Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2011

Tristane Banon - Mal de mère

Depuis quelques temps, je vais voir un peu ailleurs. Dans les colonnes de la plateforme collaborative du Nouvel Observateur, LePlus Obs ...

Autre ton, autres sujets. Ca me permet d'écrire autrement et de ne pas tourner en rond ...

Certains billets sont retenus par le comité de rédaction... D'autres non et restent (un peu) au fond du tiroir virtuel.

Je me suis dit que les "oubliés" pouvait être recyclés ici.

 

Double avantage, ça leur donne une deuxième vie et ça m'évite d'écrire puisque je suis en mode vacances sur le blog.

J'avais rédigé ce qui suit il y a deux semaines. Evidemment, depuis il y a eu moultes rebondissements dans l'affaire Banon-DSK : révélations d'Anne Mansouret, audition de François Hollande, transmission possible du dossier à l'avocat de Nafissatou Diallo... Le billet n'est donc plus tout à fait d'actualité. N'empêche que le fond est à mon sens toujours valable.

Du moins c'est mon avis et je le partage...

  

Donc...

 

Que Tristane Banon soit victime avérée d'un viol par Dominique Strauss-Kahn ou mythomane notoire, comme le suggèrent certains témoignages d'anciens condisciples, c'est désormais à la justice d'en décider.

Mais sa souffrance, elle, est certainement bien réelle. 

Et remonte vraisemblablement à une époque plus ancienne que les faits qu'elle expose sur la place publique aujourd'hui.

 

Et il n'y a pas que sa personnalité largement disséquée et analysée qui interpelle dans cette affaire.

Selon sa biographie, elle a été abandonnée dès la naissance par son père, qui s'est perdu entre l'hôpital et la mairie.

 

Sa mère, qui s'appelle Anne (Mansouret), la prénomme alors .... Tristane. Lacan aurait adoré, Freud aussi, probablement. 

 

Triste jeu de maux.

 

Tristane Banon affirme ensuite que sa mère l'a elle aussi totalement délaissée pour s'occuper uniquement de sa carrière politique et de ses (nombreux) amants en la laissant aux mains d'une nounou alcoolique qui la battait.

 

Après une enfance douloureuse, mère et fille se réconcilient à l'âge adulte.

 

C'est pourtant cette mère qui empêchera Tristane, toujours selon ses dires, de porter plainte contre DSK au moment de la tentative de viol.

 

"Pour ne pas nuire à sa carrière et traumatiser la fille de DSK"

 

C'est encore elle qui déclare suite au dépôt de plainte de sa fille "j'ai minimisé la souffrance de ma fille".

 

Mais quelle sorte de mère pense à protéger les sentiments de la fille d'un "ami" au lieu de ceux de sa propre progéniture ? Ou "minimise" la souffrance de sa fille suite à une tentative de viol ? Comment peut-on "minimiser" une tentative de viol ?

 

Une génitrice le peut certainement, mais pas une mère au sens où on l'entend généralement.

 

Une femme plus préoccupée de sa propre carrière et de sa position sociale possiblement compromise par un scandale mettant en cause un de ses amis que par le bien-être de sa fille. 

 

La seule excuse qu'elle pourrait avoir pour son comportement serait l'hypothèse de la mythomanie de Tristane Banon, sa mère agissant ainsi pour l'empêcher de se ridiculiser en public. Le "minimiser" la souffrance s'appliquant dans ce cas à une souffrance psychique de sa fille.

 

Nul ne sait vraiment ce qui se passe entre la mère et la fille, mise à part la version qu'en offre Tristane Banon au public au travers de ses romans et de ses interviews.

 

Ce qui est certain c'est quelle ont visiblement une lourde histoire commune à éclaircir. Et des problèmes à régler avec toute une palette de possibilités entre mythomanie et rejet maternel.

 

Ce qui est certain aussi c'est qu'une mère toxique n'est pas le meilleur moyen de démarrer dans la vie, comme le rappelle un film actuellement à l'affiche "my little princess" qui raconte la relation malsaine qu'entretenait avec sa fille la photographe Irina Ionesco.

 

Le mal de mère ne se soigne pas avec de la nautamine.

 

Malheureusement.

e538c016-b177-11e0-b563-e77537dce5e6.jpg

 

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : banon, dsk, mansouret, viol, procès | |  Facebook | |  Imprimer | |

16/02/2011

La politique expliquée aux blondes - 8 - DSK

.... Sauf que...

 

 

Sa stratégie est tellement claire que là je n'y comprends que couic non plus.

...

Finalement c'est l'explication la plus simple que j'ai trouvé pour toi, amie peroxydée.

