Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2011

La Bretagne, ça vous gagne (ou pas)

Dans la vie il faut choisir ton camp camarade.

Tu fréquentes la blogogeek, très bien, tu as des jeux vidéos et des softwares en pagaille et même tu vas rencontrer Bill Gates un jour qui te diras comment monter ta boite et gagner des killions de patates.

Oui, mais, tu vas passer à côté du véritable pouvoir.

Bill Gates n'est rien. Juste un type qui a une boite qui tourne un peu.

La conspiration mondiale est ailleurs. Un réseau souterrain. Une société secrète qui contrôle ta vie, tes gestes, ton compte en banque et ton estomac.

Le véritable pouvoir est détenu par les bloggeuses BOUFFE.

Les bloggeuses bouffe ont la faculté de te faire SORTIR de Paris pour aller en BRETAGNE SOUS LA PLUIE, ce que personnellement j'ai toujours refusé de faire.

(J'ai une peur terrible des Celtes. Les celtes sont cruels, ils ont des nattes, le couteau entre les dents, ils mangent les enfants et boivent énormément. Le Celte veut piquer le cidre et le Mont-Saint-Michel au Normand. Et vu que le meuri est Normand, je me dois de soutenir la famille par alliance).

 

Les bloggeuses bouffe peuvent t'obliger à CUISINER contre ta volonté et te GAVER de nourriture jusqu'à que tu sortes de table en roulant pour abolir tout discernement logique.

En plus le meuri de la bloggeuse bouffe il te fait BOIRE (peut-êre dans le secret espoir de voir tes boobs quand tu roules sous la table d'ailleurs)

Ce qui fait qu'au bout d'une après-midi, ivre et repue, tu abandonnes toute vélléité de rebellion et tu deviens l'esclave de la bloggeuse bouffe qui te soumet à sa dictature.

Je veux crier ici même "ATTENTION PEUPLES DE LA TERRE, REVEILLEZ-VOUS AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD"

Elles sont en route, elles tissent leur toile, bientôt elles vous contrôleront aussi.

FUYEZ FUYEZ FUY..... Aaaaaaaaaaaaaarghhhhhhhhhh

(des preuves ?)

Pancake.jpg

Pancakes maison au petit dej'

Foie gras.jpg

Foie gras maison au micro-ondes

cassolettes.jpg

Cassolettes de foie gras 

 

Cheesecake.jpg

Cheesecake

Vin.jpg

Picolage

brownie.jpg

Brownie

Bonbons.jpg

Pop-trucs (sais plus comment ça s'appelle, je devais déjà être ivre)

Champagne.jpg

Re-picolage

toffees shalima.jpg

Résultat : regardez l'état de cette pauvre Shalima (qui a bouffé la moitié du plateau de toffees par ailleurs)

 

Un grand merci à Cathy qui nous a organisé cette journée gastronomique et pantagruélique et nous a accueilli à ses risques et périls. Ainsi qu'à Shalima, Marjolie Maman, Sandrine, Eamimi et Madame Parle qui ont mis le feu à la cuisine au figuré bien sur !! Sans oublier le mari de Cathy qui est un saint : il a supporté 7 amazones déchaînées pendant une journée complète, le pauvre homme.

06:00 Publié dans Cuisine, Sorties | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : bretagne, blogobouffe, cuisine, copines, sorties | |  Facebook | |  Imprimer | |

12/04/2011

La semaine du boulet joue les prolongations

A peine avais-je fini de me gausser de mes contemporains lourdingues, que l'univers s'est vengé de façon magistrale..

 

Tout a commencé par un innocent coup de fil disant "ah ça fait une paye qu'on ne s'est pas vues, ça te dirait un petit thé toutes les deux" ?

 

Après tout, un petit thé ça ne se refuse pas.

Là où mon alarme personnelle aurait du se déclencher c'est quand cette première phrase a été suivie de "dimanche je suis dans ton quartier, je passe te voir vers 3/4 heures"

Ordinairement, je n'aime pas qu'on vienne perturber mon dimanche en m'obligeant à sortir les gateaux secs.

