Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2012

Les chouchous beauté

 

Profitons de ces vacances pour


1/ Ne rien faire


2/ Prétendre qu’on a une quelconque influence sur quelqu’un. En faisant comme si ses produits cosmétiques de prédilection pouvaient intéresser les foules.

 

Si j’étais une spécialiste beauté ça se saurait.

 

Ceci dit, j’ai effectivement des produits chouchous que votre servitrice juge intéressants à utiliser (et à faire connaitre) soit pour leur réelle efficacité, soit pour leur bénéfice cosméto-embellisseur.


Et parfois même à des prix tout petit riquiqui parce qu’on est parfois nullement obligé(e) de payer très cher pour être satisfait(e). 

 

 

Donc dans ma grande bonté, parce que c’est la trêve des confiseurs, je te livre donc ma liste, jeune beautysta en quête de perfection.

 

Non, je ne t’ai pas dit de te mettre des carambars sur la figure. Trêve des confiseurs ne veut pas dire masque au caramel.

 

(soupir)

 

En bonus, tu sais qu'avec Sandrine Camus on a un seul cerveau dans deux têtes. On a eu l'idée de faire ce billet quasiment en simultané et sans se concerter. Oui, comme dans les vieux couples, nous en sommes au stade de la télépathie. Tant qu'à faire nous publions donc un billet croisé qui te permettra de compléter les gammes.Tu y retrouveras certainement des produits communs mais aussi quelques différences.


Je n'ai pas la prétention de couvrir absolument tous les domaines de l'hygiène-beauté, il y a quelques secteurs qui ne sont pas abordés, soit parce que j'ai oublié (l'âge), soit parce que je papillonne de produit en produit sans réel chouchou.


Mais rassure-toi, je me mets bel et bien du déodorant pour le plus grand confort de mes contemporains.

 

Commençons par le commencement : l’hygiène.

 

Mes gels douches favoris sans discussion malgré l’offre pléthorique en la matière

 

Parce que je suis une fleur d’oranger addict : le gel douche fleur d’oranger Monoprix découvert tout récemment. Une tuerie. On aurait presque envie de le boire. Le meilleur jamais trouvé dans cette senteur.


Et les deux bains douches Yves Rocher Les Plaisirs Nature : coco et vanille. J’adore les senteurs exotiques. La variante vanille est bio, ce qui ne gâte rien.

 

 

Pour les cheveux : les produits les Kerastase en vente chez les coiffeurs. Un peu plus chers que les produits de grande distribution, pas tellement plus que les produits de marque. Et beaucoup plus performants.  Ma ligne favorite shampoing et masque : bain satin. Très nourrissante pour les cheveux colorés et fragilisés.

 

Pour le nettoyage du visage : oubliez gommage et ponçage, passez au savonnage à la japonaise avec la mousse nettoyante Future Solution de  Shiseido. Une mousse super-douce qui élimine de plus le calcaire de l’eau et vous fait un teint frais et nettoyé tout en douceur. Ayant la peau fine, je me méfie des gommages pour le visage que je trouve souvent trop agressifs. Bonus, une mini-noisette de produit suffisant à vous nettoyer le visage, le tube dure des mois.



A la sortie de la douche


Soin du visage : j'aime les solutions simples. En bref la crème tout-en-un. De toutes manières je crois assez modérément après conversation avec des dermatos aux bénéfices divers des crèmes anti-poches, remonte-nénés, ou lifting de l'ovale de l'oreille. En revanche, une bonne hydratation régulière c'est souhaitable. J'aime les textures riches mais pas collantes. Ma chouchoute depuis des années : Yctiane de Ducray en para-pharmacie. Dans le même style, je viens aussi de découvrir la variante "light" de la célèbre crème Nivéa : la Nivéa Soft. Super-agréable et un prix tout doux.


Soin du corps : crème en hiver, huile en été. Et la gamme qui remporte mes suffrages contient les deux produits. Il s'agit de Citrus chez Weleda. Une délicieuse odeur d'agrumes,  tellement hydratante et apaisante que la crème peut servir d'après-solaire en été. Petite astuce en cas de peau très très sèche, un massage profond en mélangeant les deux produits. Radical.

