Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2012

Moi aussi un jour je ferai des bruits avec ma bouche

Comme le tiercé pour Omar Sharif, le comique c'est ma grande passion.

J'aime faire rire, ça me parait une politesse essentielle de détendre ses contemporains stressés.

J'aime aussi tendre mes contemporains stressés quand ils sont beaux gosses, mais ceci est une autre histoire. 

Et en plus de faire le clown, j'aime aussi rire aux pitreries des autres.

Donc un one-man-show ça ne se refuse jamais. Surtout en ces temps de morositude morose qui n'incitent guère au youpilala.

Surtout au Splendid, le mythique théâtre parisien qui a vu les débuts de la troupe du même nom, et où votre servitrice a notamment, et entre autres, eu le plaisir et l'avantage de voir "Nuit d'ivresse" avec Josiane Balasko et Thierry Lhermitte avant que ce soit un film.

Le théâtre n'a pas changé.

Qui a crié "TOI, SI" ?

Toi, là-bas au fond, tu sors. Et tu ne reviens pas.

Cette fois-ci le Splendid accueille le retour de Titoff après 5 ans d'absence sur scène.

Et c'est là que tu attends probablement mes impressions sur le spectacle.

Qu'est-ce que tu dirais si je te répondais 

1/ Je n'aime pas parler d'autre chose que de moi, donc ça m'embête

2/ Je n'ai pas envie ?

...

Tu me répondrais "pauvre folle", et tu aurais raison.

Donc, rapidement, avant de reparler de mon nombril et avant de m'ennuyer : globalement le spectacle est BIEN. Et certainement à voir si tu as envie d'une petite tranche de détente dans ce monde sans pitié.

Le fil conducteur du show mi stand-up/mi-sketch est le volume d'informations que nous recevons tous tous les jours et ses conséquences sur notre vie quotidienne.

Très sincèrement ? A mon humble avis Titoff cherche encore un peu ses marques sur la première partie du spectacle jusqu'à la première pause. 

Après le spectacle décolle vraiment avec le sketch sur la pub Kinder Bueno que je te laisse d'ailleurs découvrir en exclusivité


"Kinder Bueno" extrait du Nouveau spectacle de... par Titoff-dejaderetour

ou encore celui sur le geek vendeur d'ordinateurs.

Qui nous a bien fait rire moi et mes collègues de l'écriture des internets présents ce soir là.

Nous avons d'ailleurs eu le privilège de lui démontrer après le spectacle que sa vision était un poil faussée. Vu que nous n'étions ni blafards faute de lumière du jour, ni vêtus de tee-shirts star wars et de baskets vintages sentant le renfermé.

Je tiens du coup  à remercier notre hôte pour son accueil d'après spectacle.

Car pour avoir côtoyé un certain nombre de gens plus ou moins connus, ce genre de rencontres vire souvent au monologue du "moi moi moi, je, moi, ma vie, mon oeuvre et mon nombril"

(oui, du coup, je me la pète aussi en racontant que j'ai côtoyé des gens connus en masse).

Rien de tel avec Titoff, qui nous a certes expliqué la genèse de son spectacle mais qui a vraiment pris le temps de discuter avec nous de NOTRE vie et NOTRE oeuvre dans une conversation au naturel et  à bâtons rompus tout à fait divertissante.

Autour d'une coupette. Ce qui m'a donné l'occasion de me ridiculiser une fois de plus en avalant mon verre avec un bruit de bouche un peu incongru.

Ce qui m'a valu évidemment un tir croisé de vannes de notre hôte du jour et de mes compagnons, que je ne remercie pas au passage.

Tu constateras donc au passage le plaisir intense que je prends à cet échange

photo.JPG

(et oui, je porte des lunettes, parfois, ça arrive même aux meilleurs)

(et à part faire rire, je constate que j'ai un certain talent pour tirer la tronche, aussi)

Donc, si tu es sur Paris, va donc voir le spectacle de Titoff, c'est un monsieur drôle ET charmant. Tu passeras une bonne soirée.

En attendant, je te laisse, moi j'ai un one-woman show sur les bruits de bouche à écrire.

