Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2009

Tu veux du code ??

J'aime la poilade, la marrade, la rigolage et le bidonnage.

C'est pourquoi j'ai décidé (oui je décide, c'est comme ça) de vous parler aujourd'hui d'un film disponible sur Canal Play qui vous détendra les zygomatiques au point qu'il risquent de tomber sur vos genoux..

OSS 117 RIO NE REPOND PLUS

Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117, est l'espion français considéré par ses supérieurs comme le meilleur de sa profession. En cette année 1967, il est envoyé en mission à Rio de Janeiro, à la recherche d'un ancien dignitaire nazi réfugié en Amérique du sud après la guerre. Les péripéties de son enquête vont l'amener à traverser le Brésil, de Rio à Brasilia en passant par les chutes d'Iguaçu, accompagné d'une charmante espionne du Mossad, elle aussi à la recherche du nazi. L'homme a du charme (enfin faut aimer le genre), la jeune femme aussi, et, sur fond de bossa-nova, ils vont alterner aventure et histoire d'amour...


Ce que j'en pense ? Invitée à une des avant-premières, Pas très convaincue par l'OSS n°1 "Le Caire Nid d'Espions" j'y étais allée... parce que c'était gratos et qu'il y avait du petit four à grignoter avant.


Et bien j'avais TOUT faux. Je dirais que c'est le meilleur film comique français depuis belle lurette. Jean Dujardin au sommet de sa forme y incarne un OSS parfaitement bourrin et insupportable (mais attachant).. Il est entouré d'une brochette de second rôles croustillants dont le cultissime Pierre Bellemare qui trouve enfin un rôle à sa démesure. Répliques cultes et situations improbables s'enchaînent pour notre plus grand bonheur dans un décor de carte postale du Brésil des années 60. Et moi qui ne suis pas trop habituellement pour les séries de films, j'attends le 3ème OSS avec une certaine curiosité !

 

La bande annonce ?



Et pour un dimanche encore plus fun, encore plus wizz, encore plus champagne, je vous propose 2 lots de respectivement 3 et 2 codes Canal Play sur Freebox à gagner..

Si vous n'êtes pas freenaute, vous pouvez jouer pour des copains qui eux sont abonnés..Et aller voir le film chez eux..

Juste 2 minis questions :

1./Quel est le nom du réalisateur d'OSS 117 ?

2./Dans quelle série de pubs a-t-on pu voir l'actrice principale du film, Louise Monot ?

Je tirerai 2 bonnes réponses au sort (s'il y en a plus de 2) dont les auteurs recevront donc respectivement 3 et 2 codes Canal Play pour regarder... Ce que vous voulez..

Les noms des gagnants seront publiés demain sur cette note..

Et si vous ne voulez pas jouer, allez vous faire voir chez Plumeau. Vous lui demanderez des réductions de ma part..

 

Edit : Les deux gagnantes des lots de codes Canal-Play/Freebox sont respectivement : Touwity (3 codes) et Kahlan (2 codes). Bravo les filles !! Envoyez-moi un mail et je vous renvoie vos codes !


06:04 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : canal play, oss 117 | |  Facebook | |  Imprimer | |

31/03/2009

Avant Première - OSS 117 Rio ne répond plus

J'ai eu la chance de gagner sur l'excellent blog de Caro deux invitations pour une des avant-premières, organisée par Allo-Ciné,  du deuxième volet d'OSS 117 - Rio ne répond plus, qui doit sortir le 15 avril sur tous les écrans.

Mon fils cadet m'a immédiatement sauté dessus en vol plané pour m'accompagner, sans laisser un début de chance à son père, malgré un début de grippe qui l'avait laissé KO pendant deux jours.. Comme quoi les mômes ont une capacité de récupération hors norme dès que quelque chose les intéresse..

Il faut dire que le premier OSS est devenu culte pour pas mal de jeunes de sa génération, d'où son intérêt immédiat et fulgurant..

