Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2010

Festival de Connes à Dakar


Même en vacances, il faut que je fasse du cinéma. Et quand en plus j'ai une volontaire qui veut bien se prêter aux mêmes pitreries lamentables que moi plus quelques boubous à portée de main, ça part forcément en sucette.


Nous avons donc immortalisé ce moment inoubliable.

 

Evidemment dans quelques années quand je serai vraiment maître de monde, je paierais une société de e-réputation pour faire disparaître les clichés ci-dessous..


En attendant... Moteur... Action...!!


"♫ ♪ Nous sommes des sœurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux ♪♫ "

"je vois des renards, j'ai les dents qui poussent"

"J'ai rencontré la fée pipi dans les toilettes."

"J'aimerais poursuivre cette conversation mais j'ai un vieil ami pour le dîner."

"C'est nous qu'on est l'orchestre"

"C'est quand même marrant les évolutions, quand je l'ai connu le mexicain, il recrutait pas chez tonton !"

"La vanité et le bonheur sont incompatibles."

"Oui c'est ça, pleure, tu pisseras moins..."

"Enlève tes doigts du nez de mon pote ou je tire."

 

Et toi aussi, amuse-toi à retrouver les répliques cultes cachées dans ce billet.

Dom et la Grande Manu

 

(Les photos ont été prises en trinôme par Dom/Le Wanou et moi et retravaillées de main de maître par Dom)

06:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : dakar, sénégal, boubous, copines, photos, délire | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/04/2009

Cette fois, j'ai touché le fond..

On vous avait promis avec Sandra du lourd, du très lourd pour aujourd'hui

Je vous laisse donc visionner ce qui suit, je crois que ça se passe de tout commentaire..

Et regardez bien jusqu'à la fin, enfin moi je dis ça, je n'ai rien dit..

 


Waterloo
envoyé par Sandra-Elle


Walla, maintenant pour votre information je suis en train d'aller récupérer mon visa pour l'Australie après avoir subi diverses opérations de chirurgie esthétique et changé d'identité. Mon meuri ne veut plus me parler et mes fils ont demandé à être adoptés par une autre famille.

Juste, si vous voulez voir le making of de cette chose, qui lui-même est déjà totalement azimuté,  laissez-nous des coms DROLES. Pas "on vous aime", "vous êtes les meilleures" ou "vous êtes complètement barrées", ça on le sait DEJA.

DROLES on a dit.. Sinon, rien du tout..

06:00 Publié dans Les vidéos à Manu | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : waterloo, abba, délire | |  Facebook | |  Imprimer | |

05/06/2008

JDF

Hier soir, d'humeur maussade, je pestais contre ma JDM (voir ci-dessous) quand Touwity me signale que j'ai de nombreux votes au concours du boudoir.

Totalement incrédule je cours voir sur le blog de Gazelle et je découvre ivre de bonheur qu'effectivement des gens connus MAIS AUSSI inconnus ont voté pour mon texte.. (MERCI MERCI)

J'ai donc immédiatement :

  • Arraché mes vêtements en hurlant JDF JDF (Jour De Fête)
  • Dansé nue devant la fenêtre
  • Tondu le chat
  • Vidé une bouteille de rhum cul sec
  • Fixé une plume dans mon derrière
  • Convoqué un orchestre brésilien

 
  • Invité tout mon immeuble, celui d'en face et celui d'à côté
  • Appelé le standard de l'Elysée pour hurler "Nico, je t'emmerde" dans le téléphone
  • Vomi par la fenêtre
  • Appelé le standard du ministère de l'immigration pour hurler "Brice t'es moche, t'es chauve et t'es roux, et je t'emmerde aussi"
  • Invité la caserne de pompiers du quartier (j'adore les pompiers), avec qui on a
  • Vidé la réserve d'alcool de la caserne (et les pompiers, ils ont des sacrées réserves)
  • Déployé la grande échelle
  • Mis en marche la lance à incendie
  • Dansé la chenille dans la rue avec les casques sur la tête et l'orchestre brésilien qui battait la mesure
C'est là que la police est intervenue.
Comme j'ai essayé de deshabillier le brigadier chef, il a appelé les urgences psychiatriques qui m'ont mis une camisole et embarqué direction Saint-Anne.
C'est là que mon mari est venu me récupérer furax en me disant "c'est la dernière fois, la prochaine fois, je te laisse ici définitivement"
 
Ouaip, mais avoir des lecteurs c'est TROP bien...
 
Ca méritait une petite fête, non ?? 

08:26 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : fête, délire | |  Facebook | |  Imprimer | |