Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2012

Un après-midi au paradis

Les bars des grands hôtels c'est un peu mon pêché mignon.

Je préfère nettement les fréquenter que certains endroits dits branchouilles ou des restaurants où il faut aller absolument pour être vue.

Parce que pour un prix pas tellement supérieur aux tarifs pratiqués dans les dits endroits, tu as luxe, calme, volupté, qualité du service, du cadre et de la pitance.

Evidemment, je ne les fréquente pas tous les jours non plus, mon banquier ne serait pas d'accord.

Mais avec mon binôme Sandrine Camus, on a décidé de se faire plaisir de temps à autres en testant en particulier les tea-times de ces endroits d'exception.

Après une première incursion au Mandarin Oriental, nous avons fait une descente au Shangri-La, un des derniers palaces parisiens récemment ouvert près de la Tour Eiffel dans un hôtel particulier qui a appartenu à l'origine à l'un des petits-neveux de Napoléon, Roland Bonaparte.

Mais cette fois ci, en plus de simplement déguster un thé et des petits gâteaux, nous avons eu la chance d'avoir une visite guidée de l'établissement, de découvrir sa décoration raffinée (un style Napoléon III mais épuré complètement magnifique)

b48ce3523bc311e2a3eb22000a1fbdaa_7.jpg

6beffea03bd611e297b922000a1fa527_7.jpg


et, outre les chambres "classiques",

393e5ba83bc411e2bf3622000a9f1886_7.jpg


les salons de réception, le hall et les restaurants, de pouvoir pénétrer dans la plus belle suite de l'hôtel.

Et là je vous assure que pour une parisienne endurcie telle que moi et parfois revenue de tout (parfois seulement) j'ai eu des étoiles dans les yeux.

Une terrasse et une vue tellement magique que je ne m'en suis pas encore remise 48 heures après. 

La Tour Eiffel au premier plan et la vue sur tout Paris à 360 degrés.

10f41ee83bc511e2851922000a9e084f_7.jpg

 

a6cb9aa43bc511e2af7e22000a1f8ae5_7 (1).jpg


Evidemment le prix de la suite est inaccessible pour le commun des mortels.

Mais rien que le fait d'avoir pu y glisser un orteil et les yeux me laisse une impression divine.

Et le divin ne s'est pas arrêté à la sortie de la chambre.

Si tu aimes la pâtisserie, n'hésite plus.

Economise quelques gâteaux dispensables et cours t'offrir une douceur au Shangri-La.

Je te recommande plus que chaudement l'afternoon tea. 

ec7cfa843bca11e2a33422000a1cbd24_7 (1).jpg


Dans une ambiance raffinée avec un service impeccable, tu démarreras avec quelques délicieux petits sandwiches salés,

8853273a3bcb11e28c3c22000a1fb85a_7 (1).jpg


en passant par des scones,

4c1705063bcc11e2ba9922000a1f9c9a_7.jpg


pour terminer sur des pâtisseries ... Comme j'en ai rarement mangé auparavant.

d37c65443bcd11e2979622000a1fb04f_7.jpg


Arômes subtilissimes, sucre délicat juste ce qu'il faut mais pas plus, textures fondantes, avec une mention spéciale à une incroyable meringue qui fond dans ta bouche te laissant un arrière-goût de béatitude totale.

Je crois qu'on peut même parler d'orgasme gustatif.

Moi qui ne suis pas une folle de tiramisu, je t'assure que celui du Shangri-la, fait directement à l'expresso italien, te donne immédiatement envie de changer d'avis.

Quant au cheesecake au pomelos, les mots sont inutiles, à ce stade.

Nous avons même eu le privilège d'échanger pendant quelques minutes avec le pourvoyeur de délices, le Chef Pâtissier de l'hôtel, François Perret, qui nous a livré quelques-uns de ses petits secrets.

Mais a décliné notre demande en mariage.

Il avait une génoise à terminer.

Dommage.

Trève de plaisanterie et de pâtisserie réunies, si tu passes par Paris et que tu veux vivre un moment d'exception qui reste cependant dans les limites du raisonnable, cours prendre un thé au Shangri-La.

Parole de Manu, tu ne le regretteras pas...

06:00 Publié dans Sorties | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : shangri-la, pâtisserie | |  Facebook | |  Imprimer | |