Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2012

Tu peux danser à la télé ? Non toujours pas. Mais je peux applaudir

A part être profondément pénible dans la vie je ne sers pas à grand chose.

On en a déjà discuté. 

En revanche, être pénible a parfois une utilité.

Celle d'obtenir ce que tu veux de ton interlocuteur, qui, de guerre lasse, abdique toute résistance et part en cure de sommeil prolongée. 

C'est le cas du community manager de l'émission You Can Dance qui est actuellement en long séjour à la maison de repos "mon doux rêve" avec plein de jolies pilules roses à avaler.

Et qui a finit, après deux semaines de harcèlement twitterien, par m'inviter en compagnie de trois autres bloggeuses privilégiées, dont mon précieux binôme Sandrine Camus , à la première en public de l'émission.

YCD Logo.jpg


Car après deux numéros enregistrés consacrés aux auditions, nous sommes rentrés dans le vif du sujet avec les 16 finalistes qui défendent leur style en direct devant un public.

Etre invitée sur un plateau vous donne quand même un peu l'impression d'être une Vipette. Entrée réservée, petit buffet avant dans les coulisses, rencontre des danseurs,  places assises (alors que la majorité du public est debout) et vue imprenable... Sur le dos du jury.

Je ne te dévoilerai pas les petits secrets de fabrication de l'émission (quoique, contre quelques compensations financières, je pourrais céder), mais l'ambiance y est dynamique et presque enfiévrée les supporters des participants étant au taquet et il fait TRES chaud dans la salle.

Il fait très chaud et parfois les danseurs sont torse nu. Détail qui ne peut m'échapper. Et un danseur, ça n'a souvent l'air de rien habillé. Mais c'est PARTICULIEREMENT bien gaulé. Ahem (oh fait pas ta bêcheuse, je sais que tu regardes aussi). 

Bref.

Si tu ne connais pas encore le principe malgré mes nombreux billets sur le sujet - ce qui veut dire que tu me lis pas fidèlement, et que tu vas te faire appeler Lucienne - nous avons 16 finalistes, 8 filles et 8 garçons. Ils viennent de toutes les disciplines de la danse mais vont être obligés de danser 1/ en couple 2/ sur un style imposé qui est parfois loin de leur style de prédilection.

Chaque semaine, les danseurs des couples ayant totalisé le moins de votes des spectateurs devront défendre leur place en exécutant un solo face au jury. Qui décidera d'éliminer une fille et un garçon.

Les couples seront reformés en fonction des éliminations.

En parlant des éliminations, je tiens à dire que le conseil des bloggeuses réunies a été très très colère et pas d'accord du tout sur l'élimination d'Isaies la semaine dernière. 

Ce que nous avons pu dire à Kamel Ouali, qui nous a reçues très gentiment dans sa loge pour un petit entretien after-show, où il a confié à ma consoeur Céline Crespin son espoir que ce type d'émission fasse vraiment progresser la danse et sa perception en France.

Car malheureusement, dans notre pays, elle est encore souvent considérée comme un art mineur, voire une occupation "accessoire". Ce que je trouve à titre personnel totalement injustifié et injustifiable. 

Kamel.jpg



Outre l'entretien avec Kamel nous avons eu droit à un nouveau tour dans les coulisses pour la sortie des danseurs,  et un close-up avec Shy'm (très jolie fille, vraiment) et évidemment Nico Archambault de qui j'ai eu un "bonsoir" (détestez-moi les filles).

Shym2.jpg

 

Nico2.jpg



Il va sans dire que j'ai adoré la soirée.

Juste un problème : à cause des caméras, pas de smartphone autorisé dans la salle pour cause d'interférences possibles. Très frustrant pour des live-tweeteuses acharnées...

 

Je ne peux que te recommander l'expérience si tu habites ou passes par Paris.

Tu peux tenter ta chance sur la page Facebook de You Can Dance  où tu peux également gagner plein de lots, voire un cours de danse avec Kamel ou Nico eux-mêmes !! Trop la classe.

 

Pour ma part,  je donne des cours de bourrée auvergnate le mercredi de 19 h à 19 h 35.

Si vous êtes intéressés, laissez-moi un commentaire sur ce billet. 

On fera bourrés ensemble.

A défaut de virtuosité et de grand écart, bourrée, je sais encore faire. 

J'ai des témoins.

(et un grand merci à Wale et son you can dance team pour l'accueil !!)

(et oui, mes photos sont pourries, mais je ne vais pas faillir à ma réputation de pire photographe de l'univers, nanmého)

06:03 Publié dans Séries, TV, Sorties | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : you can dance, nico archambault, kamel ouali, shy'm | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/02/2009

Tag aux fraises

Non pas comme la tarte, ni comme Charlotte aux Fraises, ni comme l'instrument de torture du dentiste.

