Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2012

Je veux, j'exige la parité numérique

Les réseaux sociaux c'est beaucoup de poilade et quelques infos utiles.

Des liens vers des articles, des photos, et des classements.

Ah les classements.

Les gens adorent les classements.

Les acteurs les mieux payés, les milliardaires les plus milliardaires, les plus belles filles du monde, les politiques les plus influents en ligne, les top tweets, les plus grands crétins de la galaxie.

Chacun à sa place c'est rassurant, même pour celui ou celle qui est dernier. Au moins il connait sa place dans l'univers, ça évite de penser au vide autour.

Mais là n'est pas la question. On fera de la métaphysique un autre jour.

Les classements ça fait vendre du papier physique ou numérique.

L'Usine Nouvelle a donc choisi de sortir un énième classement des "100 personnalités les plus influentes du numérique"

Ok, très bien, offrons-nous une petite branlette collective, après tout ça peut pas faire de mal. Ca flatte l'égo  de ceux qui y sont, et permet à ceux qui n'y sont pas de baver en peu en rêvant qu'ils y sont.

Sauf que parmi les 100.... Quasi pas de femmes. Ou très peu. 6 apparemment (j'avoue humblement que je n'ai pas eu le courage de tout dépiauter).

Même pas 10 % donc.

C'est là que je me dis qu'il y a un problème.

Que dans les professions traditionnellement "tenues" par nos amis les... hommes, on connait la difficulté qu'ont parfois les filles à se frayer un chemin pour se faire une place au soleil.

Pas facile de lever les freins et les a priori.

Mais dans le numérique ? Un secteur qui a pris son essor il y a une vingtaine d'années alors que la libération de la meuf avait déjà creusé son sillon ?

Alors quoi ? Les hommes ont-ils aussi pris la  prédominance sur les bits et les pixels ? 

Il n'y a pas de gène du numérique accroché au chromosome X que je sache.

Ni de raison objective pour que les filles ne sachent pas coder en HTML ou ouvrir le bide d'un PC.

A moins que comme le suggéraient très intelligemment nos consoeurs de aufeminin.com, elles aient les mains trop occupées par le couches des gosses ou le fer à repasser pour le faire.

Les femmes sont parfois tellement leur propres ennemies que le fer à repasser, aufeminin.fr je te le collerais volontiers quelque part, ceci dit, entre parenthèses.

Bref. Donc, aucune raison objective pour que mesdames, mesdemoiselles, vous n'occupiez pas le terrain numérique telles des .JPGuettes en folie.

Le clavier d'ordi ça ne mord pas, coder ce n'est pas plus compliqué que de faire un soufflé menthe-chocolat et diriger une start-up ça peut même être compatible avec la French manucure.

Prendre des décisions et donner des directives ce n'est pas non plus un gène  spécifique accroché au chromosome Y. 

 

Le numérique va devenir une des clés essentielle de l'influence et du pouvoir, si ce n'est déjà le cas. Il est plus que temps que les femmes y prennent leur place dans les années qui viennent.


Et oui, ce n'est pas évident, et oui, il reste des barrières. Pas forcément où on les attendrait d'ailleurs. Témoin, une conversation avec un stagiaire au travail, 25 ans.

Un petit gars né avec la parité et le micro-ordinateur, donc.

Qui me déclare la bouche en coeur "oh mais tu t'y connais vraiment en numérique toi, c'est bizarre, d'habitude c'est plus les hommes".

Faites-moi plaisir les filles, prouvez-lui qu'il a tort.

Et je ne vous mets pas le lien vers le classement d'Usine Nouvelle, vu qu'on s'en fout, c'est vrai quoi, on a mieux à faire, genre un brushing ou du shopping.

 

Cannelle Ordi.JPG

Chez nous, toutes les filles sont geekettes. Y compris Cannelle

06:00 Publié dans Actualités, Web | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : usine nouvelle, classement, numérique | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/11/2010

Bye byyyyyyye Wikio !!

Depuis environ 6 mois, je me posais la question de quitter Wikio.

