.jpg

 

Les nouveaux vernis Chanel gratos cause que je suis une blogueuse influente qui influe sur .. sur quoi au fait ?? (Liliane, tu es là, c'est toi dans le noir ???)

 

Hein ?

 

Moi aussi je pourrais faire des photos d'ongleries artistiques vernissées au Khââââki ou à la tauuuuuuupeuuuh.

 

Je pourrais même faire des photos floues de manucures avec les genoux en dedans. Ou encore des photos artistiques WITH de l'animal félin personnel, avec les griffes vernissées de Chanel.

 

Si si Cannelle porte très bien la cosmétique et la fasheune..

La preuve.

 

Cannelles Pâques 2.JPG

(Cannelle-Chanel, jeux de mots subtil, tout ça...)

 

Oui moi aussi j'aimerais me rouler dans la crême qui coûte un rein et m'allonger les cils au mascara aux cellules fraîches de croupe de zébu.

Mais j'aurais du faire bloggeuse beauté.

... Ah oui, bon..

Donc, non en fait, je vais rester comme je suis, on va dire..

 

Pour me consoler, je vais me passer un petit morceau de celui qui va peut-être remplacer finalement Céline comme mascotte de ce blog. Parce que Céline se fait rare (elle couve) et qu'il a quand même aussi  un énorme matos en stock, par exemple..


Oui, notre Jeuni national a quand même commis en 1976 un concept album basé sur Hamlet (fallait oser) dont je ne suis pas certaine qu'il aimerait qu'on lui agite un exemplaire sous le nez aujourd'hui. Mouhahahhaha

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : chanel, vernis, johnny halliday | |  Facebook | |  Imprimer | |

28/08/2009

Parfumons-nous en coeur

Pour ceux qui ne seraient pas passés chez Angélita hier, ci-dessous un article rédigé pour elle pendant ses vacances bloggesques !


Quand je me suis engagée auprès d'Angélita à lui faire un article j'étais un peu embêtée.. Qu'allais-je pouvoir trouver pour coller à son univers ?? En tant qu'invitée il aurait été fort malvenu de ma part de mettre mes pieds sur les meubles en lui imposant un sujet loin de ses goûts..

Comme je séchais, elle m'a suggéré de faire un article sur les parfums de ma vie ...
Je ne vais pas vous décrire par le menu TOUS les parfums que j'ai pu tester au cours de mon existence, mais de ceux qui m'accompagnent aujourd'hui encore après quelques décennies d'expérimentation..

En effet, l'expérience a ceci d'agréable qu'on finit par savoir exactement ce qu'on aime. Dans mon cas, mes senteurs favorites se retrouvent presque exclusivement aujourd'hui dans deux catégories

La catégorie des semi-fleuris ambrés - surtout l'hiver. Avec deux de mes amours inconditionnels : Coco et Opium. Plus subtils et moins lourds que les vrais épicés cette catégorie de parfum recèle des nuances infinies qui changent au gré de la peau, voire de l'humeur de leur "propriétaire". En particulier Coco qui n'a jamais la même tonalité à chaque vaporisation. Coco est le parfum qui me colle le plus à la peau. Certains m'ont même dit qu'il aurait pu être créé pour moi - un joli compliment. Car il est décrit comme un parfum qui développe des notes baroques sur un fond classique.. C'est en fait comme si vous portiez une extravagante parure de pierres de toutes les couleurs sur une petite robe noire toute simple. Tout à fait moi en fait.. Quant à Opium, je l'ai connu très tôt (il est sorti en 1977), beaucoup aimé, beaucoup porté, aujourd'hui moins. Je l'aime toujours mais il est tellement marqué, c'est un parfum de diva exubérante,  qu'il gêne parfois certaines personnes. Je le ressors souvent pour une sortie par exemple.

Et pour l'été sans hésitation, je tape dans la catégorie des hespéridés ou des colognes. J'adore leurs odeurs d'agrumes et leur fraîcheur. Je n'ai pas vraiment de favoris et mon plaisir est de faire les jolies découvertes de la saison. Au fil des années, je peux zigzaguer entre la cologne de Mugler (divine), escale à Portofino de Dior (découverte l'année dernière), l'eau d'Orange Verte d'Hermès (j'ai l'impression de marcher dans une orangeraie), un Aqua Allégoria hélas abandonné par Guerlain, Menta Fresca (à la menthe, un délice) et les deux divinités de cette année : Fleurs de Citronniers de Serge Lutens et l'eau de pamplemousse rose d'Hermès... Vous voyez mes choix restent agrumesquement cohérents !!

Hors catégorie mais chouchous quand même : les très classiques N° 5, N° 19 et Cristalle de Chanel. Intemporels et tellement chics, ils ne vous décevront jamais ! Le N°5 faisant partie de la catégorie des fleuris aldéhydés, les deux autres des fleuris verts.

J'espère que je vous aurais au moins donné l'envie d'essayer toutes ses senteurs délicieuses... Mais n'oubliez pas, Coco est à MOI. Karl me le disait encore l'autre jour d'ailleurs "Chérie du bist Coco, Ya !"

Allez, on se vaporise ??? ... Pschiiiiitt...

 

img-thing?.out=jpg&size=l&tid=6965849


PS : pour les éventuels lecteurs rencontrés au Kremlin des blogs hier soir qui passeraient ici pour la première fois et tomberaient sur cet article futile MAIS nécessaire, sachez qu'il est représentatif de mon côté blonde, mais que j'ai également un côté obscur de la force..

Non je me justifie pas, Germaine, J'EXPLIQUE !!

