Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2010

Ah donc internet a des couilles

Au risque de me mettre ceux qui pensent que c'est un micro-évènement dans un microcosme, je vais remettre une couche de peinture fraîche sur l'ekkkssssellent billet de ma consoeur Trublyonne.


Hier l'omnipotent mais néanmoins nain a reçu autour d'un buffet campagnard quelques éminents bloggeurs et experts de l'internet qui internetise et qui pétille.


 

Maître Eolas, Jacques-Antoine Granjon (fondateur de Vente-privée.com), Xavier Niel (fondateur de Free), Daniel Marhely de Deezer, Jean-Michel Planche de Witbe, Nicolas Vanbremeersch (nom de blogueur Versac, fondateur de Spintank), Eric Dupin (Presse Citron), Jean-Baptiste Descroix-Vernier (fondateur de Rentabiliweb). Y assistaient également le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant. 


Korben ayant pour sa part refusé d'assister à la rencontre.


 

Objectif avoué : consulter les spécialistes et remanier un Hadopi  (un des chevaux de bataille de Nico) qui pédale largement dans la semoule

Objectif moins avoué : dans la perspective de son deuxième boulot de dans 18 mois, reprendre pied dans un internet qui est pour lui un vaste marécage assez méconnu (visiblement ses conseillers n'y pigent que couic) et majoritairement hostile.

 

Toutes les voix numériques sont bonnes à prendre pendant une campagne.

Mais peu importe, les tentatives de récupération, là n'est pas le sujet.

 

Parmi tous les experts présents... Pas une femme.

 

Car tout le monde le sait, internet est principalement composé de geeks en sweat shirt qui ont la photo de Mark Zuckerberg sur leur cheminée, de blogs de tuning, de football, et de high tech à laquelle les filles ne connaissent rien.

Les filles, elles ont 3 ou 4 blogs sans importance de modasserie, de crochet et de trucs futiles, c'est déjà bien assez compliqué pour elles d'allumer un ordinateur.

Oui, heu, juste un truc Nicolas, qui confirme que tes conseillers n'y connaissent vraiment rien, il y a quelques filles qui pourrait t'en remontrer question bidouillage et montage d'ordi.

Voire en terme d'influence. Je connais des bloggeuses mode dont les statistiques feraient rêver des penseurs modernes à la réflexion peut-être éminente mais un poil confidentielle. Voire également une ou deux filles qui pourraient en remontrer à leurs confrères masculins en terme de connaissances des réseaux sociaux et méandres de la toile.


En voulant récupérer l'internet masculin, tu viens de commettre une bourde. Tu t'es mis à dos une bonne partie de l'internet féminin.


Si les bloggeurs et spécialistes ont été relativement séduits par ce "coup" de communication d'après leurs premiers comptes-rendus, certaines filles de la toile vous réservent un chien de leur chienne.

Ou plutôt dans mon cas, un chat de ma chatte.

 

Car les webnanas, blondes ou brunes, n'aiment pas qu'on les prenne pour des prunes.

Ni pour des truffes d'ailleurs, même en cette période de fête.

Evidemment, en ce qui me concerne toute tentative de récupération est de toute manière vaine.

Je suis une horrible et irrécupérable Marxiste

Tendance Groucho.

 

deux-clowns-sur-le-perron-de-l-Elysee.jpg

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : sarkozy, elysée, rencontre, bloggeurs, internet, masculin, féminin | |  Facebook | |  Imprimer | |