 

 

En plus, suite à l'absorption intempestive d'un relaxant musculaire avant-hier soir, j'ai passé la journée d'hier dans un semi-coma hallucinogène. Mon cerveau n'étant plus en phase avec le reste de mon corps, j'ai eu relativement du mal à aligner un billet intelligent.

 

Je le dis à Jean-Luc Delarue, laisse tomber la coke, le relaxant musculaire c'est TROP DE LA BOMBEUUUUUH

(jamais plus j'en reprends un de ma vie)

 

7329038-bonne-recherche-et-attrayant-jeune-homme-avec-corps-musculaire-relaxant-dans-sauna-chaud-heureux.jpg

Voilà ce que je trouve quand je tape "relaxant musculaire" sur gogole.

Oui, je veux bien me relaxer tout de suite.

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : dsk, relaxant musculaire, blonde | |  Facebook | |  Imprimer | |

27/10/2008

Petites Nouvelles du monde en crise....

... Parce que ce coup-ci on est VRAIMENT dans la merde...

Oui, je sais, dans le sondage vous avez réclamé de la marrade et vous vous dites "ca y est, elle nous refile ENCORE ses news".

Pas de panique mes jolis : on peut AUSSI rigoler de l'actualité, la preuve :

  • DSK vient d'être blanchi des accusations de harcélement et de népotisme et s'excuse auprès des employés du FMI. On va quand même pas le virer en pleine crise générale, ça ferait mauvais genre et ajouterait éventuellement à la panique générale. Au fait, il s'excuse auprès des employEs  ou des employEEs ? Apparemment le père DSK est un coutumier du pincement de miches du petit personnel qui n'ose pas lui en retourner une de peur de perdre sa place.  Bon c'est vrai, les américains sont plus puritains que nous et en France, cette affaire n'aurait pas soulevé un caramel. Nos présidents étaient ou sont tous des chauds lapins : je rappelle aux plus jeunes que Giscard rentrait régulièrement de bringue, bourré, au petit matin et a embouti deux-trois quidams sur le chemin ; que Mitterrand avait quand même un deuxième bureau + maîtresses ad hoc ; et que Chirac était un gros consommateur de femmes, ainsi que le Sarko qui, malgré sa femme qu'elle est belle, mate sans vergogne les décolletés des nanas dans les réceptions officielles. Pour en revenir à DSK il devrait quand même suivre une cure de desintox' sexuelle. Un c'est pas joli-joli d'abuser de sa position pour courir la gueuse ;  deux : risquer un job en or pour quelques galipettes, c'est pas très malin non plus. Mais quand on a le feu où je pense, on ne réfléchit pas plus loin que le bout de son organe...
  • A propos de sexe, savez-vous ce qu'est "la position du colibri" ? C'est aussi la question que se sont soudainement posés des milliers d'Américains le 21 octobre à 19h. Pourquoi ? Tout s'est déclenché avec un épisode de la nouvelle série de NBC «My Own Worst Enemy», une variation moderne sur le thème de Dr. Jekyll et M. Hyde. Dans la scène qui a tout déclenché, le héros Henry découvre que sa femme a pris beaucoup de plaisir sexuel en testant la position du colibri avec Edward (son double). Du coup, à 19 h 05 google a explosé de requêtes sur la dite position. Vous aussi, vous voulez savoir ce qu'est cette fameuse position ? La position du colibri consiste à bourdonner lors d'une fellation ou d'un cunnilingus, ce qui permet d'augmenter la sensation sexuelle grâce aux vibrations produites. Le must est de fredonner une chanson, afin de jouer au colibri en rythme - nous dit le journal 20 minutes - OK, je veux bien. Mais tout ça me paraît quand même un tantinet compliqué à mettre en oeuvre. Je ne vais pas vous faire un dessin. Si ? Par mail alors .... Je vais avoir des requêtes google gratinées, ce coup-ci....Mouahahahha..
  • Pas de petites nouvelles du monde sans exploits de Nico. Notre Pres' a le melon. Depuis qu'il est le chef de l'Europe - donc demi-maître du monde - son melon déjà conséquent prend des proportions inquiétantes. La preuve : il a demandé à garder la présidence de l'Europe après le 31 décembre (pourquoi, les autres pays ne savent pas faire ?) il a fait graver des pièces de 2 Euros spéciales... Je rigole pas, 'gadez donc :
d3fe_2.JPG

Si ça continue, bientôt il va mettre sa tête sur les timbres et les billets de banque et se faire ériger des statues du genre "guide suprême"...
A propos de Nico, avez-vous vu passer la vidéo suivante  (reperée sur le blog de MissJulie) ?

 

Et si vous voulez voir le clip version longue et encore faire mumuse avec Nico, allez ICI...

06:15 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : sarkozy, dsk | |  Facebook | |  Imprimer | |