Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2013

Insaisissables le film de l'été ? Et pourquoi pas

Certes l'été quand il fait beau c'est souvent moins inspirant pour aller au cinéma...


Sauf si la canicule te donne le prétexte d'aller te rafraîchir dans la climatisation d'une salle.

Malheureusement, climatisation ou pas, l'été n'est souvent pas une période de florescence artistique au niveau 7ème art.

Entre les blockbusters plein de robots ou de super-héros (dont on commence à frôler l'overdose) et les films confidentiels qui sortent en été parce que... Ahem, ils sont confidentiels, on cherche parfois quelque chose à voir pour une petite sortie ciné au calme.

Et bien, j'ai ce qu'il te faut.

Insaisissables.

Tu aimes la magie ? Tu as aimé l'esprit d'Ocean's eleven ?

C'est pile pour toi, un film qui allie les deux.

L'histoire ? 

4 magiciens doués mais pas très reconnus, vivant plus ou moins de petits boulots, voire de petites escroqueries sont recrutés par un "sélectionneur" mystérieux pour former un numéro sensationnel et inédit. Un spécialiste bavard de grandes illusions, une jeune et jolie spécialiste de l'évasion qui fut son assistante, un mentaliste, et un as de la manipulation se retrouvent donc ensemble sur une scène à Las Vegas sous le noms "des 4 cavaliers". Leur numéro va consister en un holp-up spectaculaire .... Dans une banque parisienne à plusieurs milliers de kilomètres de distance. Le butin du hold-up étant finalement jeté au public. Un agent du FBI va tenter de comprendre comment et pourquoi ils ont procédé avec l'aide d'une jeune et jolie policière d'Interpol et les conseils pas toujours désintéressés d'un spécialiste du décryptage des tours de magie.

Et si ce  numéro spectaculaire n'était que premier acte d'une machination bien plus grandiose ?  

En quelques mots : j'ai beaucoup aimé. C'est frais, enthousiaste, dynamique, haletant, intelligent, avec un scénario ultra-bien ficelé, comme un tour de magie, plein de chausse-trappes et de faux-semblant. Ca faisait un petit moment que je n'avais pas vu un scénario aussi intelligent, en fait.

Comme un prestidigitateur, le metteur en scène te fait regarder ailleurs pendant qu'il manipule le cours de l'action. Rebondissements garantis jusqu'aux dernières minutes. Sans vouloir me flatter, assez habituée à deviner les fins d'histoires à suspense, je n'ai pas du tout vu venir le dénouement final. Il y a potentiellement quelques invraisemblances, mais le tout est tellement bien emballé que tu ne t'en rends même pas compte.

Cerise sur le lapin magique : un casting im-pe-ccable. Jesse Eissenberg en chef magicien bavard, beaucoup plus sexy qu'avec les bouclettes rousses de Mark Zuckerberg dans "the social network" ; Woody Harrelson, l'inquiétant tueur-né, en mentaliste déjanté ; Mark Ruffalo (le Hulk d'Avengers) en policier dépassé par la situation et les mythiques Michael Caine et Morgan Freeman qu'on ne présente plus. Sans oublier la pétillante Isla Fisher, vue entre autres dans Gatsby le Magnifique, et en bonus pour les filles, Dave Franco, le petit frère de, qui va faire en faire craquer plus d'une avec son sourire mutin. La famille Franco, usine à bombes. Enfin, très bonne surprise avec Mélanie Laurent, qui m'a vraiment convaincue contrairement à ses films précédent dans le rôle de la policière d'Interpol prête à tout pour aller au bout de l'enquête.

Cocorico, le film est réalisé par Louis Letterrier, un petit frenchie, oui madame, qui avait précédemment commis Le transporteur ou encore Le choc des Titans (bon, ok, ce dernier film n'est pas FORCEMENT une référence inoubliable)

Anecdote :  José Garcia, qui tient un petit rôle dans Insaisissables a été confondu  par un journaliste cinéma américain avec Robert Downey Jr, après visionnage de la bande annonce. Persuadé que ce dernier avait fait un "caméo" (une participation non créditée au générique) dans le film, le journaliste félicite un réalisateur très surpris en lui disant : "c'est génial d'avoir décroché un caméo de Robert Downey Jr. !" José Garcia devrait songer à demander une augmentation...

Le film a très bien démarré au vu des premiers jours de projection et bénéficiera certainement d'un bon bouche à oreilles, je n'en doute pas une seconde. Je lui souhaite pour ma part tout le succès possible, ce serait mérité...

La petite bande annonce, pour te donner ENCORE plus envie et en VO parce que je suis snob, oui oui... (source Allo Ciné)