Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2009

Moi aussi je veux un papa président de la république

Une ekkksssselllente copine de longue date - par ailleurs Hollandaise, personne n'est parfaite - m'a demandé hier "tu vas parler de Jean Sarkozy sur ton blog ? "

Nan, lui rétorquais-je, il y a suffisamment de choses qui tournent sur le oueb sur le fiston.

Du mot clé #jeansarkozypartout sur twitter, les tweets les plus décapants étant recensés sur "jeansarkozypartout d’avenir", aux parodies diverses et variées c’est le « must write » du moment.

Même les journaux étrangers s’y mettent, de la Grande-Bretagne qui juge que la France est une république bananière, jusqu’en Chine où la presse d’état trouve cette situation « curieuse ».


Un comble !

 

Je ne vais donc pas faire ce que tout le monde fait, ça nuirait à ma hype.

 

Si, si me dit-elle, il faut que tu le fasses - la batave est une race obstinée et persistante - c'est un devoir citoyen de protester, il faut faire le plus de bruit possible.

Au passage, notez le culot de l'européenne blonde du nord qui m'envoie au charbon, alors qu'elle se la coule douce.

 

Donc, j'ai imaginé que si moi aussi j'avais un papa président à l'Elysée, j'aurais à 21 ans, après un bac eu de justesse - et en retard - et une vague année de droit mis la main sur l'UMP des haut-de-Seine, département hautement pompafriquesque et pré carré de papa, trop occupé pour s'en occuper.

Je suis nulle mais c'est pas grave, papa me prête ses conseillers.

Que je me tape d'ailleurs au passage, quand ils sont mignons.

Dans la voiture de fonction du département, payée par le contribuable. Avant d'aller sièger au truc, là, où y'a pleins de gens qui disent des trucs compliqués sur des subventions auquel je ne comprends rien.

Car je suis blonde.


M'en fous, pendant ce temps là j'en profite pour faire ma French, et twitter sur mon Iphone 64 Giga que papa m'a acheté quand on m'a piqué le 32.

Oui,  papa a demandé  à Apple de me sortir un 64 G exprès pour moi toute seule.

Papa il a le pouvoir, c'est vachement hype.


Deux ans plus tard, pour me faire une cagnotte, histoire de pouvoir me payer un petit F12 à Neuilly, papa me refile la présidence d'un truc genre Contrôle Privé de la Gestion de l'Attaque, non attends, c'est pas ça, je regarde mon blackberry, on me l'a mis dessus... Ah oui c'est ça Etablissement Public d'Aménagement de la Défense.

J'y bite rien non plus, mais c'est pas grave. C'est l'équipe à papa qui gère de toute manière.. Pendant ce temps-là, je vais faire des soins au spa du Ritz.


J'ai un chouette bureau ceci dit, avec des baies vitrées. Et un assistant particulier. Un grand surfeur blond baraqué, nommé Kevin.

Je lui fais faire des cafés, le petit bouchon.

Parce que sinon, Excel, lui il pense que c'est une marque de déodorant..

Mais c'est pas grave, il est choupi.


Sinon, papa m'a dit qu'au prochaines élections il me faisait nommer députée des Hauts-de-Seine... Histoire de bien avoir la main sur le département.

J'ai rien compris à ce qu'il fallait faire, mais bon, papa me dit que c'est comme au au truc où j'allais m'asseoir avant pour faire ma French et Twitter.

D'après lui, il suffit juste de s'asseoir, d'applaudir et de voter de temps à autres.


Ok.

C'est effectivement pas très dur.

Mais je m'interroge quand même...


Si ma French n'est pas sèche, je fais comment, moi pour voter ??

 

 

papa--c-est-quoi-le-n-potisme.jpg


La pétition pour demander à Jean Sarkozy de ne pas se présenter est LA. Elle a déjà recueilli 70000 signatures..

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : jean sarkozy, epad, hauts-de-seine, la défense | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/07/2008

Petites Nouvelles du monde et de la Galaxie...

Chronique récurrente sur ce blog : les commentaires des actualités qui me font rire ou sourire... ou pas... Pour aujourd'hui :

Hauts de Seine, ton univers impito-ya-a-ble !