Aux fraises comme "je perds la boule" ou "complètement à l'ouest"..

Car j'ai été taggée par au moins 5 personnes différentes. Mais comme j'ai mis du temps à faire le tour de la question, je ne sais plus du TOUT QUI, ni sur QUOI..

Je crois que Caro m'a demandé de mettre la 6ème photo de mon 6ème dossier image, ou un truc du genre.

Je vous met donc la 43ème photo de mon 3ème dossier..

C'est mon blog, je fais ce que je veux..

dunes_01.jpg

 

C'est là que je pars cet été. Le meuri est quasi d'accord. Si vous ne savez pas où c'est, vous n'aviez qu'à suivre, d'abord..

Après je pense me remémorer vaguement que Noisette (peut-être) m'a demandé de faire mon coming out sur des trucs honteux ou inavouables..

Pfff, des trucs honteux ou inavouables, c'est ma spécialité... Je n'ai QUE CA en stock..

Par exemple

Au rayon relations sociales : je suis la reine of the world de la gaffe. J'ai le chic pour appeler une copine du nom de sa pire ennemie ou de hurler en public en rigolant, "boh, y'a pas de quoi divorcer" avant de remarquer que mon interlocutrice se décompose en me chuchotant "je suis en train de vivre un divorce très dur".. Tout ça parce que je parle plus vite que je ne réfléchis.. Je suis aussi la reine of the world du parpaing qui tue au quinzième degré. Un genre de Dr House au féminin. Ce qui fait que j'ai un peu de mal à m'entendre avec les gens qui ne manient pas l'humour décalé. Ils repartent soit en m'insultant, soit  en pleurant.

Au rayon névroses et phobies : plein : je déteste les endroits clos, qu'on me tripote les yeux (l'ophtalmo doit m'assommer avant de m'examiner, sinon je lui vomis sur les chaussures), qu'on me touche sans autorisation (ça me rend barjo, voire violente), qu'on me parle sous le nez (tu me diras, vu ma taille, c'est quand même difficile), qu'on s'adresse à moi avec condescendance,  Céline Dion, les enfants de moins de 10 ans, Bénabar, les hommes, les hommes petits, Sarko, les femmes, la femme à Sarko, Marc Lévy, qu'on regarde mon journal par dessus mon épaule dans les transports (t'as qu'à l'acheter, banane), Vincent Delerm, les blondes d'1,80 lookées à grandes jambes, les brunes d'1,80 lookées à grandes jambes, Christophe Maé,  les cons, Kamel Ouali (c'est une insulte au bon goût en général et à la danse en particulier), les clampins, embrasser les gens (beurk), qu'on me pleure sur les chaussures, qu'on me marche sur les chaussures, qu'on me chie dans les bottes, les chanteurs à 3 balles, les danseurs à 3 balles, les acteurs à 3 balles, Jean-Pierre Pernault, ... entre autres. Je peux continuer longtemps si vous voulez, ma liste de phobies et de dégoûts est inépuisable..

Au rayon comportemental : je suis la championne du monde du tirage de gueule. Je peux bouder des décennies entière. Plus s'il le faut. Un seul truc pour arrêter le boudage : me faire rire.. Je suis aussi la numéro un toutes catégories de la pénibilité. Je saoûle tout le monde dans mon entourage avec des trucs qui ne les intéressent absolument pas. Par exemple, raconter des trucs de filles à mon meuri. Il devient fou. J'adore..

Au rayon mongolita : je suis handicapée de la géométrie dans l'espace et de la latéralisation. J'ai du mal à distinguer ma droite de ma gauche, il me faut réfléchir au moins deux minutes pour arriver à faire des mouvements coordonnés et je suis incapable de me situer ou que j'aille. Résultat : il m'est impossible de suivre des explications de trajet par exemple. Au bout de deux phrases, j'ai décroché. Le GPS a sauvé ma vie... Autre mongolisme : je ne PEUX pas conduire.. Evidemment, sans coordination, ni latéralisation, comment veux-tu faire... ? Ou encore, je suis dyslexique des chiffres. Je suis infoutue de retenir une série de chiffres sans les mélanger. Je ne peux donc par exemple retenir aucun numéro de téléphone, sauf le mien, et encore..

Au rayon tics et tocs : je me tripote le visage, le cheveux, les pieds, (souvent), j'oublie d'enlever les étiquettes et les attaches plastiques des étiquettes, je re-demande 20 fois les mêmes trucs, il faut que je dorme avec un truc EPAIS sur moi, même en pleine canicule, je reviens deux/trois fois sur mes pas pour vérifier que tout est bien fermé avant de quitter mon appartement, et les bugs informatiques me rendent totalement hystérique..

