Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2009

Fuck le père Noël

J'ai du faire la même note en 2008- pardon à ceux et celles qui étaient déjà là - on va dire que c'est mon marronnier annuel..

 

Ca fait un petit moment que les fêtes de fin d'année me tapent sur le système.

Au début, c'est le nouvel an qui a commencé à m'irriter les muqueuses... Aaaah le nouvel an, ses robes à paillettes qui grattent, ses immanquables convives blaireaux auxquel vous ne pouvez pas échapper, ses cotillons idiots que vous finissez par prendre dans l'oeil, ses bises obligatoires à minuit (beurk) et sa chenille exaspérante dans laquelle on vous entraîne de force à minuit une.


Sans parler de la gastro de saison : vous avez remarqué ? Il y a toujours une épidémie de gastro au moment des fêtes de fin d'année.


L'an 2000 a été pour moi la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Pour marquer cette date historique, Il FALLAIT absolument se divertir sous peine d'excommunication.

Sans l'insistance d'une très bonne copine qui organisait un truc chez elle, j'aurais passé la soirée en pyjama avec un bol de soupe.


Ce que je fais d'ailleurs depuis : le 31 décembre c'est yogging, soupe, DVD et au lit à 23 heures au plus tard, en pensant "vivement le 2 janvier".

Parce que le 1er, il faut ENCORE souhaiter bonne année à tout le monde. Ca me FATIGUE.

 


Et puis, Noël a commencé a me sortir par les trous de nez aussi : les décorations me collent de l'eczéma, les chants de Noëls me mettent en transe et j'ai envie d'en coller une à tous les pères Noëls que je croise.

J'ai tout arrêté : la décoration, les préparatifs et la course aux cadeaux un mois avant.

C'est vrai qu'avec des grands enfants, c'est plus facile : des sous et hop ! Ca va très bien.

 

Donc, quand je vois les grands magasins mettre la déco de Noël quasiment au sortir de l'été, ça m'énerve, mais ça m'énerve à un point !! Cette débauche de consommation me révulse, alors que d'habitude je ne suis quand même pas un modèle de modération.  Cette fête devrait être - et rester - à mon avis, un moment chaleureux et familial et pas se transformer en qui qu'a eu le plus gros cadeau.


Nos festivités se résument à un très bon repas le 24 décembre au soir avec mes parents et mes fils. Bouffe à laquelle, après des années à dire qu'elle détestait les fêtes aussi, ma mère ne renoncerait désormais pour rien au monde. C'est uniquement pour ça que je la maintiens d'ailleurs..


Car plus j'avance en âge et plus je déteste les réjouissances imposées. Et puis quand vous commencez à avoir quelques décennies de Noël et 31 décembre dans les pattes, finalement, c'est TOUJOURS pareil. Forcément, ça lasse..


Je penserais à vous le 31 décembre, quand je serai tranquille, relax, dans mon yogging, avec un bon film à la tévé, pendant que vous vous battrez avec la dinde, avec des invités casse-pieds qui vous saouleront en vous demandant pourquoi il n'y a pas "Alexandrie, Alexandra" dans votre playlist.


Ouaip, je penserais à vous. Et peut-être même que je lèverais mon verre à votre santé et vous souhaitant - moralement - une bonne année..

Moralement - hein, entendons-nous bien.

Parce que les bises, beuuuuuuurk...


 

pere-noel,-accident-de-traineau.jpg

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (61) | Tags : noël, fêtes, fin d'année | |  Facebook | |  Imprimer | |

04/01/2009

Et toi, tu fais l'after ??

.... Le titre c'est juste pour faire trendy, ça fait belle lurette que je ne fais plus les after -

En fait, je ne viens pas vous parler de soirées prolongées, mais des résultats du sondage sur l'après-fêtes...