Ordinairement, je n'aime pas qu'on vienne me perturber chez moi tout court, j'ai horreur de recevoir.

Ordinairement, les seuls individus qui parviennent à passer le seuil de mon appartement sont passés à la décontamination et invités à remplir une enquête psychologique.

Ordinairement je suis fêlée.

 

Le dimanche arrive donc sous un soleil radieux et je suis coincée chez moi avec mon thé et mes gâteaux car obligée d'attendre Germaine qui passe donc vers 3 ou 4 de l'aprem'

Dans le créneau indiqué (à sa décharge, elle a été carrée sur l'heure) le carillon de ma porte retentit, j'ouvre l'huis, après avoir vérifié que mon 357 magnum est prêt à servir, et je trouve sur le pas de la porte ..

.. Un truc qui ressemble vaguement à une copine que je fréquentais un peu il y a quelques mois/années. Mais format bibendum. Et qui m'inspire irresistiblement l'envie de chanter la chanson d'Aznavour "tu t'laisses aller, tu t'laisses aller"...

Prendre du poids ça arrive à tout le monde, mais le cheveux gramouillé, la liquette pendouillante et pas très nette, le vernis écailllé, je l'ai connue nettement plus glamour.

Après quelques formalités d'usage "tu vas bien" "oui et toi" "les enfants" "oui, ça va" "et toi" "oui pas mal", Miss France rentre direct dans le vif du sujet sans préliminaires : elle s'effondre et me raconte que son mari la trompe depuis plusieurs mois.

Je précise que c'est une "copine" pas une "amie" et que je ne la connais pas tant que ça...

Entre deux hoquets, car Germaine a ouvert les vannes, je reste désemparée et me cache dans la cuisine en prétendant faire chauffer l'eau pour live-twitter mon désespoir, le sien et hurler à la face de l'univers

POURQUOI ????

Oui, pourquoi, moi alors que je pourrais être en train de boire un mojito sur une plage Bulgare ?

Mais Germaine ne désempare pas et me déballe les détails sordides de son cocufiage : où, avec qui, quand..

J'essaye tant bien que mal de trouver les mots pour venir à bout de sa détresse. Mais rien ne vient. Ma capacité d'empathie étant très basse, je suis handicapée du réconfort.

C'est à ce moment que Germaine, pour me prendre à temoin de la gravité de la situation,  saisit son portable et appelle l'adultère époux et que sa partie du dialogue passe du sanglotant au hurlement..

pendant que dans le téléphone l'autre protagoniste chuchote "arhqhhgfgqgRERETETERRpfsschehhe"

Je suis paralysée au milieu de mon salon. Mon cerveau se met en mode panique et mes neurones tentent de trouver une issue de secours à Tchernobyl numéro 2 le retour.

Germaine finit par raccrocher et j'arrive à la persuader de rentrer chez elle se calmer en commettant tout de même une petite erreur. Sur le pas de la porte je lui lâche "tu me tiens au courant, hein"...

 

... Ce qu'elle fait dès le lendemain, en m'appelant hystérique au boulot, en plein milieu d'une réunion.

Dont je suis sortie pour lui dire (enfin) ma façon de penser en lui demander d'éviter dorénavant de me casser les couilles que je n'ai pas avec ses conneries et qu'il n'y a pas marqué "bureau des pleurs" sur mon front

Avant de lui raccrocher au nez.

 

2011 sera donc l'année où je me débarrasse petit à petit de toutes mes anciennes copines.

Je finirai seule en compagnie de mes chats.

 

Ce qui, au vu de la qualité des relations que je pouvais avoir, est finalement un moindre mal.

CLASSE.jpg

 Ceci est ma photo de classe de seconde.

Le jeu du jour est "trouvez Manu"

Un indice : je précursais déjà vachement la fasheune.

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : copines, boulet, adultère | |  Facebook | |  Imprimer | |

26/10/2010

Tu finiras abandonnée de tous, seule avec tes chats

 

Personne n'est parfait.