Au rayon mémoire de poisson rouge : oui, je confirme, j'ai la capacité mémorielle d'un carassius auratus (nom scientifique de l'animal sous-aquatique). Au bout de 2 minutes, j'ai zappé ce qui s'est passé avant. La preuve : les deux ou trois autres tags, qui me restaient à faire, impossible de me souvenir de quoi il s'agissait.

J'en ai déjà fait deux en un, des tags, c'est pas mal.

Maintenant si celles ou ceux qui m'avaient taggée veulent se rappeler à mon souvenir ici, bienvenue...  Et s'ils veulent m'engueuler, allez, c'est open bar.

Mais aujourd'hui, seulement. Faut pas exagérer non plus. Ma patience a des limites..

 

19/01/2009

C'est lundi c'est pipeuleries

Parce que le lundi ça me remonte le moral de lire des histoires de pipeules avant d'aller bosser... Donc j'imagine que peut-être vous aussi..

  • Regardé le début des NRJ Music Awards samedi soir. Comment dire... Les Pussycat Dolls qui chantent en playback. Christophe Maé qui ferait mieux de chanter en play back - au fait personne ne lui a jamais dit qu'il fallait AUSSI arrêter de danser ? Enfin danser, je m'entends. La dernière comédie musicale de Kamel Ouali avec des Egyptiens qui dansent le hip hop - au fait personne ne lui a jamais dit que faire mouliner des bras à des danseurs pendant 5 minutes  ce n'était PAS de la chorégraphie ? Et en prime, Nikos - je présente dans la discrétion, le bon goût et la dentelle - Aliagas. Avec des remises de prix vachement crédibles, genre on donne l'award au seul artiste international qui a accepté d'assister (contre forte rémunération, bien sur) à cet "évènement". Avec en prime une énorme boulette : Katie Perry est venue chercher son prix sur fond de "Disturbia" de Rihanna, autre nominée.... C'te hon-on-on-te. On a décroché au bout d'une demi-heure et je suis allée me coucher. Oui, car le samedi je me couche tôt, c'est hype. Edit : finalement la boulette était encore plus énorme qu'annoncée ci-dessus. Les Pussycat Dolls ont annoncé que Katie Perry avait décroché un award alors que c'était bel et bien Rihanna qui aurait dû l'avoir. Nikos Aliagas est venu l'annoncer tout penaud en fin d'émission. Re-c'te hon-hon-te...

 

  • Séries : La saison 7 de 24 heures chrono, livrée avec un an de retard par rapport au planning à cause de la grève des scénaristes, a remporté un succès mitigé. Les producteurs songent donc à arrêter les aventures de Jack Bauer après la saison 8. Mais le héros pourrait revenir au cinéma avec un film qui clôturerait la saga, par la possible mort de Jack. Zut alors, qui va sauver le monde maintenant ? Vous rappelez vous d'ailleurs, que dans les premières saisons de la série, le président des USA était... noir. 24 h Chrono, série prophétique ? En revanche Lost continue. La saison 5 reprend la semaine prochaine aux USA. Dans cette nouvelle saison, d'après les premières informations le craquant Sawyer va prendre beaucoup d'importance, on va voir de plus en plus le super-méchant Charles Widmore, le personnage de Benjamin Linus va livrer quelques-uns de ses secrets, et on aura des révelations sur le thème du voyage dans le temps qui avait été abordé lors de la saison précédente !

 

  • Dans le Gala de la semaine dernière, les pages modes étaient un spécial Isabelle Adjani. Photos superbes, Adjani semble avoir éternellement 25 ans. Sauf que ... Dans un petit coin, on voit une photo d'elle au naturel.... hiiiii.. Elle a beaucoup grossi et elle ressemble à un hamster... (les joues)... Et là je dis, il doivent avoir une version tunée et gonflée à bloc  de Photoshop chez Gala, c'est pas dieu possible..  Faut arrêter Zaza, sinon tu vas faire peur au gens quand ils te voient en vrai !! En plus, Zaza elle nous donne ses secrets de beauté de grande fille toute simple dans la page maquillage et tartinage. Si vous voulez lui ressembler, comptez un budget d'environ 10000 euros par mois. Enfin, si vous voulez VRAIMENT lui ressembler...

 

  • Spéciale dédicace à Patrick Mc Goohan. Le créateur et l'acteur de la série culte le Prisonnier est mort la semaine dernière. Tu as marqué mon enfance, Chus mon gars...

 

  • Et enfin, of course, pas de page people sans les aventures de Céline... Cette semaine, C'line va chez l'esthéticienne se faire épiler, mais le rendez-vous a été décalé...
HairyLegs2WI_468x657.jpg
HairyLegsWI_468x313.jpg