Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2012

Si j'existe, j'existe, c'est d'être fan...

Comme beaucoup de gens sur cette petite planète bleue, j'ai eu ma période ado-groupie pour des guitaristes chwelus qui secouaient la tête en jouant/ acteurs au physique avantageux/ sportifs suédois à bandeau frontal/ et à peu près toute personne testostéronée à tablettes de chocolat avantageuses.

Pour cette dernière catégorie, il n'est d'ailleurs pas certain que la période ado-groupie soit totalement terminée.

Mais, s'il m'est donc arrivé de collectionner quelques photos, disques ou de me ruer pour obtenir une place de concert, la fanitude totale est un aspect du comportement humain qui me laisse pour le moins perplexe.

Attendre des heures sous la pluie et dans le froid pour apercevoir un bout de bras de son idole, collectionner les objets dérivés, assister à tous les concerts d'une tournée, vivre à travers l'objet de son adoration sont des attitudes totalement conceptuelles dont j'ai du mal à saisir exactement le but.

Et le fan qui guête le moindre signe, le moindre mouvement, le moindre objet touché par l'objet de son adoration en espérant rien ou quasiment rien en retour, un vrai objet de curiosité.

Qu'une minette de 13/14 ans hurle à un concert de Justin Bieber et collectionne ses posters, passe encore.

A priori à 16/17 si elle suit un cheminement psychologique classique, elle devrait avoir décroché ses posters, complètement oublié le blondinet à mêche,  et repris une activité normale.

Mais qu'une personne de plus de 15 ans et demi hurle à un concert de Mylène Farmer, attende des heures sous la pluie pour voir Lady Gaga, parte en pélerinage sur les traces de JC Vandamme (si, si), se tatoue le portrait de Frédéric François sur le bras (re-si, si)  ou organise une messe hommage à Michael Jackson, sans parler des Beliebers qui se sont rasés la tête parce qu'ils croyaient à tort que Justin avait un cancer, c'est quand même assez curieux. Pour le moins. 

La pointe extrême de cette attitude étant atteinte par les fans-sosies qui se diluent complètement dans leur idole en essayant de lui ressembler le plus possible et en gommant leur propre personnalité.

Un immense point d'interrogation à leur égard est la seule chose qui me venait à l'esprit en regardant le week-end dernier un reportage sur ces fans hardcore.

Bien sur, ce genre de sujet est largement monté pour tourner en ridicule les pauvres gens qui y figurent.

Néanmoins je m'interroge sur les ressorts psychologiques qui motivent une adoration inconditionnelle au point de s'oublier soi-même. 

Un manque de confiance en soi ? Un vide affectif ? Une vie jugée inintéressante ? Un besoin mystique de croire à quelque chose de supérieur ? Un report d'affection vers une personne inaccessible pour éviter de s'engager dans une vraie relation affective ou amoureuse ?

Je peux admirer quelqu'un mais pas au point de lui vouer un culte sans aucun questionnement. J'ai un esprit critique trop chevillé au corps pour le faire.

Figure de pure rhétorique même si tu me mettais au hasard, disons... Fassbender devant le nez, après avoir perdu les pédales pendant environ 5 minutes, m'être couverte de ridicule en bafouillant strictement n'importe quoi, lui avoir écrasé les pieds et renversé ma coupe de champagne dessus (ce qui m'arrive généralement dans ce genre de situation)  le côté pragmatique et moqueur (voire cynique, je le concède) de mon cerveau se reveillerait en me chuchotant "hey, t'as vu, il a une coquetterie dans l'oeil et il est mal habillé, en fait" "en plus dans son dernier film, rappelle-toi il jouait comme une buse".

Et pour l'avoir vécu à plusieurs reprises, je t'assure qu'il vaut parfois mieux ne pas voir de trop près une jolie image de papier glacé ou de clip vidéo.

Rares sont ceux qui sont à la hauteur du fantasme qu'ils incarnent.

Car finalement fan et fantôme ont le même commencement. Le fan court après un fantôme, une créature mythique et illusoire qu'il se crée lui-même, qui n'a aucune réalité mais qui le conforte dans un monde irréel où il se réfugie pour échapper à une réalité qui ne lui plait pas. 

Ca vaut ce que ça vaut comme explication psychologique. 

Il vaut encore mieux être fan de soi-même.

Tu seras peut-être égocentrique et mégalomane mais au moins jamais déconnecté(e) de la vie.

Ni déçu(e).

 

fans-mejores.jpg

11/02/2011

Si j'existe, j'existe, c'est d'être fan, c'est d'être fan...

 

Enfin non c'est plutôt l'inverse.