Dont les résultats étaient plutôt surprenants, voyez vous-mêmes :

Sur 53 votes,

En ce qui concerne le regret (ou pas) que cette période se termine :

  • Ouf, c'est ENFIN fini ! (18 votes)
  • Je déprime, c'est DEJA fini ! (4 votes)

Alors là il n'y a pas photo : vous semblez très majoritairement être soulagés que cette période se termine. J'aurais pensé vraiment le contraire. Les fêtes ne seraient-elles pas autant appréciées qu'on semble le croire ? Est-ce le côté obligatoire ? Traditionnel ? Poids de la famille ? J'ai mon opinion, mais quelle est la vôtre ? Il y a certainement autant de raisons que de personnes qui ont répondu.

En ce qui concerne le mois de janvier

  • Pas terrible l'après-fêtes, janvier c'est glauque (11 votes)
  • C'est sympa l'après-fêtes, y'a galette ! (8 votes)
Vous êtes plus partagés. Oui, pour la majorité, janvier c'est glauque et c'est compréhensible : les jours sont encore courts, il fait froid, on retourne à la dure réalité après une parenthèse plus euphorique, on reprend le travail après les vacances, il faut souhaiter la bonne année à des gens qu'on n'apprécie par forcément, etc, etc...
Mais apparemment, la période des rois, ses galettes, son champagne, ses "c'est moi qui ait la fève" tendrait à contrebalancer la morosité ambiante. C'est vrai qu'une bonne galette bien chaude partagée entre amis avec une petite coupette, voire un bon verre de cidre, rien de plus sympa. D'ailleurs, aujourd'hui, ce sera la première galette de la série en famille pour nous !!

En ce qui concerne la série de grandes bouffes

  • boh, encore un chocolat, ça peut pas faire de mal... (5 votes)
  • aaaah, ne me parlez plus de manger, mon estomac défaille ! (4 votes)
A quasi-égalité : il y a ceux qui continueraient volontiers sur leur lancée, et ceux qui carburent au citrate de bétaïne depuis le 01 janvier. Avec une légère majorité de gros gourmands. Et bien dites donc, on a des bons vivants par ici. Et c'est BIEN. Ceci dit, attention à l'abus de bonne chère... Si vous ne voulez pas vous payer une VRAIE indigestion d'ici quelques semaines...


Et pour finir, en ce qui concerne le traditionnel régime d'après-fêtes

  • Ma balance a hurlé de douleur quand je suis monté dessus ce matin. Soupe pour tout le monde ! (7 votes)
  • Boh, le régime, on verra plus tard. Je pars au ski bientôt, je vais éliminer... (2 votes)

Et oui, le régime post-réveillon reste un grand classique. Ceci dit, un petit conseil : absorber un grosse quantité de nourriture en peu de temps et se restreindre après, c'est le plus court chemin vers l'effet yo-yo. Attention au rebond. Je vous conseille de rééquilibrer votre alimentation en douceur, plutôt que de vous restreindre. Surtout en ces temps de grand froid. Votre corps a BESOIN de nourriture pour fonctionner correctement. Ceci dit on peut très bien manger sans se goinfrer. Et, oui, sans rigoler, les soupes c'est particulièrement bien dans ce cas précis.

 

Pour conclure et donner mon opinion, pour peu que ça intéresse quelqu'un, si vous suivez un peu le fil de ce blog, vous savez que je ne suis pas une fan débridée des fêtes de fin d'années. Je suis donc plutôt soulagée que cette période sucrée - et quelque peu dégoulinante - soit terminée.

Certes le mois de janvier n'est pas le mois le plus joyeux de l'année, mais pour les personnes qui, comme moi, souffrent de déprime saisonnière liée au manque de lumière, c'est plutôt le mois où les jours commencent tout doucement à rallonger, pour notre plus grand bien-être...

Quant à la série de grandes bouffes, j'en ai encore quelques-unes sous le pied, c'est pourquoi je soumets actuellement mon estomac à un régime intensif chocolat-foie gras-saumon-coup à boire, pour qu'il soit bien entrainé.