 

1-4353-weleda_huile_corporelle_citrus_100ml.jpg



Soin des pieds : scuzez pour ce détail peu ragoûtant, mais j'ai une tendance à avoir beaucoup de corne sous les pieds. Et du mal à m'en débarrasser. La meilleure gamme trouvée jusqu'ici, supérieure y compris aux produits des marques spécialistes des pieds : les soins à la lavande Yves Rocher. Notamment le baume réparateur. Appliqué régulièrement, les résultats sont vraiment significatifs.


Après l'hygiène, la beauté.... (enfin on essaie) avec le maquillage

 

Le teint :

 

Pour la base, je raffole des enlumineurs de teint Make Up for Ever, il y a une teinte pour chaque type de peau, tout le monde peut trouver le sien sans problème. Frais et léger, c'est un vrai bonheur à appliquer et il réveille le teint impeccablement.

 

Maquillage-un-gel-enlumineur-Make-Up-For-Ever-pour-un-teint-glowy_portrait_w674.jpg

 

Pour le fond de teint : le teint lissant perfecteur Shiseido. C'est LE fond de teint idéal qui vous enlève 10 ans d'un coup. Léger et impeccable. Une mini-dose suffit. Le petit flacon dure très longtemps. Un petit truc pour l'été où le fond de teint est parfois trop "lourd". Une goutte de fond de teint mélangée à votre crème de jour habituelle, et hop ! vous avez votre propre BB crème.

 

Pour l'anti-cernes : rien de mieux que la touche éclat de Saint-Laurent. Produit Mythique. Mais depuis peu on trouve des équivalents en grande distribution. La touche magique accord parfait de L'Oréal est un substitut tout à fait convaincant.

 

Pour la poudre : l'hiver la poudre lumière High Definition de Make Up For Ever est top. Blanche, lumineuse, elle réveille un teint hivernal un peu terne. L'été, la poudre de soleil compacte Shiseido est parfaite. Ni trop épaisse, ni trop foncée, elle souligne naturellement un teint hâlé ou plus foncé qu'en hiver.

 

Les yeux 

 

En ce qui concerne les sourcils, avec les sourcils clairs, la meilleure solution que j'ai pu trouver pour les souligner est la teinture. A faire faire chez le coiffeur ou dans un bar à sourcils sur des sourcils bien épilés à la pince. Je viens d'apprendre que l'épilation à la cire n'était en fait pas idéale, mais plutôt faite par souci de rapidité et de rentabilité. En fait, les sourcils épilés à la cire ont tendance à repousser de façon anarchique, car la cire "casse" le poil.

 

Au rayon ombres à paupières, j'aime beaucoup les MAC. Une gamme de couleurs insensée, des textures qui s'étalent facilement, un rendu impeccable. Ce sont les rolls des ombres à paupières, sans contestation. Les produits ne sont vendus que dans les boutiques de la marque. Si vous n'avez pas de magasin près de chez vous, il y a une boutique en ligne. 

 

Pour les crayons et les eye-liners, Bourjois ou L'Oréal sont tout à fait bien. Inutile d'y engloutir des fortunes. En ce moment j'utilise le super-liner de L'Oréal. Très facile à appliquer avec son embout mousse. 

 

Le mascara est mon grand drame. J'aime les cils très maquillés et épaissis. J'avais trouvé la perle rare chez Lancôme qui faisait VRAIMENT effet faux-cils. Hélas ce mascara (dont j'ai oublié le nom) a été retiré du marché et depuis j'erre de marque en marque sans avoir vraiment trouvé d'équivalent. Pour obtenir un résultat satisfaisant, je superpose souvent un mascara allongeant + un mascara épaississant.

 

Les joues - le blush

 

Je suis restée assez fan des petites boites rondes Bourjois. Pour le format (cromeugnon), la tenue et la variété de la gamme. Je varie entre nuances plus claires pour l'hiver et un peu plus soutenues l'été.

 

bourjois_mini_blush.jpg

 

La bouche

 

J'avais abandonné le rouge à lèvres pendant des années. Flemme d'en remettre deux ou trois fois par jour, et surtout parce que la plupart des rouges et des gloss me dessèchent les lèvres. Jusqu'à ma récente rencontre avec l'incroyable laque pour lèvres de Shiseido. Elle s'applique facilement comme un gloss, tient autant voire mieux qu'un rouge et ne dessèche pas. Je ne quitte plus mon tube. 