Surtout moi, j'ai la dangereuse manie de voir le détail qui tue ou d'entendre le mot qui fâche... Ce qui fait que mon oeil vrille et ma langue part dans la taquinerie relativement facilement.

Et parfois mal à propos.. Ou pas.


Car quand on taquine à haute dose, on s'expose aux volées de bois vert en retour.

A une copine qui court de désillusions sentimentales en désillusions sentimentales car elle s'obstine à se constituer la plus belle collection de blaireaux existant sur cette terre, et qui vient me pleurer sur les chaussures après, j'ai lâché au téléphone "si si celui-là il est bien, ses ourlets ne s'arrêtent pas à 10 cms du sol comme le précédent"

Sur quoi je me suis pris un "tu es égoïste, cynique et désinvolte" suivi d'un "je ne vois pas pourquoi je te fréquentes encore"

 

Egoïste, j'admets volontiers, mais cynique et désinvolte ?

 

Moqueuse, oui, comme je le disais en préambule, le détail qui cloche, va immédiatement me sauter au visage et se transformer en .... hihihihihih

Je serai certainement punie dans l'au-delà : mon éternité s'écoulera nue, attachée sur une chaise avec tous les gens dont je me suis moquée qui défilent devant moi et rient du moindre de mes défauts interminablement.

Mais cynique ? J'aurais du répliquer à ma si charmante copine que si j'avais été réellement cynique je n'aurais pas supporté vaillamment pendant tant d'années son incessant défilé de crétins et ses hoquets larmoyants à chaque rupture.

Je vais donc être désormais réellement cynique et égoïste et dire aux gens dans son genre d'arrêter de me prendre pour Ménie Grégoire chaque fois qu'ils ont un problème et d'envisager une psychothérapie au lieu de me prendre le chou avec leurs aléas sentimentaux.

En vertu de quoi je finirais probablement abandonnée de tous, seule avec mes chats.

Mais tranquille.

C'est l'avantage d'être égoïste, cynique et désinvolte

 

telephone.jpg

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : copines, cynisme, désinvolture | |  Facebook | |  Imprimer | |

06/07/2010

Festival de Connes à Dakar


Même en vacances, il faut que je fasse du cinéma. Et quand en plus j'ai une volontaire qui veut bien se prêter aux mêmes pitreries lamentables que moi plus quelques boubous à portée de main, ça part forcément en sucette.


Nous avons donc immortalisé ce moment inoubliable.

 

Evidemment dans quelques années quand je serai vraiment maître de monde, je paierais une société de e-réputation pour faire disparaître les clichés ci-dessous..


En attendant... Moteur... Action...!!


"♫ ♪ Nous sommes des sœurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux ♪♫ "

"je vois des renards, j'ai les dents qui poussent"

"J'ai rencontré la fée pipi dans les toilettes."

"J'aimerais poursuivre cette conversation mais j'ai un vieil ami pour le dîner."

"C'est nous qu'on est l'orchestre"

"C'est quand même marrant les évolutions, quand je l'ai connu le mexicain, il recrutait pas chez tonton !"

"La vanité et le bonheur sont incompatibles."

"Oui c'est ça, pleure, tu pisseras moins..."

"Enlève tes doigts du nez de mon pote ou je tire."

 

Et toi aussi, amuse-toi à retrouver les répliques cultes cachées dans ce billet.

Dom et la Grande Manu

 

(Les photos ont été prises en trinôme par Dom/Le Wanou et moi et retravaillées de main de maître par Dom)

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : dakar, sénégal, boubous, copines, photos, délire | |  Facebook | |  Imprimer | |

30/04/2010

Tu déprimes ? Vite une soirée Keupines


La belle Sandra qu'elle est belle, qu'elle est grande nous a dit un jour "On ne se voit que dans les opés bloggeuses, faudrait qu'on écluse un godet à l'extérieur, histoire de rigoler"

Enfin elle a dit ça à peu de chose près...


Pour ce faire elle nous a proposé une soirée blind-test dans un estaminet de sa connaissance.

