Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2013

Bouc émissaire

Billet très court.

Suite aux décès regrettables sur l'émission Koh Lanta la responsabilité a été littéralement jetée sur la production,  puis sur les médias, puis sur les réseaux sociaux, responsables d'avoir poussé un homme au suicide.

C'est tellement facile.

Et tellement pratique.

Cette manie qu'on les gens de chercher UN responsable dans un drame. Alors que souvent c'est UN ENSEMBLE de responsabilités collectives

Elle évite justement d'avoir à affronter une responsabilité collective.

Car oui, ce problème sur Koh Lanta c'est notre responsabilité collective.

Toi qui regarde en rigolant des candidats s'affamer et bouffer des chenilles, la production qui veut du spectacle pour faire de l'audience, les candidats qui veulent leur quart d'heure de célébrité, les secours qui ne sont pas arrivés assez vite, les médias qui ont poussé l'info. 

La loi de l'offre et de la demande.

On te propose du sensationnel. Tu participes ou tu regardes. Tu commentes. Tu es responsable.

Moi, toi, eux.

Arrête de te voiler la face.

Tu t'en souviendras éventuellement quand tu regarderas dans une dizaine d'années (ou moins) des gens jouer à la roulette russe en direct en échange de quelques centaines d'euros.

Fotolia_35444993_XS.jpg




06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : koh lanta, décès, télévision, médias, responsabilité | |  Facebook | |  Imprimer | |