Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2012

Je ne te remercie pas

J'ai longtemps, longtemps hésité avant d'écrire ce billet.

Faire rire, c'est facile et protecteur.

Exposer ses failles, se mettre à nu, c'est beaucoup plus difficile, surtout pour moi.

Je vis en permanence enfouie sous une triple couche de protection, voire une quadruple que je n'enlève quasi jamais même par forte canicule.

A tel point que la couche de protection a quasiment pris le pas sur la nature profonde. 

Et je me suis dit que, peut-être, il était temps, plus que temps de la faire un peu ré-émerger cette nature profonde.

Au prix de la sueur, du sang et des larmes, éventuellement, mais il y a toujours un prix à payer ...

Donc je ne te remercie pas, toi, le petit branleur qui m'a dit il y a environ 35 ans "sortir avec toi ? Ah non, regarde-toi, t'es un boudin".

Et qui a définitivement fini d'achever le peu de crédit que j'accordais à mon physique, si jamais je lui ai accordé un quelconque crédit.

Jusqu'à encore aujourd'hui. 

Car si je suis assez fière de mon intellect,  non, je n'aime pas mon physique.

Je ne l'accepte pas, je le trouve même à la limite de la laideur par moment

Lui qui n'est jamais rentré, et ne rentrera plus jamais à ce stade, dans les canons de beauté communément admis.

Petite, trapue, musclée, des jambes courtes, un derrière proéminent, un visage taillé à la serpe, des cheveux d'une couleur naturelle terne, incoiffable sans un brushing de compétition, très peu de choses, sinon quasiment rien ne trouve grâce à mes yeux dans cet ensemble hétéroclite de parties qui n'ont pas l'air d'être faites pour aller ensemble.

Il y a même des jours ou je commet l'exploit de me maquiller sans vraiment me regarder dans la glace tellement ce que j'y vois me déplait.

C'est totalement futile et superficiel, j'en conviens, mais ça m'a sérieusement pourri une bonne partie de la vie.

Parce que je suis une esthète, j'aime vivre entourée de belles choses, et les beaux physiques en font partie.

Malheureusement le mien ne rentre pas du tout dans cette catégorie.

Et que j'ai toujours eu l'impression totalement irrationnelle que les belles filles avaient une vie plus "facile".

Alors que pour séduire, voire pour attirer l'attention j'ai toujours été obligée de déployer toute une série de stratégies sophistiquées.

Je ne suis jamais celle qui attire les regards en priorité, je suis celle qu'on choisit parce que la jolie est déjà prise, ou inaccessible, ou parce qu'elle fait rire ou qu'on a trop bu.

Rien n'a pu me rassurer sur ce sujet, rien. Même pas les quelques succès amoureux que j'ai pu obtenir auprès de garçons puis d'hommes au physique plutôt avantageux, eux.

Jour après jour, le miroir est mon ennemi, la photo encore plus. Elle me renvoie à la froide réalité de traits et d'une morphologie qui sont mes ennemis.

Avec le temps, j'ai au moins appris à faire avec, à défaut de les aimer. Je sais ce qui me met en valeur et ce qui me désavantage, c'est déjà ça...

Me réconcilier définitivement ? Impossible. La faille est trop profonde, j'y ai renoncé.

Les failles aussi, on apprend à vivre avec, au fur et à mesure du temps.

J'espère juste, par esprit de revanche, que le petit branleur qui m'a, sans même réfléchir, marquée pour la vie il y a quelques décennies, est un quinquagénaire bedonnant et chauve, divorcé et pourvu d'une deuxième femme ennuyeuse qui veut absolument lui faire souscrire à une assurance vie et acheter une résidence secondaire à la campagne.

Et que, suprême revanche des filles pas très avantagées, l'âge m'ayant un peu épargnée par rapport à certaines de mes contemporaines, c'est lui qui aujourd'hui se ferait jeter d'un très sec "casse-toi pauvre type" si nous étions amenés à nous croiser.

Oui, j'aime assez cette idée.

baby.jpg

 J'étais un joli bébé pourtant, ça n'a pas duré....

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : beauté, laideur, physique | |  Facebook | |  Imprimer | |