Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2008

L'Autriche, l'autre pays des maboules

Humour noir, âmes sensibles, s'abstenir...

L'Autriche jusqu'à récemment c'était les valses de Vienne, les châlets en bois, les chocolats chauds, et les sachertorte...

Sous ces images de carte postale, les Autrichiens nous révèlent aujourd'hui une autre de leur spécialité : la séquestration.

Après l'affaire Natasha Kampusch, emprisonnée dans une cave pendant huit ans par un maniaque pervers, on découvre aujourd'hui un scénario que même le plus taré des scénaristes Hollywoodiens shooté aux amphétamines n'aurait jamais osé imaginé sous peine d'emprisonnement immédiat.

Un père incestueux viole sa fille, lui fait 7 enfants, dont un mort-né brulé et enterré dans le jardin et la sequestre avec la moitié de sa progéniture dont il est la fois le père et le grand-père dans une cave de 60 m2 entièrement aménagée. Pour une raison mystérieuse, il récupère l'autre moitié des enfants dont il prétend les avoir trouvé sur le pas de sa porte. Et personne n'a rien vu pendant 20 ans. Même pas les locataires à qui il louait une partie de son immeuble.

Déjà le type, 3 fois de suite trouve, comme ça, par hasard, des enfants sur le pas de sa porte et personne ne se pose de question. Forcément, c'est on ne peut plus courant de trouver des nourrissons sur son paillasson. En plus, entre nous, il a vraiment une sale gueule, mais c'est facile à dire après coup...

Ceci dit apparemment le scénario élaboré par Fritzl, bon voisin, bon citoyen, membre actif d'un club de pêcheur,  était tellement sophistiqué qu'il a réussi à tromper absolument tout le monde pendant des années. Y compris sa femme qui n'a rien vu, ou n'a rien voulu voir et a perdu totalement la boule depuis la révélation de l'affaire.... Les séquestrés eux, curieusement, vont plutôt pas mal, psychologiquement et physiquement. On a pas d'informations sur L'état mental de l'autre moitié de la fratrie élevée "normalement" par le grand-père schtarbé.

En tous cas, si vous partez en vacances en Autriche et que quelqu'un vous propose de visiter sa cave, refusez sous tous les prétextes.

Après la Hollande, l'autre pays du fromage, voici l'Autriche, l'autre pays des maboules...

21:06 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : autriche, kampusch, fritzl, séquestration | |  Facebook | |  Imprimer | |