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : parfums, coco, opium, ysl, chanel, hermes, guerlain, dior | |  Facebook | |  Imprimer | |

03/05/2009

Cosmétique, tique, tique...

Au début je voulais pas..

Faire l'imbécile avec une perruque et un boa rose pour être la risée de toute la blogosphère, oui..

Mais montrer un coin de ma salle de bains, non.

Va comprendre, Charles...

Pourtant c'est ce que demandait Frannso pour son concours.

Et puis je mon neurone de blonde a quand même percuté que - damned - j'avais DEJA mis en ligne un petit coin de ma salle de bains, imbécile que j'étais...

Un petit coin très limité, certes,  MAIS essentiel : ma boite magique à MAQUILLAGE !! De luxe s'il en fut, puisqu'elle consiste en deux anciennes boites à vis généreusement offerte par mon MEURI

High-tech, design, et pratique - et pas cher du tout chez Leroy-Merlin..

Je vous présente donc à nouveau, sous vos applaudissements .....

Make up.jpg
Avec en guests-stars :
  • Les houpettes qui vont bien
  • Les crayons : khol toujours et encore
  • L'indispensable touche éclat YSL : l'anti-cernes, anti-imperfection tout terrain qui sait tout faire !!
  • Les bases de maquillage teint parfait YSL : sous le fond de teint en hiver, seules en été
  • Les fards à paupières Chanel
  • Le kit sourcils bénéfit parce que des sourcils clairs, pas dessinés... c'est triste
  • La poudre translucide make up for ever : une découverte récente. Une poudre translucide, ultra-fine sans paquets qui donne bonne mine !
  • La collection de petites boites rondes Bourjeois : kawaï et indispensable...
  • Le fond de teint YSL : moi je l'aime fluide et très léger...
  • Un embellisseur de teint make up for ever : une touche de lumière très naturelle
  • Les mascaras : à mélanger pour des cils de stars !!

06:00 Publié dans Concours | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : concours, cosmétiques yves saint laurent, chanel, bourjois.. | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/04/2009

La mascarade du mascara

J'ai un problème existentiel.

Lancôme - sans ME consulter, c'est quand même gonflé de leur part - a arrêté la commercialisation de mon mascara chouchou, Fatale.

Une brosse ronde un peu difficile à manier dans un premier temps mais un mascara qui épaissit sans paquets et vous fait un effet faux-cils du tonnerre sans en mettre des tonnes..

Du coup, comme je suis une obsédée du mascara - le matin je me tartine les phanères frénétiquement tant que je ne ressemble pas à Liza Minnelli dans le film "Cabaret" - je cherche un remplaçant potable.

10103913A%7ELiza-Minnelli-Cabaret-Posters.jpg

Et je teste, je teste, je teste en passant d'une marque à une autre, faute de trouver totale satisfaction.  Je me suis donc dit que je pouvais AUSSI dans ma grande générosité, vous faire profiter de mes expériences !


NULS ET CHERS

DIORSHOW.

Soit disant le mascara des tops models et des défilés. Mon oeil (c'est le cas de le dire). Enorme brosse pas pratique. Pâteux. Ne tient pas. Tu payes vraiment la marque pour le coup.

2737_Diorshow.jpg

 

CHANEL EXCEPTIONNEL

Porte bien mal son nom. Je l'ai reçu en échantillon et donc testé Il n'a VRAIMENT rien d'exceptionnel. Une grosse brosse qui étale des micro-quantités de mascara qui ne fait ... rien. Ni allonger, ni recourber, ni épaissir.

mascara_exceptionnel_article.jpg


MOYENS  ET PAS DONNES

LANCOME DEFINICILS

Je l'utilisait fidèlement en première couche SOUS Fatale. Définicils allongeait et séparait bien les cils. Oui, mais voilà. Non contents de supprimer Fatale, Lancôme a visiblement CHANGE la formule (dans le mauvais sens) de ses mascaras. Du coup il faut en mettre deux fois plus pour obtenir le même résultat. C'est la crise pour tout le monde dirait-on

Lancome-D-FINICILS_264F088F.jpg

 

Idem pour L'EXTREME de la même marque qui n'a plus rien d'extrême du tout..

b_181019.jpg

 

 

Comme j'en avais assez de payer des bras pour des mascaras qui ne me donnaient pas satisfaction je me suis rabattue sur la grande distribution.


MOYEN MAIS PAS TROP CHERS

L'OREAL CILS ARCHITECTE

Moui, ça va mais sans plus. Ceci dit, il allonge ET épaissit pas trop mal. Mais bon il faut en mettre une bonne dose pour arriver à un résultat potable.

cil-architecte.jpg

 


L'OREAL TELESCOPIC

J'ai sauté dessus quand j'ai vu que la brosse ressemblait à celle de Fatale. Mais le résultat n'est pas du tout le même.. Il sépare assez bien les cils, mais sa performance s'arrête là..

 

telscopic.jpg

 


PAS MAL ET PAS TROP CHER

L'OREAL EXTRA VOLUME COLLAGENE

Le mieux que j'ai trouvé pour l'instant. Epaissit, recourbe, définit. Mais il faut quand même pomper pas mal pour un résultat correct.

prt7811.jpg

 


Je vais donc continuer ma quête frénétique pour trouver le saint-graal : THE mascara qui me rendra mes balayettes oculaires perdues..

A moins que... Vous ayez un tuyau à me donner, mes chéries ??

 

06:00 Publié dans Mode | Lien permanent | Commentaires (44) | Tags : mascara, chanel, dior, l'oreal, lancôme | |  Facebook | |  Imprimer | |