Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2010

Tu viens jouer avec moi ?

Il n'y a pas qu'internet dans la vie.

Même si je vis quasiment incrustée dans mon ordi, il y a encore quelques raisons qui peuvent m'inciter à l'abandonner immédiatement.

La proposition d'une bonne partie, par exemple.

Non pas CA bande de dégoutants, une bonne partie de JEU DE SOCIETE.

Oui, j'adore. Rien de mieux pour mettre de l'ambiance ou terminer une soirée que de se mettre à 4, 5, 6 ou plus autour de dés, de cartes, d'une piste de jeu et d'essayer de ratatiner ses adversaires pour ramasser le plus de sous, de points ou de cartes possibles.

Proposez moi un tarot, un yam ou n'importe quoi de pas trop cérébral et je cours comme un cabri qui aurait aperçu une botte de carottes fraîches.

Je dis bien pas trop cérébral, parce que, pour moi, les échecs ou le bridge, ces jeux un peu sophistiqués rentrent dans une autre catégorie.

Et si on peut tricher, alors là c'est le bonheur. Comment, vous ne trichez jamais, vous ? Mon oeil.

En revanche, il faut quand même que je vous avoue quelque chose : j'adore jouer mais je suis très mauvaise perdante. En cas de défaite, ma réaction s'échelonne du grommelage (mfffff, groumpf), en passant par la protestation (oui, mais non, recompte les points là, y'a erreur) jusqu'à l'envoi en l'air de la piste de jeu et tout ce qu'elle contient accompagné d'un cri strident et d'un flot d'injures (BORDEEEEEEEL)

Pour résumer, j'adore jouer en trichant et sans perdre. C'est ce dont mes compagnes de partie ont pu se rendre compte lors d'une soirée spéciale test jeux organisées par Mattel.

J'ai d'abord inventé des mots pour gagner au nouveau Scrabble : la version délire. Le jeu où votre intellect brillant seul ne suffira pas ! Il vous faudra aussi tomber sur les bonnes cartes délire qui vous permettront d'engranger un maximum de points ou d'inverser le cours du jeu.

 

85986.jpg

J'ai ensuite tenté l'impossible pour faire deviner des croquis incompréhensibles au Pictionary à mon équipe. En écrivant des mots autour du croquis, ce qui est bien sur strictement prohibé. Et en faisant croire que que, pour fêter ses 25 ans d'existence (déjà !), Pictionary avait changé le règlement.

 

r3101.jpg

 

 

C'est là que l'équipe adverse m'a saisi par le fond du pantalon et jeté dehors non sans avoir inscrit "Pictionary" au marqueur indélébile sur mon front.

En bref, une excellente soirée de rigolade. Comme souvent quand on réunit une bonne compagnie autour d'un bon jeu.

On recommence quand ? La prochaine fois je ne triche plus, promis...

Enfin normalement..

 

 

Merci à Fanny de nous avoir régalé de bonbecs et de jeux !

Et si vous aimez le Pictionary et que vous avez de l'imagination, à l'occasion de ses 25 ans, participez au Pictionnary défi sur Facebook

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : jeux de société, mattel, pictionnary, scrabble | |  Facebook | |  Imprimer | |