Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2010

Hadopi pi pi....

Je l'avoue carrément, ce qui suit a été totalement pompé sur un article du journal "A Nous Paris", un gratuit distribué dans le métro.

En ces temps de maladie provoquée par le virus Marcel, (voir billet d'hier) j'ai le bulbe ramolli et la créativité en berne... Un petit plagiat ne nuit pas.

En bonus j'ai vraiment trouvé l'article clair, bien fait et très explicite, il m'a aidé à comprendre le désastre annoncé de la mise en place d'Hadopi.

Evidemment, dans ma grande générosité, il fut bien que vous en profitasse également

Après des mois et des mois de gestion abracadabrante, l'action d'Hadopi (la Haute Autorité pour le... la... en fait on s'en contrecogne)  se concrétise enfin par l'envoi de mails préventifs via les FAI fin septembre. Un long blabla qui ni précise ni pour le téléchargement de quelles oeuvres l'abonné risque de se faire épingler, ni comment sécuriser sa connexion s'il n'y est pour rien.

 

Tout ceci dans un flou artistique total sur l'expéditeur puisque le mail provient de cpd.hadopi@hadopi.com, alors que le site hadopi.com n'existe pas !! 

 

Par contre, en ce qui concerne les abonnés qui téléchargent à l'insu de leur plein gré, la haute autorité est moins pressée de leur proposer des solutions pour sécuriser leur réseau que de leur envoyer des mails vengeurs.  Puisqu'elle ne devrait proposer des outils concrets que dans six à huit mois.  En attendant, demerdenziziche.

 

En plus de brasser plus d'air qu'un champ d'éolienne, et d'être la risée d'à peu près tout le monde, Hadopi est regardé d'un air soupçonneux par les services secrets anglais et américains. Qui craignent que du coup les internautes ne cryptent d'avantage leurs données et, par conséquent, ne compliquent considérablement la tâche des cyber-spécialistes du contre-terrorisme.

 

Craintes vérifiées d'ailleurs, puisque le site start.vpn.com, un comparateur leader de VPN (Réseau Privé Virtuel en français : solution pour dribbler Hadopi) a vu ses abonnements augmenter de 300 % en quelques mois.

 

Au milieu de ce flou artistique total qui est au web ce que le triple lutz double boucle piqué est au patinage artistique, Free (mon FAI, que j'embrasse sur le front par ailleurs) a décidé de se faire de la pub en déclarant qu'il refusait de faciliter la tâche d'Hadopi. En lui faisant par exemple parvenir les adresses IP des internautes contrevenants sur papier, et non par voie informatique. Et en refusant de relayer les mails d'Hadopi, sous prétexte de défaut de convention technique.

 

Malgré les moulinets du gouvernement en général, et de Frédéric Mitterrand en particulier, Free ne risque rien, puisqu'il a bel et bien fourni les adresses IP demandées. En revanche les abonnés risquent de trinquer, puisqu'ils ne recevront pas la première sommation par mail, mais directement la deuxième par recommandé.

 

Quant aux autres FAI, il tentent de surfer sur la vague. SFR prétend ne pas avoir fourni les adresses IP, tout en l'ayant fait. Et Numéricable joue les fayots de service en déposant plainte contre Free auprès de l'Hadopi.

Bref on est pas sortis des ronces.

Un beau gâchis amateuro-administratif à la française comme on les aime tant.

En ce qui concerne le téléchargement illégal, je suis partagée. Bien sur ce n'est pas agréable pour un auteur de voir son oeuvre proposée au plus grand nombre sans contrepartie. Mais la loi ne vise pas tant à protéger les auteurs que les majors du cinéma ou du disque (dont les patrons au passage, sont souvent des copains de Sarko).

Et le téléchargement illégal n'empêche pas les gens d'aller au cinéma voir un film SI le film est de qualité.

Ce n'est pas le téléchargement illégal qui vide les salles ou fait que les gens n'achètent plus de musique. C'est principalement la piètre qualité globale d'une production uniformisée, sans audace, sans créativité et sans imagination qui fait que les gens s'en détournent.

Parce que franchement payer 10 euros pour voir certains navets actuels, je comprends que les mômes n'en aient aucune envie.

Des solutions ? Je n'en ai pas, je ne sais que râler.

Je vais vous dire comme HADOPI, tiens... Demerdenziziche.

 

hadopi-par-vidberg1.gif

Dessin de Vidberg, bien sur..

 

 

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : hadopi, fai, téléchargement, mails, avertissement | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/03/2009

Je copie l'écran, tu copies l'écran, il copie l'écran

... C'est là que les geeks avertis vont pouvoir largement se moquer de moi car ils connaissent vraisemblablement depuis environ 2 siècles..

Allez-y les gens, lâchez-vous, aujourd'hui c'est la fête du slip vous pouvez vous payez la fiole à Manu..