 

Laque-de-Rouge-Shiseido-1-105624_L.jpg

N'oublions pas l'indispensable démaquillage.

Je me simplifie la vie avec l'eau micellaire. Mon dernier coup de coeur : l'eau micellaire de l'Himalaya Taaj. Lu comme ça, c'est un peu ésotérique, mais elle est vraiment efficace, douce avec un léger parfum fort agréable (et bio pour ne rien gâcher)

 

 

Les ongles.

 

Je suis tombée dans l'OPI pour ne plus en ressortir. Plus chers que la moyenne, leurs vernis valent vraiment leur prix avec une gamme de couleurs faramineuse. En revanche le top coat de la marque est paradoxalement très moyen.


Le meilleur top coat trouvé jusqu'à présent : le Mavala. Sèche en 30 secondes, protège et fait briller. 


La touche finale : le parfum


Mon amour depuis des années : Coco de Chanel. Pas le mademoiselle. Le vrai, l'original, celui pour dame. Mais évidemment et malheureusement, je ne le sens plus, à force de le porter. J'ai donc craqué pour la variante "noir" qui vient de sortir.

 

coco_noir__nouveau_parfum_du_soir_sign___chanel_5638_north_382x.jpg




Coco est assez marqué, c'est plus un parfum d'automne-hiver. Pour l'été, et boucler la boucle sur la fleur d'agrumes, je ne peux plus me passer de Fleur d'Oranger ou Fleur de Citronnier de Serge Lutens.


Certes ces parfums sont chers, mais en parfumerie contrairement à d'autres domaines, ce que tu payes est ce que tu sens.


Ce n'est donc pas dans ce secteur que je recherche l'économie, je préfère acheter moins mais de très grande qualité.


Ou me faire offrir.


Petite information utile de chez la baronne pour finir : selon les manuels de savoir-vivre un parfum c'est tellement personnel qu'en offrir est le comble du mauvais goût. Dis-le donc à monsieur, c'est un bon prétexte pour passer aux diamants.


Moi je dis ça...

 

28/04/2011

La première fleur de citronnier est un avant-goût de paradis

 

La fleur de citronnier a une odeur qui me ferait ramper sur les genoux jusqu'en haut de la Tour Effeil.


C'est pourquoi quand le citronnier nain sur le rebord de notre fenêtre fleurit...

DSC07875.JPG

 

Je passe mon temps à la fenêtre la tête enfouie dedans à sniffer la divine fragrance.

 

Au grand dam du meuri qui à chaque printemps appelle les urgences psychiatriques

 

Et des voisins qui en ont assez d'avoir un happening post-moderniste sur la façade de l'immeuble.

 

Heureusement pour tous, il existe une échappatoire..

 

Fleurs%20de%20Citronnier.jpg

 

Le seul problème c'est qu'elle coûte un rein.

Serge Lutens, si tu nous écoutes, je te fais 12 billets par mois s'il le faut.

Voire pire.

Appelle-moi on peut négocier.

 

(et la photo est de moi, si, si)

(je vous avait prévenus que vous alliez en bouffer toute la semaine) 

(vous êtes priés de vous extasier)

 

 

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : parfum, fleur de citronnier, serge lutens | |  Facebook | |  Imprimer | |

23/01/2009

Pince-fesses story 3

Car j'ai une vie mondaine extravagante !

Grâce à la bienveillante E - nous l'appelerons ainsi par souci d'intimité - j'ai récupéré une invitation pour le lancement du site Téva.fr hier soir dans un grand magasin de cosmétiques (il me sponsorisent, pas je vais pas citer leur nom, t'es fou toi), situé rue de Passy dans le un-seize à Paris, pour une soirée cocktail-shopping.

Auteuil, Neuilly, Passy, c'est pas du gâteau, Auteuil, Neuilly, Passy, tel est notre ghetto... Les Inconnus, Philosophes existentialistes

La copine qui devait m'accompagner et m'éviter de dépenser des sommes déraisonnables m'avait lâché pour cause de gastro filiale foudroyante (décidemment les mômes c'est quand même une plaie).