A partir du moment ou j'ai réalisé, qu'a priori, y être ne m'apportais pas grand chose.

Attention, je ne serai pas totalement ingrate et rendrais à César ce qui appartient aux blogs....

Wikio a eu au moins le mérite de me mettre le pied à l'étrier quand j'ai débuté. Grâce au fait d'être dans le classement, je me suis retrouvée assez bien placée dans le premier classement Elle il y a deux ans. Donc effet boule de neige, etc...

Mais depuis ?

En ce qui concerne l'aspect classement, j'ai horreur de la compétition, de manière générale. Je ne blogge pas pour me confronter aux autres et être devant Pierre ou derrière Jacques, m'importe assez peu.

Même si au départ l'idée du classement m'amusait assez. Je l'avoue

J'ai joué pendant quelques mois à prétendre vouloir être maître du monde et numéro uno delle classementi.

Puis je me suis vite lassée de TOUS les mois entendre "machin a baissé, truc est remonté, bidule a perdu douze places"

La légitimité du classement, on peut toujours la contester, je ne rentrerais pas dans ce débat. Il y a d'excellents blogs qui sont très bien classés et d'excellents blogs qui sont très loin au classement.

La plupart d'entre nous savent bien que compte tenu de l'algorythme de Wikio, il est assez simple de collectionner les liens pour gagner des places.

Sur la mise en avant des blogs sur le site, j'ai très peu de visites venant de la plateforme (si c'est 3 par jour, c'est maximum) ou quasiment personne qui m'ait un jour dit "j'ai connu votre blog via Wikio".

Classement ou mise en avant, globalement, peu d'intérêt.

Je restais donc jusqu'à présent uniquement à cause de quelques outils assez pratiques.

Notamment le backlinck factory qui me permettait de voir et de remercier tous les mois tous ceux qui me linkaient.


Mais quand suite à des échanges sur twitter, où je disais que Wikio ne m'apportais pas grand chose, je tombe sur

"@emanu124 Envie de retirer votre blog de Wikio ? Y a qu'à..."

j'interprète la chose comme "si t'es pas contente, tu n'as qu'à dégager".

Ce que j'ai fait séance tenante. Je dirais que c'est le tweet qui fait déborder le vase.

 

Je me dois d'être honnête et de rendre justice à un des responsables de Wikio qui a pris la peine de m'envoyer un mail pour me demander la raison de mon mécontement. Je ne suis pas hermétique et bornée, et je suis tout à fait prête à entendre ses arguments s'ils sont valables.

 

Pour le moment, en tous cas, je suis déréférencée : plus de "merci qui" du mois sur ce blog à partir des liens de la backlinck Factory. Et plus de classement, je cède ma place à qui veut bien la prendre. Jusqu'à nouvel ordre.

Je me demande si entre le fait d'arrêter les concours et de sortir du Wikio, je ne suis pas en train de m'auto-saborder.

Et bien tant qu'à faire, sabordons-nous dans la joie et dans la bonne humeur. Voire dans une relative liberté...

Ca nous fera une occasion de plus de boire un verre entre gens de bonne compagnie...

Ce qui est toujours plaisant par ces temps moroses, non ?

cocktail.jpg

 

06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (48) | Tags : wikio, blogs, classement, liens | |  Facebook | |  Imprimer | |

08/11/2010

Celle qui n'était jamais choisie..

... Nulle part.

Sous-titre : Caliméro, sors de ce corps

Le nouveau prix Elle version 2010 vient de me renvoyer à un de mes vieux démons...

Le démon de celle qui n'est jamais choisie, sélectionnée ou citée nulle part.

Je ne suis pas amère, jalouse et même suis très contente pour celles qui ont été "nominées", dont pas mal de copines..

Mais force est de constater qu'à chaque fois qu'il s'agit d'entrer dans la lumière, et bien bizarrement mon projecteur perso s'éteint.

Déjà gamine, nulle en sport, je restais désespérément à attendre qu'on me sélectionne dans les équipes de balle au prisonnier jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne à choisir à part.. moi.

