Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2012

On a retrouvé le point G

Amie femme sois contente.

Toi qui le cherchais depuis des décennies, avec plus ou moins de succès, arrête tes investigations.

On vient de le retrouver.

La mythique zone érogène serait en réalité un petit sac de tissu irrégulier, très innervé et érectile, de couleur «raisin noir».

Adam Ostrzenski, un médecin qui pratiquait une autopsie sur une vieille femme décédée d'une blessure à la tête raconte avoir découvert le point G «sur la membrane périnéale, à 16,5 mm de la partie supérieure du méat urétral, faisant un angle de 35° avec le bord latéral de l’urètre».

Sur la paroi antérieure du vagin, en clair. 

Bon déjà pourquoi a-t-il été trifouiller la foufoune d'une dame morte d'une blessure à la tête ? Hein ? 

En plus le polonais ça picole énormément, tout le monde le sait.

D'où l'expression "saoul comme un polonais"

Je dirais donc que c'est moyennement fiable cette affaire.

De toutes manières vu sa possible position, tripoter le point G pour s'envoyer en l'air ça me parait aussi aléatoire que de décrocher 3 étoiles partout à Angry Birds : t'as beau lancer l'oiseau, il retombe toujours à côté.

Et on a bien vécu des siècles sans trifouiller le point, hein, ça nous a pas manqué plus que ça.

Jusqu'à ce qu'un hurluberlu décide qu'il fallait absolument descendre au fond de la mine et de sortir la tête chercheuse pour t'envoyer au 17ème ciel.

Mouais.

Perso, le point G je m'en passe très bien.

C'est plutôt le point S qui est sensible dans mon cas. Non pas celui qui refait les pneus. Ce genre de point S là.

wilson2_jpg.jpg

 

Je t'assure que tu le mets sur mon chemin, il aura pas besoin de chercher très longtemps le ...

Enfin bref.

06:00 Publié dans Sexe & Co | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : point g, découverte | |  Facebook | |  Imprimer | |