Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2010

Se Faire Rouler, ça c'est fait...

Comme tout bon mouton technologique, je me fais refiler des trucs totalement inutiles que nos amis du marketing font passer pour rigoureusement indispensables à mon bonheur et à mon karma.


Surtout ceux d'Apple, ils sont très forts.


Ils m'ont convaincu qu'un bidouillou téléphonique bourré de gadgets idiots était une quasi-extension de ma vie au point d'avoir des sueurs froides dès que je ne le retrouve plus au fond de mon sac.


Seulement le bidouillou 3G il commence à être un poil dépassé par le bidouillou 4G, dont les marketeux d'Apple m'ont convaincu que...etc, etc..

Qu'à celà n'Etienne... En tant que cliente fidèle, mon opérateur téléphonique, SFR va bien me céder ce nouveau joujou à un prix raisonnable.

Sauf que non.

Parce que quand tu arrives chez un opérateur on te déroule le tapis rouge.

Mais une fois que tu y es, tu peux te brosser pour avoir des avantages Simone.

Etant donné que j'ose prétendre changer de portable avant la date de renouvellement fatidique, mon opérateur S'en Fout Royalement et refuse de faire le moindre geste.

J'ai pourtant été un bon pigeon bête et discipliné. 

A qui une téléopératrice a bien expliqué - alors que je me renseignais pour savoir comment je pourrais me procurer la bestiole - que si je changeais de forfait, dont exceptionnellement elle baissait le prix  pour moi toute seule, mon monde allait devenir merveilleux.

Et l'Iphone allait m'arriver le mois suivant nimbé de lumière et accompagné de harpes et de petits poneys.

Le mois suivant, bien sur, non seulement mon forfait n'avait pas baissé, au contraire, mais le prix de l'Iphone n'avait pas bougé d'un poil.

Sur ce, après hurlements en retour auprès de SFR, l'operateur me propose dans sa grande mugnificence de me faire passer pour un étudiant de moins de 26 ans pour avoir une réduc de 10 % sur le forfait mensuel. Et pour l'Iphone... Euh ben non, toujours rien en fait.

Sauf si je prends une box chez eux, et à ce moment là mon monde allait devenir merveilleux, etc.. etc...

Bien. Donc. SFR je vais te dire un truc : ton Iphone tu vas te le garder, le tailler en pointe et t'asseoir dessus.

Finalement, et pour information, il n'est pas tellement plus cher sur l'Apple Store que chez toi actuellement (et, d'ailleurs, surprise, moins cher sur l'Apple Store que sur Rue du Commerce).

Je vais donc attendre mon 13ème mois et sacrifier mes économies de décembre..

Oui, ok, je suis quand même un GROS pigeon. Mais au moins je ne me réengage pas chez SFR.

Que j'enverrai paître dans 8 mois, à la fin de mon engagement. A ce moment j'irai chez un autre opérateur, qui me déroulera un tapis rouge au moins au départ. Ce qui me permettra éventuellement d'obtenir l'Iphone 5 à un prix modique (s'il est sorti)

Ou, autre option, je verrai si Free mon FAI qui a obtenu une licence de téléphonie peut me proposer un quadruple play.

Bref, mon monde va devenir merveilleux et l'Iphone va m'arriver nimbé de lumière et accompagné de harpes et de petits poneys.

 

Si, si.

 

publicite-sfr-tete-a-claques-tv.gif

 

Têtes à claques SFR ? Oui, définitivement....

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : sfr, iphone, forfait, renouvellement, free, fai | |  Facebook | |  Imprimer | |

01/10/2010

Vos papiers !!

 

Parmi les conséquences qui vont découler du virage sécuritaire du gouvernement, va certainement figurer la complication de renouveler ses papiers.


Depuis plusieurs années déjà  renouveler sa carte d'identité ou son passeport est parfois un parcours semé d'embûches .

(merci Pasqua)

 

Entre autres, lors du passage à la carte d'identité plastifiée, tout français moyen a déjà du prouver avec moulte papiers que sa francitude remontait au moins à Charlemagne.