Jeudi soir dernier, nous sommes donc allés au Forum des Images. Situé dans les Halles, c'est un bel endroit avec de superbes salles et une programmation d'excellents vieux films, des après-midis ciné d'animation pour les enfants (coucou les mamans), des forums, des débats, des master-class. Bref, un endroit à fréquenter si on habite Paris et si on aime le cinéma.

Un buffet  sympathique nous attendait à l'entrée. Comme nous étions dans les premiers, nous avons pu en profiter contrairement aux invités qui sont arrivés plus tard.

Au passage, je vous livre un truc d'une grande utilité dans les cocktails. Vous avez certainement remarqué que les buffets sont souvent totalement inaccessibles bloqués par une bande de piranhas aux dents longues qui s'empiffrent sans vous laisser la moindre chance d'approcher. Voici la technique à Manu : visez un buffet annexe, ou une desserte qui propose des amuses-gueules, moins convoités que le buffet principal. Postez-vous à côté, avalez un max de petits fours en un minimum de temps, puis cédez votre place, parce qu'on est pas des barbares, quand même. Avantage de cette technique, vous pouvez manger au moins quelque chose. Inconvénient, risques de brûlures d'estomac. Mais on a rien sans rien.

Une fois restaurés nous avons attendu l'ouverture de la salle de projection. Seul petit point noir de la soirée d'ailleurs, une bonne demi-heure de poireautage au milieu d'une foule compacte  et une chaleur étouffante..

DSC00050.JPG

Mais l'attente valait largement le résultat. Car, si au départ je n'étais pas d'un enthousiasme délirant  sur le fait de voir ce film - j'avais assez moyennement apprécié le premier - j'ai totalement retourné ma veste après la projection ! Un rythme soutenu, une mise en scène efficace, des gags percutants, des détournements de classiques du cinéma, bref presque deux heures de grande rigolade avec un Jean Dujardin au sommet de sa forme en agent secret idiot et franchouillard.

 

affiche_oss_117_2%5B4%5D.jpg

L'histoire ? Douze ans après l'action du "Caire Nid d'Espion" (le premier épisode), au milieu des années 60,  OSS 117 est envoyé au Brésil pour récupérer des microfilms très compromettants pour l'état français dérobés par un ancien nazi, reconverti en organisateur de combats de catch. Il va devoir collaborer avec le Mossad Israélien également à la recherche du criminel de guerre, pour pouvoir arriver à ses fins. Evidemment, la cohabitation avec la jolie et très affranchie espionne israélienne qui travaille sur l'affaire ne va pas aller sans quelques petits problèmes de compréhension mutuelle ...

La tête de la jolie espionne israélienne vous dira d'ailleurs peut-être quelque chose, j'ai mis le doigt dessus à la fin du film : l'actrice, Louise Monot, c'est la brune pétillante que vous avez pu voir pendant plusieurs années dans les pubs Bourjois !

Cerise sur le gâteau de la soirée : la présence de Jean Dujardin himself et du réalisateur qui ont présenté le film et participé à un questions-réponses plutôt délirant dans une ambiance surchauffée après la projection !

Je vous donne un mini-aperçu. Bon, c'est très mauvais, filmé de super-loin avec un portable : Jean Dujardin en train de chanter "Bambino" en arabe (scène du premier OSS 117) après réclamation de toute la salle

 

Voilà, je ne peux donc que vous recommander encore une fois ce film qui vous fera passer un vrai bon moment de détente. Et qui est nettement meilleur qu'un "Coco" par exemple (assez décevant apparemment), aux dires de mon fils qui a vu les deux  ! Et fait assez exceptionnel pour une suite, il est également, à mon avis, nettement meilleur que le premier OSS qui avait peiné à m'arracher quelques sourires.

Pour terminer et vous donner envie, une courte bande annonce du film...

06:04 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : oss 117, jean dujardin, allo-ciné | |  Facebook | |  Imprimer | |