Mais si ce qui suit peut aider une ou deux personnes, mon passage sur cette terre n'aura pas été totalement vain..

Parfois pour illustrer un de nos petits articles on aimerait bien récupérer des photos sur certains sites. Même si normalement, c'est pas bien, il faudrait pas le faire, Hadopi va nous couper le sifflet (au passage, Hadopi, c'est tellement idiot qu'à mon avis ça ne fonctionnera jamais), etc, etc...

Sauf que les photos sont protégées et que le classique "click droit" ne fonctionne pas...

Bon, donc dans ce cas, on passe par la capture d'écran.. Qui n'est pas toujours d'une qualité transcendentale..

C'est là que Vista - par ailleurs tellement critiqué - offre AU MOINS un avantage : dans le programme "Accessoires" vous trouvez un petit outil qui s'appelle "Capture"... Grâce à ce ciseau magique, vous pouvez coupez-coller n'importe quelle photo et même image de vidéo et la sauvegarder en JPEG dans vos fichiers, sans passer par un autre outil.

Une petite démo ? Avec des extraits de la vidéo du récent défilé Chanel au Grand Palais disponible sur le site de la marque...

Chanel 1.JPG
Chanel 2.JPG
Chanel4.JPG
Chanel5.JPG
Chanel7.JPG
Chanel8.JPG



Hein, hein, hein, pas mal, hein ?? Quand même, hein, hein..

Bon ok, je remballe..

Sinon, les mamans qui veulent gagner des cours d'anglais on line pour les kids peuvent laisser un commentaire ICI jusqu'à ce soir 22 heures !!


06:00 Publié dans Les pt'its trucs à Manu | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : vista, capture, chanel, hadopi | |  Facebook | |  Imprimer | |

13/11/2008

Fuck the system

... Parce que je suis quand même une enfant de mai 68 - et qu'aujourd'hui, à ce titre, je pense que je suis déjà fichée au RG en tant que dangereuse activiste -

Je voudrais pousser un cri d'alarme alarmant avec toute la force de mes petits poumons... Depuis quelques temps les initiatives se multiplient pour mettre internet sous contrôle.

Bien évidemment, la grande obsession des pouvoirs en place a toujours été de contrôler l'info. Surtout en France où c'est un sport national depuis les débuts de la télé et le Ministère de l'Information qui dictait les textes des présentateurs du JT dans les années soixante.

La plupart des médias sont aseptisés, reste... internet. Ou des tas de terroristes du verbe  dans mon genre racontent des carabistouilles comme "Sarkozy est un nain bling-bling mégalo" ou "Carla Bruni a abusé du Botox, elle peut plus fermer les yeux". Voire pire...

De nombreuses instances essayent de s'infiltre ou de contrôler ce qui se dit sur le net sous des prétextes plus ou moins crédibles.

Comme le montre l'effrayant appel d'offres du Ministère de l'Education que Madison a débusqué et qu'elle a mis sur son blog ICI

Et que je me fais un devoir de relayer.

Ou que la soi-disant initiative Hadopi du Ministère de la Culture, sans parler du M. Internet, nommé discrètement par Sarko pour baliser la toile.

Les politiques viennent de prendre conscience du pouvoir du net, surtout après l'élection d'Obama, où la campagne sur la toile a été pour la première fois, décisive dans le résultat de l'élection. Il y a fort à parier qu'il s'y intéressent de plus en plus près...

Or, Internet DOIT rester un espace de liberté, c'est quasiment le dernier canal où on peut raconter N'IMPORTE QUOI. ET C'EST BIEN pour éviter la pensée uniforme.

Certes, ceci suppose parfois des dérives, on peut en éviter certaines, mais n'est-ce pas le prix à payer pour la liberté ?

Pour finir, d'habitude je ne porte pas dans mon coeur l'association de cons'  l'UFC QUE CHOIZE... Ils ne sont pas toujours objectifs car ils  partent du principe que les MECHANTS fabricants nous veulent du mal et cherchent à nous empoisonner ! (ce qui est parfois vrai et parfois, non)

Mais, pour une fois, je vais dans leur sens et tiens, soyons fous, je vais même relayer une de leur bannière pour DENONCER l'interventionnisme du gouvernement sur internet sous prétexte de règlementation du téléchargement...

banniere-ca-va-couper-01.jpg

Donc les gens, FAISEZ GAFFE. NE CROYEZ PAS quand on vous dit que c'est pour votre BIEN... Et en attendant, comme Carla Bruni, gardez les yeux ouverts - Mouahahahah -

N'oubliez pas.jpg

NB : psssttt, au fait, les RG, c'est quand vous voulez qu'on boit un coup...

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : internet, surveillance, hadopi, ufc | |  Facebook | |  Imprimer | |