Quant au travail en groupe... Les gens apprécient généralement moyennement qu'on aie deux longueurs d'avance en rapidité de réflexion sur eux. Et qu'on leur parle comme à des gentils attardés.

Ca énerve.

Je ne suis pas PLUS intelligente que tout le monde, bien au contraire. J'aurais juste été diagnostiquée précoce si le diagnostic avait existé à l'époque.

Oui, j'ai eu une enfance solitaire, pleurez sur moi. A la fois les autres gosses ne m'intéressaient pas trop non plus. (même gamine je n'aimais DEJA pas les enfants... !!)

Mais même précoce, je n'arrivais pas à être PREMIERE. Toujours deuxième, troisième voire quatrième : la pire place, au pied du podium.

Je passe toutes les fois où je n'ai pas été choisie pour une danse, jouer un rôle dans une pièce au Lycée, le boulot de rêve, ou l'élection de miss camping.

Jusqu'à mon activité bloggesque.

Rien, nada, jamais, aucune citation, aucun prix, aucune sélection.

Alors évidemment, je me remets en question, si je n'ai aucune mention nulle part c'est que ce que je fais n'est pas forcément d'une qualité démentielle.

C'est une possibilité. Se remettre en question, de toutes façons c'est toujours salutaire.

Une deuxième possibilité c'est que ma ligne éditoriale fait telleement de zigzag qu'on ne peut même plus parler de ligne, mais de spirale.

Du coup, je ne rentre dans aucune case. Difficile de me classer quelque part.

Ceci dit, j'ai quand même deux ou trois personnes (dont ma mère) qui viennent me lire tous les jours.

Je me sens donc un peu dans la peau, toutes proportions gardées,  de l'acteur dont les films marchent très bien mais qui n'est jamais nommé aux Oscars.

Parce qu'il fait des films trop légers. Et que pour être pris au sérieux, il faut trop souvent malheureusement.. être sérieux.

Boh, peu importe, je serais surement reconnue après ma mort...

En tous cas sur ma stèle funéraire, je sais ce que je ferai inscrire.

"Mais arrêtez-vous devant MOI pour une fois, bordel"

 

Mouahahaahahhaahh

 

NB : pour Elle ceci dit, mes camarades m'ont rappelé à juste titre que je les avait un poil taclé l'année dernière. Je vais me consoler avec cette idée. Mais j'aimerais quand même être le numéro uno une fois quand même, zut quoi. Juste histoire de voir ce que ça fait !

Calimero.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (48) | Tags : elle, sélection, concours, classement, interview | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/12/2009

Le merci qui de Novembre

 

Comme tous les mois je remercie les gentigentils bloggonautes qui m'ont gentigentiment linkée le mois dernier..

Bon, au niveau des links, il parait que Miko a changé ses algorythmes, Nicolas et d'autres ont essayé d'expliquer tout ça. Comme quoi maintenant plus tu es linké, moins tu montes au Miko où un truc du genre..

J'ai rien compris.

Nicolas explique très mal il faut dire.. Enfin c'est pas grave, nous on s'aime tous collectivement, comme le prouve la liste ci-dessous, dans laquelle ne figurent toujours pas Fr@mboize, LéoetLisa, Sandra, Shaya, Sandrine pour cause d'overblogitude ou de flux punks refusant toute discipline, et d'autres dont je ne me rappelle plus pour cause de consommation effrenée de chocolat et de petits fours..

Pardon d'avance. Et si vous êtes dans ce dernier cas  HURLEZ. J'adore qu'on m'engueule, ça me permet de vociférer encore plus..

Je voudrais profiter de cette page de congratulations générales pour remercier également deux gentils mécènes : le site 30 euros maxi qui m'a fait parvenir l'adorable housse "démon" pour Iphone (Lucienne est ravie) et la maison Kusmi qui m'a envoyé une boite de son nouveau thé "Impérial Label" (mélange de thés verts de chine, aux arômes de vanille, d'orange, et de cannelle, racines de réglisse, et baies d'argousier) que je vais m'empresser d'écluser à votre santé.