06:00 Publié dans Sorties, Spectacles | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : titoff, spectacle, sketch, splendid, kinder bueno, rencontre | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/09/2011

Ma vie est un sketch - juste pour rire

Vous ai-je déjà narré comment j'ai rencontré le meuri...personnage récurrent du blog, et accessoirement de ma vie qui vous fait régulièrement désopiler à coups de joggings roumains, chaussettes dans les claquettes et notions de la technologie moderne qui se sont arrêtées au magnétoscope et au walkman ?

Je ne crois pas. Pourtant l'histoire vaut son pesant de macarons.

 

Il y a donc quelques décennies, il y a un an, il y a un siècle, il y une éternité, on iraaaaaa où tu voudras, …. Jeune salariée je passe, comme toute personne débutant dans le monde professionnel, une longue période sans congés.

Mon voeu le plus cher est de me carapater faire le bulot sur une plage exotique et palmifère dès mes droits aux congés ouverts.

 

Début juin très précisément. Ce qui après sondage express, n'emballe personne dans mon entourage copinesque, scotché de façon tout à fait conservatrice à la période 14 juillet-15 août.

 

Tiens mes copains aussi étaient conservateurs, je ne les ai pas conservés du coup.

Dépitée, je me demande ce que je pourrais bien faire toute seule. Et que je me décide à pousser la porte du club med'.

 

Le club med' vintage des village de cases, sanitaires collectifs, GO en paréos hawaiens et colliers de boules pour payer les conso, avec youpi-lala, coquillages et crustacés, amours et jeux apéritif. Celui d'une époque où on pouvait encore fumer en public, bronzer au monoï, manger des trucs gras et comparer les performances des GO sans protection.

Un genre de paradis perdu.

 

Arrivée à destination, Djerba pour être précise, un fringant GO traîne mes deux valises et trois sacs (je voyageais léger et me changeais pas plus de 4 ou 5 fois par jour à l'époque) jusqu'à ma case … Portant le doux nom de Bigorneau. Je n'invente rien.

Et me jette à l'intérieur avec mon paquetage en me lançant un regard noir. Traînez une pipelette et 45 kilos de bagages à travers une plage et vous serez tout à fait disposé à massacrer la première licorne rose qui passe à votre portée.

Je me relève, pose les yeux par terre et découvre l'autre lit de la case occupé. Normal. A l'époque, on casait les célibataires en chambre double de façon aléatoire.

 

Ce qui était était moins normal c'est que ces affaires étaient plutôt du style chaussures taille 43/44, slip à poche, rasoir et tee-shirt « j'aime la Corse » taille L.

Ne manquait plus que le bob Ricard.

 

Je me dis «quand même, ils poussent le bouchon un peu loin, de vouloir Gentiment m'Organiser mes loisirs amoureux »

Mais bon, je vaque à mes occupations. De rencontres sympathiques, en apéro, en sieste, en apéro, en sieste, en rencontres sympathiques, l'heure passe et je me décide à retourner à ma case Bigornesque pour rassembler mes affaires avant d'aller souffler dans le cornet du Chef de Village pour qu'on me change de logis.

 

C'est a cet instant la porte de la case s'ouvre et que dans l'encadrement, nimbé d'un rayon de soleil apparait, au ralenti, triomphant le meuri dans toute sa … Enfin ses... Enfin son... Enfin bref j'ai vu un gusse arriver en maillot de bain, avec ray ban aviator sur le nez, chaussons de planche à voile au pied et... ultime détail qui tue, WITH le paquet de clopes coincé dans le maillot.

 

C'est à cet instant précis que j'entends dans ma tête une musique du genre chevauchée des Walkyries, ou Top Gun, je ne sais plus. Que mon usine à phéromones se met à tourner à plein rendement en libérant des effluves reproductrices à quinze kilomètres à la ronde et que mon cerveau reptilien se met à hurler « OK, toi, le gars tu bouges plus, tu restes à côté de moi, je t'épouses et j'éclate la première meuf qui te fait du gringue »

 

Evidemment, je n'ai jamais demandé à changer de case.

