Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2010

Viens ici petit padawan, je vais t'expliquer la vie..


Il y a plein de blogs sur lesquels je ne vais jamais. Même des blogs très connus. Parce que..


.. Parce que ... Je n'en sais rien en fait, je n'aime pas suivre le mouvement et qu'à mon sens ce ne sont pas toujours les blogs les plus lus qui sont les plus intéressants.


En revanche, chez nos charmants amis d'Hellocoton, je jette volontiers un cil en zappant à travers les intros de la blogosphère en folie, connue ou moins connue, à la recherche d'amusements virtuels.


Et justement, hier, je tombe sur l'intro d'une bloggeuse très célèbre qui disait en substance

"Souvent, dans les mails de lecteurs que je reçois, c’est la même question qui revient. Ça pourrait se résumer par : Comment as-tu fait pour trouver ta voie ?"


Wo wo wo wo wo.. Tu peux me la refaire au ralenti et en cinémascope ??


Ok.. "Je vais vous expliquer mon public aimé, comment j'ai gravi une à une les marches de la gloire pour arriver au sommet de ma carrière aujourd'hui"..


Gloups.


Je proteste : un le melon, c'est MON fond de commerce et il est HORS de question qu'on me pique mes prérogatives.


Deux.. Ah ben non, tiens y'a pas de deux. J'ai la flemme de chercher un argument valable.


Ordinairement je n'aime pas critiquer le boulot de mes confrères et consoeurs en public, après tout, chacun son truc.


Vous remarquerez d'ailleurs que je ne remets absolument pas en question le travail de la personne que je cite et qui doit avoir environ 10000 fois plus de visites que moi..


C'est simplement que... Je trouve ça un poil démesuré. Voire deux poils démesurés.. Ecrire sur internet ce n'est pas réaliser l'oeuvre complète de Victor Hugo en douze volumes non plus.. Il faudrait remettre les choses en perspective un minimum..


Si un jour j'arrive à un niveau de visites qui fait que les sponsors viendront se traîner à mes genoux, ce qui m'étonnerait fortement, vu mon manque total de spécialisation et ma pauvre prose ; que je commence à vous raconter ma laïfe d'avant, et comment j'en suis arrivée à une telle staritude,  s'il vous plait, achevez-moi d'une balle dans la nuque, dissolvez mon corps dans l'acide et jetez-le aux piranhas (ou l'inverse).


Ou alors vous pouvez immédiatement m'achever d'une balle dans la nuque, dissoudre mon corps dans de l'acide et me jeter aux piranhas (ou l'inverse).


Ca me remettra les idées en place.


piranha-copia.jpg


06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (51) | Tags : blog, citation, melon | |  Facebook | |  Imprimer | |