 

Quand ce n'était pas le cas, comme pour mes parents, arrivés en France dans les années trente et naturalisés après-guerre, on arrivait à des situations ubuesques où, pour renouveler une carte d'identité expirée, mais bel et bien existante, on leur demandait une montagne de pièces justificatives inexistantes, disparues ou inaccessibles.

 

Il a fallu que ma mère se fâche (et quand elle se fâche, c'est pire que moi, je peux vous le garantir), passe sur France Culture en exposant son cas et en traitant l'administration française de plantigrades eunuques pour que, miracle, la mairie et la préfecture prennent son dossier en considération et lui délivrent enfin le précieux sésame.

Et en parlant de cette situation autour de nous, nous nous sommes aperçus que le cas n'était pas unique et que certains français nés à l'étranger, naturalisés, ou autres pouvaient aussi se retrouver dans des situations abracadabrantesques, sans papiers dans leur propre pays.

 

Dans mon cas, bien que née en France, et mariée avec un français dont les origines sont tellement ancrées dans le terroir que s'en est inquiétant, il fallait quand même que je produise à chaque demande de renouvellement de carte d'identité ou passeport, les certificats de naturalisation de mes ancêtres.

 

Il y a quelques mois, j'ai inconsciemment semé au quatre vents mon passeport ET ma carte d'identité. Je me suis dit qu'errer sans papiers, par les temps qui courrent n'était pas forcément une situation idéale.

J'ai rassemblé les pièces nécessaires et déposé ma demande. J'ai attendu des heures à l'antenne de police pour qu'une fonctionnaire revêche épluche mon dossier et finisse par me dire "bon votre dossier est complet, mais normalement, avec des parents nés à l'étranger, il faut produire un certificat de nationalité française". Abasourdie par l'attente, je n'ai pas réagi sur le moment.

C'est en sortant que j'ai réalisé qu'on me demandait de prouver ma nationalité.

 

Et bien je refuse.

 

Je n'ai rien à prouver à personne. Je ne me procurerais pas ce papier, point barre.

La prochaine fois s'il le faut, je retourne l'antenne de police et j'irai jusqu'à la préfecture, voire au ministère de l'intérieur si besoin (Brice, même pas peur)

Je suis née à Paris, Mes grands-parents étaient français, mes parents sont français, mon mari est français, ça devrait suffire non ? Il faut que je remonte jusqu'où ? Au moment où les amphibiens sont sortis des océans ?

Attention, va pas trop falloir me chatouiller la glotte, l'administration.

Je vous préviens si vous me cherchez des poux dans la nationalité, vous allez vous brosser avec. Mes ancêtres ont changé environ 112 fois de pays par la force des évènements. C'est pas une fois de plus qui va me faire peur.

Si vous persistez à m'emmerder, j'en demande une autre de nationalité. Je suis certaine que le Sénégal sera ravi d'avoir une résidente de plus, par exemple.

 

Et il conviendrait peut-être aussi d'éviter de mettre des bâtons dans les roue de n'importe qui sous prétexte d'une situation qui ne rentre pas dans les cases à cocher sur le formulaire de renouvellement de papiers d'identité.

 

C'est déjà assez pénible de courir après des certificats au quatre coins du monde sans qu'on vous jette un regard soupçonneux comme si vous étiez un rastacouère récidiviste.

 

Parce que la logique voudrait quand même qu'une fois acquise, on ne vous redemande pas en permanence de prouver votre nationalité française.

Non ?

 

Quelques articles à lire en référence sur le sujet

Le Nouvel Obs : Etes-vous surs d'être français ?

Libération : Ce certificat de nationalité est inutile, je suis française

Le témoignage d'Anne Sinclair sur la difficulté de renouveler ses papiers : Etre français, chance ou punition ?

 

Et merci à M1, Trublyonne et Cathy qui m'ont envoyé les liens

 

 

eID_Bob.jpg