Le meuri m'a révelé quelques temps après que passé un instant de surprise en voyant des robes et du maquillage en passant en mon absence dans la case, il n'avait pas fait lui non plus de grosses démarches pour signaler l'erreur de logement.

 

Il attendait en fait de voir ce que le sort lui avait livré comme paquet surprise.

En cas de sosie de Miqueline il aurait protesté vigoureusement. Dans le cas contraire... Le meuri est pragmatique dirons-nous.

 

Vous aimez les sketches sur la vie de couple ?? Ca tombe bien, cette année, le festival « Juste pour rire » sera une série de spectacle « JUST FOR LOVE » les 22, 23 et 24 septembre au Zenith de Paris.

Artistes programmés : ARTHUR, Anne ROUMANOFF, Stéphane ROUSSEAU,Jérôme COMMANDEUR, Élisabeth BUFFET, Max BOUBLIL, Rachid BADOURI, Ary ABITTAN, VERINO, Claudia TAGBO, Amelle CHAHBI, Baptiste LECAPLAIN, Martin MATTE, NOOM... et de nombreuses surprises !

Un événement CanalSat en partenariat avec Comédie, présidé par ARTHUR.

Dans ce contexte, le festival a créé un partenariat avec le site Vie de Merde  et une page dédiée  où les internautes pourront participer à un jeu-concours participatif : poster leur « VDM » sur leur couple jusqu’au 20 septembre.

Les meilleures seront reprises par Arthur dans son spectacle.

A gagner : un séjour pour 2 au CANADA et des abonnements à CANALSAT.

Certaines VDM du jeu-concours seront également présentées par les animateurs de Rire et Chansons.

Retrouvez CanalSat sur Facebook :  http://www.facebook.com/canalsat

justforlove_carousel.jpg

Partenariat sponsorisé

17/12/2010

Ah donc internet a des couilles

Au risque de me mettre ceux qui pensent que c'est un micro-évènement dans un microcosme, je vais remettre une couche de peinture fraîche sur l'ekkkssssellent billet de ma consoeur Trublyonne.


Hier l'omnipotent mais néanmoins nain a reçu autour d'un buffet campagnard quelques éminents bloggeurs et experts de l'internet qui internetise et qui pétille.


 

Maître Eolas, Jacques-Antoine Granjon (fondateur de Vente-privée.com), Xavier Niel (fondateur de Free), Daniel Marhely de Deezer, Jean-Michel Planche de Witbe, Nicolas Vanbremeersch (nom de blogueur Versac, fondateur de Spintank), Eric Dupin (Presse Citron), Jean-Baptiste Descroix-Vernier (fondateur de Rentabiliweb). Y assistaient également le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant. 


Korben ayant pour sa part refusé d'assister à la rencontre.


 

Objectif avoué : consulter les spécialistes et remanier un Hadopi  (un des chevaux de bataille de Nico) qui pédale largement dans la semoule

Objectif moins avoué : dans la perspective de son deuxième boulot de dans 18 mois, reprendre pied dans un internet qui est pour lui un vaste marécage assez méconnu (visiblement ses conseillers n'y pigent que couic) et majoritairement hostile.

 

Toutes les voix numériques sont bonnes à prendre pendant une campagne.

Mais peu importe, les tentatives de récupération, là n'est pas le sujet.

 

Parmi tous les experts présents... Pas une femme.

 

Car tout le monde le sait, internet est principalement composé de geeks en sweat shirt qui ont la photo de Mark Zuckerberg sur leur cheminée, de blogs de tuning, de football, et de high tech à laquelle les filles ne connaissent rien.

Les filles, elles ont 3 ou 4 blogs sans importance de modasserie, de crochet et de trucs futiles, c'est déjà bien assez compliqué pour elles d'allumer un ordinateur.

Oui, heu, juste un truc Nicolas, qui confirme que tes conseillers n'y connaissent vraiment rien, il y a quelques filles qui pourrait t'en remontrer question bidouillage et montage d'ordi.

Voire en terme d'influence. Je connais des bloggeuses mode dont les statistiques feraient rêver des penseurs modernes à la réflexion peut-être éminente mais un poil confidentielle. Voire également une ou deux filles qui pourraient en remontrer à leurs confrères masculins en terme de connaissances des réseaux sociaux et méandres de la toile.