J'espérais voir Camille et Oopsy, mais telles les troupes de secours de Napoléon à Waterloo, elles m'ont également lâchement abandonné sous des prétextes vaseux (genre trop de boulot ou je pars en week-end, tu parles si je vais les croire)..

Je me retrouvais donc seule face à moi-même. Quoique..

J'ai un magnétisme animal qui attire les dingos, les losers, les blaireaux et les pervers  : les phéromones sans doute. J'ai donc récupéré à l'entrée LE pique-assiette de la soirée qui est entré en montrant une fausse carte de visite TF1, vraisemblablement piquée dans un autre cocktail, et en disant "rédaction TF1".

Mais bien sûr, un journaliste de TF1 en ciré jaune sur un costard avachi et un nez qui sent le biturin à 100 mètres, c'est tout à fait crédible..

Le gusse m'agrippe donc et me dit "je travaille à TF1, bien le cocktail, vous voulez aller manger, je connais un petit restau..."

Je l'ai gratifié d'un "dégage, pauvre cloche.." tout à fait aimable avant d'aller zigzaguer entre les rayons un verre dans une main et un petit four dans l'autre.

A force de zigzaguer et d'essayer plein de trucs, j'ai fini par tomber sur le rayon des parfums rares et amoureuse du parfum des parfums, bonheur des bonheurs, extase des extases...

2LU204g.jpg

(je ne sais pas si c'est très net : Fleurs de Citronnier de Serge Lutens)

MMMMM...

On se croirait dans un champ de citronniers en fleurs..

Evidemment à un prix exorbitif (exorbitant ET prohibitif). Ben oui, les filles, vous n'étiez pas là pour m'arrêter, c'est de votre faute...

Et, drivée par des vendeuses toutes plus blondes, grandes, minces les unes que les autres (GRRRR...) MAIS TRES CHARMANTES ET AIMABLES, je doit bien l'admettre, j'ai atterri au bar à sourcils ou j'ai vécu une expérience inédite.

L'épilation du sourcil à la cire...

Résultat ? Ca fait un mal de gueux.

Mais c'est vachement bien. Net et tout.. ET gratuit en plus. Enfin pas tout à fait : je me suis fait refiler le kit à sourcils. Quelle poire je fais...

Quand j'ai demandé à la sourcilleuse en chef à quel rythme il fallait subir l'affaire, elle me dit "boh, toutes les 3 semaines/un mois environ"..

.... Heu

C'est là que je lui ai annoncé que notre histoire d'amour naissante était impossible ... Et que j'allais essayer de conserver son chef-d'oeuvre à la bonne vieille pince à épiler à Manu, en fait...

Après m'être fichu la tête dans un seau à champagne rempli de glace pour arrêter la douleur (non, je rigole, franchement le sourcil à la cire c'est bien), j'ai tenté le bar à ongles, qui était pris d'assault. Evidemment, tu parles dès qu'il y a un truc gratos, c'est la curée.. J'ai donc pris mes cliques, mes claques et mes emplettes, fendu la foule qui commençait à se compacter l'heure avançant et gagné la sortie où on m'a remis un petit sac avec ceci...

Téva.jpg

Je crois que j'ai bien fait d'arriver et de partir tôt, car des petits sacs, il n'y en avait pas des tonnes à vue d'oeil..

Tant pis pour les autres... MOUAHAHAHHA...

J'ai quand même eu la réflexion suivante : j'avais l'impression de connaître pas mal de têtes, alors que je ne connaissais strictement personne à ce cocktail. Alors est-ce qu'on croise toujours en fait les mêmes personnes dans ce type de manifestation ou sont-elles tellement stéréotypées qu'elles finissent par se ressembler toutes ? J'ouvre le débat...

Désolée mes chouchous de ne pas être passée sur vos blogs hier soir, mais comme vous pouvez le constater, j'ai une vie nocturne trépidante qui m'empêche de surfer sous peine d'être encore debout à 3 heures du matin.. Ce soir je passe, promis, promis..

 

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (37) | Tags : téva, serge lutens, cocktail, sourcils, epilation | |  Facebook | |  Imprimer | |