J'arrive à comprendre qu'on aime, qu'on admire, qu'on admire énormément quelqu'un dans un domaine particulier.

Mais plus difficilement qu'on le mette sur un piédestal jusqu'à en faire une quasi-divinité.

Ou d'oublier jusqu'à sa propre existence pour vivre par idole interposée.

A 14, 15 ans qu'on hurle devant Justin Bieber, j'arrive à concevoir.

 

J'ai poussé moi-même quelques hiiiiiiii devant des groupes de rock avec chweus et pantalons moulants.

Mais à 30, 40, voire plus, collectionner tous les disques et les produits dérivés, de Mylène Farmer, Claude François ou Elvis, alors qu'ils sont morts tous les 3 (mouahahahahah) j'ai plus de mal à comprendre.

Bien sur les fans de Johnny qui se font tatouer "que je t'aime" avec un aigle géant dans le dos, c'est drôle 5 minutes. Sur la forme.

Mais sur le fond, l'idolâtrie ça fiche quand même la trouille. Des gens qui font des trucs aveuglément parce que quelqu'un leur demande on sait où ça mène...

A faire des trucs idiots.

Comme par exemple acheter un maillot de foot porté par je ne sais plus quel joueur à la finale de la coupe du monde à 7500 euros. (vu hier à la télé)

7500 euros pour un truc moche, mité et décousu porté par un semi-analphabète, tu parles d'un investissement.. 

 

J'ai une trop haute estime de moi-même pour idolâtrer qui que ce soit.

Je suis convaincue qu'on peut estimer l'oeuvre d'un artiste, d'un penseur, d'un intellectuel sans pour autant lui donner carte blanche sur ses idées ou son attitude

Bon c'est vrai que si me retrouvais devant certains artistes, penseurs ou personnages importants, je serais vraisemblablement une petite chose recroquevillée..

... Jusqu'à ce qu'ils me piquent ma place dans la file pour aller chercher son dessert.

J'en ai tué pour moins que ça.

Et même je  peux te dire que si tu me le piques mon dessert, tu peux être star du rock, écrivain célèbre, président de la république, voire maître du monde, tu vas te prendre une soufflante maison.

Il n'y aura plus d'idole qui tienne.

 

En revanche, je n'ai rien contre le fait qu'on m'idolâtre. 

Allez-y.

blogging-idol.jpg

 

 

24/09/2010

Les pipeuleries du vendredi

A la demande de la totalité de mes lecteurs, environ 4 personnes, une petite séance de pipeulerie.


Parce que la pipeulerie c'est le bien, ça détend le slip et le cerveau. Surtout une veille de week-end.

 

  • Sortie simultanée de 2 bouquins sur Carla Bruni. Il parait que ça rend Nico fou de rage de voir l'intimité de sa douce étalée. D'un côté tant mieux. D'un autre côté 2 bouquins ça me parait un peu superfétatoire. CB on peut faire sa bio plus rapidement que ça et économiser du papier. A posé à poil. A chanté de la daube. A épousé un nain pour se recaser en prenant de l'âge.

 

  • Sinon la susurrante italienne aux pommettes exponentielles a commis une reprise de la chanson de Bowie "Absolute Beginners" sur un album hommage au maître. Atroce. Si Bowie était mort il se retournerait dans sa tombe. Il faudrait vraiment quelqu'un lui ouvre les yeux sur sa nullité musicale. Tu me diras avant d'ouvrir les yeux il va falloir écarter ses pommettes. Et ça, y'a un sacré boulot.

 

  • Suite à sa déclaration sur Juliette Binoche, Gérard Depardieu vient de se faire tacler à son tour par Anny Duperey qui a déclaré publiquement qu'il ferait mieux de "fermer sa gueule". Je plussoie. Depardieu vieillit bien mal. Il ressemble à un vieil ivrogne qui élucubre en public, à peine capable de finir ses phrases. Ce qui m'étonne c'est qu'on l'écoute encore religieusement et qu'on le considère comme un monument du cinéma français. Je ne l'ai jamais considéré comme un acteur extraordinaire. Il vient, il fait son numéro et basta. Rien à voir avec Jean Rochefort ou Jean-Pierre Marielle qu'on devrait élever au rang de trésor nationaux, comme les Japonais. Jean et Jean-Pierre, je vous surkiffe totalement vous êtes les deux mecs les plus sexys de l'univers.