Mon feuilleton favori continue. Ca flingue à tout va pour savoir qui sera le numero uno, le boss, le cappo de tutti cappi, le macho avec des boules en bêton armé des Hauts-de-Seine, accessoirement département le plus riche de France. Sarko essaye d'y caser son fiston, les Balkany, déjà patrons de Levallois aimeraient bien une plus grosse part du gâteau, Devedjian-le-serpent-visqueux s'y verrait bien couler une retraite dorée et tout ce beau monde surveille du bout du flingue la mafia corse  qui tenait autrefois le 92 (sous l'égide de Pasqua) et qui reste en embuscade.

Sous des prétextes vertueux, Devedjian à dégaîné le premier :    Le président du conseil général des Hauts-de-Seine, pourtant très isolé face à Isabelle Balkany et Charles Pasqua, entre autres, veut nettoyer «les écuries d'Augias» dans son département. Celui qui se présente comme «l'homme du président» estime que «toutes les attaques dont (il est) l'objet résultent de (sa) lutte contre la corruption.

En clair, Devedjian balance grave pour couler ses "amis" et s'assurer une place au soleil.

Ce n'a pas manqué de faire réagir Isabelle Balkany . «Scandalisée» par ces propos, elle reproche au président du conseil général de lancer ces attaques car il ne supporterait pas les critiques qui lui sont faites, notamment sur son autoritarisme.

En clair, pas question de laisser passer Devedjian, autrement que sur mon cadavre !

Un clash entre Devedjian et sa majorité n'est donc pas à exclure. Si Jean Sarkozy, le président du groupe UMP au conseil général, a qualifié ces déclarations de «malheureuses et blessantes», il s'est toutefois efforcé de jouer l'apaisement.

En clair, c'est moi le boss, papa l'a dit.

Pire que Dallas et Scarface réunis, je vous dis, ça pourrait servir de scénario à un éventuel "Parrain IV". Si ces gens avaient des flingues, Neuilly serait pire que Chicago à l'époque d'Al Capone !

 

Un dérapage de Barbie

Mattel n'est pas habituellement une société très portée sur le youpi-lala. Si le fabricant de la célèbre Barbie la laissait parfois sortir en wonderbra et mini-jupe au ras de la touffe, on n'avait quand même jamais été trop loin dans le hardcore jusqu'à présent, tout l'univers de la demoiselle restant sage et rose. Et bien volontairement ou pas, Barbie vient de franchir la ligne jaune (ou rose, comme vous voudrez). En voulant reproduire une héroïne de BD : Black Canary (Misterwan pourrait nous en dire plus), Mattel a lancé la première Barbie maîtresse SM!

Blouson de cuir, bas résille, maquillage charbonneux, et regard méchant, si elle avait la parole elle n'aurait plus qu'à dire : "à genoux, chien, lèche mes bottes". D'ailleurs, constatez vous-mêmes....

535691.jpg

....Une poupée plus Cruella que nature qui a suscité une levée de bouclier des associations conservatrices et l'embarras du fabricant de jouets. Un collector à se procurer car elle risque de disparaître rapidement, si jamais elle est mise en vente !

 

 

Fais chier Angélina Jolie

Angélina Jolie a réussi a sortir de la maternité avec ses mioches sans  qu'aucun photographe ne s'en aperçoive. Exploit historique.

Mais on s'en bat les c... 

J'ai du mal à comprendre l'hystérie collective autour de ces deux lardons et la hâte qu'on les gens à voir leurs photos.

D'une une naissance, c'est sympa, mais ce n'est pas l'évènement qui change la face du monde quand même ;  de deux il n'y a rien qui ressemble plus à un nouveau-né qu'un autre nouveau-né, sauf pour les heureux parents qui lui découvrent immédiatement un air de famille indéniable avec tante Germaine (celle qui avait le grand pif et le mauvais caractère). On pourrait donc photographier les lardons de Mme Michu et les mettre en couv' de Voici, ce serait pareil.

Donc Angélina Jolie, je te donne un truc, tu peux prendre en photo les mômes de ta bonniche mexicaine qui a eu des jumeaux en même temps que toi, les balancer à un magazine people et te faire payer 6 patates : personne n'y verra que du feu.

 

Fillon ne démissionnera pas si la réforme de la constitution échoue.

Mais non, chéri, on te croit tu ne vas pas démissionner. Tu sera VIRE

Mouahahahah...

 

En Belgique, pour la Xième fois, le gouvernement est en panne

Incroyable ce pays ou nos (seulement) dix millions de quasi-cousins n'arrivent même pas à se mettre d'accord. Evidemment, ils n'ont pas tous la même culture, ni la même langue et le système politique est apparemment assez complexe.