Dont la spécialité est le cocktail alcoolisé et, donc, le blind test collectiviste.


(Je répète en insistant fortement, mon lectorat étant principalement constitué de blondes à fortes poitrines, c'est pour faciliter leur compréhension)

J'adoooooooore lui répondis-je.


Et je vais tous vous mettre minable ajoutais-je illico.

Car je suis championne intercontinentale de mon quartier. Surtout sur le blind-test de chansons ringardes.


Hier soir, donc, animée d'un gniaque de sergent recruteur et en pleine confiance sur mes moyens, j'ai récupéré la bande des filles qui en ont (de l'oreille) pour une soirée.. de filles qui en ont.

Au lieu dit l'aperock café. Boulevard Voltaire. à Paris. En France.

(ça va les blondes, vous suivez toujours ?)


Evidemment, la spécialité locale étant le cocktail alcoolisé, on a testé avant le début du blind test.

Ce qui a donné des fous rires complètement idiots, une exhibition de string de la part de Sandra quelques tweets paranormaux. et des photos un peu bizarres.


IMG_0221.JPG
IMG_0223.JPG

IMG_0222.JPG

IMG_0220.JPG




En présence du meuri de Sandra, seul époux de la troupe qui avait oser affronter les amazones en délire. Et qui ne disait rien mais n'en pensait pas moins

Du coup on mettait l'ambiance, il faut bien le reconnaitre.


C'est alors que juste avant le début du blind test, Libellul a complètement ruiné la soirée d'un seul coup d'un seul.

En effet Mesdames, Mesdemoiselles quand vous allez apprendre la terrible nouvelle qu'elle nous a délivrée de source totalement fiable, votre journée aussi va être foutue.


Hugh Jackman est gay. Il est avec son assistant depuis belle lurette. Sa femme vieille et moche n'est qu'une couverture.

Remarque un type pareil avec une femme vieille et moche, on aurait du s'en douter.

Non ne dites pas "c'est pas possible, c'est faux".. C'est 100 % vérifié.


Du coup, notre monde s'est écroulé. Le moral de l'équipe a vacillé. Et on s'est fait piler au blind-test.

Il faut dire qu'entre notre moral sapé, des extraterrestres qui reconnaissaient des titres improbables au bout d'une seconde et des voix testostéronées qui couvraient nos frêles organes pour crier les bonnes réponses, il nous restait peu de chance.

Malgré le fait que j'avais dit à Stéphaline d'enlever son soutien-gorge pour destabiliser l'adversaire, on s'est pris une tôle monumentale.

Vidée de mon influx nerveux, humiliée par cet échec, aphone et désespérée (Hugh ne s'intéressera jamais à moi) j'ai donc kissé mon équipe et regagné mes pénates la tête basse.


(Sinon les soirée keupines arrosées c'est le truc le plus mieux de l'univers)


Outre Sandra, Libellule et Stéphaline déjà citées, un énorme bisou à Nath The Parisienne, Carole, Oum et e-zabel. Je pense que nous pouvons dire que cette soirée restera dans les mémoires.


Et si vous aussi vous voulez vous mesurer aux soirées blind test : L'Aperock - 46 Boulevard Voltaire - 75011 Paris. Le site est LA

Attention, les habitués sont vachement balèzes.


06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : copines, soirée, blind-test, hugh jackman | |  Facebook | |  Imprimer | |

24/04/2009

Les femmes viennent de Venus..

... Et les hommes d'Emmaus..

Conversation-café mercredi matin autour du distributeur de boissons chaudes.

Avec deux de mes collègues-copines + un collègue masculin. Voilà pour le décor

Le débat part de la tenue de Lio mardi soir dans Nouvelle Star - pour ceux qui n'ont pas regardé, elle arborait une robe qui avait la taille d'un mouchoir de poche avec décolleté plongeant jusqu'au nombril en haut et bas de la taille d'une ceinture pour fillette de 8 ans -

Nous étions toutes les trois d'accord pour dire que nous ne sortirions JAMAIS comme ça, sauf en cas de soirée déguisée thème rue Saint-Denis.

