Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2011

Comptoirs des Vampiriers

P1110608.jpg

La mère

Eric-true-blood-7701652-864-1296.jpg

Le fils

 

Mouahahahahah.


La théorie de Sandrine Camus ,  c'est que j'ai fait un enfant au Suédois il y a 30 ans, qu'il s'est retrouvé fils-père. Que maintenant il faut que je le contacte, que je lui demande de me pardonner et que je reconnaisse mon fils, acteur célèbre et vampiresque.

Elle se sont d'ailleurs mis en tête de retrouver sa trace avec Eamimi


Et de m'organiser des retrouvailles genre sacrée soirée avec Jean-Pierre Foucault.

Mais c'est impossible, elle se trompe, mon Suédois prenait la pilule.

 

Ce blog devient n'importe quoi. Je pars en torche, c'était déjà pas jojo avant mais là on atteint des sommets.

Il faut vraiment que j'aille voir un médecin.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : suédois, alexander skarsgard, fils, mère | |  Facebook | |  Imprimer | |

09/10/2010

La minute psy

 

Dans la vie je respecte (encore) un certain nombre de conventions.

De moins en moins, je vous rassure, pour ceux qui craindraient que je me ramollisse.

Le cadal d'anniversaire en fait partie. Notamment pour ma maternelle.

Qui, outre le fait d'avoir un clapet considérable, qu'elle m'a visiblement transmis, est probablement la personne au monde qui arrive à rentre le plus de bouffe dans un volume réduit (1,56 sous la toise).

Ma mère elle te plie Obélix à table avec un seul petit doigt.

Notamment lorsqu'il y a du chocolat en vue. Le kilo de chocolat doit faire disons deux/trois heures maximum lorsqu'elle s'y attaque. On peut dire que ma mère est une sorte d'Attila du cacao.

C'est pourquoi, revenons au point de départ, je lui avait acheté un panier géant de chocolats chez une chaine de chocolats Brugeois aux couleurs bleues et marron..

corbeille_sinamey.jpg

Bon pas exactement celui là mais dans le même style.

 

Acheté vendredi midi

Oublié vendredi soir au bureau.

 

Je me dis "mince quand même, je ne peux pas faire l'anniversaire de la maternelle, sans cadox".

Samedi matin (l'empereur, sa femme et le petit prince), je repars dans une autre boutique du chocolatier Brugeois et je réinvestis dans un panier chocolatier...

 

Que j'oublie dans le métro.

 

Ok.

Deux possibilités. Soit un début d'Alzheimer et donc, d'ici 2/3 ans je signerais des chèques à des gigolos de la moitié de mon âge comme Liliane.

Soit, et c'est plus grave, c'est un acte manqué signe d'un conflit profond entre ma génitrice et moi.

 

...

Ah oui j'oublais ça fait juste 50 ans que ma mère et moi on s'engueule.

Tu parles imagine une Manu + Une Manu puissance 4 face à face. Chacune essayant d'imposer son point de vue à l'autre

Avec les hommes de la famille qui comptent les points. Et le chat qui part se planquer sous le lit

Ou l'inverse.

Oui, je sais ça file un peu la trouille.

 

Un petit conseil, si un jour vous nous croisez, évitez de vous trouver en sandwich entre la mère et la fille.

Ca vaut mieux pour votre sécurité.

 

En attendant, pour vous remonter le moral, venez donc tenter de gagner des pelletées de thé (uhuhuhuh) Kusmi et de quoi le boire tout est ICI

 

13:46 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : anniversaire, mère, chocolat | |  Facebook | |  Imprimer | |

20/01/2010

Gastonne Lagaffe


Quand on a un neurone de blonde et une langue dotée d'autonomie par rapport à son cerveau, les conséquences sont parfois hasardeuses..


Comme commettre régulièrement une sortie retentissante qui pétrifie mon entourage, liquéfie mon interlocuteur et me fais souhaiter d'être engloutie instantanément par le sol ou de prendre le premier vol direct pour la Nouvelle-Zélande.

 

Florilège...


  • A une amie de mes parents, célibataire endurcie, mais pas par choix, dans une discussion passionnante sur la vie de notre chat "oh, elle a ses petites habitudes de vieille fille"...
  • A une collègue, sur un sujet qui fâche "boh, pas grave, on va pas divorcer pour ça"... Evidemment, elle était en plein divorce... Difficile en plus..


  • A un jeune homme rencontré dans un dîner chez des amis communs, qui déplorait d'avoir oublié le bouquet destiné à la maîtresse de maison chez lui "C'est pas grave, y'a pas mort d'homme"...... Il venait de perdre son père.


  • Le grand classique "Mais tu es enceinte, c'est merveilleux, ma chérie"... "Euh non, j'ai un peu grossi".


  • L'autre grand classique de la myope qui ne porte pas ses lunettes par coquetterie : "bonjour monsieur".."ah non, moi c'est madame"..


  • Dans une exposition d'artistes divers. A un quidam avec qui nous commentions les oeuvres "ce tableau est pas mal, mais alors cette photo, totalement ringarde" "Euh, c'est moi le photographe.."


  • Remake d'une des scènes de "4 mariages et un enterrement". Dans un dîner, à une copine, parlant d'une relation masculine commune que je n'avais pas vue depuis longtemps "ah lui, c'est un vrai lapin, il saute sur tout ce qui porte une jupe, jamais vu un obsédé pareil".... "On est fiancés depuis quelques mois"


  • A un monsieur très impressionnant physiquement parlant - format pilier de rugby - qu'on me présentait dans une réunion "Et vous baisez combien ?" (je voulais bien évidemment lui demander combien il pesait..)


Oui, je sais, pas mal. 


Mais la palme de la gaffe la plus retentissante est quand même détenue par ma mère, (un genre de Gengis Khan du 3ème âge : 80 balais, moi en pire, collectionneuse de foldingues et fan de Gossip). Ca va être un poil long mais il faut que j'explique le contexte.. Hebergée par des amis à la campagne, elle sort un matin dans le jardin et voit le voisin découper une bestiole morte par dessus la haie mitoyenne. Ma maternelle étant conviviale par nature, elle se met à taper la converse avec l'individu. Et au bout de quelques minutes, lui balance, mutine : "alors, on découpe sa femme ?"... Sur ces entrefaite, ses hôtes sortis eux aussi dans le jardin se mettent à blémir et l'entraînent manu militari à l'intérieur de la maison. Où ils lui apprennent que le dit voisin a réellement TUE ET DECOUPE sa femme en morceaux et qu'il vient tout juste de rentrer chez lui après de longues années de prison..

Vous voyez, j'ai de la marge..

Et vous alors, gaffes ou pas ?


Couverture_bd_2800100931.jpg

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (56) | Tags : gaffes, mère | |  Facebook | |  Imprimer | |