Pour terminer, mon seul regret en ce samedi est de constater qu'une fois de plus, malgré vos efforts, je ne suis pas encore maître du monde..

Je commence à en avoir assez.

Il faudrait vraiment que les 4 clampins qui me précèdent réalisent que je suis la grande Manu et me laissent enfin la place qui me revient de droit.

Sinon, où va le monde, je vous le demande..


[Le Fabuleux Destin de Noisette] le kikiféyoyo 3ème partie, ou le classement wikio de décembre en vue.










06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : blogs, liens, wikio, classement, novembre, kusmi, 30 euros maxi | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/11/2009

Merci qui ? Merci le mois d'octobre

On peut dire que le mois d'octobre n'a été que gazouillis de bonheur et chemin pavé de pétales de roses..


Evidemment, j'ai fait un concours, ce qui aide beaucoup à obtenir les fameux liens nécessaires pour monter au classement Wikio..


Mais quand même, je reste surprise du nombre assez impressionnant de gens qui m'ont linkée le mois dernier.. Et qui m'aideront peut-être à devenir ENFIN maître du monde, calife à la place du calife, cappo di tutti cappi, the boss, le commodore, el numero uno, le kaiser, enfin bref la Napoléonne Ière du classement divers du Wiwi..


Ce qui est le but de ma vie, je ne m'en cache plus..

Ca, avoir des fans, rencontrer Nelson Montfort et faire KohLanta.


A propos d'avoir des fans, une spéciale dédicace à mes deux groupies du mois : Gaël et Océane qui m'ont linkée un nombre impressionnant de fois tous les deux.


Comme d'habitude, certains liens n'apparaissent pas dans cette liste, notamment ceux des over-bloggistes, car c'est un copié-collé du relevé des liens Wikio qui n'est pas exhaustif..

Si vous ne voyez pas le votre HURLEZ je me roulerai par terre à vos pieds et je le rajouterai !

Et encore merci mes chouquettes !!


[Framboize la théorie du feuchneuk] TeChNoLoGiE…






06:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : blog, liens, classement, wikio | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/12/2008

Pince-fesses story 2

Ou comment j'ai découvert les méandres de la blogosphère....

Lundi soir, la fleur au fusil et les stillettos affutés (comme dirait Pivoine), j'ai trottiné jusqu'au Palais du Trocadéro pour me délecter de ma place tout à fait imméritée dans le top 10 des chroniqueuses les plus sarcastiques du web.

Après une pause devant la Tour Effeil illuminée en drapeau européen (ooooohhhh), je pénètre dans l'édifice Trocadérien, laisse mes affaires au vestiaire tenu par des créatures aussi longilignes que paumées (il faut bien le dire) et monte dans le saint des saint de la salle Elle par l'ascenseur.

Et là, bémol... J'avais déjà essayé de contacter Dom, des Ménagères sur son portable, sans résultats et PAS de distribution de badge à l'entrée pour identifier les gens. J'étais donc seule et DESESPEREE...  (je vous rappelle que c'était mon dépucelage de soirée bloggeuse = je ne connaissais donc PERSONNE visuellement).

Après quelques tentatives de conversations (c'est quoi ton blog toi ? Moi c'est un blog pour fous à lier, etc, etc...) restées au stade embryonnaire, j'assiste donc dans mon coin à la remise des awards aux premières dans chaque catégorie. Un peu longuet l'awardement, si vous voulez mon avis. Entre la directrice de Elle - habillée, de façon assez surprenante pour un journal beauté, c'est à dire sac à patates staïle - et le Directeur de Wikio, on avait le temps de voir pousser les palmiers.

Je note aussi que les winneuses étaient diversement applaudies. Certaines TRES timidement, et d'autres ovationnées.  On les  gratifie en tout cas toutes d'un bouquet, d'un diplôme de winneuse - que j'ai trouvé limite un peu cheap pour un journal de prestige -  d'une photo avec les organisateurs et d'un grand sac Elle rempli de babioles.