Et en ce qui concerne le régime, celà fait plusieurs années que j'ai banni ce mot de mon vocabulaire. Exactement à partir du moment où j'ai réalisé que quelque soient mes efforts la nature - et la cellulite qu'elle s'ingénie à nous offrir - reprenaient toujours leurs droits à partir du moment ou je recommençais à m'alimenter normalement. Du coup maintenant je shake mon booty, c'est bien plus rigolo que d'être au régime en permanence.

En sondage à partir d'aujourd'hui, une question extrêmement existentielle et d'une actualité brûlante : et vous, comment soldez-vous ??

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : sondage, fêtes, galettes des rois, janvier, régime | |  Facebook | |  Imprimer | |

22/12/2008

Cadeau tout pourri... Ennui

C'est de saison..

Vous êtes probablement tout à la joie de la préparation des fêtes et excité(e) à l'avance à l'idée des jolis cadeaux que vous allez recevoir..

Sauf que ...

Tout ne se passe pas toujours comme vous l'auriez voulu, les gens ayant tendance à VOUS offrir ce qui LEUR fait plaisir ; et le sourire angélique et ravi se transforme parfois en grimace crispée à l'ouverture du paquet.

J'ai moi-même subi quelques expériences douloureuses, dont une particulièrement difficile que j'ai raconté sur d'autres blogs à l'occasion de notes sur ce sujet.

Mais je crois ne pas l'avoir encore racontée en direct live.

Ou peut-être, dans ce cas, je gagatise...

Boh, tant pis, ça vous habituera à m'avoir en boucle, ce qui ne saurait tarder de toutes manière..

Ma belle soeur et moi n'avons pas DU TOUT les mêmes goûts. Elle est très... comment dire ... meubles rustiques, bibelots à foison, napperons en crochets, santons et cheminée..

Note à moi-même : ne JAMAIS donner l'adresse de mon blog à ma belle-soeur...

Alors que moi, je suis plutôt... bois, design et dépouillement.

Note au public : le dépouillement, c'est un truc de paresseuse pour avoir le moins de nettoyage possible.

Vous voyez le truc.

Donc, un jour de Nöel, ma belle-soeur me tend un paquet avec un sourire béat en me disant "tu vas voir, je t'ai pris un truc super-utile et joli, je pense que ça va te plaire"...

Dans un coin de mon cerveau, mon instinct de femmo erectus (pourquoi dit-on toujours uniquement homo erectus d'ailleurs, ça m'énerve)  qui luttait pour sa survie dans les plaines glaciales peuplées de Mammouths et de tigres à dents de sabre se réveille et crie "DANGER"..

Bon, je ne peux quand même pas jeter le truc par la fenêtre au risque de me mettre ma belle-famille à dos. Je continue donc l'ouverture du machin précautionneusement, ma belle-soeur m'ayant préalablement prévenu "c'est fragile"...

Et j'en sors, avec des yeux exorbités... Un porte-pique olives FACON SOUVENIR DE CONCARNEAU TOUT EN COQUILLAGES...

A ce moment, ma machoire subit une poussée verticale qui l'amène au niveau de ma poitrine et je regarde mon meuri qui évite soigneusement mon regard pour ne pas éclater de rire. Et pourtant mon meuri, il est stoïque, tu peux lui faire passer un TGV sur les mocassins, il bronchera pas d'un iota...

Au bord de l'implosion et ne sachant plus que dire, je bredouille "floue que j'aille churveiller le wotie" et je me réfugie dans la cuisine pour me coller la tête dans le four afin d'étouffer mes gloussements hystériques...

Evidemment, le machin s'est brisé à l'insu de mon plein gré dans une chute malencontreuse en rangeant un placard..

J'ai gardé les piques à olives en souvenir.

Maintenant, je regrette, j'aurais du garder l'objet, pour le ressortir quand mes copines viennent, histoire de se faire un fou-rire général.

Et quand ma belle-soeur me demande si on veut quelque chose pour Noël, je lui dit "boh, t'embêtes pas, on a tout ce qu'il faut"

Et vous alors, le cadeau maudit, vous y avez eu droit ??

 

image_156.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : cadeau, noël, fêtes | |  Facebook | |  Imprimer | |