En voulant récupérer l'internet masculin, tu viens de commettre une bourde. Tu t'es mis à dos une bonne partie de l'internet féminin.


Si les bloggeurs et spécialistes ont été relativement séduits par ce "coup" de communication d'après leurs premiers comptes-rendus, certaines filles de la toile vous réservent un chien de leur chienne.

Ou plutôt dans mon cas, un chat de ma chatte.

 

Car les webnanas, blondes ou brunes, n'aiment pas qu'on les prenne pour des prunes.

Ni pour des truffes d'ailleurs, même en cette période de fête.

Evidemment, en ce qui me concerne toute tentative de récupération est de toute manière vaine.

Je suis une horrible et irrécupérable Marxiste

Tendance Groucho.

 

deux-clowns-sur-le-perron-de-l-Elysee.jpg

 

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : sarkozy, elysée, rencontre, bloggeurs, internet, masculin, féminin | |  Facebook | |  Imprimer | |

21/02/2010

Collection Printemps-Eté 2010


 

En goguette dans le très chic quartier de Saint-Germain-des-Près j'en ai profité pour m'offrir une séance de lèche-vitrines.

Et prendre en photo ce que vous allez devoir porter cet été


IMG_0141.JPG


Du violet, du doré, du long, vous n'y échapperez pas...

Sauf que..


 

IMG_0140.JPG


MOUAHAHAHAHAHHA...

Sinon, si vous n'aimez pas le violet, j'ai aussi ça pour vous..


IMG_0143.JPG

 

Et oui, autour de l'église Saint-Sulpice, parmi les boutiques de fringues branchées on trouve quelques boutiques d'objets et vêtements religieux..


Sinon après avoir hésité à mettre le dawa dans les dites boutique et  tenté vainement de m'offrir un macaron de Pierre Hermé (et renoncé. Faire douze heures de queue pour un macaron comme dirait Helmut Fritz... Ca m'éneeeeeeerve), j'ai partagé ce pourquoi j'étais venue dans le quartier : un excellent moment autour d'un apéro convivial avec Sandrine Camus, Teebek, Ptite Shaya, Makine_didou, BlogExpErience Mlle_Sarah MlleJones et Jegoun

 

Les apéro bloggeurs c'est bien. Qu'on se le dise..

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : mode, apéro, rencontre, bloggeurs | |  Facebook | |  Imprimer | |

22/10/2009

Quand Manu rencontre Arielle..

Forcément... Ca fait des étincelles..

Pourquoi.. ??

Bah tout de suite il est trop tard pour vous le dire.

MOUAHAHHAHHA, je suis sadique..

Je vous fais deux notes de teasing de suite..

Oui, jetez-moi des pantoufles, détestez-moi, répandez des rumeurs odieuses, trainez-moi dans la boue, donnez-moi des surnoms atroces, passez-moi du Céline Dion..

J'ADOOOOOOORE..

Mais demain PROMIS JURE CRACHE (pffttt, pffttt, pfffttt..)

Je vous fait un vrai billet avec de l'action, du parfum, de La Prairie, des keupines, de la star, des canapés et de l'alcool..

Et du parfum.

Plein.

Des tas.

Et peut-être même pour vous.

Si vous êtes sages.

Et si vous m'insultez correctement.

Sinon, rien du tout..

En attendant...

la-prairie.jpg

Moi je vous montre ça, je ne vous ai rien montré..

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : rencontre, soirée, bloggeuse.. | |  Facebook | |  Imprimer | |

19/05/2009

Quand Manu rencontre... Kinenveut..

Je vous avais laissés hier au prise à un suspense totalement insoutenable...

DE QUI mais DE QUI va-t-elle nous parler ?? Disez-vous

Oui, disez-vous est parfaitement français, vérifiez, ...

De toute façon le premier qui remet ce que je dis en cause, coup de boule. C'est ça la démocratie..

Suite à une charmante attention d'Oopsy qui m'a inscrite (merci encore), je me suis retrouvée invitée au lancement du nouveau site du Carrousel du Louvre.. qui se tenait au Carrousel du Louvre (oh c'te surprise, je t'assure)..