 

  • Catastrophe nucléaire dans la planète eau précieuse ! Justin Bieber a été pris en flagrant délit de langue dans la bouche d'autrui. En l'occurrence une greluche chanteuse du nom de Jasmine Villegas et  à l'arrière d'une grosse berline, à Venice en Californie. Ce n'est pas la première fois que Justin Bieber et Jasmine Villegas échangent un tendre baiser.  Sur le tournage du clip Baby, Justin Bieber avait déjà offert un bisou à sa collègue chanteuse. Mais cette fois ce n'est pas du tout professionnel, c'est pour de vrai... A la fois on s'en bat largement les cojones. Avec une rape à fromage, même. Aie. En fait ça fait mal, je ne vous le conseille pas.

 

  • Catastrophe nucléaire dans la planète eau précieuse 2 : Tokyo hotel se sépare ! Deux de ses membres veulent rester en Allemagne alors que les deux autres veulent continuer leur carrière aux Etats-Unis. On ne va pas le nier : ça nous arrange. L'Atlantique entre nous et eux, c'est bien comme distance.

 

  • C'est en tant que couple que Jay-Z, et son épouse Beyoncé font leur entrée dans le fameux Livre Guiness des Records. Le couple a en effet amassé près de 122 millions de dollars - 91 millions d'euros - l'an passé et Et c'est Beyoncé  qui a le power dans le couple puisqu'elle a gagné  87 des 122 millions, à la sueur de son popotin. Sa ligne de vêtements, son dernier album I Am... Sasha Fierce et ses collaborations avec Lady Gaga ont surement grandement aidé.Jay-Z a été en outre reconnu "plus gros salaire Hip Hop" avec 65 millions de dollars pour cette année qui comprend sa tournée Blueprint III, les revenus de ses boîtes de nuit et sa ligne de vêtements (oui, il en a aussi une) entre autres. A la fois, si c'est pour être méga-riches et ressembler à une vitrine de tati question look, je préfère rester où j'en suis. Moi, bien sur, j'ai la classe. Qui a dit "dans tes rêves" ?

 

  • Le mannequin Lara Stone a été choisie pour faire la couverture du numéro spécial anniversaire de Vogue Paris, qui sortira en kiosques le 27 septembre prochain. L'édition fera 624 pages et pèsera 2,2 kilos ! Il sera accompagné d'un portfolio collector de 100 pages regroupant les clichés les plus osés du magazine. Pour marquer l'évènement, Vogue Paris sortira en simultané sur l'Apple Store et lancera sa toute première application iPad: les internautes pourront découvrir un mini film réalisé par Steven Klein et le making of d'une séance beauté avec Mario Sorrenti. Mon rêve dans la vie c'est d'être Anna Wintour. Moi aussi je veux être peau de vache et bien habillée. Mais je suis folle, je suis DEJA peau de vache et bien habillée. Ouatellsse.. ??

 

  • Koh Lantah c'est reparti ! Au bout de seulement un épisode l'insupportable Frédérique a été éliminée. Mais ce n'est pas l'essentiel. L'essentiel c'est le live-twitt du vendredi soir. Viendez avec nous délirer sur twitter, c'est ça qui est le meilleur. Sinon pour le reste, Koh Lanta c'est toujours un peu la même chose : on ne change pas une formule qui marche.

 

  • Lady Gaga vient de signer un contrat avec Coty, le célèbre parfumeur, a qui l'on doit les parfums de Céline Dion par exemple. Pour l'instant, le parfum de Lady Gaga n'a pas encore de nom et pas encore d'odeur, mais elle promet quelque chose d'inhabituel. Oui, si elle travaille avec le parfumeur de Céline Dion, ça sera certainement inhabituel comme parfum corporel.. Pour les wc en revanche, ça devrait le faire. Et t'as vu j'ai même réussi à caser C'line, comme d'habitude, même sans nouvelles du pinson du Saint-Laurent, trop forte moi..

 

 

25994913.jpg

 

16/08/2010

Punk un jour....


.. Punk toujours..


2010-08-15.jpg

Tee-shirt vintage perso (1976 s'il vous plait, et pas à vendre)

Broches épingles à nourrice Sonia Rykiel récupérées grâce à mon fils il est booooooo


Moquez-vous, en attendant, être punk et et tacler tout le monde, parfois ça rapporte. Hier par exemple..


Twitter.jpg


A défaut de la couverture de "Vogue la galère", "Marie-Chantal", "Notre Temps, notre dentier" ou "Mon jardin, Mon Punk", j'ai fait la home page de twitter.


Du coup, je me suis fait plein de nouveau amis. Qui détestent tous René la Taupe, Zaz et Christophe Maé.


Vu que nous sommes assez nombreux apparemment, la satellisation des insupportables est en bonne voie. On m'a même demandé d'y rajouter Grégoire et Justin Bieber avec ses fans.


Quelqu'un aurait un contact à la NASA ?? Please RT...