Une fois les oscars bouclés, les plateaux de petits fours commencent à circuler (pas trop tôt, j'avais la dalle. Pas extraordinaire les petits fours non plus, genre diététique mais bizarroïdes) et j'essaye une dernière fois de repérer mes copines de blog dans la foule sans succès. Ou plutôt si ; un collier sur une jeune fille me paraît familier et je me dis "bon sang mais c'est bien sur, c'est le pendentif-montre que Camille avait montré sur son blog". Je lui saute donc dessus au vol, lui claque la bise... et je vois la pauvre Camille se rétracter comme si elle venait de faire une rencontre du troisième type (ou de la troisième nana dans le cas présent).

Une voix se fait entendre dans ma pauvre cervelle malade "n'insistes pas". Ok, je dis à la voix. Puis j'aperçois Violette (la gagnante de la catégorie chroniqueuse, la mienne donc) qui est enfin libérée de ses fans. Je lui saute dessus pour la féliciter et je vois une lueur floue passer dans ses yeux. La voix me dis à nouveau "laisse tomber, Germaine, elle te prends pour une folle"..

Du coup, la voix et moi on a décidé qu'on s'emmerdait ferme et qu'on allait voir ailleurs si l'herbe était plus verte. Déjà que les cocktails d'habitude c'est un truc qui me gonfle, alors sans personne à qui parler, ... J'essaie une dernière fois de contacter Dom au téléphone, tombe enfin sur quelqu'un avec un accent Bulgare qui me hurle desssus "IL FOOO ME LAISSER TRRRRANQUILLE MAINTENANT, ARRRRETTEZ de me HARCELER, ESPECE DE MANIAQUE..."

Je récupère donc tristement mes affaires avec en gratification un sac plastique Elle, le magazine et - quand même - une clé USB en cadal bonux. Au passage, je croise au vestiaire Sophie Fontanel (la créatrice de la célèbre Fonelle) qui papote avec des consoeurs et que je baptiserais plus tard Geneviève Fontanel, la confondant avec la gâteuse chapeautée du Comité Miss France.

Première partie de soirée loupée. Elle 1 - Manu 0.

D'ailleurs au passage, je vais faire un truc pas top : cracher dans la soupe. Mais comme vous avez pu le lire, j'ai trouvé  l'organisation de la soirée était disons - moyenne.

Je m'engouffre dans le métro, le coeur lourd et déçuedéçuedéçue... Je croise un musicien faisant la manche et GLAPISSANT "ESCUCHA ME". De dépit, je me retourne et manque de lui péter sa guitare sur la tête quand mon téléphone se met à grelotter...

Au bout Dom me hurle dans le cornet "Bordel, mais t'es où ?" "Ben dans le métro" lui rétorque-je "Raboule tes miches immédiatement, je t'ai cherchée toute la soirée, tu vas pas partir comme ça ON VEUT TE VOIR". J'adore quand on me parles de façon autoritaire (oh oui, maîtresse, je suis ta chose), je m'exécute donc illico.

On a fini par se tomber dans les bras  dans le hall. ENFIN !! Du coup, je décide de remonter avec Dom pour saluer mes fans. Evidemment, on avait oublié que le liftier était parti,  qu'il fallait un badge pour faire fonctionner l'ascenseur et qu'après 7 étages montés poussivement à pied, la porte d'accès à l'escalier de secours NE S'OUVRAIT PAS dans le sens de l'entrée...

Après avoir tambouriné, puis appelé l'équipe de secours au téléphone, on réussit enfin à pénétrer à nouveau dans la salle. Et on se congratulationne avec Manou (la 2ème ménagère), Shalima - que je confonds allégrement avec Manou - et hop une couche en plus, Camille qui a eu le temps de digérer le premier choc, et quelques autres (excusez-moi les filles, je n'ai pas toutes retenu votre nom, mais comme vous avez pu le constater plus haut, mon cortex est largement entamé).

Une fois les politesses achevée, l'équipe d'organisation saluée et quelques photos souvenir prises on décide donc de partir manger et les filles m'invitent à partager leur repas pour ma plus grande joie.