Moi je propose un truc : les Flamands on les colle aux Hollandais - c'est la même langue grosso-modo. Et la France récupère la Wallonnie. Comme ça hop ! on agrandit le territoire et on est vachement plus au large ! Quant aux germanonophones (et oui, il y en a aussi en Belgique), on s'en fout, il vont où ils veulent, ça n'interesse personne.

En bonus, il y a un pays de moins en Europe, du coup, c'est moins compliqué. Et on peut éventuellement en prime envisager d'annexer le Luxembourg : ça touche la Belgique et on ne va pas laisser un tout petit pays tout seul dans son coin. Et la Suisse Romande, parce qu'ils parlent français.

Non ? Ca ne fonctionne pas ? Et ben pourquoi ?  Elle est pourtant bonne mon idée !

 

Christophe Maé se fait huer lors de son concert aux vieilles charrues

Et là je dis NON C'EST PAS BIEN. 

Vous vous dites, Manu, le soleil lui a tapé sur le crane - la quadra la plus rock'n roll de  la planète défend Christophe Maé ? C'est comme si Philippe Manoeuvre déclarait publiquement son amour à Michèle Torr !

Non je ne me suis pas mis subitement à aimer le castrat gratouilleur de guitare énervant.

J'estime juste que quand on aime pas un artiste, on ne va pas le voir, épicétout.

Le gars - vous l'aimez ou vous l'aimez pas - mais faire un spectacle et monter sur scène, ça demande énormément de boulot et d'énergie et au moins ça on le respecte. 

16:33 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : devedjian, hauts-de-seine, barbie | |  Facebook | |  Imprimer | |

17/06/2008

Tu quoque filii ??

Oui, j'ai voulu un titre en latin pour vous prouver que j'ai énormément de culturation et me la péter grave...

Pour les inculturés de service, cette phrase prononcée - selon la légenge - par  Jules César alors qu'il se faisait larder de coups de couteaux comme un rosbeef à point sur les marches du capitole, s'adressait sur le ton de l'effroi à son fils adoptif, Brutus, qui participait au dit découpage, et signifie "toi aussi, mon fils ?"

Cette citation pourrait également s'appliquer à Jean Sarkozy, prince héritier à brushing L'Oréal, dont le seul titre de gloire est d'être le fils à son père, qui vient symboliquement d'assassiner hier Hervé Marseille, candidat à la présidence du groupe UMP du conseil général des Hauts-de-Seine, en lui piquant sa place.

Même le patron du département, Patrick Devedjian, dont la préférence allait pourtant à Hervé Marseille, maire (Nouveau Centre) de Meudon, a dû s'incliner. S'il s'est réjoui que « l'unité soit préservée », il a eu du mal à masquer sa crispation lors d'une conférence de presse expédiée en début d'après-midi.

Hauts-de-Seine, ton univers impitoya-a-ble ! Après la bataille de Neuilly, Jean Sarkozy continue de semer la zizanie partout où il passe avec la bénédiction de papa, trop heureux de pouvoir caser son clampin de rejeton qui ne sait par ailleurs rien faire de ses dix doigts - à part peloter l'héritière Darty, qu'il compte épouser prochainement.

Le grand feuilleton des Hauts-de-Seine continue donc dans le sang et les larmes. Dans le prochain épisode : ki-ki sera le nouveau patron du département le plus riche de France, donc pompe à fric de première catégorie ? Devedjian va-t-il devoir céder sa place et partir en exil ? Sarkozy va-t-il présenter son autre fils pour finir de mettre la main sur le magot ?

Plaisanterie mise à part, je trouve ça proprement scandaleux. Et personne ne dit rien, tout le monde trouve normal que le nain case toute sa famille !

Ceci dit, les hommes politiques l'ont toujours fait. Par exemple, la fifille à Chirac qui n'a jamais mis un pied devant l'autre toute seule et que son père case encore, alors qu'elle a plus de quarante ans, à un poste clé chez l'industriel  François Pinault, un de ses meilleurs potes.

Sur ce je vous laisse, je vais aller gueuler chez le maire pour qu'il trouve un job d'été à mon fils. Comment ça c'est pareil ! Pas du tout, ça n'a rien à voir...

15:54 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, hauts-de-seine | |  Facebook | |  Imprimer | |