L'une de mes copines enchaîne et dit "d'ailleurs mon mari me ferait immédiatement des remarques pour changer de tenue ET IL AURAIT RAISON"..

Ma fibre féministe me gratouillant méchamment,  je lui réponds INDIGNEE en quasi-hurlant (le glapissement suraigü étant un de mes modes de communication de prédilection) "même pas en REVE quelqu'un me DIT ce que je DOIT mettre, mari compris".  Oui, car j'ai l'insoutenable prétention de savoir approximativement ce qui me va. Et quand bien même si je veux sortir en tepu du oinc ou déguisée en poupousse le poussin, c'est MOI que ça regarde et PERSONNE d'autre.

Bon, le collège féminin était d'accord avec mon opinion à 2 voix contre une, la troisième larronne présente s'étant rangée derrière moi. Elle avait intérêt d'ailleurs sinon je lui en collait une.

C'est ça la démocratie.

C'est à ce moment que le seul représentant du testostérone power a émis timidement - de peur de se voir transformé illico en chiffon à poussière - "Oui, NOUS (sous entendu les hommes) on ne peut RIEN vous dire sur votre tenue, mais VOUS vous êtes toujours en train de critiquer nos vêtements"

Le temps c'est arrêté et, dans un accord parfait de solidarité féminine réconciliée et de mauvaise foi totale, les 3 grâces en présence se sont alors tournées d'un mouvement synchrone et ont répondu d'une seule et même voix  "OUI mais NOUS c'est CONSTRUCTIF, parce que franchement vous vous habillez généralement TRES MAL"... ce qui a laissé le pauvre hombre esseulé sans aucune possibilité de réplique.

En bref, on lui a cloué le bec de concert..

Et je confirme que l'homme s'habille mal. Par exemple, la dernière fois que nous étions invités à un barbecue mon mari est venu me voir avec un bermuda vert, un polo jaune et des chaussures de bateau. Il me demande "ça va ?" je lui réponds "si c'est pour faire la manche dans le métro, oui, c'est bien"..Il est reparti en grommelant.  Je ne comprends pas bien pourquoi effectivement, à chaque fois qu'on fait des remarques constructives, et très pertinentes, nos compagnons ou amis le prennent mal. Ils sont quand même hypra-susceptibles :  vous vous facheriez vous, si on vous disait que vous êtes habillée comme une émigrée khazak en transit ? Non, je suis certaine que non.

Plus sérieusement, vous acceptez les remarques sur votre tenue ? Ou comme moi, vous estimez que ça ne regarde que vous ? Et vous vous permettez critiquez les tenues de vos proches ou pas ??

 

sous-vetements2-manu1970.jpg

 

29/04/2008

Message personnel à des futures ex-copines

Ceci est un message à caractère plus personnel avec des allusions que peut-être tout le monde ne comprendra pas.. Veuillez m'en excuser.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais deux personnes parasitent désormais ce blog plus ou moins régulièrement.

Elle se cachent sous les pseudos de Mal et Nath et répandent des informations scandaleuses et d'ordre tout à fait personnel au vu et au su de tout le monde (comme quoi je picole,  j'aurais eu une folle jeunesse, que je me baladais avec une ceinture sur le maillot -ben quoi, c'était la mode - etc....) et EN PLUS me font du chantage en me menaçant de révéler publiquement des détails croustillants de ma vie ou le jour et l'heure de mon passage à la télé.

FAISEZ GAFFE LES FILLES, FAISEZ TRES GAFFE...

Parce que moi aussi j'ai des dossiers... ET DU TRES LOURD...

J'ai par exemple une photo de nichons extrêmement suggestive ou encore des histoire de beuveries avec des nanas qui se mettent à la fenêtre de la voiture en beuglant "j'ai pas de culotte"...

Je ne vous dis pas pour l'instant qui à fait quoi, mais si les insinuations désagréables continuent, je balance tout...

Ceci est le dernier avertissement...

1792752389.2.jpg

 

09:32 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : copines | |  Facebook | |  Imprimer | |