Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2011

Ode à la bourse

C'est la crise. Tous les observateurs scrutent les aléas de la finance internationale.

Evidemment, la chute des cours suscite toutes sortes d'expressions fleuries illustrant les fluctuations des échanges.

Evidemment, avec mon esprit déviant, des images mentales perverses se forment donc devant mes yeux hallucinés.

 

Il faut dire que parfois, on se demande si les rédacteurs ne le font pas exprès et qu'ils n'ont pas en fait l'esprit aussi tordu que moi... Florilège d'expressions toutes "vues à la télé"

 

  • Les bourses chutent : oui, à partir d'un certain âge, ça arrive fréquemment

  • Les bourses dévissent : alors là j'ai un peu de mal, visser une bourse c'est déjà pas simple, mais la dévisser..

 

  • Les bourses sont dans le rouge : après un low-kick bien appliqué, elles seraient même limite violacées.


  • Les bourses s'échauffent : normal si elles sont rouges


  • Les bourses s'enflamment : suite logique


  • Les bourses rebondissent : jboing jboing


  • Les bourses retombent : après l'acte, c'est généralement le cas


  • Les bourses sont molles : vite, une photo de fille en lingerie, ça devrait repartir


  • Les bourses sont calmes : sauf si tu sors une photo de fille en lingerie, cf. ci-dessus


  • Les bourses sont plombées : Iron Man ?


  • Les bourses sont en crise : de nerfs ?


  • Les bourses s'envolent : Superman ?


  • Les bourses ralentissent : cours, Forrest, cours...


  • Les bourses sont hésitantes : un coup à droite ? Un coup à gauche ?


  • Les bourses sont euphoriques : pas en ce moment donc. Mais ça me réjouit profondément d'imaginer des bourses euphoriques danser la lambada ou faire la chenille... Pas vous ?

Remonter_bourse-JPEG.jpg

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : bourse, crise, krach, finance, cours | |  Facebook | |  Imprimer | |

02/02/2010

Tango, tango, aie aie aie..

 

Les quelques givrés masochistes qui suivent ce blog depuis un moment savent que, depuis fin septembre, je me rends dans un cours de tango.


Après 4 ans de salsa, dont une dernière année décevante, j'avais effectivement décidé de donner une nouvelle orientation à ma carrière chorégraphique en migrant de Cuba vers l'Argentine.


Et une fois par semaine...

.... Comment dire..

.. Je rame.

 

C'est dur.

Bien plus dur que je ne le pensais au départ.


Car contrairement à ce que je j'imaginais, si le tango est apparemment moins physique que la salsa, c'est infiniment plus technique.


Imaginez que chaque partie de votre corps soit indépendante : votre tête fait un mouvement, vos bras un autre, vos hanches vont d'un côté, vos jambes de l'autre et enfin vos pieds essayent d'entraîner le tout.

Tout en tenant compte du guidage de votre cavalier et de la résistance que vous devez lui opposer.


Pour quelqu'un de normal c'est déjà relativement difficile à mettre en place.

Mais pour une handicapée de la coordination comme moi, dont les membres ont décidé de voter une autonomie massive par rapport au consignes que peut leur donner le cerveau, c'est une véritable torture..

Heureusement j'ai un partenaire compréhensif - et pas plus en avance que moi, par chance !

Et des profs gentils qui font attention à ne pas trop laisser paraître leur état de désespoir profond quand ils me voient danser. Ni leur énervement quand il doivent me ré-expliquer pour la trente-huitième fois la même chose.


Ce n'est donc pas demain la veille que je ferai des figures acrobatiques ou une démonstration de staïle à qui que ce soit.

Pour l'instant mon staïle ressemble plutôt à un panier à salade perché sur des talons qui s'accroche désespérément à son partenaire comme une moule à son rocher.


Mais je ne perd pas espoir.

D'ici 15 à 20 ans je devrais arriver à aligner trois pas acceptables d'affilée.

En chaise roulante.


Fotolia_1894662_XS.jpg



06:00 Publié dans Danse | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : tango, cours | |  Facebook | |  Imprimer | |