Enfin décider, c'est vite dit... C'est un groupe de FILLES, je le rappelle  ! Et les filles souvent ça hésite, ça tergiverse, ça tatonne, Il a donc bien fallu environ douze heures pour décoller... Une fois sorties, le froid aidant, on se rue quand même dans la première brasserie... Qui ne convient pas... On se jette donc dans un deuxième brasserie... Bientôt rejointes par Violette - la number one chroniqueuse, je le rappelle, son acolyte Alexiane, ET Anne, la gagnante de la catégorie cuisine accompagnée de Mercotte qui tient je crois également un blog cuisine.

J'ai fait également connaissance de la charmante aZZed,i placée à côté de moi, dont il faut que j'aille visiter le blog beauté.

Inutile de vous dire que cette table était "the place to be" lundi soir.

Entre deux assiettes roboratives, les impressions sur la soirée fusent ... Et je tombe du placard. J'apprends, entre autre, que ce classement a suscité une polémique énorme dans la blogosphère, que les gagnantes sont diversement appréciées (ça j'avais cru le percevoir) et que des tensions existent bel et bien entre certains groupes de bloggeurs.

J'ai carrément quitté le monde de Bambi pour me rendre compte que la blogosphère n'était pas SI conviviale que j'avais cru le percevoir.

A part ça, les filles ont parlé de trucs techniques. J'ai fait hmm hmm d'un air intelligent pour faire genre, mais en fait je n'ai absolument rien compris la plupart du temps.

Boh, c'est pas grave, elles sont sympa quand même, et je vais bûcher pour rattraper mon retard.

Blogosphère 1 - Manu : ben toujours 0 mon pt'it gars

On s'est quittées en se claquant la bise et on prolongé la soirée en papotant dans le métro avec Anne, la cuisinière en chef

Résultat des courses ? Plein de super-contacts, des nouveaux blogs à aller visiter et une EXCELLENTE  SOIREE en définitive...

Je vous en souhaite toutes des pareilles...

Ah si, pour finir, comme il y a beaucoup de compétition dans la catégorie chroniqueuses, pour être awardée l'année prochaine, je vais me reconvertir dans le blog catégorie CUL.

Et je peux te dire que la gagnante de cette année, elle a du souci à se faire. Parce que question cul je la prends quand elle veut...

Enfin si je peux m'exprimer ainsi...

MOUAHAHAHHAHA

NB : t'as vu Dom, j'ai linké à mort... Enfin les liens sont pas encore faits parce que je blogge incognito sur un coin de bureau, mais dès ce soir... à donf, les liens, à donf...

14:46 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : classement, elle, wikio, soirée, bloggeuses | |  Facebook | |  Imprimer | |

Pince-fesses story 1

Non désolée, je vais devoir vous faire attendre un poil...

Car ce soir, il est tard - on a prolongé la soirée Elle avec quelques bloggeuses - , je suis fatiguée et la note que je voulais écrire pour vous relater les aventures de la blogosphère en folie est vraiment trop longue.

Du coup, vous lirez peut-être un compte-rendu avant le mien sur d'autres blogs..

Boh, pas grave... Je vous les referai à la sauce Manu with détails croustillants.

Ca va trembler dans les chaumières...

Mais demain soir, après mon cours de salsa..

Car j'ai une vie stratosphériquement occupée.

QUI A DIT "ON S'EN FOUT" ??

Faites gaffe, j'ai les noms...

NB : certaines bloggeuses me prenant déjà pour une tordue intégrale, à cause d'une attitude hystérique pendant la remise des prix, je pense que ce billet ne va pas arranger ma réputation... Je vais certainement changer le titre de mon blog en "Les pensées de Manu la Dingue".

NB2 : si vous ne pouvez plus voter pour le concours c'est NORMAL... Les votes sont clos... Pour l'instant c'est MissJulie qui arrive en tête, talonnée par Pivoine. Mais ATTENTION !!! Il reste le vote du jury.. Et le vote du jury pèse LOURD...

 

00:19 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : classement, elle, wikio, soirée | |  Facebook | |  Imprimer | |