Au passage, pour ceux qui pense que je suis une bloggeuse influente, vous voyez bien que non, puisque je ne dois mes invitations qu'à la charité des mes copines.

Un petit buffet sympathique et brunchesque nous attendait dans une partie privatisée de la place de la pyramide inversée (pour ceux et celles qui connaissent). Mais ce que je ne savais pas c'est que m'attendait aussi la QUASI-TOTALITE de la blogosphérie qui blogosphère ! Et qui pour mon plus grand plaisir j'ai pu kissouiller pour de vrai quelques-unes de mes copines virtuello-blogo-twittiques.

Sauf celles que j'aime pas.

Elles se reconnaitront

Je lance un buzz

MOUAHAHAHHA... C'est bon de manipuler l'information.

Enfin bref, après avoir alternativement dévasté le buffet, embrassé les gens, mis du jambon de parme sur la chaussure, dévasté le buffet en embrassant les gens la bouche pleine de miettes, m'être fait prendre en photo (jolie la photo, pour une fois que je n'ai pas une tronche de cake), re-dévasté le buffet, trouvé une chaise, demandé 15 fois à boire, envoyé Camille me chercher à boire, ré-embrassé des gens, constaté que le buffet était fermé...

On s'est fait une séance de shopping de délire en parcourant la galerie marchande du Carrousel. Ca m'a rappellé mes 18 ans "ça me va la couleur?" "Non, moyen, prends plutôt ça" "Et tu penses que ce bouquin, il est valable ?" "Je ne sais pas, je ne lis que les menus" "Ca me boudine, la veste, non ?" "Mais non, tu es toute mince"...

Pour finir dans un café du quartier avec serveuse malaimable - faut dire qu'on a colonisé la moitié de la terrasse en déménageant des chaises sans autorisation..   Pour un picolage avec conversations sérieuses, moins sérieuses ET indispensables piapias intégrés..

Je tenais donc à remercier pour cette délicieuse après-midi, outre Camille et Oopsy déjà citées plus haut..

Attention, ça va être la fête du slip du link ... (Il est boooo, il est fraiiiiis mon link, mangeeez-en ma pt'ite dame..)

Zara - Nos ménagères chic et choc Dom et Manou - Azzed - MH - Sardine - Violette - Fanny - Eamini - Amélie - Mam'Julie (avec qui on se voyait pour la première fois !) - Alexiane -

Et notre bloggeuse d'honneur - et seul homme ayant accepté de partager notre tablée : Rudy !

A qui nous devons LA phrase de la journée. Je cite "Les rencontres bloggeuses, c'est mieux que Meetic : 15 belles femmes pour moi tout seul en une après-midi !"

Avec une spéciale dédicace à Sandra qui n'a pas pu se joindre à nous !

Si j'ai oublié quelqu'un ou quelqu'un jetez-moi des godasses et n'hésitez pas à vous manifester..

Je suis âgée et blonde, mon neurone a du mal à tout enregistrer..

Donc merci à tout le monde pour cette charmante et bucolique après-midi ! ainsi qu'à l'agence Passage Piéton qui avait organisé l'évènement..

Mais le feuilleton des rencontres n'est pas terminé !!

Demain, Manu voyage en Inde sans bouger da sa chaise, grâce à une bloggeuse..

Et la semaine prochaine, Manu va réussir à mélanger culture et piapias..

PS : j'ai mis une demi-heure à faire tous les links, j'ai mal aux doigts. Je file chez le doilogue. Si ça se trouve demain je pourrais pas taper ma note... Ca sera de votre faute (la culpabilisation d'autrui  est dans mes gênes, je ne peux pas m'en empêcher...)

Edit : j'ai vraiment un trou dans la tête en ce moment (en plus du mal aux doigts) j'avais programmé la note prévue demain aujourd'hui. Du coup je la retire provisoirement jusqu'à demain. Et je garde précieusement  au chaud bien sur les quelques commentaires des passionnées de voyage.

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : carrousel du louvre, rencontre, bloggeuses | |  Facebook | |  Imprimer | |