Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2010

Massacre à la ronchonneuse

 

Devant la beauté somptueuse de ce titre, j’ai failli débaptiser mon blog et le nommer ainsi.

 

Car je dois bien l’admettre...

 

Je râle, peste, souffle, trépigne, maugrée, grommelle, ronchonne, hurle, tacle, bâche, karchérise, marmonne, réclame, grogne, récrimine, pestifère, proteste, discute, bisque, manifeste, atomise, critique, argumente, bougonne,

 

En quasi-permanence.

 

Pourquoi ?

 

Aucune idée. La protestation à flot continu est

 

1/ une tradition familiale pratiquée assidument par les deux branches maternelles et paternelles apparemment d’aussi loin que les archives remontent,


2/ un moyen d’évacuer mon trop-plein de méchanceté au fur et à mesure. Faute de quoi je serais couverte de pustules et mon estomac ne serait qu’un trou géant,


3/ mon fond de commerce.

 

 

Oui, car, public aimé, viendrais-tu ici si ma prose sentait bon la fleurette et le décor Disneyen ??

 

Si je remplaçais les têtes de mort de ma banderole - faite par l’immense Dom, je le rappelle, qu’elle est belle, qu’elle est la meilleure, que je la flatte UNIQUEMENT pour qu’elle m’en refasse une – par des bambis et des petits poneys roses ?

 

Hein ?

 

Non, certainement pas.

 

Tu viens parce que tu aimes la sueur, le sang, les larmes et le sexe aussi, compte tenu de mon degré irrationnel d’obsession pour les nageurs glabres et bodybuildés, Shemar Moore, ou n’importe quel Scandinave un peu musclé.

 

Tu viens parce que tu aimes mes critiques acerbes et virevoltantes

 

Tu viens parce que tu aimes que je te crie dessus…

 

……Ah, on me dit dans l’oreillette que tu viens surtout parce que je t’offre des cadeaux.

 

 

Et tu n’aimes pas que je te crie dessus ? Même juste un peu ? Un tout tout petit peu ?

 

 

Ma vie s’écroule.

 

Très bien.

 

Je me retire définitivement du web et je m’engage auprès du mouvement de défense des bambis et des petits poneys roses.

 

 

Et le premier qui touche ne serait-ce à un POIL de la crinière des bestioles je vous PREVIENS …

 

CA VA CHIER !!!

 

 

Le titre n’est pas une création perso pour une fois mais un emprunt à InZeCity. Et j’ai VRAIMENT pensé à en rebaptiser mon blog, mais un groupe Facebook l’avait déjà pris


Humour1.jpg

(cadeau les filles)